S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

L'histoire de la devise ESCAUT - 2ème partie

Par escaut • BaB 2 mers • Vendredi 03/12/2021 • 0 commentaires  • Lu 938 fois • Version imprimable

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (2 notes)

La transmission effectuée, Charles CANEL se retira après 45 ans d’activité batelière à Feugarolles, petit village du Lot et Garonne qui borde le Canal Latéral à la Garonne.

C’est donc maintenant à André CANEL et son épouse Claudine d’exploiter l’ESCAUT.

 

Dans l'aude - Ecluse de Moussoulens


Bassin de Castelnaudary (11)

Pendant les premières années, André CANEL exerça son activité en priorité entre Toulouse et la Méditerranée, plus précisément Port La Nouvelle et Sète.
 

Port La Nouvelle (11)


Sète (34) - Quai Dr. Scheydt
 
L’activité principale était le transport de vrac et principalement des céréales. La baisse de fret nécessita l’élargissement de la zone d’activité en s’orientant sur l’axe Toulouse-Bordeaux donc de naviguer sur le Canal Latéral à la Garonne.
 

Sur la Garonne


Bordeaux

En 1971, André et Claudine CANEL décidèrent de partir à l’aventure. Ils franchissent le 45ème parallèle pour aller « travailler dans le Nord » comme disent les sudistes. Après avoir remonté le Rhône et la Saône, les successifs affrètements les amenèrent jusqu’à Thionville et Douai. Ils s’autorisèrent même un détour par la Belgique.


Remontée du Rhône remorqué par LA PEROUSE à Marcoule (30)



A quai à Douai (59)


L'ESPOIR,l'ESCAUT, le ROCAMBOLE à Mortagne-du-Nord (59)


 
Après ce périple de 3 mois, ils retournèrent naviguer entre la Méditerranée et l’Atlantique.


Bassin de Castenaudary (11)


Bassin de Castelnaudary (11)

 
LE DEBUT DE LA FIN


Mais le milieu des années 70 allait marquer un tournant. A cause d’une chute du fret sans précèdent, André CANEL mettait en pause l’activité commerciale de l’ESCAUT.

Dans un premier temps, il intégra la société ESSO et fut embarqué successivement sur l’ESSO BORDEAUX, l'ESSO BEGLES et L'ESSO PORT MARLY. Il effectuait quotidiennement la rotation entre la raffinerie d’Ambès et le dépôt de carburant de Bègles. Par la suite, il travailla à bord du MEDOC, un avitailleur de la société SANARA.
 

L'ESSO PORT MARLY - Radoub des bassins à flots à Bordeaux


Le MEDOC

 
Pendant 4 ans, l’ESCAUT, amarré au quai Sainte-Croix à Bordeaux, était devenu un logement sans avoir perdu de vue la possibilité de reprendre sa fonction initiale.
 
Quai Sainte-Croix, haut-lieu de la batellerie à Bordeaux - 1974

En 1980, vue la diminution continuelle du fret, André & Claudine CANEL se résignèrent à mettre en vente l’ESCAUT. Cette douloureuse décision annonçait les prémices du déclin inexorable du trafic fluvial sur les canaux du Sud de la France. En effet, au cours des 10 années qui suivirent, les mariniers du Sud cessèrent, au fur et à mesure, leur activité : départs à la retraite, cessations d’activité ou orientation vers le tourisme fluvial.
La dernière péniche marchande à avoir navigué fut le BACCHUS qui effectua son dernier voyage 1989. Depuis, quelques tentatives ont vu le jour mais elles restent au niveau de l’expérimentation.
 
Expertise structurelle à Bordeaux avant la vente


Quai Saint-Croix
 
Fin de la 2ème partie

 

Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Dernières publications en images

L'histoire de la devise LA BELLE PAULE

L'histoire de la devise ESCAUT - 3ème partie et FIN

L'histoire de la devise ESCAUT - 2ème partie

L'histoire de la devise ESCAUT - 1ère partie

Une peinture/Une devinette

EXPOSITION à CAZERES

ENCORE UN TRANSPORT EXCEPTIONNEL !

MOTUS ex TOOLHOUSE ex MOTUS ex ARTISAN

3 RIEN PERDU, pour 2 RIEN TROUVÉ

QUAND LES PETROLIERS SILLONNAIENT LA LOIRE

DRAGAGE AU CANAL DU MIDI

L'ALTAIR DANS LES CIEUX

MIDI : SIMULATION DE TRANSPORT FLUVIAL

L'hiver 1929 a été froid (4e partie)

TEMPETE DANS LE LAURAGAIS

ALTAIR en route vers la pente d'eau de Montech


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante


Recherche