S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

Du petit remorqueur.........., to the little tugboat.

Par BOA • Divers • Vendredi 24/12/2010 • 5 commentaires  • Lu 4454 fois • Version imprimable

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (3 notes)


Voilà, il fait froid dehors, on est bien au chaud à l'intérieur de son logement et le scintillement des guirlandes multicolores est propice à la rêverie!

En effet, bon nombre d'entre nous se souviennent du
de leur jeunesse en voyant dans les yeux étincelants de leurs enfants ou petits-enfants, le bonheur de découvrir les cadeaux au pied du sapin.

Alors, permettez-moi de vous raconter une histoire dont l'origine remonte aux années 1952-1956:

                                       

Imaginez, un bateau de plus de 38 m de long, chargé de charbon, amarré quelque part devant une usine du Nord de la France, en attente de déchargement sous un pâle ciel d'hiver. La glace du
ressoudée par le froid vif de la nuit "travaillait" en émettant des sons sourds et brefs. L'eau du bief avait peut-être baissé..... Il fallait beaucoup d'attention à Joseph, le papa, pour aller à terre car il avait neigé et le "cambrai" (passerelle faite d'une longue planche) était flexible et glissant. Par précaution un "otieu" (rambarde) avait été installé  pour assurer la sécurité. Mais il fallait bien ravitailler l' dans l'un des petits commerces du village voisin pour assurer les repas du et du soir. Pas de réfrigérateur à bord en ce temps-là ! Bien souvent, c'était dans une ferme proche de la voie d'eau, que l'on achetait le lait ou le beurre, parfois les pommes de terre et la volaille.
 
                                       

A l'intérieur  de la cabine exigüe mais douillette du chaland de bois, deux très jeunes enfants jouaient pendant que la maman, Louise, était à l'ouvrage sur la table ronde centrale qui servait à toutes les tâches: toilette, bricolage, bureau, cuisine, salon de coiffure  etc. Il faisait bon, la petite cuisinière chromée et émaillée de bouquets fleuris donnait toute sa puissance. L' habituelle bouilloire accompagnée bien sûr de la cafetière "chantait" sur la rutilante plaque de fonte d'où l'on pouvait apercevoir le rougeoiement du foyer par le petit trou permettant d'y introduire l'extrémité du tisonnier. Cette lueur ardente se reflétait "en dansant"  jusqu'au lambris vernis du plafond.                                     
A part la table, le mobilier se résumait à quelques chaises habillées de jolis coussins, d'un berceau et d'une machine à coudre. Le buffet vitré, les lits-placards cachés de portes au vitrage dépoli et les quelques tiroirs faisant partie des parois vernies du logement. Au sol, un Balatum imitant parfaitement un beau tapis chatoyant, évitait aux poussières de l'houle (la cale) de passer au travers des lames du plancher de bois. Un miroir vertical devant la penderie renvoyait la lumière naturelle, filtrée par les rideaux, des deux minuscules fenêtres opposées. Enfin,un éclairage plafonnier à gaz diffusait le soir une lueur discrète en faisant briller, ici et là, les quelques rares objets de décoration posés sur des napperons brodés de motifs aux couleurs vives. L'utilisation occasionnelle de la lampe à pétrole n'était pas si rare.
Assis sur les marches de l'escalier qui permettait d'accéder à la "graveleine" (passage entre la cale et la cabine) l'aîné des  trois garçons, en chaussons rouges, découvrait l'un de ses tout premiers livres.  Celui-ci, comptait l'aventure d'un petit remorqueur qui découvrait le monde au fil de la rivière..... Ah qu'il lui a semblé beau ce petit "chaudron" !!! (Nom familier donné par les mariniers aux à vapeur).
Cet enfant batelier se rendra compte plus tard, qu'inconsciemment sans doute, une empreinte indélébile était gravée en lui.....................

C'était peut-être une édition en français du  ci-dessous ! 
Ou assurément quelque chose de très similaire.

                                          


Devenu adulte, mis à part certaines périodes qui ne lui laissèrent que peu d'espace à l'imaginaire, ( le service militaire en est un exemple) les bateaux dont les
l'attirèrent durant toute son existence. Même les distances, les frontières et la barrière de la langue n'ont pas arrêté sa quête de découvertes flottantes, Bien que très éloignées des rêves de sa jeunesse, celles-ci lui permirent  d'établir de belles rencontres et d'élargir son univers fluvial et culturel. Puisque comme vous le savez, l'évolution des voies d'eau, des techniques de navigation et des activités liées à l'utilisation de l'eau  sont intrinsèques à l'histoire des hommes dans la majorité des pays depuis l'antiquité.

Le temps passa......, et l'âge avançant, des souvenirs anciens refaisaient surface. Le hasard faisant bien les choses, son regard fut attiré un jour, sur une brocante, par un objet peu rutilant au milieu d'un bric-à-brac. C'était un petit bateau ! Un "POP-POP" ! D'autres le nommeront "PUT-PUT" ou même TOC-TOC.
Après des heures de patience "au
" (de construction-réparation), le petit tugboat US retrouva son foyer à bougie sous sa "machine" et ses couleurs qui furent celles, peut-être, du petit remorqueur du de son enfance .
En découvrant l'étonnante et ingénieuse simplicité  de son mécanisme
 capitaine, à l'imagination débordante, pouvait lui aussi, à présent, faire naviguer ce modeste rafiot dans un bassin devant le regard complice d'un petit spectateur.

          
                                   

Etonnant de simplicité et de réalisme:
---Fonctionnent à la vapeur tant qu'il y a du combustible (une bougie, de l'alcool solide ou liquide selon les modèles récents ou anciens).
---Bruit du moteur marin très réaliste.
---Comme l'
d'un vrai bateau, il faut être un peu technicien dans l'âme pour préserver la longévité de cet objet assez délicat d'utilisation.

C'est l'anglais Désiré Thomas Piot qui déposa les brevets en 1891 et 1897 et l'américain C.J. McHugh qui l'améliora par son bruitage en déposant un brevet en 1924. De nombreux sites
existent et donneront aux intéressés toutes les informations, en voici quelques uns.
http://www.puttputtboats.com/

http://pop-pop.fr/droguerie/index.php

http://www.traditional-tin-toys.co.uk/pop-pop_boats.shtml
Certains chercheurs ont rempli des pages de savants calculs pour tenter d'expliquer ceci: pourquoi les pistons d'eau qui propulsent l'embarcation sont-ils le résultat d'un phénomène d'expansion-condensation ? Pour éviter les migraines , nous verrons peut-être cela plus tard.....
Qu'en pensez-vous ? Ca pourrait faire un joli cadeau n'est-ce pas ! Je voudrais ajouter que ceci est un objet de collection scientifique, pas un jouet pour jeune enfant. Trop dangereux !

 Voilà,  retraité n'attend plus que la naissance d'un petit matelot pour transmettre ses rêves et son goût pour la navigation .



L'auteur de ce texte fait le voeu que les exclus de
société puissent rêver à nouveau, eux aussi, dans un avenir proche. Il y a tant de richesses futiles que le monde pourrait partager.
BOA

Voir suite: http://bab.viabloga.com/news/du-petit-remorqueur-to-the-little-tugboat-n-2

Le code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions sans l'autorisation de l'auteur.


Commentaires

par blanchemin le Vendredi 24/12/2010 à 13:48

a la lecture,on retrouve l esprit d avant les années quarante cinquante et puis on se surprend a revivre ses années de jeunesse,la photo d abord et puis la lampe a petrole et puis.......en fait une veritable histoire pas si lointaine,loin des fables que nous racontent nos gouvernants,une epoque tres proche et aussi lointainne de nos preoccupations d aujourdhui,une histoire comme nous les avons vecues pour peu qu on ait plus de la soixantaine,une epoque qui malgré les difficultés de l epoque ne nous a pas trop affligé et a la quelle nous avons su reagir,ou tout au moins nous adapter,les souvenirs aidant il nous reste a souhaiter que l avenir soit un peu plus serein que ce qul nous est promis,mais le souhaitons nous vraiment,rien n est moins sur et pourtant!!!!une belle histoire en tout cas.NOSTALGIE quand tu nous tient.


par kikicmr le Vendredi 24/12/2010 à 14:45

kikicmr Peut-être est-il déjà trop tard pour commander un pop-pop au Père Noël... je le rajoute donc sur la liste de l'an prochain!


par 25081963 le Vendredi 24/12/2010 à 20:53

Magnifique !
Merci pour cette belle histoire !

Pierre


Re: par Pierre Lemoine le Samedi 25/12/2010 à 09:01

Vous êtes un excellent conteur, l'Alphonse Daudet de BaB . J'espère lire la suite du recueil de vos souvenirs et comme nous étions vendredi, jour de Vénus née des flots, pour moi je les nomme les Contes du Vendredi

un autre Pierre


par Jean Claude Pluquin le Vendredi 31/12/2010 à 10:43

Jean Claude Pluquin Bonjour et merci à toutes les personnes qui ont commenté si aimablement mon article.
Ca donne envie de continuer .....

C'est gentil Pierre de m'honorer en me comparant à Alphonse Daudet, mais vraiment je ne pense pas avoir son talent et puis je préfère être seulement moi-même.

Rendez-vous pour d'autres sujets en 2011.
BOA



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Achat/Vente


Dernières publications en images

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (3 et fin)

Toujours l'écluse de Neuilly-sur-Marne

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (2)

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (1)

Sur la passerelle des écluses de JANVILLE

REPAS GUINGUETTE le DIMANCHE 18 NOVEMBRE 2018

BRIARE : Un berrichon prend la route pour Vierzon

RENTREE DES CLASSES

Les VENELLES de SAINT-MAMMES

Incident au chantier de Sète

Croisement à l'écluse de garde de FROMONVILLE

Mes 2 Dernières TOILES

LES 3 ECLUSES DE CASTETS-EN-DORTHE

Barrage de Champagne-sur-Seine

Recherche historique Ecluse n° 53 entre canal latéral et Garonne

LE LIBRON BLOQUE LE CANAL !


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Recherche par tableau


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante