S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

Port du Pontet en 1911

le fleuve rhône

Par marite • Les archives • Dimanche 01/09/2013 • 3 commentaires  • Lu 2673 fois • Version imprimable

  • Currently 0/5

Note : 0/5 (0 note)

  
                                                                                              du pontet de nos jours
dans les annèes 60/70 nous dèchargions beaucoup de phosphate 
en provenance de sète avec le loutre
dans les annèes 80 nous dèchargions du sable et gravier avec le nacre  , 
c est lafarge toujours le principal client 
ils vont enlever les deux grues qui ont plus de cinquante ans
remplacer par des grues  
a chenilles ultra moderne
ils pensent aussi rallonger le  

carte postale marite  google



                                                         



Commentaires

N O S T A L G I E par p boum le Dimanche 01/09/2013 à 11:23

 Les bateaux a Port / Le Pontet:  quelles formes > savoir-faire >>nostalgie aussi


www.youtube.com/watch   (Version >> HOLLANDE   Le Rhone et le Rhin frères-jumeaux::    slts  p  boom.


Re: N O S T A L G I E par marite le Dimanche 01/09/2013 à 11:37

la premiere barque chargèe d alpha  pour l usine de tarascon


par Citerna 12 le Dimanche 01/09/2013 à 22:36

 Au Pontet, dans les années 1935-1990, il y avait aussi un dépôt de carburants pour alimenter le Vaucluse et le Gard rhodanien.
 Les "pétroliers" alimentaient aussi deux grandes usines à l'Oseraie : la SEPR (Société Européenne des Produits (électro) Réfractaires), et une usine d'engrais pour fournir les nombreux maraîchers du Vaucluse. D'où les livraisons de phosphate depuis Sète, mais aussi de potasse acheminée depuis l'Alsace par des canalous.
 Les barques servaient souvent de stockage. L'alfa récolté en Algérie était transformé en pâte à papier à l'usine alors CDR (Cellulose Du Rhône), en aval de Tarascon. Cette pâte permettait de faire des papiers minces (bible ou cigarette) résistants, mais en combinaison avec de la pâte de lin ou de chanvre.



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Dernières publications en images

L'ALTAIR DANS LES CIEUX

MIDI : SIMULATION DE TRANSPORT FLUVIAL

L'hiver 1929 a été froid (4e partie)

TEMPETE DANS LE LAURAGAIS

ALTAIR en route vers la pente d'eau de Montech

La messe des mariniers de Béthune

En 1966 - SURSIS pour les BATARDS et BERRICHONS

Ordre de couler L'EMPEREUR DE LA MEUSE

GENS DE L'EAU A SAINT FERREOL

INONDATIONS DE VILLENEUVE-LES-BEZIERS LE 23-10-2019

Remorqueur et Chalands

MISE AU SEC DE LA MARIE-THERESE

BEN D'OR à Béthune

HOMMAGE A MONSIEUR MICHEL SERRES

L'histoire du bâtard ASTER

Un nouveau livre : Photos de Charles Fiquet dit "radar"


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante


Recherche