S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles approfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités (textes explicatifs et photos avec indication des sources)
Souhait : Articles complémentaires aux autres sites sur la batellerie, tels les groupes batellerie de Facebook (trop succints et difficilement retrouvables), et les sites incontournables spécialisés(très précis).

Les "MAROCAINS" de l'HPLM -le catalogue - 1/2

Par mati • Les archives • Mercredi 01/11/2023 • 6 commentaires  • Lu 1420 fois • Version imprimable

  • Currently 0/5

Note : 0/5 (0 note)

 Entre 2011 et 2016 plusieurs articles ont présentés des clichés et cartes postales de "marocains",
http://bab.viabloga.com/news/marocains-http://bab.viabloga.com/news/marocain-atlas-oural-et-autres


Mais qui sont-ils exactements et d'où vient ce nom?

C'est pour répondre à ces interrogations que cet article reférencent les devises de 92 automoteurs HPLM  dits "marocains", plus 5 à part.

Pour HPLM la référence est le livre de Bernard Lesueur :

                                                       

Cinq chantiers participent :
- 56 à Choisy le Roi                   
- 16 à Sète
- 10 à Erlenbach en allemagne
-   8 à Lyon, la Mouche
-   2 à Niderviller



Entre 1927 et 1934 la Compagnie HPLM fait construire par plusieurs chantiers 94 automoteurs de 38m avec une forme bien particulière...Pour un néophyte comme moi on remarque de suite la cabine juste pour le pilotage surélévée tout à l'arriere, le logement separé juste devant la cabine, et le cul en forme de tableau coupé droit.
Ils seront tous équipés de moteur Bolinder de 45cv. 

L'article suivant à venir avec photos permettra de les détailler;
ils sont classées par le lieu géographique des devises et  par leurs dates de construction;

Nota 1 : dans les tableaux colonne 1 : devise HPLM  -  colonne 2 : matricule initial  - colonne 3 : les devises apres vente aux artisans, en majuscule si commerce, en minuscule si erp ou logement
Nota 2 : pour une même année de sortie, les bateaux sont classée par matricules, dont on suppose qu'ils suivent le rang de sortie 

-Devises du MAROC Les 6 premiers sortent en 1927 du chantier de CHOISY le ROI  :

CASABLANCA P 10367    
MARRAKECH P 10369   MAURICETTE
MOGADOR P 10370   PIERRE-ALBERT
RABAT P 10371    
SAFI P 10372   TOI & MOI  le passeur
KENITRA P 10379   BURGUS
 

Ce sont des villes marocaines (le Maroc est sous tutelle espagnole et française à lépoque)

Le diminutif "marocain" vient de ces premiers sortis, certainement donnés des 1927 par les mariniers pour les désigner (c'est une hypothèse , comment vérifier?)

-Devises d'ALGERIE  L'année suivante en 1928 sortent toujours du chantier de CHOISY le ROI  6 nouveaux dénommés :

ALGER P 10462   CHANTAL
BISKRA P 10469   MA BICHE
BONE P 10470    
CONSTANTINE P 10471   BOSS
ORAN P 10472   KEMO 2
PHILIPPEVILLE P 10473   JONNY


et pour pas de jaloux c'est la Tunisie pour la suite :

-Devises de TUNISIE En 1928 et 1929 sortent toujours du chantier de CHOISY le ROI  encore 7 nouveaux dénommés :

TUNIS P 10540   OLE
BIZERTE P 10541    
CARTHAGE P 10542   C.A
GABES P 10567   gabes
KAIROUAN P 10568    
SFAX P 10569   ARDU THALIE? pousseur GERMAIN etc
SOUSSE P 10570    

Etonnant les devises choisies ensuite sont des villes corses, ce n'est pourtant pas une "colonie"
-Devises de CORSE en 1929 sortent  du chantier de CHOISY le ROI  encore 6 nouveaux dénommés :

AJACCIO P 10596   UTILE
BONIFACIO P 10597   SO-FA
BASTIA P 10598   JACKY
CALVI P 10599   OTOCYON
PIANA P 10600   LA FLEUR
SARTENE P 10601    


Ensuite on revient aux colonies d'Afrique :
-Devises AFRICAINES (hors maghreb) en 1929 10 nouveaux de CHOISY le ROI

BAMAKO P 10673   J.Y. II SER-FLO
BRAZZAVILLE P 10674   REJAJO
DAKAR P 10675   EL KANTARA  serendipity
DJIBOUTI P 10676   coulé 1944
KONAKRY P 10677   QUO VADIS  ro-ma
OBOCK P 10678   A.C.
TOMBOUCTOU P 10718   EGASEL
LIBREVILLE P 10719    
GAO P 10720    
LOANGO P 10721   ROLANDE?

et en 1930 5 devises Malgaches, mais construites au chantier allemand d'ERLENBACH

TANANARIVE STc 942    
TAMATAVE STc 943    
DIEGO-SUAREZ STc 944   RIEN SANS MAL
MAJUNGA STc 949   DROPT(Bx)
NOSSIBE STc 950   MIROPADO

-Devises d' AMERIQUE (territoires d'Outre-Mer) de 1930, 5 construits à ERLENBACH

MIQUELON STc 954   LIAUTEY
LA DESIRADE STc 955   ROLI
LA REUNION LY 1129   LAISSEZ-DIRE
LA MARTINIQUE LY 1130    
LA GUADELOUPE LY 1131    four-in-hands

Les colonies françaises de l'Indochine et de l'Inde  ne sont pas pas oubliées :
-Devises d'ASIE  en 1930 (les INDOCHINOIS) 8 nouveaux de CHOISY le ROI

ANGKOR P 10973   CHEVAL
BIEN HOA P 10974    
CHOLON P 10975   BIBICHE  roc
HAIPHONG P 10976    
HANOI P 10977    
MYTHO P 10978   STRABIDA
SAIGON P 10979   CAP-HORN CAP
TOURANE P 10980   ROGERE

et 2 sortis en 1931 et 1933 du chantier HPLM de Niderviller

PONDICHERY STc1001    
CHANDERNAGOR STc1040    



Ensuite c'est le tour de villes de France, ayant la particularité d'être sur le littoral:

-Les MEDITERRANEENS  en 1930 et 1931 16 bateaux construits à Sète :

MENTON LY 1087   BD II
ROQUEBRUNE LY 1108   coulé 1944
ANTIBES LY 1109   RO-LO-JO
BEAULIEU LY 1110   BALAJO DA-NY
BEAUSOLEIL LY 1111    
CANNES LY 1112    
MANDELIEU LY 1113   CHALET 1
LE TRAYAS LY 1114    
AGAY LY 1115   ILE D'OLERON
SAINT RAPHAEL LY 1116    
SAINTE MAXIME LY 1117    
SAINT TROPEZ LY 1118   SEDAN L'ISLE(Bx)
CAVALAIRE LY 1133   RAOUL
LAVANDOU LY 1134   YO-LY
TAMARIS LY 1135    
BORMETTES LY 1136   SOFRANO

-puis les "ATLANTIQUES" de 1931 à 1934 13 construits une nouvele fois à Choisy le Roi

BAYONNE P 11160   ETOILE DU DESTIN
OLERON P 11161    
HENDAYE P 11162    princesse II
BIARRITZ P 11163 1822225  
CORDOUAN P 11258    
PONTAILLAC P 11329    
ROYAN P 11330    blue shadow
PORNIC P 11378    
PREFAILLES P 11385   J.C
LA BAULE P 11424   JACQUES-FREDERIC MISTRAL
PORNICHET P 11425   MYRIELLA myriella
LE CROISIC P 11470    
LE POULIGUEN P 11471   JEUNESSE

et en parallelle de 1931 à 1934 8 sont construits au chantier de la Mouche à Lyon,
des villes balnéaires plus au nord de la serie précédente

NOIRMOUTIERS LY 1159   JEAN-MICHEL
MARENNES LY 1160   AGNUS
GROIX LY 1184   AN-JO
BELLE-ILE LY 1185    
PORT NAVALO LY 1200    
CARNAC LY 1201   FAUSTO SANS-TOI
LARMOR LY 1202   OTARIE
QUIBERON LY 1203   CHALET

Fin de cette longue série HPLM


Comme toujours il y a deux exceptions , 2 Choisy le Roi en 1928

MAGUELONNE P 10414    
STRASBOURG  P 10539                   SELESTAT  
 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Sous une forme identique 5 automoteurs plus puissants ont été construits :

-en 1931 et 1932 2 sont construits à Lyon

VILLE DE CHALON LY 1165   100cv 
VILLE DE MACON LY 1166   100cv 

-en 1934 le MOSELLE 2  est construit à Lyon, les 2 autres au chantier Barriol à Arles

MOSELLE 2 LY 1187   120cv
MOSELLE 1 LY 1191   120cv
MOSELLE 3 LY 1192   120cv

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




l'article suivant Les "MAROCAINS" de HPLM-Les photos - 2/2 paraitra bientot




GM

PS: en conséquence reservez vos photos pour les commentaires du prochain article, mais si vous avez d'autres informations et corrections n'hesitez pas







Commentaires

par Citerna 12 le Jeudi 02/11/2023 à 13:41

 Bravo Guy.
Bel inventaire où j’apprends aussi l origine de ces ”Marocains”.
J’en ai vu sur le livre cité, la Grande Batellerie  de Bernard. Le Sueur ( un cadeau de Noël de 1997) mais je m’étais plutôt attardé sur la zone rhodanienne. Cela va être l’occasion de le relire attentivement.
Mais, de mémoire, je ne revois aucune de ces devises ”géographiques ”.
Nous attendons la suite.
Jean-Bart 


Chantier des Marocains à Cette (Sète) par lougabier le Lundi 06/11/2023 à 01:36


Les Chantiers Généraux de Sète (ex CETTE) ont contribué au développement du Fluvial. Ils étaient au bord de l'étang de Thau, au lieu-dit La Pointe du Barrou.

