S'identifier - S'inscrire - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

Les 4 PETROLIERS IDENTIQUES "DE WACHTER" (3 et fin)

Motril, Caltex Garonne, Caltex Gironde et Monique

Par Lougabier • BaB 2 mers • Mardi 15/12/2015 • 7 commentaires  • Lu 2416 fois • Version imprimable

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (2 notes)

 
C'est la suite du deuxième article qui aborde la présence, dans le , de 4 Pétroliers identiques "de Wachter" (Boom, Belgique) :


5. Le Caltex-Elf-Gironde BX1050, ex Giroflée.

On le voit ci-dessous qui "monte Garonne"  sur une vue tirée d'une de l'INA.



A la fin de son utilisation par Elf, l'Elf-Gironde est acheté par Diaz, une entreprise de gravier. Il sert de station service et de dépôt.
Il est amarré, presqu'en face de ponton, mais rive droite, Deschamp.




Ensuite, au fil des cessions/reprises, il a suivi les humeurs des sociétés sablières qui se sont succédées jusqu'aux environs de 1985 date de la fin des extractions de graves. L'Elf-Gironde suit le régime de pratiquement tous les bateaux de gravier, à savoir l'abandon et même, d'après ce que nous dit Paul, le fond de Garonne...

On le retrouve par la suite, en bateau-logement, sous le nom de Zerha avec les mêmes caractéristiques d'origines. Jos le présente au du môle St Louis de Sète, dans un commentaire BaB du 16-07-2008 (1).

 

En 2009, il est à Villeneuve-les-Béziers, sous le nom de Gwada, mais sinistré par un "feu à bord".

 

On le retrouve à  Prades (Agde), après le .

 

Le voici, il y a quelques jours, au sec à cause du , dans le bief Prades-Bagnas.



6. La Monique :

C'est le dernier "de Wachter" arrivé dans le en 1932. Le Véritas donne un creux de 2,80 m, soit 60 cm de plus que les autres, mais il semblerait que ce soit une erreur administrative car, affirme Pierrot-l'ancien : "il aurait bien aimé les avoir quand il se trouvait dans la houle au Bec !"
Il est immatriculé Li 8795-F.
Ci dessous, en jaune, au ponton d'Henri, en Bastide (BX).




Son armateur est la Société Française des Huiles et Combustibles "Huilcombus" qui possède aussi des 38m dans "le Nord", témoin cette carte postale :

Huilcombus commercialise ses carburants dans les stations-services OZO.
L'architecture de certaines stations construites dans les milieux des années 1950, est sensée représenter "le capion" (l'étrave), d'un pétrolier.

 

Des "locaux" appelaient ces stations "la péniche" et la marque "OZO" la "pénichienne".
La société Huilcombus est intégrée au groupe Total, au début des années 1960.

Dans un document de l'ONN de 1964, la Monique fait partie de Total, mais est "en gérance par la Société Citerna". Effectivement Alain du La Réole, se souvient que ce pétrolier chargeait comme les Citerna, pour différentes sociétés pétrolières. En 1970, il est encore au pétrole dans un contrôle Véritas.
Ci dessous, un "de Wachter" est présent sur cette carte postale d'Agen. Par déduction, si ce n'est pas le Motril qui ne s'aventurait pas dans le Latéral, ni les Caltex-Elf peints en rouge, il  semblerait que ce soit la Monique, c'est toutefois à confirmer...




Ensuite, c'est l'incontournable passage au gravier, en Garonne où il resterait au fond d'une "fouille" d'Arbanas (33), face à Paillet, ou carrément "à la côte".

Les futurs archéologues chercheurs d'épaves auront du travail !!

Espérons, qu"ils ne concluent pas, "par un ras de marée qui aurait coulé un bon nombre de bateaux garonnais !!!"

(1) : http://bab.viabloga.com/news/les-citerna-partie-2-30m-sur-canal-des-deux-mers

Fin des articles sur "Les 4 pétroliers identiques de Wachter dans le ".

Toutefois, pour une vue du Banco ex Motril à sec voir :

http://bab.viabloga.com/news/un-des-4-de-watcher-a-sec






Commentaires

ET DE TROIS POUR LES QUATRE ! par BO le Mercredi 16/12/2015 à 00:41

BO  Bravo lougabier, pour les trois épisodes de ce bel article concernant ces quatre pétroliers, qui appartiennent avant tout à l'histoire de notre batellerie.
 Merci à toi


par Citerna 12 le Mercredi 16/12/2015 à 08:59

 Je n'ai pas encore pris le temps de lire en détail ce bel article, mais je le ferai.


CIPAN II par Alain Marie le Jeudi 24/12/2015 à 07:11

Bonjour,,
Les personnes qui ont fréquentées Sète se souviennent de ce pétrolier qui ravitaillait les installations de l'étang de Thau sous les couleurs de Mobil.
Petit bateau de 28m mais de 4,50m de large, il a construit, lui aussi chez de WACHTER en 1931.
Personnellement je ne l'ai jamais vu sur le Canal du Midi.
Il a terminé sa carrière à Marseille chez la Cie Chambon, les remorqueurs.
Matricules BX1081-F puis BX-1560-F.
 

Bonnes Fêtes à Tous.
Louis


bateau monique par aramu le Dimanche 16/07/2017 à 12:21

 j'ai 70 ans et j'ai débuté dans la vie avec mon épouse et une petite fille de 2 mois comme remplaçant  sur l'arbizon avec jacky BRAUD sur le puymorens avec joel ? on transportait que du bitume j'ai passé  une année sur l'algas on allait du bec d'ambès à frontignan et de frontignan à la limite du rhone BEAUCAIRE et j'ai terminé sur le monique avec comme patron Mr martiniére  milieu solidaire et formateur qui est gravé à jamais dans ma memoire cordialement


PUYMORENS par Alain Marie le Dimanche 16/07/2017 à 15:52

Vous pouvez le voir ici:
bab.viabloga.com/news/le-blavet-un-26m-breton-passe-au-midi
AM


Re: PUYMORENS par aramu le Lundi 17/07/2017 à 12:23

 merci pour cette photo je retrouve celle ou on sort du canal lateral à la garonne pour rejoindre la garonne pour aller charger au bec d'ambès et  queque fois remonter la dordogne jusqu'à libourne je la poste sur le site cordial salut


Patron Martinière par Lougabier le Samedi 22/07/2017 à 22:45

Bonjour Aramu,

Martinière était une référence "au pétrole".

Nous on était au divers. Plusieurs fois, quand Martinière menait la Marie-Christine dans l'Estuaire, il nous a aidé à monter à refouler lorsqu'on était à vide avec l'hélice qui ne prenait pas toute l'eau et sans qu'on le lui demande. C'était vers 1960-63. Il nous a eu pris en flèche, des Docks jusqu'au Pont de Pierre.

Tu as navigué vers quelles années environ ?
Quand j'ai fait l'article sur les "4 De Watcher dans le Midi", je me suis demandé quel était le dernier propriétaire de la Monique en pétrolier. Sur des relevés, on avait TOTAL mais je crois qu'il était destiné au transport public, c'est à dire qu'il travaillait pour toutes les Compagnies pétrolières. Si tu en sais un peu plus sur la Monique.



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Achat/Vente


Dernières publications en images

350 ans du CANAL du MIDI : pose 1ère pierre

Départ du VERCORS de Sète

Photographies fluviales à Bainville-aux-Miroirs

PK0 - ce JEUDI 16 NOVEMBRE 2017

Le Gamin du PICARDIE (5)

Le remorqueur PREVOYANCE

DECHARGEMENT D'UN TRANSFORMATEUR (2)

DECES D'AIME MIR

DECHARGEMENT D'UN TRANSFORMATEUR (1)

SAUVONS LE CANAL de ROANNE - Déjà en 1978

REPAS APRES MIDI GUINGUETTE (avec les Anciens et Amis de la Batellerie de Poses)

"LE PATRIMOINE" SPECIAL CANAL DU MIDI

IRENE S'EN EST ALLEE

CONVOI EXCEPTIONNEL POUR LE MIDI


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Recherche par tableau


Sites Incontournables

    
 




Rubrique courante