S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

DECHARGEMENT D'UN TRANSFORMATEUR (2)

Déchargement des agrès et rangement du matériel

Par lougabier • BaB 2 mers • Lundi 16/10/2017 • 0 commentaires  • Lu 1213 fois • Version imprimable

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (2 notes)


Nous sommes toujours à bord du Tourmente...

Suite de l'article,  "Déchargement d'un transformateur (1)" : bab.viabloga.com/news/dechargement-d-un-transformateur-1

Dans ce type de transport, le déchargement ne se limite pas à la mise à terre du transformateur.
Comme vu précédemment le transformateur reposait sur un ensemble de grosses plaques d'acier afin de répartir la charge sur la sole du bateau.
Des anneaux filetés sont vissés sur les tôles taraudées pour permettre leur levage, sous l'oeil du Capt'in SAM.




D'abord les "petites" plaques sous les ordres du chef de palan, sont ôtées par une des 2 grues.


Puis c'est au tour des longues plaques qui doivent se faufiler entre 2 "traversiers" (overgants). Leur longueur étant supérieure à l'écartement des traversiers, elles ne sont pas prises à plat, mais légèrement en oblique.


La cale est vide, seules ne restent que les plaques de contre-plaqué qui étaient sous les longues plaques métalliques. C'est de "l'emballage perdu", ça reste à bord.

SAM s'affaire à préparer les traversiers qui supporteront les sommiers (en bois !) des panneaux.


Les plaques ont été déposées à terre provisoirement par la grue. Pendant ce temps, les grues commencent à démonter et ranger leurs équipements.


Cette occupation temporaire des quais, bloque la voie ferrée : " C'est toujours le Fluvial qui bloque !" plaisante SAM.


A terre, le rangement continue. L'ensemble des plaques sont prises par un gros chariot élévateur pour dégager la voie de desserte des silos. Les grues se séparent de tous les accessoires.


Pareil à bord du Tourmente, la cale est couverte et le ballast avant est rempli par une pompe mobile.



Les quais sont dégagés et la voie ferrée est libre. La loco revient des silos avec un grand nombre de wagons de céréales ce qui nous rappelle qu'auparavant c'était nos bateaux qui partaient vides du ...



Quand aux véhicules de levage, ils sont prêts à partir pour de nouvelles aventures.


 
 En guise de fin, un petit clin d'oeil tagué sur un wagon...



*****************

 




Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Dernières publications en images

MISE AU SEC DE LA MARIE-THERESE

BEN D'OR à Béthune

HOMMAGE A MONSIEUR MICHEL SERRES

L'histoire du bâtard ASTER

Un nouveau livre : Photos de Charles Fiquet dit "radar"

L'hiver 1929 a été froid (3e partie)

L'hiver 1929 a été froid (2e partie)

L'hiver 1929 a été froid (1re partie)

Barragiste sur la Petite-Saône, dans les années 30

RENOVATION DU PONT-CANAL DU CACOR

Mystère à bord

Un lundi de janvier 2019 à Varennes-sur-Seine

REPARATION DU PONT CANAL DE L'ORBIEL A TREBES

SEINE ET YONNE

MEMORIAL DES MARINIERS DU MIDI DE GARDOUCH (31)

LE CANAL DU MIDI ET L'AEROPOSTALE


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante


Recherche