 
 


Un lien de l'Association du quartier du Barrou, évoque ce lieu :  www.youtube.com/watch


Dans le Midi, ils ont aussi construit une dizaine d'Atlas 30 mètres que nous appelions "les Fluviales" car elles appartenaient à la Compagnie Fluviale du Midi dont le siège était à Bordeaux. Ils ont aussi construit des pétroliers. et des bateaux du Rhône.



Re: Chantier des Marocains à Cette (Sète) par Citerna 12 le Lundi 06/11/2023 à 10:52

 Effectivement du BERRE au AGDE, en passant par le BOUZIGUES, etc.., beaucoup de fluviales sortent du Barrou (ne pas confondre avec notre le Barroux vauclusien où réside un ancien marinier).
Mais pour le Rhône, seul le pétrolier APPOLON, de la Shell, semble issu de ce chantier sétois. Et encore pas vraiment bateau du Rhône car plutôt ”marseillais”. Avec ses 170 CV, il ne serait pas remonté bien haut. Peut-être jusqu'à Salin de Giraud ou aux papeteries d’Arles, ce qui expliquerait la photo prise dans l’écluse de Port -Saint-Louis.
Jean-Bart 


Re: Chantier des Marocains à Cette (Sète) par lougabier le Lundi 06/11/2023 à 21:27


Dans les registres des immat BX, nous avons retrouvé 2 barques du Rhône de 64m X 7m90 certainement construites ensemble pour l'HPLM.

- BX1022,  Balaruc mise à flot le 13/03/1930. Vendue en 1952 à Gênes (Italie)
- BX 1023 : Mèze, mise à flot le 17/03/1930. Sabordée et immergée en Avignon par les Allemands. Détruite à l'explosif. Le certificat de déchirage est daté du 28/03/1949

Pour les bateaux du Midi pour monter le Rhône de St Louis à Beaucaire, les anciens disaient qu'il fallait au moins un cheval (vapeur !) par tonne. C'était avant que le Rhône ne soit canalisé, de nos jours, cela ne doit plus être vrai.
Lu.


Re: Chantier des Marocains à Cette (Sète) par Citerna 12 le Mardi 07/11/2023 à 09:54

 Bien vu. Ceux sont des sœurs de la flotte HPLM des MARTIGUES, RIEUSE et GRACIEUSE, lancées la même année 1930 au chantier La Mouche de Lyon, sur exactement les mêmes plans. Mais par le fait, trop tôt disparues, plus à l’inventaire de 1955, ni dans V-V. !..
Le 1 CV/tonne, c’était plutôt pour les Rhodaniens qui devaient remonter jusqu’à Lyon.
Exemple : les CITERNA à 450 CV pour 500m3 étaient bien équilibrés.
                   les Barriol HPLM ou Desmarais avec leur 1000 CV pour 1000m3, encore mieux car bien ”taillés” et, deux hélices. 
                   mais les CITERNA 10,11 et 12 avec 700 CV, et un seul moteur, pour 1100m3 étaient limites et par basses eaux devaient                     se faire  remorquer par les précédents dans les passages difficiles PK 202, par exemple.
Pour les bateaux du Midi, par eaux normales, ils pouvaient lentement remonter au moins jusqu’à Arles, voire Beaucaire. Ce n’est qu’en amont qu’ils devaient être pris en remorque.
Actuellement, la première écluse en remontant est Tarascon, donc rien de changé en aval. Et les bateaux du Midi passeraient par le Petit Rhône, juste en amont d’Arles.
Jean-Bart 



2 EXCEPTIONS par mati le Lundi 27/05/2024 à 13:56

 Gérard Pioche nous informe qu'il y a deux autres HPLM en forme de marocain,
le MAGUELONNE un Choisy de 1928  anterieur à la serie de 1930-32 des villes balnéaires de France (et MAGUELONNE aurait pu etre de Sète)
et 
le STRASBOURG aussi Choisy de 1928 dont la devise n'est pas dans le thème maritime; L' HPLM l'a rebaptisé SELESTAT apres guerre

Guy BaBFluvial



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Dernières publications en images

Les "MAROCAINS" de l'HPLM -le catalogue - 1/2

Quelques bateaux en attente dans le bassin de St Usage

2ème participation journée internationale des photographes

LE PONT DES MARCHANDS COUPE LA ROBINE

Nouvelles du SOLVAY 121

Une vie sur l'eau

ADIEU A ROBERT MORNET DE LA BARQUE DE POSTE

Les BATEAUX du CONFLUENT à ANDRESY

CAPITAINERIE DU PORT ST SAUVEUR TOULOUSE

Le chaland REIMS à 3 époques

L'ARIEGE à Paris

L'histoire de la devise LA BELLE PAULE

L'histoire de la devise ESCAUT - 3ème partie et FIN

L'histoire de la devise ESCAUT - 2ème partie

L'histoire de la devise ESCAUT - 1ère partie

EXPOSITION à CAZERES


Sites Incontournables

    
 



Rubrique courante