S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

petit habitable à Aire sur la Lys

Par jmlav • Divers • Mardi 08/08/2006 • 8 commentaires  • Lu 6447 fois • Version imprimable

  • Currently 0/5

Note : 0/5 (0 note)

Voici le plus petit bateau habitable que j'ai eu l'occasion de rencontrer sur les canaux de la région. De plus ce bateau habité par un couple Franco-Anglais est à propulsion vapeur.

Vraiment original et heureux d'avoir discuté ce matin avec leurs sympatiques propriétaires.

Bon courage et bonne navigation à ces courageux navigateurs.

Jean-marc


Commentaires

par BaB le Mercredi 09/08/2006 à 09:49

BaB Eh ben eh ben...
Impressionnant !
Si qq'1 pouvait nous expliquer comment tout cela fonctionne :-)


Re: chaudière par Anonyme le Mercredi 09/08/2006 à 12:18

J'ai consulté le manuel de mon grand-père, "ouvrier chauffeur de la flotte" à bord du Torpilleur A40 dans les années 1920. Comment résumer en quelques lignes 700 pages. Au vu des photos, il s'agirait d'une chaudière à haute pression( la forme est cylindrique et la partie qui entoure le foyer est en forme de voûtre) et vu la taille dite chaudière tubulaire: foyer, carneaux ou courants de flammes, cheminée.Il y a donc 1) la chaudière, 2) la machine (moteur) qui peut-être de plusieurs types selon le mode de transmission du piston( à l'arbre de couche,à balancier, oscillante, à bielle directe, à bielle en retour, à fourreau.La chaudière est un vase clos dont la partie inférieure , exposée au feu d'un foyer, contient de l'eau qu'il s'agit de vaporiser (saturer) et dont la partie supérieure sert de réservoir à la vapeur qui se dégage du liquide. En mettant la vapeur ( avec un couvercle) en communication avec le cylindre, le liquide se vaporise pour remplir l'espace libre en conservant sa pression et sa saturation.Le cylindre est repoussé d'où énergie motrice.Le reste est connu : c'est comme tout moteur. La vapeur est récupérée dans un condenseur où elle se liquéfie et retourne à la chaudière.

Pierre


Re: Re: chaudière par jmlav le Mercredi 09/08/2006 à 18:08

bonjour

pour répondre a votre question voici ci joint les informations données par le propriétaire du bateau.

également une vue du bateau en navigation.

jean-marc

- Chantilly est une réplique d'un bateau a vapeur de la fin 1800- il peut transporter de 2 à 10 personnes.- bateau a vapeur de : 6.3 m de long 1.8 m de large 0.7 m de profondeur - il a été construit en Angleterre par John Tilley en 1988 - la coque est en fibre de verre. l'aménagement intérieur est en acajou. le reste est en cuivre. - le bateau fonctionne au charbon avec une chaudière de 80 litres, d'une puissance de 60 kw - le moteur a 2 cylindres de 60 mm et 100 mm de diamètres, une hauteur de piston de 70 mm. - vitesse maximum 10 kmh. - la vapeur est condensée dans un tube sous la coques puis recyclée dans la chaudière.le foyer brûle de 15 a 20 kg d'anthracite par jour. on peut aussi brûler du bois. il est possible de transporter assez de charbon pour deux semaines de voyage. - le bateau a une remorque spéciale et peut être tracté a 100 kmh.

pour les voyages, l'espace table-siège se transforme en couchette. les rideaux s'abaissent et forme une sorte de tente. on fait la cuisine a bord: dans la chaudière, on fait des toasts, les oeufs ainsi que des crêpes dans le cendrier des pommes de terre, tomate, champignons, poisson, viande etc.... - il y a également une bouilloire a vapeur pour le thé et le café.

si cela vous intéresse.... l'adresse de l'association : Monsieur Tony Dunn, secrétaire de la S.B.A

tony@dunbar3579.freeserve.co.uk

 


Re: Re: Re: chaudière par chti le Mercredi 09/08/2006 à 18:26

Ce sont en quelques sortes les rois du chaudon, bravo pour ce sujet "vapeur", original, beau comme tout, un régal hélas sans les odeurs de charbon, mais rien que d'évoquer celle des toasts au bacon, fait frémir mes papilles...Merçi  


Re: Re: Re: chaudière par BaB le Mercredi 09/08/2006 à 18:40

BaB Je pense que le document suivant a eu une erreur de publication :

Si ce n'est pas le cas, signalez le et je le supprime :-)


Re: Re: Re: Re: chaudière par jmlav le Mercredi 09/08/2006 à 19:53

exact, c'est une erreur que vous pouvez supprimer car étant illisible j'en ais fais un résumé.

jean-marc


Re: Re: Re: Re: Re: chaudière par BaB le Jeudi 10/08/2006 à 06:18

BaB En cliquant sur l'image, celle-ci s'aggrandie et est très lisible...
Je pense la laissée en complément à votre résumé :-)


par BaB le Mercredi 09/08/2006 à 19:36

BaB Tout appareil à vapeur comporte
1° La chaudière où l’eau se vaporise (sur la photo je ne sais pas si elle fonctionne au charbon au fuel ?)
2° le cylindre où la vapeur va produire son travail
3° un condenseur où la vapeur se liquéfie dès que son action est terminée sur le schéma
C= cylindre à vapeur, vase creux en fonte
P= piston et sa tige qui traverse le couvercle du cylindre dans un presse-étoupe
Hv Bv=robinets haut et bas vapeur. Permettent d’établir ou d’interrompre l’arrivée de la vapeur dans le cylindre au dessus ou au dessous du piston
Hc Bc robinets condenseur. Font communiquer le haut ou le bas du cylindre avec le condenseur à machines à double effet (Watt)
Mise en marche d’une chaudière : Pour ce servir de la chaudière, faire le plein d’eau en ouvrant les robinets jauges et tube indicateur (pour faire échapper l’air de la chaudière.) Charger la grille de combustible et y mettre le feu. Ouvrir les portes de cendriers et fourneau. Aussitôt que la vapeur sort sous la forme d’un nuage blanc on laisse retomber les soupapes de sûreté. La pression à la chaudière monte pour atteindre la tension de régime du générateur et on est prêt à partir.
Ouvrir la soupape d’arrêt, la vapeur arrive pour être distribué au cylindre en faisant fonctionner l’extraction continue. Le niveau d’eau a tendance a baissé µ, maintenu par un pompe d’alimentation. Entretenir le foyer (charbon). Passer la lance sur la grille entre les barreaux. Pendant les arrêts on ferme les extractions et alimentations. Clore les cendriers, Ouvrir les foyers, attirer le charbon sur le devant de la grille, fermer les portes du fourneau. Maintenir les feux allumés. Maintenir la vapeur à un niveau constant...




Envoyé gentiment par :
"Manuel de l’ouvrier chauffeur de la flotte par A. Le dieu"

;-)



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Dernières publications en images

L'histoire de la devise LA BELLE PAULE

L'histoire de la devise ESCAUT - 3ème partie et FIN

L'histoire de la devise ESCAUT - 2ème partie

L'histoire de la devise ESCAUT - 1ère partie

Une peinture/Une devinette

EXPOSITION à CAZERES

ENCORE UN TRANSPORT EXCEPTIONNEL !

MOTUS ex TOOLHOUSE ex MOTUS ex ARTISAN

3 RIEN PERDU, pour 2 RIEN TROUVÉ

QUAND LES PETROLIERS SILLONNAIENT LA LOIRE

DRAGAGE AU CANAL DU MIDI

L'ALTAIR DANS LES CIEUX

MIDI : SIMULATION DE TRANSPORT FLUVIAL

L'hiver 1929 a été froid (4e partie)

TEMPETE DANS LE LAURAGAIS

ALTAIR en route vers la pente d'eau de Montech


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante


Recherche