S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

Recherche historique Ecluse n° 53 entre canal latéral et Garonne

Par NCHP • BaB 2 mers • Vendredi 27/04/2018 • 13 commentaires  • Lu 930 fois • Version imprimable

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (1 note)

 Bonjour,
Je cherche des informations sur les vestiges d'un édicule situé sur la digue entre la Garonne et le canal latéral, au niveau de l'écluse n° 53 de l'embouchure  On y accède par un grand escalier droit. La partie en pierre et béton mesure 60 cm de haut (hauteur intérieure), 210 cm de large et 90 cm de profondeur. Des morceaux de métal sont encastrés dans la structure : aurait-elle été le support d'une partie en métal actuellement démolie ?
Un agent VNF a rapporté ce que lui a dit un ancien de VNF : la Gestapo qui logeait au château du Hamel aurait fait édifier un phare à cet endroit.
Autrement rien trouvé aux archives de VNF à Toulouse, ni aux AD 33.
photographies en pièces jointes :
 
Bien cordialement.

Commentaires

Re: MEMOIRE: pas si ancien > 70 ans....... par NCHP le Lundi 30/04/2018 à 08:58

Bonjour Monsieur,

Merci à vous pour ces renseignements.

Bien cordialement. 


Le phare de Castets à travers le temps par lougabier le Dimanche 29/04/2018 à 17:57


Pour répondre "un peu historiquement" il faut remonter assez loin en 1856 à l'ouverture de cette écluse d'embouchure N° 53 Castets à la navigation.

Le type d'escalier correspond à l'architecture de ceux des autres écluses du "Latéral" et non de pendant la guerre 39-45 où on s'image mal l'occupant faire tailler de la pierre pour accéder à un promontoire. On aurait trouvé alors de l'architecture de guerre genre blockhaus.

Pour mémoire, la ligne de démarcation zone Sud / zone occupée se situait à quelques km en dessous, sur la commune de Langon, toute montée de bateaux par la Garonne aurait été stoppée à cet endroit.

Cet emplacement, en haut de l'escalier, correspond au phare qui indiquait l'entrée du canal latéral à la Garonne aux bateaux qui remontaient.
A cette époque, pas de fée électricité, il faut s'imaginer dans la nuit noire, une lampe à huile ou à pétrole qui devait faire plaisir à bord quand on la voyait...


Les convois se plaçaient contre la digue, le remorqueur selon la longueur du convoi, devait se retrouver à peu près devant le phare bien visible à cette époque.

 

Sur le site de Géoportail on peut suivre l'évolution dans le temps. Entre 1942 et 1947, il ne semble pas qu'il y ait eu du changement. Les anciens ne nous ont pas parlé d'une occupation dans ce lieu, mais peut-être ne nous ont-ils pas tout dit...


L'intérêt de ces photos aériennes, outre l'évolution du lieu, est de nous renseigner sur des intervalles de date, tel que la transformation du déversoir en épanchoir.

Sur une carte postale envoyée à la famille le 03-10-1951 (soit 6 ans après-guerre), on aperçoit la base de l'escalier, le phare ne servait plus depuis longtemps et l'escalier est presque entièrement étouffé par la végétation, sans doute bien avant la guerre. La date d'édition de cette carte postale n'est pas connue, mais semble être ultérieure à 1944.


Sur d'autres cartes postales d'après guerre :

 

Suite à la visite de l'exposition qu'il y a eu lieu en 2015 * sur le Canal de Garonne, j'ai visité les lieux avec "un plus ancien" !
Ci dessous, ce que l'on voyait le 5 mai 2015 depuis le haut de l'emplacement du phare : si vers le bas, ça reste visible, côté digue et amont, la végétation a tout recouvert.



Pourtant, Daniel et Rolland, deux anciens mariniers, avaient tout dégagé avec bien sûr l'autorisation des gestionnaires du canal vers les années 1990. Ils "ont fait du bois" mais voulaient surtout mettre ce patrimoine fluvial en valeur, ignoré de la population et des touristes de passage.
J'ignore la date de la photo utilisée par NCPH, mais on voit que des arbres importants ont été abattus et l'escalier bien dégagé par rapport à mai 2015 où on avait peine à le voir.

 

En haut de l'escalier la base du phare en mai 2015 :


 

La dernière marche, en haut de l'escalier a basculé et s'est transformée en abreuvoir ou mangeoire... ça fait mal au coeur de voir un tel travail de pierre abandonné. (mai 2015)


En haut de la digue, il y a des anneaux (encore appelés boucles) qui servaient à l'amarrage des bateaux du convoi.


