S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

Plus de guides mineurs dans la Marais Poitevin ?

Les conches, ce n'est pas le Rhin

Par papidema • Infos • Jeudi 13/05/2010 • 9 commentaires  • Lu 3382 fois • Version imprimable

  • Currently 0/5

Note : 0/5 (0 note)

Une information parue dans le quotidien régional "La Nouvelle République" dans son édition Deux-Sèvres mérite l'attention du monde batelier. Pour en sourire ou s'énerver.
http://www.lanouvellerepublique.fr/ACTUALITE/Economie/24-Heures/L-Europe-fait-tanguer-les-jeunes-guides-du-Marais
On y découvre que les à la pigouille du Marais Poitevin chargeant des touristes pour leur faire découvrir "La Venise Verte" sont soumis aux mêmes règles en ce qui concerne la qualification des pilotes que les autres bateaux à passagers.
Ce doit être différent de celle nécessaire pour descendre le de Coblence à Mayence.
Et si on attendait autre chose de l'Europe ?


Commentaires

par nicola le Jeudi 13/05/2010 à 10:35

nicola Absurdité administrative...
LA seule compétence de "sécurité" qu'ils devraient avoir est "le sauvetage en eau" : plonger, récupérer un corps, les premiers gestes de secours...


par kikicmr le Jeudi 13/05/2010 à 10:44

kikicmr Héhé! Bienvenue à Papidema pour ce premier article sur Bord-à-Bord!

Je me pose une question : est-ce que c'est profond, le marais poitevin? Y a beaucoup d'eau sous les barques?

En allant lire l'article sur le site de la Nouvelle République, j'ai vu un lien vers un autre, pas inintéressant non plus : le patrimoine de la Loire aussi est menacé par l'Europe (www.lanouvellerepublique.fr/ACTUALITE/Economie/24-Heures/Levee-de-boucliers-sur-la-Loire).


Re: par nicola le Jeudi 13/05/2010 à 10:49

nicola

Je me pose une question : est-ce que c'est profond, le marais poitevin? Y a beaucoup d'eau sous les barques?
Ah ben tiens oui... pas bête ça


Re: par papidema le Jeudi 13/05/2010 à 11:29

papidema Tout à fait d'accord sur le niveau de compétence demandé par l'administration. En ce qui concerne le coté pratique, il en faut une autre, c'est d'être capable de diriger l'embarcation sans envoyer la tête des touristes dans les branches de frêne. Pas nécessaire sur le Rhin.
Précision : Sur la quasi totalité des conches, la navigation au moteur est interdite. C'est ça le charme.
En ce qui concerne la profonfeur de l'eau, c'est de l'ordre d'un mètre, avec des maximums jusqu'à 1,50 m. Et un peu plus sur la Sèvre qui est une voie navigable répertoriée. Mouillage officiel 1 m, mais il y a des zones où on ne trouve pas le fond sous la pagaie. Quasi angoissant.
Voir le site de Charles Berg en oubliant pas les liens sur les voies d'eau adjacentes, et il y en a beaucoup d'autres.
Les problèmes en cas de "naufrage" c'est la vase avec des branches au fond (il vaut mieux faire la planche que tenter de rejoindre la berge à pied) et la leptospirose, les eaux étant réputées infestées. Les bateliers promeneurs de touristes minimisent le problème, évidemment. Et on entend jamais parler de cas.


Re: par Tournesol le Vendredi 14/05/2010 à 17:10

Bonjour à tous 

Voila ce qui me tracasse du côté de la Sèvre qui EST NAVIGABLE !!!

1 histoire d'eau peu profonde (sur la Sèvre !!! pas les conches : on ne peut y aller avec un moteur
   comme dit) : 
   

 
   c'est un article de mai 2009 ... mais ... il m'est arrivé d'autres choses dont :

2  : des remarques faites sur différents sites ...
-------------------------------------------------------------------------

Nous avons, dans notre coin, le marais poitevin ... 

La sèvre niortaise est une rivière classée navigable ... 

Madame Royal et tous les intervenants (3 DDE : 17, 85, 79)  affirment haut et fort 'vouloir réhabiliter la Sèvre pour le tourisme' ...

Samedi, je voulais sortir en mer depuis Marans où mon bateau est amarré (17) !!!  il faisait très beau

Il n'y a plus d'éclusier (ère en fait) à l'écluse du carreau d'or à Marans, c'est l'éclusier de Bazouin qui s'en charge ...

Avis à la Batellerie : Bazouin est fermée jusqu'au 31 mai  ... bon ...

Mais, malgré que l'éclusier du Brault (dernière écluse sur le golfe) m'ait dit être là pour ouvrir à 14h, nul n'a su joindre quelqu'un
qui puisse ouvrir l'écluse de Marans du carreau d'or ... 

J'ai découvert, sur le panneau de l'écluse qu'à partir de désormais, et jusqu'à dorénavant, cette écluse serait fermée les Week ends !!!

                                                                          

Donc, les services publics sont en service quand les plaisanciers doivent sortir, c'est à dire en semaine ...

On devrait faire la même chose avec les services de police ... il y aurait moins de PV les WE ... 
(ah ben non, eux, ils sont agents du trésor !!! )

A savoir : toutes les écluses de la Sèvres sont manuelles avec un pont basculant automatisé (télécommande à prendre au port de Niort)

SAUF celle du carreau d'or (POURQUOI ???) et donc en libre service pour les naviguants.

Est-ce le moyen d'attirer le plaisancier que de faire que les jours où il navigue il ne puisse pas passer ???
-------------------------------------------------------------------------------------------
Qu"en pensez-vous ???


 


Re:Navigabilité de la Sèvre Niortaise par papidema le Vendredi 14/05/2010 à 19:42

papidema Je pense que ce que vous dites a un parfum absurde, malheureusement pas réservé au marais, et je compatis à votre détresse, mais pour ce qui est de l'avis autorisé, c'est autre chose.
J'ai passé quelques années (avant 2004) à la DDE des Deux-Sèvres, mais sans aucune activité en rapport avec la navigation.
Tout ce qui concerne la navigation de la Sèvre relève de l'Etat, mais tout le reste est, soit du ressort des collectivités, soit privé. Du coup interviennent, une foultitude de syndicats et associations de propriétaires, fédérés par l'Union Interdétartementale des Marais Mouillés du Bassin de la Sèvre Niortaise, sans compter le parc interrégional qui a perdu son label de parc naturel régional à cause notamment des pratiques agricoles (on pompe de l'eau pour irriguer le maïs. Certains étés, la nappe phréatique est tellement basse que c'est le marais qui réalimente les sources à l'envers).
Les régions, les départements, les communes, les syndicats, l'UIMMBSN et je ne sais quoi, sans compter les syndicats de bateliers et agricoles, comptent chacun au moins un président qui se mettent d'accord de temps en temps. La détermination du niveau de l'eau dans chacun des biefs est le résultat de l'équilibre de ses différentes forces. Quelquefois, ça penche plus d'un coté que de l'autre.
Les fonctionnaires, tant décriés, sont les mains (et comme dit un politique régional, la main a une certaine intelligence, sur laquelle comptent les élus) qui tiennent les manivelles des vannes, ventelles et barrages. En fait, tout est automatisé et commandé par ordinateur depuis Niort. Sauf ce qui ne l'est pas.
Le gars qui a la responsabilité de surveiller le système et d'intervenir quand ça ne va pas a autant de patrons (directement ou indirectement) que de présidents. C'est un métier assez fatigant et stressant. Lui et ses collègues sont payés par l'Etat qui veut alléger ses charges en les transférant sur les collectivités. Lesquelles évidemment trainent les pieds.
Inutile de dire que ça ne va pas tout seul. Le premier effet consiste à supprimer des postes. (je me souviens, déjà il y a plus de 10 ans entendre mon collègue concerné raconter comment la gestion des éclusières était un casse-tête épouvantable. Si ensuite, il manque du monde pour assurer le service, c'est évidemment de la faute des responsables locaux qui ne savent pas s'organiser.
Si vous ajoutez à ça que certains élus font de la politique et pas toujours de la gestion apaisée et que certains s'empressent de décider le contraire de ce que vient de faire leur voisin, juste pour qu'on en parle avant d'aller à l'isoloir. (Je fais allusion à des élus notoires et notables de stature nationale)
Il ne faut donc pas s'étonner que certaines décisions "paraissent" idiotes.
Bon mais moi, ce que j'en dis, c'est l'avis du pékin qui lit la Nouvelle République avec un peu de mémoire. Il peut y avoir des erreurs ou des choses complètement périmées.


Re: Re:Navigabilité de la Sèvre Niortaise par papidema le Vendredi 14/05/2010 à 22:35

papidema En vérifiant, je m'aperçois que j'ai mélangé l'Union des Marais mouillés (UMM) et l'Institution Interdépartementale du Bassin de la Sèvre Niortaise (IISBN). Lesquelles ont des rôles bien distincts que je ne vais pas vous expliquer. Si y en a à qui ça dit de chercher, c'est sur Internet. Sans moi.


Re: par Tournesol le Vendredi 14/05/2010 à 23:33

Bonsoir papydema 

Pour revenir au sujet d'origine, je suis tout à fait d'accord pour que les guides, quelque soient leurs âges
soient tenus de savoir nager et sortir quelqu'un de l'eau ... nonobstant le fait qu'ils doivent posséder 
la qualif légale ... Il vaudrait mieux, d'ailleurs, ne pas employer ces jeunes de cette manière, mais à l'accueil
et à la montée en 'piate' ... le guide, est un élément du passage du savoir aussi, et ce ne sont pas 
les jeunes qui connaissent le mieux l'évail ou l'étiage du marais.
Vous semblez trouver que mes propos sont à côté de la plaque ... Je vous répondrai que la Loi, comme
elle existe, DOIT être appliquée ...
Il en va d'ailleur de même pour quelqu'un qui a plusieurs 'chefs' comme vous le dîtes.
Lorsqu'un chef donne des ordres contraire à la Loi, le subordonné doit refuser d'exécuter cet ordre en indiquant
à ses 'chefs' qu'ils le sont. Si les 'chefs' persistent, ils ont le devoir (et le droit) de prévenir le supérieur des 'chefs'.
C'est ainsi que devraient se passer les choses.
Mais, il est infiniment plus facile d'obéir aveuglément en disant qu'on est stressé (ce qui permet bien des choses
à l'heure actuelle) que de faire son réel devoir ...
Tous les intervenants de ce dilemne (que vous connaissez bien pour le citer quasi in extenso...) ne voient pas,
ou ne veulent pas voir (et là, je parle des 'chefs') qu'il existe une Loi sur les niveaux de la Sèvre navigable ...
Ceux qui défendent le marais se 'polarisent' sur les niveaux mais ne le savent pas ... ceux qui gèrent les niveaux
ne veulent pas le savoir (c'est déja fort compliqué de servir d'arbitre en appel d'offre pour automatiser les niveaux !!!)
Puisque vous êtes au courant (des niveaux), comment comprenez-vous une phrase qui dit:
"vous n'êtes pas sans savoir que le niveau aval d'une porte d'écluse est le niveau amont de l'écluse aval du bief"
??? 
Ce qui indique que l'eau est horizontale ... c'est normal s'il n'y a pas de courant ... mais, dans le cas d'un bief
qui doit être navigable, on ne peut le dire ... il faut que le débit aussi soit réglé pour que, de fait, la surface
de l'eau suive la surface du fond, ce qui implique qu'il faut 'compenser' cette phrase en disant que le niveau d'un bief
d'eau courante à l'aval d'une porte d'écluse DOIT rester au desus des PBEN (plus basses eaux navigables) ... NON ?
Comme, puisque vous y étiez il y a dix ans, vous êtes très 'au courant', sachez que, fort justement, l'IIBSN  ET les DDE
nomment de concert leur système automatique :                             gestion de l'étiage !!!
C'est ainsi que la Sèvre n'est PAS REELLEMENT NAVIGABLE ... mais comme personne ne dit rien ... on en reste là.
C'est ainsi aussi que les niveaux, même en période de crue (évail) restent indexés par les DDE depuis Niort et 
l'ordinateur, au niveau de l'étiage... provoquant, depuis plus de 20 ans, l'asphyxie du marais qui, vous le dîtes aussi
en a, tout à fait normalement, perdu son label ... 
Que font ces 'chefs', ces subordonnés, qui ne font RIEN pour que la Loi sur la navigabilité soit respectée ???
En effet, si, seulement, ils l'appliquaient (ou la faisaient appliquer selon leur position), le marais mouillé le serait
(mouillé) et les conches seraient comme avant plus haute en eau, les poissons reviendraient en force (ce n'est
pas en mettant une caméra sur un barrage et en y filmant un saumon égaré qu'on prouve un mieux), les loutres
seraient toujours ou presque au restaurant de la belle étoile, comme toujours, et le parc retrouverait son VRAI label ...
Bien sûr, les pésans qu'ont pris la terre découverte ... les maires qui l'admettent, les riverains qui ne sont plus
des maraîchins ... tout ce beau monde risquerait de râler ... alors, c'est comme d'autres sujets idiots (par ex le
fait de se promener 'masqué" dans la rue ...) devrait-on faire une Loi ???                    NON ELLE EXISTE !!!
Je comprend fort bien votre position, mais celle de l"agoravox va devenir très différente ... 
Vous avez (si vous avez suivi mes liens) mon nom, mon prénom, je vous invite à me rencontrer quand vous le voulez
pour que nous puissions en discuter plus avant, sans tomber dans l'obscur pour les lecteurs de ce blog,
quitte à mettre un commentaire de plus, de concert ...

A vous lire

Tryphon






 


Re: par papidema le Vendredi 14/05/2010 à 23:56

papidema Tout à fait d'accord mon cher Tryphon.

J'ai trouvé votre adresse et votre numéro de téléphone. Je vous appelle demain.
Nos positions ne sont pas si éloignées que vous semblez le croire.
Il est en effet intêressant de débarrasser les autres de notre discussion.

Cordialement

Archibald
papidema@aliceadsl.fr



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Dernières publications en images

L'hiver 1929 a été froid (3e partie)

L'hiver 1929 a été froid (2e partie)

L'hiver 1929 a été froid (1re partie)

Barragiste sur la Petite-Saône, dans les années 30

RENOVATION DU PONT-CANAL DU CACOR

Mystère à bord

Un lundi de janvier 2019 à Varennes-sur-Seine

REPARATION DU PONT CANAL DE L'ORBIEL A TREBES

SEINE ET YONNE

MEMORIAL DES MARINIERS DU MIDI DE GARDOUCH (31)

LE CANAL DU MIDI ET L'AEROPOSTALE

LA BELLE DE CHAMPAGNE, nouvelle arrivée au port de Mareuil-sur-Ay

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (3 et fin)

Toujours l'écluse de Neuilly-sur-Marne

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (2)

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (1)


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Rubrique courante


Recherche