S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

DECHARGEMENT D'UN TRANSFORMATEUR (1)

Du bateau au camion

Par Lougabier • BaB 2 mers • Vendredi 06/10/2017 • 2 commentaires  • Lu 1311 fois • Version imprimable

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (2 notes)


Le Tourmente est arrivé à -la-Nouvelle et est amarré au poste 6, avec "à son bord" un transformateur de 87 tonnes.
Voir article BaB Convoi exceptionnel pour le Midi.

Afin de répartir le poids sur un plus grand nombre de varangues, le transformateur repose sur un sommier fait par de grandes plaques d'acier de fortes épaisseurs : 3 dans le sens de la longueur et 2 dans le sens de la largeur.


Pour décharger, il faut une grue,...  établir une stratégie de manoeuvre,...

.... une autre grue ainsi qu'une remorque porteuse adaptée à la charge.

 

Les flèches n'étant pas levées, les vérins latéraux des grues sont sorties au 1er niveau et sont posées directement sur le sol. .

Les camions avec 4 plaques d'appui et des contrepoids s'alignent à côté de la grue.


Flèche levée, les grues posent au sol leurs plaques d'appui et placent leurs vérins  sur ces plaques.

Ensuite elles mettent leurs contrepoids.
Chaque grue a au moins 2 camions d'assistance et les véhicules pilotes.
Tout ça fait du monde !!! dans une bonne ambiance que l'on retrouve sur les quais...



Quand tout est calé, les 2 élingues de chaque grue, sont envoyées à bord du Tourmente.


L'élingage se fait par dessous sur 4 cavaliers du transformateur prévus à cet effet et guidé en haut par une manille.
Les élingues en acier étant d'un bon diamètre et très rigides, dur-dur pour fermer les manilles !!!


Ensuite c'est la levée de la charge qui est dans le sens longitudinal du bateau.
La remorque étant perpendiculaire au , le transformateur doit faire une rotation d'1/4 de tour, soit 90°.
Cette manoeuvre est délicate et demande une bonne concordance des mouvements des grutiers. Bravo les gars !!


Vue de l'ensemble :

Le transfo est posée méticuleusement sur la remorque bien dans l'axe de la remorque.
Les chaînes qui pendaient le long du transformateur, sont bridées rigoureusement à la remorque... Bon,  il ne faudrait pas le laisser sur la route !!


Le se dégage avec un homme à la manoeuvre des roues avant et arrière de la remorque porteuse.


Bonne route à l'ensemble routier !

La charge est débarquée mais le travail n'est pas terminé...voir autre article  :

bab.viabloga.com/news/dechargement-d-un-transformateur-2





Commentaires

par cayor le Mardi 10/10/2017 à 08:50

cayor Excellent reportage de Lougabier, très détaillé et agrémenté de belles photos. Un transport fluvial qui se termine par....... camion! Preuve en est que l'un et l'autre sont complémentaires et que le fluvial n'est viable qu'avec les camions. Seule la coordination des transports permettrait d'équilibrer le trafic et permettre chaque fois que c'est possible de favoriser l'un ou l'autre des 3 moyens existants.


Manutention par lougabier le Mercredi 11/10/2017 à 02:20

 
Merci Cayor,

On revit l'ambiance, la solidarité et la fraternité de tous les travailleurs des différentes sociétés que l'on trouve sur les quais. Le contact est simple et direct ce qui n'empêchent pas la plaisanterie entre les différents postes : le grutier bien à l'abri et sans effort à faire est traité de nanti, la "belle vie du marinier" est enviée par ceux qui sont toujours sur la route, etc. 

Le transformateur est destiné à la ville de Castres (81), c'est à une soixantaine de km de Toulouse, pas très loin du Lac de St Ferréol.



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Dernières publications en images

HOMMAGE A MONSIEUR MICHEL SERRES

L'histoire du bâtard ASTER

Un nouveau livre : Photos de Charles Fiquet dit "radar"

L'hiver 1929 a été froid (3e partie)

L'hiver 1929 a été froid (2e partie)

L'hiver 1929 a été froid (1re partie)

Barragiste sur la Petite-Saône, dans les années 30

RENOVATION DU PONT-CANAL DU CACOR

Mystère à bord

Un lundi de janvier 2019 à Varennes-sur-Seine

REPARATION DU PONT CANAL DE L'ORBIEL A TREBES

SEINE ET YONNE

MEMORIAL DES MARINIERS DU MIDI DE GARDOUCH (31)

LE CANAL DU MIDI ET L'AEROPOSTALE

LA BELLE DE CHAMPAGNE, nouvelle arrivée au port de Mareuil-sur-Ay

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (3 et fin)


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Rubrique courante


Recherche