Ils ne sont peut-être pas d'époque car cet endroit a été repris plusieurs fois.

Voilà pour ma part, ce que j'ai vu et entendu des anciens.

* : bab.viabloga.com/news/a-castets-le-canal-lateral-s-expose

bab.viabloga.com/news/le-canal-de-garonne-en-images

Un article sur les 3 écluses de Castets fait suite à ce commentaire :
bab.viabloga.com/news/les-3-ecluses-de-castets-en-dorthe




Re: Le phare de Castets à travers le temps par NCHP le Lundi 30/04/2018 à 08:56

 Bonjour Monsieur,

Je vous remercie pour toutes ces précisions.

Bien cordialement.


par sam le Lundi 30/04/2018 à 12:36

Bravo Lougabier c'est incroyable tout ce que tu peux ressortir sur l'histoire des canaux du Midi.


Autres questions sur Castets ? par lougabier le Lundi 30/04/2018 à 13:50


Merci M. NCHP pour votre remarque, si vous avez d'autres questions sur le site de Castets concernant ce sujet vous pouvez les poser dans un commentaire de cet article.

Jean-Marc :
Sur l'écluse de Castets et tout ce qui tourne autour tel que la sortie en Garonne ou l'entrée dans le canal, on pourrait en faire un livre de ce que nous y avons vécu...
Sur son histoire aussi :
-  mise en service 1856
- 1907 : enquête d'utilité publique pour son allongement
- 1911 : travaux d'allongement
- architecture de la maison éclusière construite en fonction des risques d'inondations,
- etc.
C'est un genre de Gailhousty du Canal de Jonction...


Re: Autres questions sur Castets ? par NCHP le Lundi 30/04/2018 à 14:04

 Merci Monsieur pour toutes ces précisions.
Si besoin, je ne manquerai pas bien sur de poser des questions pour approfondir le sujet.
Bien à vous.


Castets par Alain Marie le Mardi 01/05/2018 à 06:54

Bonjour,
Evidemment il est indispensable que la matte soit dégagée, en période de grande crue les bateaux passaient directement dessus pour prendre le canal.
Louis


Re: Castets par NCHP le Mardi 01/05/2018 à 10:00

 Bonjour,
Merci à vous.
Bonne journée.


Ecluse de Castets-en-Dorthe par lougabier le Mardi 01/05/2018 à 23:18


Il faudrait faire un article...

Comme le montre la vue de Google-Earth dans le commentaire du 29/04/2018 de 17:57, c'est la dernière écluse du Canal Latéral à la Garonne, appelé aujourd'hui Canal de Garonne.
Castets est à une soixante de KM en amont de Bordeaux. Il faut s'imaginer aussi : pas de phonie, radio, téléphone portable, etc.

Ce lieu a été choisi car en été, à la marée, même par petits coefficients, l'eau monte suffisamment et même plus, puisque le courant s'inverse et permet aux bateaux de remonter.

Garonne n'est pas un long fleuve tranquille... Aux plus basses eaux, l'eau est à plus d'un mètre en dessous de Zéro de l'échelle de Castets et l'hiver en temps de crue, elle peut grimper à +12 m allègrement...

La maison éclusière est un véritable livre pour celui qui s'intéresse aux évènements vécus en ce lieu.


D'abord, elle est sur 3 niveaux, il y a des escaliers intérieurs et extérieurs qui permettent d'atteindre le 3ème niveau qui s'ouvre par une porte-fenêtre et non une fenêtre...
Le 1er niveau n'est pas habité.
Sur la façade, figure les niveaux des crues avec leurs dates. On voit donc jusqu'où l'eau peut monter.
Submergée, cette écluse ne peut pas avoir des portes de garde, quand il y a une crue, les portes sont attachées pour qu'à la décrue, elles se busquent correctement.

En période de fortes montées des eaux, les anciens regardaient la hauteur approximative de l'eau par rapport à la porte du rez de chaussée car même aux jumelles on ne peut pas lire l'échelle de loin et sans doute sous la pluie...

Quand on ne voit plus la porte, nous sommes logiquement à plus de 2m, donc un bateau chargé peut passer au-dessus de l'écluse. Quelques uns passaient devant la porte de la maison en montant mais la route normale était de passer sur la matte.
La matte est cette partie plane dégagée qui est devant les escaliers du phare.

Pourquoi autant  sas ?  3 et il en manquait !
Comme les bateaux suivent les heures de marées pour monter et descendre, tout le monde fréquente l'écluse en temps, d'où un embouteillage. De plus, étant loin de la mer, l'effet de marée ne dure pas longtemps.

Dans le cas de faibles coefficients et d'eaux basses, tous les bateaux ne pouvaient attraper la marée. Le problème c'est qu'il y en a une de jour et une de nuit... et pour naviguer de nuit en rivière, c'est une autre paire de manches !!!
Les sas de terre comportent un sas de 30m, suivi d'un de 38m car cette écluse a été refaite en 1911. De large, l'autre sas a moins de profondeur, les bateaux vides l'empruntaient et n'encombraient pas l'autre.

Les épis :
Devant le pont et en remontant, il y avait un immense gravier, le but  des épis était de créer une accélération de courant afin d'éviter le dépôt d'alluvions dans la passe.

Technologie de la mécanisation :
Quand cette écluse a été mécanisée, il a fallu tenir compte des risques d'inondations, le choix de l'hydraulique en est sans doute pour quelque chose, mais la télécommande demeure électrique.

Le coffret électrique récupère les informations électriques des capteurs de position de la porte et transmet les ordres élect au distributeur électro-hydraulique du vérin.

Le mirador du poste de commande s'impose pour la supervision des manoeuvres et aussi pour les risques d'inondations.

Lors des crues, les bateaux stationnaient au-dessus, de l'écluse N°52 les Gares ou dite aussi du Bureau. En période de fort trafic, le bief était réservé de fait aux bateaux qui comptaient descendre à la marée ou qui montaient en dehors des heures de navigation. Le niveau de ce bief de 500m environ subissait les effets des éclusages de l'écluse N°53 de Castets, ce n'était pas des plus agréables, mais on était plus près du centre du village.

Pour en savoir plus sur les 3 écluses de Castets :

bab.viabloga.com/news/les-3-ecluses-de-castets-en-dorthe



Re: Ecluse de Castets-en-Dorthes par NCHP le Mercredi 02/05/2018 à 09:10

 Merci encore pour toutes ces précisions.
Bien cordialement.


Ecluse de Castets-en-Dorthe par Alain Marie le Vendredi 04/05/2018 à 07:43

Bonjour,
Quand on se promène et que l'on voit les hauts ponts de Castets, Langon...
....on a du mal à s'imaginer qu'ils étaient un frein à la navigation en période de crue.
Il fallait être certain de pouvoir passer dessous!
Pour illustrer les différents propos je joins un extrait d'un article de presse de 1943.

Louis


Re: Ecluse de Castets-en-Dorthe par lougabier le Mardi 08/05/2018 à 10:50


Merci pour l'intérêt pour ce canal souvent oublié.

Je vais faire un article sur une vue d'ensemble de Castets-en-Dorthes, ce lieu si particulier pour nous. Une chose qui ne trompe pas : beaucoup de vieux mariniers s'y sont retirés.

J'espère qu'il répondra un peu aux différentes questions que l'on peut légitimement se poser. Je mettrai le lien quand l'article sera fait.

Voici le lien :

bab.viabloga.com/news/les-3-ecluses-de-castets-en-dorthe


Re: Ecluse de Castets-en-Dorthes par BO le Mardi 08/05/2018 à 19:35

BO  Merci Lucien !

On en apprend toujours un peu plus grace à toi et ton frangin, même si on a commencé à fréquenter ces endroit alors qu'on était gamins, à l'époque avec nos parents le boulot passait avant l'historique des lieux. 



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Achat/Vente


Dernières publications en images

Sur la passerelle des écluses de JANVILLE

REPAS GUINGUETTE le DIMANCHE 18 NOVEMBRE 2018

BRIARE : Un berrichon prend la route pour Vierzon

RENTREE DES CLASSES

Les VENELLES de SAINT-MAMMES

Incident au chantier de Sète

Croisement à l'écluse de garde de FROMONVILLE

Mes 2 Dernières TOILES

LES 3 ECLUSES DE CASTETS-EN-DORTHE

Barrage de Champagne-sur-Seine

Recherche historique Ecluse n° 53 entre canal latéral et Garonne

LE LIBRON BLOQUE LE CANAL !

Evacuation des Bateaux sur le LOING

Les BERRICHONS : Chapitre 1 - EN FER

PK0 - CE JEUDI 12 AVRIL 2018

ESCALE FLUVIALE ET MARITIME A SETE 2018


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Recherche par tableau


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante