S'identifier - S'inscrire - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

Canal d'ARLES à BOUC (3)

De Montcalde à Fos-sur-Mer (Le Relais)

Par Lougabier • BaB 2 mers • Mardi 21/04/2015 • 4 commentaires  • Lu 2773 fois • Version imprimable

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (1 note)

 
Suite de l'article 2 : http://bab.viabloga.com/news/canal-d-arles-a-bouc-2

Après le siphon de Montcalde, le continue sur plusieurs lignes droites dans la plaine de La CRAU. Il atteint les ponts d'Allen, de la Ville et de Mollégès.

La plaine de LA CRAU est réputée internationalement pour son fourrage classé AOP (AOC). Depuis des siècles, les eaux des Alpilles se répartissent dans tout ce territoire à l'aide de canaux appelés "roubines, filoles, gandoles, ... " (mots d'origines provençales et occitanes).
 
Le d'Arles à Fos, longé par la route départementale D35 et une ex voie-ferrée, participe aussi à l'irrigation.

Un certain Vincent avait, à la fin du XIXème siècle, immortalisé cette culture.

 

Le fait d'arroser les prés par submersions, additionné à l'action du soleil, permet de faire 3 récoltes par an. Le seul bémol pour nous, était le niveau faible des biefs en été....

Le de Mollégès :

Une roubine à l'eau très claire, rejoint le un peu en amont de ce . Le de Mollégès comprend 2 piles, certainement pour ne pas trop augmenter la vitesse du courant, car ce ruisseau n'est pas le seul à se déverser dans ce et il fallait que les chevaux aient assez de force pour faire monter le bateau..

De chaque côté du une vue amont et aval de la ligne droite (3 Km).
 

Les longues parties rectilignes permettaient au "Capitaine" d'être remplacé par le matelot (ou la "patronne" !) pour une bonne sieste : par rapport au du , pas de contours, mais aussi pas d'ombre... On avait l'impression d'être seuls au monde !
 

En faisant route sur Mas-Thibert, le tutoie la départementale D35, l'ancienne voie ferrée transformée en piste cyclable et bien sûr
  

de Beyne : 

Il dessert plusieurs mas, dont celui de "La Galère"... Il a été refait après la 2ème guerre mondiale sur les bases de l'ancien ouvrage :comparaison avec un de ses "vieux frères"...
  

Le en zoom ....

A certains endroits du , on s'arrêtait pour ramasser, selon les saisons, de la "salade des champs" ou des "cagarolettes" (petits escargots qui se fixent sur les branches de fenouil).

Toujours en descendant vers Fos-sur-Mer, on rejoint Mas-Thibert et la civilisation !

Mas Thibert :

C'est le premier lieu de ravitaillement après Arles. le a été refait dans l'esprit des anciens ponts dont les culées sont encore visibles.
 


Il y avait une station de mesures des niveaux d'eau.
 

Le est protégé des inondations du par des hauts talus. La de Novembre/décembre 1840 avait fait de gros dégâts.(Photo en direction de Fos-sur-Mer)

A côté du , trône un "Gnome", bon ce n'est pas un moteur marin, mais pour les amoureux de la bonne et vieille mécanique......
 

Ce bief se terminait à 2,5 km de là, à l' de l'Etourneau.

de l'Etourneau (N°3 ) :

Il n'en reste que ruines... La dénivellation était faible et dépendait du niveau de la mer.
Accolée à l', une chaussée maintenait le bief à son niveau et évacuait les eaux difficilement contrôlables des différentes roubines. 
 
De cette , une ligne droite d'une dizaine de Km, nous amène "Au Relais".

Le Relais ( ou Relay) :

Bon ! à partir de là, dur-dur pour s'y retrouver !!

C'est la fin du d'Arles à Fos, un barrage anti-sel le clôture faisant disparaître l'ancien nom du " d'Arles à Bouc"

Ci dessous, une vue amont et aval du barrage.. 
 

Le barrage est géré par le Grand Maritime de Marseille (GPMM). Il possède une passe de piégeage de poissons pour la recolonisation du et roubines alentours, par des anguilles.
Le barrage comporte au centre une vanne clapet mobile (environ 15m X 2,5m) [voir ci-dessous] et deux vannes "Wagon" (non représentées) qui s'ouvrent par le fond, une de chaque côté du clapet
 



Une vue vers Arles et une vers la mer, prises sur le barrage.
 

Ainsi se termine le d'Arles à Fos-sur-Mer. Il remplace le du à Bouc, le n'est plus abandonné en Arles mais au Barcarin, quelques km avant -Saint-Louis du .
Un autre article suivra à condition de ne pas se perdre dans quelques darses du GPMM ...




Commentaires

par cayor le Mercredi 22/04/2015 à 16:56

cayor Excellent  reportage bien argumenté et étayé de belles photos. C'est toujours un réel plaisir de suivre Lougabier qui redonne vie à tout un passé que beaucoup n'ont pas oublié. Bravo encore


par Citerna 12 le Vendredi 24/04/2015 à 15:08

 Voilà également longtemps que je voulais féliciter et remercier Lougabier pour ce nouvel article toujours aussi intéressant et bien documenté. Hélas, je ne connais ce canal, et mal, que de l'extérieur.
Je peux préciser le mot  "filiole" : fossé, rigole d'irrigation d'après "Les noms de l'eau en Vaucluse" de Gilles Fossat. Au pied du Ventoux, arrosé par la belle source (sacrée) du Groseau, c'est les rigoles terminales qui arrivent jusque dans les jardins.
On trouve aussi Fontfiole, une source sur le versant nord du Ventoux. Et également, La Fiolette à Beaumont-du-Ventoux.
Filiol ou Filliol est aussi un nom courant de personnes.
Roubine a apparemment deux sens assez différents. En Camargue ou en Crau, où ce canal est un peu entre les deux, une roubine est un assez large fossé (dans lequel les voitures tombent volontiers !!) pour puiser l'eau mais je pense qu'il permet aussi de drainer des terres un peu marécageuses.
 Pour Gilles Fossat, et en Vaucluse du moins, une roubine est un cours d'eau qui traverse un sol rocailleux, voire une gorge ou un défilé. Et il en cite plusieurs dans ce département. On trouve aussi Robine tel le canal qui traverse Narbonne, dérivé du canal du Midi, et débouchant à Port-La-Nouvelle.
Et avant, Port-La-Nouvelle, il y avait au début de notre ère, Port- l'Antique au débouché alors de l'Aude, fleuve fougueux, canalisé par les Romains.


par Colin le Dimanche 26/04/2015 à 15:17

Que fait-il planté là ce petit moteur Gnome ? Une ancienne pompe à eau ?
Pour info, Rhône, et Gnome, devenu Gnome& Rhône, ont construit des moteurs d’avion, des motos, et de nombreux matériels militaires….


par Lougabier le Dimanche 26/04/2015 à 21:04

Merci à tous pour les avis et les précisions apportées.
Pour le moteur Gnome, je pensais aussi à un moteur d'arrosage, mais je n'ai rien vu d'indiqué.

Petit ajout à l'article (du 21-04-2015),  le 26-04-2015 :  une vue aérienne l'écluse de l'Etourneau trouvée ultérieurement à la rédaction du texte et ajoutée quelques jours plus tard sur l'article pour une meilleure compréhension.


Les arrivées d'eaux non contrôlées des différentes roubines du bief, ont nécessité une chaussée qui stabilisait la hauteur d'eau.
L'excès d'eau sera évacué à la mer, plus bas avant l'écluse de Fos, par un genre de déversoir  à clapets.



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Achat/Vente


Dernières publications en images

PK0 - ce MARDI 12 DECEMBRE 2017

Dernière peinture de 2017

LES 120 ANS DE LA LIBERATION DES CANAUX DU MIDI

Le Bassin des Magasins Généraux de Pantin en 2017

350 ans du CANAL du MIDI : pose 1ère pierre

Départ du VERCORS de Sète

Photographies fluviales à Bainville-aux-Miroirs

PK0 - ce JEUDI 16 NOVEMBRE 2017

Le Gamin du PICARDIE (5)

Le remorqueur PREVOYANCE

DECHARGEMENT D'UN TRANSFORMATEUR (2)

DECES D'AIME MIR

DECHARGEMENT D'UN TRANSFORMATEUR (1)

SAUVONS LE CANAL de ROANNE - Déjà en 1978

REPAS APRES MIDI GUINGUETTE (avec les Anciens et Amis de la Batellerie de Poses)


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Recherche par tableau


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante