S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

LE BATEAU IVRE

Le Tarn et la Garonne de Cacor au Petit Bézy

Par Lougabier • BaB 2 mers • Lundi 07/11/2011 • 19 commentaires  • Lu 10902 fois • Version imprimable

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (3 notes)

Ce week-end, cette petite de a rompu ses amarres dans le Tarn. Elle a dérivé du  "Cacor" au "Petit Bézy".


 


Le fait est relaté dans l'article du quotidien régional "La Dépêche du ".

 


 

Profitons de l'occasion, pour découvrir ou redécouvrir les lieux avec un brin d'histoire fluviale locale.
La vue satellite ci-dessous, permet de voir le trajet de la et les différents obstacles franchis, et sans pilote !!

 


Ce bateau est utilisé pour sortir les embâcles du de chemin de fer au lieu-dit "Cacor" qui enjambe le Tarn, à quelques km en amont de Moissac dans le département du Tarn & Garonne.

 


Sur cette vue aérienne, le premier, le , est un mélange de pierres et de briques, il a été bâti en 1845. En amont, le second, pour la voie ferrée a été reconstruit et mis en service en 1932.
La ville de Moissac, bien connue pour son chasselas et son abbaye, est d'autant plus sensible au nettoyage de cette rivière, qu'en 1930, de grandes inondations y ont fait plus de 120 victimes, le ferroviaire a même été emporté. Des articles de de 1930, relatent le rôle important des mariniers au sauvetage des populations.

 

 

 
A l'origine pas de treillis, le tablier a fait barrage.

Durant la reconstruction du , la circulation des trains n'a pas été interrompue, elle a été déviée et a emprunté le du " Latéral à la Garonne", qui lui, a tenu le coup...

 

 


La banquette, rive droite du a reçu le ballast, les traverses, les rails, etc. Les trains de la ligne "Océan-Méditerranée",  appelée aussi "Cette-Bordeaux" y circulaient au pas de 1930 à 1932. Les anciens disaient, qu'il ne fallait pas y naviguait quand un train l'empruntait.
A droite, vers les années 1970, bien sûr plus de voie ferrée ! Le "VAL D'ARAN", un "Vandeville" (sister ship du "TALISMAN" plusieurs fois évoqués sur BaB), emprunte ce magnifique , il descend vers Bordeaux, certainement avec des céréales.
Le mariage de la pierre et de la brique est du plus bel effet, notamment lorsque le soleil est de la partie.

" ivre", si elle était amarrée sous le viaduc ferroviaire, y est passée dessous. Elle a continué vers Moissac, et elle est passée devant l' du latéral de "Descente dans le Tarn" comme on l'appelait. D'après ce qui est indiqué, elle remontera par là.


 


Elle a ensuite franchi l'ancienne chaussée du Moulin de Moissac, dont il reste encore le vestige de l' qui permettait la navigation des 30 mètres dans le Tarn.

 

 


Elle a ensuite distribué quelques "gifles" à une arche du Napoléon emprunté par l'ancienne RN113, Bordeaux-Marseille et a rejoint "Garonne" au confluent, près du village de Saint-Nicolas-de-le-Grave où maintenant une base nautique profite d'un plan d'eau.
Saint Nicolas, on comprend bien cette appellation si près du Tarn et de la Garonne naviguables à l'époque, mais de la "Grave" ? La réponse est dans cette ancienne carte postale, ci-dessous, prise du célèbre belvédère, le "point de vue de Boudou"...


Le plan d'eau a recouvert tout ça lors de la mise en eau du barrage de Malause, quelques km en aval de Saint Nicolas, dans les années 1968-1972. Ce barrage est "multitâche" : il est muni de turbines électriques pour la production d'électricité, il sert au refroidissement de la centrale nucléaire de Golfech et aux activités touristiques de Saint-Nicolas-de-la-Grave. Cerise sur le gâteau, il a un à poissons qui permet aux aloses, saumons et autres, d'atteindre leurs frayères loin en amont.
Toutes ces communes sont limitrophes.

Revenons au périple de , elle a aussi passé le "COUDOL". Ce remarquable suspendu traverse la Garonne, le latéral et la voie ferrée "Cette-Bordeaux". Après bien des problèmes de construction, il a remplacé un des bacs qu'il y avait tout au long du parcours du fleuve et des rivières.La route que l'on voit en contre-bas est l'ex RN113...

 



Dans l'article, il est mentionné que le bateau a été "intercepté" au lieu-dit "Petit-Bézy", commune de Boudou.
 

 


Ce qui n'est pas dit dans l'article, c'est que nous ne sommes pas loin du barrage de Malause et du d'amenée des eaux de refroidissement de la centrale nucléaire de Golfech...

Ainsi ce petit fait divers, nous a permis de relire un peu d'histoire fluviale d'une partie du Tarn et de la Garonne. Les " Tarnais" y ont cessé toute activité depuis un peu plus d'un siècle, comme le signalait Michel en janvier 2008.
Lien : http://bab.viabloga.com/news/les-remorqueurs


 


Commentaires

par mati le Mardi 08/11/2011 à 16:32

Tres bel article, d'ailleurs remarqué par le blogging quotidien de FLUVIAL

Bravo et Merci Lougabier


par kikicmr le Mardi 08/11/2011 à 18:35

kikicmr Superbe, Lougabier !

Et le bateau a-t-il été endommagé ?


Re: par BOA le Mardi 08/11/2011 à 20:29

BOA Votre article est très bien documenté et représente une somme de travail, c'est évident "Lougabier".

Concernant le VAL D'ARAN, si vous n'aviez pas spécifié son chantier de construction, je l'aurai reconnu. Le JE-MA que je connais bien, aujourd'hui COSMA à le même roof vitré arrière et la même cheminée, il fut construit au chantier Vandeville en 1963. Il fait 38mètres.

Le plaisance 1732 Bx sur la carte postale de Moissac semble de belle taille.

BOA


Re : Bateau ivre par Lougabier le Mercredi 09/11/2011 à 00:41

Je fais un tir groupé...
Je ne savais pas que ça intéresserait des pros comme "Fluvial" !!

Je n'ai pas vu ce bateau, mais d'après la photo parue dans la Dépêche du Midi, la barge ne semble pas trop endommagée, peut-être quelques enfoncements... Son propriétaire indique qu'il la ramènera cette semaine dans le canal latéral, donc pas d'urgence puisque ça s'est passé dans la nuit du vendredi 4 au samedi 5 novembre.
Les chances sont d'une part, qu'elle ne "soit pas tombée en travers" d'un pont et d'autre part, qu'elle ait été "arraisonnée" avant le barrage. 

Dans la mesure où on a eu beaucoup de transmissions orales, ça demande surtout de la vérification d'informations !!!
VANDEVILLES à Bouchain, construisait à cette époque, les bateaux par deux. Le VAL D'ARAN a été construit en 1966. Il est resté dans le Midi, transformé en bureau de vente pour des immeubles qui se construisaient au port St Sauveur de Toulouse puis en bateau logement. 
Au contraire, son sister ship, le TALISMAN, a été allongé en 38m50 en 1972. Il a continué à faire du "divers" sur la portion Toulouse-estuaire de la Gironde qui avait été mise au gabarit Freycinet. Quand il y a eu une baisse du trafic, il a fait le gravier du côté de Bordeaux, puis vers 1982 est "monté dans le Nord" en revenant au "divers". Cessation d'activité en 1992, transformé lui aussi en logement en 1994.


Le BX 1732 par Lougabier le Lundi 14/11/2011 à 20:18

Quelques infos sur le BX 1732 que l'on voit à l'aval de l'écluse d'entrée "en Tarn", à Moissac.
Après des compléments d'informations recueillis  auprès de "Pierrot l'ancien" (du TALISMAN), je réponds à BOA, avec un peu de retard...

Du temps de son activité, ce bateau s'appelait le TRITON immatriculé BX1099. Il a fait "la grave" dans la Garonne puis il a été équipé après la guerre, pour faire la traversée Bourg sur Gironde-Ambès, des salariés de la raffinerie Caltex. Dixit son propriétaire, il rapportait bien plus qu'un autre grand bateau qu'il avait au gravier et qui faisait 2 tours dans la journée !!.


Aujourd'ui on le découvre en "plaisance ou logement", mais j'ignore s'il a changé de nom.

Lui aussi avait un sister-ship, le DAUPHIN BX 1100, bien connu à Sète pour avoir fait sables et graviers dans le fleuve Hérault pendant près d'un demi-siècle...
Ils ont été construits dans un des chantiers de Bordeaux en 1930 pour le compte de la même entreprise d'extraction de graves. Je n'ai pas leurs dimensions, mais le DAUPHIN, tournait  au "Bassin-rond" (écluse ronde d'Agde) et empruntait le canal du Midi. 
Ils devaient donc faire, moins de 30 mètres (dans les 27m ?)  et près de 5,50 m de large (soit le maximum) car j'ai le souvenir du DAUPHIN faisant large par rapport à sa longueur.


Re: Le BX 1732 par BOA le Mardi 15/11/2011 à 19:26

BOA Eh bien MERCI "Lougabier" d'avoir passé un peu de temps pour me donner toutes ces info. intéressantes et pertinentes.

Vu son âge et son histoire, la métamorphose en plaisance de ce BX 1732, telle qu'on le voit sur la carte postale de MOISSAC, est plutôt réussie !

BOA


par thothos le Vendredi 26/10/2012 à 22:35

bonsoir
à moins que je me trompe, il ressemble fortement au "PACIFIC" à Gardouch
je ne retrouve pas de photo avec son immatriculation donc je peux me tromper.
cordialement
Serge


Re: BX1732 par Lougabier le Samedi 27/10/2012 à 00:03

D'après les archives "des BX", Il y a eu 2 bateaux "frères" construits à Bordeaux en 1930 : le TRITON (BX1099) et le DAUPHIN (BX 1100).
Le TRITON est devenu PACIFIC en 1963, quand il a fait la traversée d'Ambès. Sur la carte, il n'y a que le N° BX1732, il n'y a pas de nom. A l'origine ces bateaux faisaient 17 m X 5,30. Si c'était lui, ça nous ferait identifier un bateau de plus.


Re: BX1732 par jmp le Samedi 27/10/2012 à 17:36

bonjour je reviens un peu je vois que l'on recherche le dauphin il se trouve dans le port d'aigues mortes sous la devise isles de stel en passagers (140 places ) j'y suis pilote depuis 12 ans 'ly1713  L28,30 m x 505.


Re: BX1732 par josyan le Lundi 29/10/2012 à 15:49

                                    Salut Jean-Marc

                     Je pense que ta saison touristique s'est bien terminée.Voila le Dauphin dans les années
                      1959 .
                                                        @+ JOSYAN


Re: BX1732 par jmp le Lundi 29/10/2012 à 18:18

bonjour josyan les deux photos je les possède aussi par janine ,mais il semble qu'il est difficile d'en trouver même part la famille roqueblave .dommages  ma saison n'est pas encore terminé jusque au 11/novembre. a plus


Re: BX1732 par josyan le Dimanche 12/04/2015 à 09:41

                                   Bonjour à tous
        Voilà celui qui se cache sous le nom Isles de Stel  .     Bonne journée       JOSYAN


Re: BX1732 par BO le Samedi 27/10/2012 à 23:07

BO ARCHIVES BOJe confirme, il s'agit bien du "PACIFIC" matricule: 1732 BX. Qui stationne à Gardouch comme bateau logement, ici devant l'entrée de la cale sêche du pont des demoiselles, aprés son accident de octobre 2007 ou un chêne lui est tombé dessus par bonheur sans blesser personne! il c'est refait une beauté depuis. Ce bateau dans le passé à aussi été un "bateau phare"- "bateau balise", en Gironde, dans l'estuaire, je n'ai pas les dates, mais je pense à son origine.


Re: Dossier Affaires Maritimes ? par p boum le Dimanche 28/10/2012 à 08:47

Quelques "clics" sur le WEB donnent  1 seule information sur les bateaux-phares: Gironde dans les dimensions du bateau en  sujet.

