S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

SUR LE RHÔNE, UN "FLUVIO" PEUT EN CACHER UN AUTRE ....

Par Bat07 • BaB Val.Rhône • Mercredi 21/01/2009 • 4 commentaires  • Lu 5708 fois • Version imprimable

  • Currently 4/5

Note : 4/5 (1 note)

Mots-clés :

A hauteur de Tain l'Hermitage et Tournon Sur , apparait un bateau montant passant sous la passerelle suspendue, puis devant les quais de la belle ville de Tournon; c'est un déjà rencontré plusieurs fois et présenté dans de précédents articles: le WATERWAY qui bat pavillon (de complaisance) de Saint-Vincent Grenadines. Son armateur est français bordabord.org/news/precisions-a-propos-de-degazage-sauvage-sur-le-rhone

       

       

Peu de temps après, je suis à l' de Gervans,
cinq kilomètres en amont, guettant l'arrivée du WATERWAY à l'aval de l'..... Bientôt, la porte aval s'ouvre libérant un bateau  avalant dont j'aperçois le nez qui pointe ......

                                             Pendant quelques secondes, je n'en crois pas mes yeux: le WATERWAY que je viens de quitter dans le sens montant semble réapparaître avalant à la sortie de l' amont!! Aurais-je un peu abuser des eaux piquantes de l'Ardèche ....?       Et puis le mystère s'éclaircit bien vite, le temps de laisser sortir ce bateau:

       

       

Il s'agit d'un autre , le MILOS dont l'ancienne devise encore visible sous la verte était THARSIS. A quelques détails prêts, ce caboteur que je n'avais encore jamais vu ressemble, comme un frère, au WATERWAY. Le MILOS, immatriculé à La Valette bat donc pavillon (de complaisance) maltais.
Sur les deux dernières ci-dessus, on remarque la présence d'un bateau amarré en aval de l'; c'est un de la CFT avec une : CONQUÉRANT.

                                             

Alors que le MILOS s'éloigne, le WATERWAY apparait bientôt à l'horizon et les deux fluvio-maritimes vont se croiser (ouf, plus de doute, ils sont bien deux!)

                                               

Le WATERWAY va rentrer, à son tour dans l':

       

                             

Peu après, le CONQUÉRANT va reprendre sa route vers l'aval:

       

Voir trois bateaux en même temps sur le , cela n'arrive pas tous les jours!


Jean Louis VEY        


Articles qui contiennent des mots-clés similaires


Commentaires

Le fluviomaritime sur le Rhône et la Saône par LIONELV le Mercredi 21/01/2009 à 16:20

Je suis heureux d'avoir découvert votre site il  y a seulement quelques semaines.
En tant que modeste président de l' A.P.R.E.S. (Association des Pilotes Rhône Et Saône), celà me permet de voyager un peu plus en dehors de mes escapades sur les fluviomaritimes.
J'ai noté que les commentaires concernant le tranport par navire fluviomaritime sur votre site présentait celui-ci d'une manière plutôt négative.
Je n'en tiens pas rigueur, connaissant les difficultés des collègues de la flotte "classique", je ne vais pas me plaindre. 
Néanmoins, respectant tout un chacun, j'ai un peu de mal à lire des commentaires gratuits de personnes considérants TOUS ces navires commes pourris. 
Notre association a été créee, entre autre pour un devoir de vigilance concernant les conditions de sécurité et de maintenance du matériel à bord. Nous y travaillons tous les jours autant que faire se peut.
Je ne défends pas les armateurs véreux de la côte italienne et d'ailleurs qui pensent avoir trouvé un moyen de transport lucratif face à la demande constante et naturelle vis à vis de la concurrence polluante et onéreuse des transports routiers et férroviaires.
Bien plus qu'une simple concurence économique en matière de transport fluvial, d'autres "combats" sont bien plus importants en matière de législation, de reconnaissance des métiers de la fluviale, des épouses de mariniers oubliées du système de pension de retraite....et j'en oublie probablement....
Je suis à votre disposition pour tous renseignement sur les "cargos".
A tous meilleurs voeux tardifs.
LionelV


Le fluviomaritime sur le Rhône et la Saône par LIONELV le Mercredi 21/01/2009 à 16:23

Je suis heureux d'avoir découvert votre site il  y a seulement quelques semaines.
En tant que modeste président de l' A.P.R.E.S. (Association des Pilotes Rhône Et Saône), cela me permet de voyager un peu plus en dehors de mes escapades sur les fluviomaritimes.
J'ai noté que les commentaires concernant le transport par navire fluviomaritime sur votre site présentait celui-ci d'une manière plutôt négative.
Je n'en tiens pas rigueur, connaissant les difficultés des collègues de la flotte "classique", je ne vais pas me plaindre. 
Néanmoins, respectant tout un chacun, j'ai un peu de mal à lire des commentaires gratuits de personnes considérants TOUS ces navires comme pourris. 
Notre association a été créée, entre autre pour un devoir de vigilance concernant les conditions de sécurité et de maintenance du matériel à bord. Nous y travaillons tous les jours autant que faire se peut.
Je ne défends pas les armateurs véreux de la côte italienne et d'ailleurs qui pensent avoir trouvé un moyen de transport lucratif face à la demande constante et naturelle vis à vis de la concurrence polluante et onéreuse des transports routiers et ferroviaires.
Bien plus qu'une simple concurrence économique en matière de transport fluvial, d'autres "combats" sont bien plus importants en matière de législation, de reconnaissance des métiers de la fluviale, des épouses de mariniers oubliées du système de pension de retraite....et j'en oublie probablement....
Je suis à votre disposition pour tous renseignement sur les "cargos".
A tous meilleurs voeux tardifs.
LionelV


Re: Le fluviomaritime sur le Rhône et la Saône par fluviatilus le Mercredi 04/03/2009 à 17:57

fluviatilus bonsoir,
Concernant les fluviaux, j'aimerais ajouter certains détails. En ce qui concerne la sécurité, ils sont sous contrôle du maritime et les inspections maritimes sont bien complaisantes dans certain pays. Les capitaines sont pour la plupart d'origine européenne, mais avec des visions de la sécurité plutôt folklorique, voir anecdotique. Quand à d'éventuels contrôle du fluvial, ils ne se produisent que lorsqu'il y a un accident grave, et ensuite, plus de son n'y d'image. 
Nous avons pu constater par le passé, des fluviaux naviguer avec des barres défectueuses, des moteurs fatigués, des appareils de navigation qui n'en avait que le nom...etc...
Bien entendu ils n'étaient pas tous dans cet état, certains d'entre eux étaient d'excellent navire, modernes et performant, le problème c'était loin d'être la majorité.
De nos jours nous pouvons voir naviguer certain d'entre eux qui étaient déjà là en 1990, et ils n'étaient pas neuf à l'époque..!!
Quand à la concurance avec la flotte fluviale, c'est une gageure, car les transports qui se font, en général, sont impossible à partager avec le fluvial.
Pour finir, je suis parfaitement en accord avec Lionel, sur ce qui devrait être la priorité pour nous, ce sont nos femmes et leur statue, la reconnaissance des diplomes de navigation avec une correspondance au niveau national( c'est en cours), la formation de nos jeunes, les liaisons avec les autres bassins, qui sont la clef de notre survie..
salut à tous
fluviatilus


"MILOS" sur le douro par titou le Lundi 02/03/2009 à 03:20

Le tres joli petit cargo "Milos" en cours de chargement de pavé sur le Douro,a entros rios,c'est cet endroit,le maximum ou peuvent monter ce type de bateaux,il est entrer a l'estuaire du Douro puis a acceuilli un pilot qui l'a monter jusque la en passant une ecluse,celle de crestuma,il fera ensuite demi-tour pour rejoindre la holland ou le rhone pour y decharger sa cargaison



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Dernières publications en images

HOMMAGE A MONSIEUR MICHEL SERRES

L'histoire du bâtard ASTER

Un nouveau livre : Photos de Charles Fiquet dit "radar"

L'hiver 1929 a été froid (3e partie)

L'hiver 1929 a été froid (2e partie)

L'hiver 1929 a été froid (1re partie)

Barragiste sur la Petite-Saône, dans les années 30

RENOVATION DU PONT-CANAL DU CACOR

Mystère à bord

Un lundi de janvier 2019 à Varennes-sur-Seine

REPARATION DU PONT CANAL DE L'ORBIEL A TREBES

SEINE ET YONNE

MEMORIAL DES MARINIERS DU MIDI DE GARDOUCH (31)

LE CANAL DU MIDI ET L'AEROPOSTALE

LA BELLE DE CHAMPAGNE, nouvelle arrivée au port de Mareuil-sur-Ay

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (3 et fin)


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Rubrique courante


Recherche