S'identifier - S'inscrire - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et des sites incontournables spécialisés.

Le Rhône et la Saône en 1952-1956 vu par nos amis anglais

Films British Pathé

Par BOA • Les archives • Jeudi 14/02/2013 • 12 commentaires  • Lu 3628 fois • Version imprimable

  • Currently 0/5

Note : 0/5 (0 note)

                                                    

Bonsoir,

J'ai écrit dans un article précédent qu'un ami anglais m'a envoyé un certain nombre de films British Pathé.
En voici deux qui devraient intéresser beaucoup d'entre vous et particulièrement les plus anciens.
Vous reconnaitrez  probablement des visages aujourd'hui disparus....Mais aussi de beaux bateaux trop furtifs malheureusement.
Si la langue anglaise est étrangère pour vous, ne vous inquiétez pas ces films sont muets sur ces liens.

"Opening Of The Donzere-Mondragon Dam
1952"

http://www.britishpathe.com//opening-of-the-donzere-mondragon-dam/query/French+river+boating


1:07

Quel est ce bateau ?

1:08

1:09                                       

1:35
                                                                
2:12






"Snow In France 1956(Non pas d'erreur, ce n'est pas le Saint-Laurent l'hiver ! )
 
http://www.britishpathe.com/video/snow-in-france/query/french+tugboat

                                         
0:37

0:41  
"ABEILLE 4"                       

Voilà, bon film !

Ah j'oubliais ! Ce n'est pas la dernière séance de   Eddy Mitchell national car il m'en reste quelques-uns au frais avec des images rares.......

See you soon !
BOA


Commentaires

par marite le Vendredi 15/02/2013 à 05:17

marite superbe"
au debut ,nous voyons le parc de la tête d or a lyon
sur la saône gelée il me semble reconnaître le france
tu regardera" marc"
en 1956 mes parents avec le ste therese étaient pris dans les glaces a lyon
je doit avoir une photo
pour mondragon ,beaucoups de souvenirs ,revoir le Frédéric mistral naviguer
c est vraiment du plaisir 
merci


par ledoux le Vendredi 15/02/2013 à 09:22

Super
Rajeuni de 60 ans
Merci L'arriere du bateau que l'on vois doit etre le Réaumur
Ledoux


Re: par Citerna 12 le Vendredi 15/02/2013 à 09:59

 Bon film souvenir, think you, messieurs les anglais!..
 Extrait. " Le canal a été mis en eau le 1° et le 2 juillet 1952. La navigation est alors interrompue, et alors sur le citerna 18, nous sommes arrêtés au Pouzin. Le 3, nous partons vers 10h. Vers 11h, au niveau de Lafarge, nous voyons déjà le changement. Le niveau du fleuve est haut, ce qui n'est pas nouveau, mais les eaux sont calmes, ce qui est inhabituel pour ce niveau là..... A 12h20, nous pénétrons dans la toute nouvelle écluse de Saint Pierre-Bollène. Première éclusée sans doute car elle dure 1h40... Et nous voilà dans le canal de fuite..."
 Dans le film, d'après les tenues, le voyage inaugural sur le Frédéric mistral a du se faire plus tard. Dans l'écluse, derrière lui, ce pourrait être l'Antilope, et encore derrière, le Massilia avec sûrement la "Direction" Citerna qui ne voulait pas être en reste.


Re: par ledoux le Vendredi 15/02/2013 à 10:15

Oui dans l'ecluse c'est bien l'Antilope..


Re: par marite le Vendredi 15/02/2013 à 11:51

marite sur la saône gelée c'est bien le France ,marc viens de me le confirmer
je pense qu il en dira plus 
"boa" nous en redemandons
a bientôt
et chapeaux aux anciens mariniers du rhône
pour leurs participations cela encourage beaucoup
je suis sure que boa apprécie


Re: par BOA le Vendredi 15/02/2013 à 13:00

BOA Bonjour "marite",

Evidemment, si les anciens peuvent commenter ces films, ce sera un plus, y compris pour les jeunes générations !
 
Et puis si nous ne faisons pas vivre ce site, qui le fera ?

I like your participation !
BOA

P.s. "marite", j'ai bien noté votre adresse mail et j'y répondrais dès que je le pourrais. Promis !


Re: par Citerna 12 le Vendredi 15/02/2013 à 14:34

  Déjà l'hiver 1953/54, au bout du couloir de l'école Léon Blum à Arles, nous étions allés voir le Rhône qui charriait des gros glaçons, mais apparamment sans arrêt de la navigation.
  En février 1956, je suis en pension au Pouzin. 
 Pour le Citerna 12, je cite :
 "...au mois de février, zéro voyage. L'hiver fut terrible et les oliveraies en garde encore la marque. Dès le 5 février, un dimanche à Givors, l'agenda (du bord) rapporte: "le Rhône charrie des glaces", le 6 "vent du Nord froid", le 9 "vent froid", et la descente depuis Lyon (où le 12 avait pu remonter) se fait difficilement au milieu des morceaux de glaçe. Le bateau fait escale au Pouzin vers 18h. Le tuyau de fuel alimentant la cuisinière et la chaudière du logement arrière passe à l'air libre au dessus de la cabine. Le fuel gèle, et cinq heures sont nécessaires pour isoler la tuyauterie avec du papier et des chiffons, et rétablir la circulation du combustible. Entre temps, la température tombe à -7°C à l'intérieur du logement. Le 10 février, le fleuve est entièremenr pris. Le thermomètre marque -15°c avec" vent du Nord", -23 le lendemain, -10, -8, -14, -13, -8, -14, -5, -10 jusqu'au 19 février, et toujours "vent du Nord". Le 20, le thermométre remonte à -4, Papa décide d'aller rejoindre d'autres bateaux au Teil. Maman et moi n'étions guère ravis. Le bateau se fraie un passage au travers des blocs de glace et met deux heures pour franchir les 25 kilomètres. La neige des 22 et 23 février adoucit un peu la température vers -3, -4°C, mais le chenal n'est navigable qu'à partir du 2 mars, presque trois semaines d'immobilisation. Et le pire, alors que l'on peut à nouveau naviguer est une attente d'ordres de trois jours. Ce manque de commandes est directement lié au long arrêt précédent car les clients ont passé des contrats avec d'autres transporteurs...
 Prochain épisode glaciaire, du 21 janvier au 9 février 1963, plus quatre jours pour "attente ordres". 


Re: par Citerna 12 le Vendredi 15/02/2013 à 14:34

  Déjà l'hiver 1953/54, au bout du couloir de l'école Léon Blum à Arles, nous étions allés voir le Rhône qui charriait des gros glaçons, mais apparamment sans arrêt de la navigation.
  En février 1956, je suis en pension au Pouzin. 
 Pour le Citerna 12, je cite :
 "...au mois de février, zéro voyage. L'hiver fut terrible et les oliveraies en garde encore la marque. Dès le 5 février, un dimanche à Givors, l'agenda (du bord) rapporte: "le Rhône charrie des glaces", le 6 "vent du Nord froid", le 9 "vent froid", et la descente depuis Lyon (où le 12 avait pu remonter) se fait difficilement au milieu des morceaux de glaçe. Le bateau fait escale au Pouzin vers 18h. Le tuyau de fuel alimentant la cuisinière et la chaudière du logement arrière passe à l'air libre au dessus de la cabine. Le fuel gèle, et cinq heures sont nécessaires pour isoler la tuyauterie avec du papier et des chiffons, et rétablir la circulation du combustible. Entre temps, la température tombe à -7°C à l'intérieur du logement. Le 10 février, le fleuve est entièremenr pris. Le thermomètre marque -15°c avec" vent du Nord", -23 le lendemain, -10, -8, -14, -13, -8, -14, -5, -10 jusqu'au 19 février, et toujours "vent du Nord". Le 20, le thermométre remonte à -4, Papa décide d'aller rejoindre d'autres bateaux au Teil. Maman et moi n'étions guère ravis. Le bateau se fraie un passage au travers des blocs de glace et met deux heures pour franchir les 25 kilomètres. La neige des 22 et 23 février adoucit un peu la température vers -3, -4°C, mais le chenal n'est navigable qu'à partir du 2 mars, presque trois semaines d'immobilisation. Et le pire, alors que l'on peut à nouveau naviguer est une attente d'ordres de trois jours. Ce manque de commandes est directement lié au long arrêt précédent car les clients ont passé des contrats avec d'autres transporteurs...
 Prochain épisode glaciaire, du 21 janvier au 9 février 1963, plus quatre jours pour "attente ordres". 


Re: par marite le Vendredi 15/02/2013 à 15:14

marite bonjour j b
c est un trésor que votre père vous a laisse
si seulement papa m avais laisse  le sien
et pourtant comme tout marinier il notait  tout ,
marc m envoie vos documents sur le rhône
je pense que cela vas être un régal 
a bientôt 


Re: Re :Feuille "température" Février 1956...... par p boum le Vendredi 15/02/2013 à 16:19

  Février 1956

En bleu = nuit / en rouge = jour

En 1956: MOUTHE (même Massif JURA:/  Février:  MOINS  41,7 °) Mèmoire Météo.

Agé de 18 ans; avec les parents: dans le chenal de Baumes les Dames : le Service de Navigation a créé un courant important dans le chenal, pur éviter que la glace fasse "péter"  les parties "murées" (digue canal/Doubs) existantes dans le chenal:  avantage pour le bateau qui étant dans ce courant n'a jamais été entouré de glaces: toutes conditions d'amarrage "prises": autorisation de "ceinturer" de gros arbres..

De mèmoire les - 25 °  env:  pas rares; Les Barrages du DOUBS étant des Murs maçonnés Le GENIE militaire: a procéder a des minis-dynamitage provoquant des lignes de fractures pour éviter que de grandes surfaces de glace se mettent en mouvement, d'autant qu'en aval du Barrage un Pont provisoire étant encore d'actualité: au dégel GENIE sur place env: 1 semaine: leurs embarcations amarrées la nuit a notre bord. (risques "liés" au   débacle)  L'opération consistait a tirer des cordons de mise-a-feu sur lesquels étaient positionnés des charges en "chapelet"  espacées pour "produire" des plaques de dimensions acceptables/"digestibles" par le barrage sous "bénédictions" du Service Navigation
.

Collection: "boite a chaussures" et TOUJOURS sur versant vers le Rhône... donc "lié" un peu au Site en cours.........et les HIVERS....

 A  B

A/ BOUROGNE (Exincourt) Hiver 1964  arret du 10 01 au 15 03 1964

B/ Bief partage même lieu (premiere écluse)

  

9 janvier 1940  lieu illisible...Père et Mère (encore des Chevaux a bord >> pont en place)

Souvenirs....  slts



Re: Re :Feuille "température" Février 1956...... par marite le Samedi 16/02/2013 à 06:27

marite c est impressionnant la neige et la glace
c est vraie que dans ces régions  l hiver est rude
pour les mariniers  pas de revenus parfois pendant 3 mois
et pourtant les dettes a payer,
l hiver 1963 nous avons reçu des indemnités 
arrêt 3mois a lyon
pour le rhône ce n est pas fréquent,nous avons étaient arrêtes par les eaux basses
mais jamais par les glaces,pourtant de 1957,a ce jour



Re: par marcdarcon le Vendredi 15/02/2013 à 15:25

marcdarcon c'est bien cela  a cette endroit là nous etions a l'abrit pour la debacle
le remorqueur que l'on voit derriere l'abeille 4 etait le PORTHOS aux dragage rhone saone
MARITE metra une photo recente de ce qu'il est devenu aujoud'huit



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Achat/Vente


Dernières publications en images

DECHARGEMENT D'UN TRANSFORMATEUR (2)

DECES D'AIME MIR

DECHARGEMENT D'UN TRANSFORMATEUR (1)

SAUVONS LE CANAL de ROANNE - Déjà en 1978

REPAS APRES MIDI GUINGUETTE (avec les Anciens et Amis de la Batellerie de Poses)

"LE PATRIMOINE" SPECIAL CANAL DU MIDI

IRENE S'EN EST ALLEE

CONVOI EXCEPTIONNEL POUR LE MIDI

GOUACHE D YVES DELFO

VIDANGE DU LAC DE SAINT FERREOL

MAINTENANCE DE L'ECLUSE DE VALLABREGUES

Péniche loft de luxe naviguant TBE A VENDRE


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Recherche par tableau


Sites Incontournables

    
 


Rubrique courante