Affaires Maritimes:: agrément obligé >  une consultation sur place possible, un historique est'il possible> un document "attaché" au bateau ?.

Une carte/photo d'un bateau-phare sur la Gironde   Le TALAIS  si c'est pas Lui c'est du moins un "Parent".

 

"fait" avancer .......

slts  p. boum



Re: Dossier Affaires Maritimes ? par NCHP le Vendredi 10/04/2015 à 15:14

 Bonjour,

Voici quelques renseignements sur le bateau-feu de Talais.

Le Talais 1 est le premier bateau feu installé en France. Les travaux commencent en juin 1842 et le navire est lancé en mai 1844. Il reçoit son appareillage lumineux avec quelques retards, en novembre, pour prendre officiellement son poste à l'acore du banc de Talais, le 15 mars 1845. Dix ans plus tard, il reste toujours le seul du genre mouillé sur les côtes de France. Il jauge 70 tonneaux.

Il est remplacé par le Talais 2 en 1860. Longueur 25,30 m, largeur 7,25 m, tirant d'eau 2,70 m, jauge 180 tonneaux.

Ce dernier est remplacé par le feu flottant Talais 3, qui est allumé le 14 avril 1898. Il a une longueur de 18,50 m pour une largeur de 6,00 m, un tirant d'eau de 2,35 m et une jauge de 107 tonneaux. Doté pour la première fois d'un feu à éclat produit par appareil dioptrique de 25 cm de distance focale, alimenté par le gaz d'huile pour une durée de 800 heures, il est armé par un équipage de quatre hommes dont trois à bord et un de relève à terre. Il est remplacé par une bouée lumineuse de 15 m3 en 1910, puis par une bouée de 27 m3 en mars 1932.

Cordialement.



Les 2 Frères par Lougabier le Lundi 29/10/2012 à 23:26

Merci pour les photos du Dauphin,elles sont superbes, mais en 1959, c'était encore Georges.
L'Isles du Stel ne ressemble pas au DAUPHIN.



Les 2 frères...un air de ressemblance !!


Re: Les 2 Frères par jmp le Vendredi 10/04/2015 à 18:17

l'isles de stel est bien le dauphin acheté part mario bourré a François roqueblave ,transformé en passagers tel qu'il est maintenant ,en le conduisant depuis 15 ans je suis sur que ces le dauphin maintenant il appartient a la sarl isles de stel aigues mortes .il à plus le dk 6 ,ces un iveco de 180 pk .le pacific et le triton sons ses frére de construction avec le surplus de tôlle de destroier ou cuirasser je sais plus ,le dauphin à été allonger part georges larose .


Re: Les 2 Frères par josyan le Samedi 11/04/2015 à 08:29

                                               Bonjour
            Le Dauphin a été allonger dans les années 56 .
            La preuve est sur la photo qui suit c'est en allant
            le sortir du chantier à la plagette que la Bonne mère
            a eu un avari.
             @+                      JOSYAN


Documents relatifs TALAIS et Autres par p boum le Vendredi 10/04/2015 à 19:25

  

   
 Origine: Le Balisage  Cordouan Gironde.

En déplacement Pro a Bassens ( Hotel Lormont ) année 1976: > rencontré des Personnes "liées" a ces Activités et Transports.

Laisse-soin aux Personnes-locales pour commentaires.   slts  p  boum




Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Achat/Vente


Dernières publications en images

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (3 et fin)

Toujours l'écluse de Neuilly-sur-Marne

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (2)

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (1)

Sur la passerelle des écluses de JANVILLE

REPAS GUINGUETTE le DIMANCHE 18 NOVEMBRE 2018

BRIARE : Un berrichon prend la route pour Vierzon

RENTREE DES CLASSES

Les VENELLES de SAINT-MAMMES

Incident au chantier de Sète

Croisement à l'écluse de garde de FROMONVILLE

Mes 2 Dernières TOILES

LES 3 ECLUSES DE CASTETS-EN-DORTHE

Barrage de Champagne-sur-Seine

Recherche historique Ecluse n° 53 entre canal latéral et Garonne

LE LIBRON BLOQUE LE CANAL !


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Recherche par tableau


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante