S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

Hiver, hivers...!

Même dans le Midi

Par Miette • BaB 2 mers • Jeudi 11/03/2010 • 6 commentaires  • Lu 7123 fois • Version imprimable

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (3 notes)


Eh oui il a fait froid cette année, et il a aussi neigé dans le en ce 8 mars 2010 !
   et c'était beau !


Dans la mémoire collective quand on parle d’hiver on pense à celui de 1956 et sur le site www.meteopassion.com/fevrier-1956.php on peut voir qu’il a en effet été rigoureux notamment avec le gel de nombreuses voies d’eau en France

  En 1956 la Maryvonne à Castelsarasin

Mais il y a eu bien d’autres hivers rigoureux : 

          Celui de 1963

          Le Lilas à Montech en 1963


Et ceux de 1971 et de 1985 où le du a été fortement gelé.

En 1971
En ce mois de janvier, Alain et Suzy à bord de l’Iris , allaient porter à La Nouvelle un voyage de blé qu’ils avaient chargé à Grisolles ; le Lucre de Christian les suivaient. Depuis quelques jours le « se prenait » la nuit mais la glace restant fine, les bateaux la coupaient … mais chaque jour un peu plus difficilement jusqu’à ce matin où l’Iris, dans le bief de partage n’arrivait plus à avancer ; le Lucre était passé devant ce matin là mais une voie d’eau l’obligea à renoncer (pas de brise glace prévu sur le … !) l’Iris était donc repassé devant : leur petite Gisèle avait quelques mois et la météo n’annonçait rien de bon, il n’était donc pas question de se faire piéger en pleine campagne ; il fallait atteindre Castelnaudary coûte que coûte. Suzy et Josette s’avançaient à pied pour aider l’éclusier à casser la glace  devant les portes et à la dégageravec gaffes , pics ou grappins avant l’arrivée du bateau. Trois autres bateaux les avaient rejoints et le progressait difficilement d’une à l’autre.

          Lucre, Iris, Bassens, Bouzigues et Ville de Béziers

Cela dura trois jours pour 5 écluses et 8 km ; le bateau était décapé par la glace, les doigts gelés, les muscles engourdis, les hommes (et les femmes !) fatigués, mais ils étaient arrivés au de Castelnaudary ! 

       


Le gel dura encore une semaine avant que la navigation  puisse reprendre dans un "en dégel"


Pendant ce temps nous remontions le Marmande à vide, départ de Carcassonne au petit jour ; le bruit de la glace qui s’engouffrait sous l’étrave était infernal et très rapidement on s’aperçut « qu’on faisait de l’eau » ! Malgré tout on continua jusqu’au de Bram mais il fallait vraiment s’arrêter car malgré la pompe, il y avait toujours de l’eau et on avait déjà détecté 13 trous (il est vrai que ce pauvre Marmande n’était pas en très bon) ; alors en arrivant séance de « rivets plongeurs » avec des soupapes que le père avait en stock ! Mais les rivets plongeurs dans l’eau glacée on n’en garde pas un très bon souvenir !

En décembre 1985 et janvier 1986
Il n’y avait plus de bateaux de commerce sur le et nous avions transformé Provence en logement et stationnons au de Carcassonne car employés à la Subdivision de Carcassonne.
Dans le la glace en quelques jours avait atteint 20 cm et il fallait donc la casser régulièrement autour du bateau, d’abord pour le protéger, ensuite parce que le moindre caillou jeté sur la glace retransmet sur la coque un bruit grandement amplifié !

          Cassage de la glace dans le de Carcassonne, autour du Provence; et ça a duré 3 semaines!

Et cette année là la Garonne aussi avait gelé à Bordeaux !

   Janvier 1986


Commentaires

par nicola le Jeudi 11/03/2010 à 09:05

nicola Waaa... j'adore le mélange présent et passé !
Très très choutette article Miette, bravo


Bravo par mati le Jeudi 11/03/2010 à 14:43

Tres beau sujet, Miette, et bel article documenté avec photos et explications. 

Bravo

Guy BaB IdF


neige a gardouch ! par BO le Vendredi 12/03/2010 à 00:00

BO

merci Miette de nous ressortir encore, de belles photos de ta boite magique !!. dans un moindre mesure,voici quelques vues de gardouch dans son manteau blanc, ce lundi 8 mars. A+. bernard


La glace dans le Midi par Alain Marie le Vendredi 12/03/2010 à 05:09

Merci à Tous ,

Dans l'article du quotidien ''La Dépêche du Midi '' le bateau vide est le Concorde
et contrairement à ceux qui est écrit, il n'a pas fait demi-tour !!!
Voici un autre article toujours de la Dépêche du Midi



Voici un extrait des Agendas du Marinier du Concorde pour cette période
mardi 22.12.70 : débarqué à La Nouvelle, démonté timonerie et départ aussitôt.
mercredi 23: fait heure à Mandirac,arrêt marché de Narbonne ( exceptionnel, mais il fallait faire les provisions pour la Noël ), couché port de la Redorte.
jeudi 24: fait heure, 14h30 arrêt au port de Carcassonne, monté timonerie, les Enfants arrivent en voiture.
vendredi 25: Noël, l' eau du port se glace.
Samedi 26: démonté timonerie, départ 10h derrière le Beau-Tyran (pinardier chargé) qui casse la glace, le Marmande suit.
16 h arrêt à Bram, les équipages en ont marre !!!!
Dimanche 27: départ 8h30, neige abondante à partir de Tréboul, 15h30 arrêt au port de Castelnaudary, monté timonerie.
Du 28/12 au 05/01 : 11 jours bloqués dans le port.
08/01: départ en coupant la glace jusqu'à l'écluse de Laurens, couché port de Gardouch
Fin de l'épisode de glace.

Et encore nous sommes là avec des bateaux en fer, avec les bateaux en bois  le problème était encore plus épineux.
Sur cet article de 1967 toujours de La Dépêche du Midi, on voit Louis et Françoise, les Parents de Paul de l' Ariège
se préparer à équiper le Tigre d' un brise-glace bricolé avec des planches ( on le faisait tous)





Alain Marie


Re: La glace dans le Midi par Miette le Vendredi 12/03/2010 à 09:13

Merci à tous pour les commentaires 
Louis c'est super d'avoir gardé tous les agendas du marinier... je ne me souvenais pas qu'il y avait le Concorde quand on a quitté Carcassonne avec le Marmande.
Quant à 1967 j'en ai aussi un "sacré" souvenir; on avait cassé le gouvernail du LOT dans le contour de Caux Sauzens et il bloquait l'hélice. Impossible de réparer sur place il fallait rejoindre le port de Carcassonne sans moteur et sans gouvernail.... donc à cou ! Sur Lalande on a attendu qu'une montée casse la glace et on a tiré le bateau (chargé bien sûr) avec Suzy jusqu'à Carcassonne ; les cordes étaient aussi raides que nos doigts gelés, et les manoeuvres pour faire tourner le bateau dans les contours pas facile avec des cordes mouillées et glacées. Ca été trés dur.... mais j'avais 18 ans !


Re: La glace dans le Midi janvier 1985 par maphi le Dimanche 14/03/2010 à 19:48


bonsoir miette et bernard voici des photos du dionysos en train de casser la glace  sortant de l ecluse de la planque  et dans le bief en direction de castelnaudary

puis arret je pense de 3 semaines dans

le port de castel.et enfin depart pour salleles d aude . et un article de journal avec une photo du port de castelnaudary

un bonjour a petit paul et a tous les anciens du canal du midi .....philippe...



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Dernières publications en images

Ordre de couler L'EMPEREUR DE LA MEUSE

GENS DE L'EAU A SAINT FERREOL

INONDATIONS DE VILLENEUVE-LES-BEZIERS LE 23-10-2019

Remorqueur et Chalands

MISE AU SEC DE LA MARIE-THERESE

BEN D'OR à Béthune

HOMMAGE A MONSIEUR MICHEL SERRES

L'histoire du bâtard ASTER

Un nouveau livre : Photos de Charles Fiquet dit "radar"

L'hiver 1929 a été froid (3e partie)

L'hiver 1929 a été froid (2e partie)

L'hiver 1929 a été froid (1re partie)

Barragiste sur la Petite-Saône, dans les années 30

RENOVATION DU PONT-CANAL DU CACOR

Mystère à bord

Un lundi de janvier 2019 à Varennes-sur-Seine


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante


Recherche