S'identifier - S'inscrire - Contact

Annonce


LE CANAL DE GARONNE EN IMAGES

La Capitainerie de Castets-en-Dorthe expose

Par Lougabier • BaB 2 mers • Lundi 18/05/2015 • 6 commentaires  • Lu 3245 fois • Version imprimable

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (1 note)

   
L'exposition a été déjà présentée en avril  2015 : http://bab.viabloga.com/news/a-castets-le-canal-lateral-s-expose

Suivons-là image par image ou presque !

L'exposition "Le Latéral à la Garonne en 80 et documents"  se situe dans l'ancienne N° 52 "Les Gares", que nous appelions "Le Bureau" ou " du Bureau". Une ancienne pancarte au-dessus de la porte, encore visible, justifie cette appellation. " Feuille" (la lettre de voiture) y était tamponnée ainsi que le "laissez-passer-à-vide" quand nous remontions "prendre le Tour" à Toulouse.

A l'entrée, l'horaire des marées et pleines-mers sonne la fin du et met tout de suite dans l'ambiance d'une navigation garonnaise plus agitée !!

 

Cette abrite aujourd'hui la Capitainerie du de Castets-en-Dorthe.
"Cap'tain Bruno CHANAL accueille les visiteurs.


Du temps florissant de la navigation, le bief amont et le bief aval de cette servaient de gare d'eau.
En principe, les bateaux qui ne souhaitaient pas descendre à Bordeaux, restaient au-dessus de l' des Gares. Le bief aval, ne faisant que 500 m environ, il fallait laisser de la place à ceux qui comptaient descendre et à ceux qui montaient l' N°53 de Castets-en-Dorthe, le tout étant tributaire des heures de marées, de nuit comme de jour...

Pour en revenir à l'exposition, le vernissage a eu lieu le mardi 5 mai 2015.
Bruno la présente à M. le Maire,  ....



                                                                                                  .... à des représentants d'associations  et à de visiteurs.

 

Les 80 documents, clichés et anciennes tapissent les murs de la pièce. Quelques-uns sont repris, par thèmes, dans cet article (avec une qualité médiocre).

1. Castets : trafic et intempéries :

Une barque des Salins du sort de l' de Castets.  Cette société salinière avait une flotte d'une quinzaine de bateaux. Ils transportaient du sel de leurs salins méditerranéens pour Bordeaux et revenaient avec des sacs vides, du bois de partènement des tables salantes, de l'alimentation pour leurs chevaux de traits, etc.

A côté, des bateaux stoppés par les glaces. Le Latéral, gèle moins que le du , dans la mesure où son alimentation produit un courant d'environ 1km/h, mais toutefois, il gèle davantage que la Garonne, les bateaux s'accumulant alors à Castets.

  

2. Trafic sur la Garonne et à l' de Castets.

Les bateaux d'estuaires ne vont pas au-delà de l' N° 53. Un bateau à passagers desservait Castets ce jour-là pour un concours de pêche, preuve que le était aussi un lieu de divertissement.
Un "courreau" dont le propriétaire habite Castets est amarré devant un tas de bois tandis que, dans chaque sas de l', un bateau va descendre, tout celà prouve une certaine activité du lieu.

 

3. Agrandissement  de l' de Castets :
Au tout début de 1900, l' N° 53 "Castets-en-Dorthe"a été refaite avec la configuration actuelle, pour accélérer les mouvements de descentes et de montées  en périodes de faibles eaux qui nécessitent la marée. 

 

4. Construction du de Castets sur la Garonne.
Ce a été construit en 1905, non par Gustave Eiffel, mais selon sa technique, montrée par de nombreuses . Cette méthode rappelle le principe des ponts militaires Bailey, dont bon nombre de mariniers incorporés dans le Génie, ont eu le "plaisir" de manipuler...
Le tablier en treillis est construit à terre sur des rouleaux et poussé au fur et à mesure de son avancée par des hommes (tout-en-haut du tablier) en faisant levier avec de gros madriers.

 

Castets aujourd'hui avec le de Garonne et l' automatisée de descente en Garonne. Le petit sas a été condamné.

Pour clôturer Castets, le moulin de Mazérac et l'oseraie de Barie ne sont pas abordés ici.

5. Les passerelles du de Garonne :

Aux environs de 80 ponts suspendus avaient été construits lors du creusement du . Ces ponts avaient un tablier en bois, suspendu par des câbles accrochés à de courts portiques (pylônes) en pierres ou en briques. Les anciens se souviennent de celui de Valence d'Agen, démonté seulement que vers la fin des années 1950, un autre avait été fait un peu plus en aval.
Vers 1932-35, ils ont été remplacés par des ponts en béton, en arc de cercle (ou anses de paniers), type "bow-string", pour nous, ça sera "des passerelles".
Ci dessous le suspendu Berrat à Fontet et la passerelle de Mazérac Malause (attelage de 3 chevaux en ligne).


 

Quatre entreprises s'étaient partagées le marché, ci dessous de construction :

 

Remarque : le département du Tarn et Garonne a entrepris de refaire, dans le même style, mais plus large, ces passerelles. Pour les ponts concernés ça sera la 3ème génération de ponts depuis la mise en service définitive du en 1856.

6. Des Bateaux et des Hommes :

L'exemple d'une famille du "Latéral"  et de son bateau.
Les mariniers qui fréquentaient ce étaient des "Gascons" tandis que ceux qui fréquentaient le du étaient "des Barquiers"

 

Daniel à la barre du MARK-TWAIN ll, le dernier de la famille à avoir sillonné les canaux du de Marseille à Bordeaux et même au-delà. Auparavant, il avait fait construire "un Vandeville" qu'il avait appelé..... le Gascon !!


La solidarité des gens de l'eau n'était pas défaillante et se prouvait lors de pannes, d'avaries, d'échouages, naufrages, etc., c'est peut-être pour ça que très tôt, les artisans- qui fréquentaient le latéral et l'estuaire de la Gironde se sont regroupés. Cette Union Des Transporteurs permettait de :
- disposer de (surtout avant la motorisation)
- s'amarrer à des pontons ancrés à Bordeaux
- stocker des marchandises dans des hangars
- rechercher du fret 
- et surtout d'assurer l'enlèvement de la marchandise quelque soit les aléas ( pannes, avaries, maladies, etc.) , en bref fidéliser la clientèle comme la Compagnie Fluviale du (filiale de la CGN-HPLM) pouvait le faire.

Ci dessous, l'U.D.T. en 1935. En 1949, ce groupement rejoindra la Coopérative Artisanale de Transports Fluviaux (C.A.T.F.)

Dans l'expo, le rappel  de la 1ère Guerre Mondiale est fait sous forme d'un article sur "un homme du Latéral" qui s'est illustré. Beaucoup de noms de mariniers sont inscrits sur des monuments aux morts des villes qui bordent le , quand ils n'ont pas été oubliés...
7. La navigation autour du de Garonne.

Au XIXème siècle, le réseau, avec pour épine dorsale la Garonne, était important grâce à ses affluents : Tarn, Lot, Baïse, Dropt, Dordogne, Isle, etc. Au fur et à mesure de leur abandon, les qui voulaient continuer le métier, se sont réfugiés sur le Latéral.

Exemple ici dessous, à Lavardac, sur la Baïse qui a fourni un contingent de mariniers entreprenants. L'importance de la navigation encore au début du XXème siècle, se voit à travers cette carte postale : 2 ports et un de construction de sapines.

8. Entretien et du de nos jours :

Changement de porte à l' de Mazérac et création de la Voie Verte (aménagement du chemin de tout le long du en piste cyclable). [ A l'époque on aurait bien aimé avoir ça pour aller chercher le journal, le pain et faire le Tiercé du dimanche !!! ]
 

9. Bordeaux et l'estuaire :

C'était le véritable point final, représenté ci dessous par :
- un mélange de bateaux, après le de Pierre : coureaux, sapines du , Terre-Neuvas à voile, .... A cette époque peu de quais verticaux, mais des "cales"
- un coureau (appelé aussi "gabarre"), chargé de fûts type "bordelaises" d'environ 225 litres.

 

Seule, une partie des documents et a été présentée dans cet article, d'autres sujets sont traités dans cette :
- des villes : Toulouse ( début du de Garonne), Agen, Moissac, Meilhan, Mas d'Agenais, Castelsarrasin, Fontet et son moulin, mais elles ont été vues pour la plupart dans différents articles de BaB 2 mers.
- des aspects techniques : fonctionnement d'une , d'une pente d'eau, règlement de navigation, liste des écluses...

Exposition à voir et à revoir.

Bravo et merci  à Bruno, aux anciens qui ont apporté leur expertise, et à tous ceux qui se sont impliqués dans cette exposition.




















Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :


Commentaires

LE CANAL DE GARONNE EN IMAGE par dominque le Lundi 18/05/2015 à 23:55

 un vrai régal . que du bonheur comme d habitude bravo LOUGABIER


Pente d'eau de Montech du Canal de Garonne par Lougabier le Vendredi 22/05/2015 à 00:25


Une des particularités, reprise par l'exposition de Castets-en-Dorthe est la pente d'eau de Montech au gabarit Freycinet.

Jugée trop complexe, cet ouvrage était loin de faire l'unanimité des mariniers regroupés autour de la Coopé... Dès que le projet avait été connu, il avait beaucoup alimenté les discussions aux pontons...


La Pente d'eau évite le passage de 5 écluses, dites "les éclusettes de Montech" qui sont restées en 30m.

Depuis 2009, la pente d'eau est en panne et le financement de sa remise en service n'est pas entièrement bouclé.

Un autre verrou pour le gabarit Freycinet, sur ce Canal Latéral à la Garonne, la ville de Toulouse se retrouve isolée de la façade atlantique.



Re: Anciennes Ecluses "perfomantes"....... par p boum le Vendredi 22/05/2015 à 19:10

  

Instances Tourisme Tarn et Garonne: "annonce" Remise en Service en 2015

Passage a la Norme Freycinet: remplacer une Echelle de 5 Ecluses  = une démarche logique.

La solution retenue a l'usage un Echec devenant une cause de "mortalité" du Canal = niveau des Concepteurs a priori  itou -actu.

Motif du "texte" car laisse un peu d'étonnement............

Tablette VNF:    

Passage par "dispositif"  = 20 mns  soit un gain de env: 45 mns  donc les 5 écluses = 65 mns auparavant.

Soit  65 mns  :  5 écl:  = 13 mns par sassement.

Les  " Ceusses "  anciens ayant "pratiqué"  =  confirmartion  OU  infirmation.

Arzviller: arrêt depuis env: 2 ans.  Reprise  15 07 2015 (Avis comporte: > réserve)

slts    p boum


Pente d'eau de Montech par Lougabier le Lundi 01/06/2015 à 10:57


Avec un peu de retard ... un peu d'éclairage !!

Remarque : Les documents de VNF sont écrits en caractères gras.

- durée de passage : 20 minutes.
- gain de temps pour les mariniers : 45 mn

En réalité, c'est le temps qu'il faut quand il n'y a pas beaucoup de bateaux, sinon du "retard".
 
Le problème soulevé pour la 2ème pente d'eau de Foncerannes, par les représentants des mariniers (la coopé), a été le cas d'une arrivée importante de bateaux. En effet, les bateaux montant arrivaient en convoi du fait des marées et des navires. Ainsi le 25-02-1972 (horaire demi hiver), il est passé à une écluse, remplacée après par la pente d'eau, 9 montées avec : 3 de la pâte à papier, 3 des rouleaux de pâte à papier, 1 coaltar et 2 pinardiers vides. Si le nombre de descentes est identique ça fait une vingtaine de bateaux/jour entre 7 h et 18h en février 1972..

Pour le Canal du Midi :
A Foncerannes, en descente le matin, il y avait un nombre important de bateaux car il y avait le "Grand-bief" de 54km où on "marchait de nuit".
20 mn pour la 1ère descente + 20mn pour que le tablier revienne, 20 mn pour la deuxième descente = TROP LONG. Avec les sas Riquet, plusieurs bateaux pouvaient descendre à la fois : 3 avec un sas d'intervalle en préparation.

La pente d'eau de Montech nécessite 3 hommes classés "conducteur - maintenance". Les écluses "ordinaires" sont automatisées". 
Comme le tout revenait cher, VNF fait payer depuis 1996  56 euros (d'aujourd'hui), somme correspondante au fuel des 2 motrices de 1000 CV.

En conclusion : budget de fonctionnement élevé et budget de maintenance tout autant. En plus, il n'y a pas d'autre modèle, chaque pièce est unique d'où un coût élevé...


L'exposition de Castets est prolongée par Lougabier le Lundi 01/06/2015 à 19:30


Bonne nouvelle !
L'exposition  "le Canal Latéral en 80 photos et documents" joue les prolongations.

Ceux qui n'ont pas eu le temps d'y aller, peuvent se rattraper, elle est prolongée jusqu'à la fin Juin 2015.



Bonne visite !
 


L'exposition de Castets reste accrochée aux cimaises par Lougabier le Lundi 13/07/2015 à 21:10


Pour information,

L'exposition sur le Canal de Garonne est encore d'actualité à l'écluse "du Bureau".




Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Achat/Vente


Dernières publications en images

GOUACHE D YVES DELFO

VIDANGE DU LAC DE SAINT FERREOL

MAINTENANCE DE L'ECLUSE DE VALLABREGUES

Péniche loft de luxe naviguant TBE A VENDRE

La Pénichette RONFLEUR est à VENDRE

jeudi 23 février 2017 à 20h : " PK 0, Les rendez-vous du Fleuve "

Décès du Père Gosselet

HENRIETTE

OCCITANIA

La Vie Batelière n° 193 est parue

Santa Maria

Les ARDENNAIS de WARCQ

Les ARDENNAIS de CHARLEVILLE-MEZIERES


Annonceurs


Recherche par tableau


batellerie.org


Rubrique courante


Recherche

Recherche sur bordabord.org


Étendre votre recherche sur les Sites Fluviaux Incontournables

Élargissez votre investigation via le MEGAMOTEUR FLUVIAL de "Bord à Bord"


Articles aléatoires


Petites Annonces



www.batellerie.org

RETOUR À L'ACCUEIL