S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

DECONSTRUCTION DU BARRAGE DE LACHAUX

350 ans après Riquet...

Par lougabier • BaB 2 mers • Samedi 03/03/2018 • 2 commentaires  • Lu 693 fois • Version imprimable

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (1 note)

Depuis sa construction (1667-1681), le Canal du Midi était alimenté en partie par la rivière Fresquel. Nous l'appelions Le Fresquel. Il prend sa source au coeur du Lauragais, vers le village (cathare) de Baraigne (11), à une dizaine de Km  amont de Castelnaudary, côté Pyrénées. Il traverse le canal via l'aqueduc de Baraigne, en aval du déversoir de Naurouze.


Dans le bassin de Naurouze, le trop plein de la Rigole d'alimentation  dite de la Plaine s'y déverse dedans grâce à l'épanchoir de la Marteillère.


Le Fresquel emprunte la même vallée que le Canal. Il reçoit au Nord, les "torrents" de la Montagne Noire (Rieutord, Bernassonne, Lampy, Alzeau, etc. et au Sud, les rus des collines. Pour ces ruisseaux "sudistes", ils passent sous le canal comme le Tréboul, par exemple.


Après Carcassonne, au Sud, le Fresquel se jette dans le fleuve pyrénéen AUDE, il faut donc que le Canal le retraverse.
Riquet avait créé une retenue sur le Fresquel au PONT-ROUGE vers le pont de Conques, à 1 km environ en dessous de l'écluse de Fresquel Simple (construite par Riquet). C'était le même principe que pour traverser l'Aude à Gailhousty après Sallèles d'Aude. Voir le lien :
bab.viabloga.com/news/l-ensemble-monumental-de-gailhousty



Le Canal arrivait alors à l'écluse Fresquel Simple, vers le bassin formé entres les 2 écluses.


Le Pont-Rouge sous lequel s'écoulait le Fresquel existe toujours, mais il n'accueille que les eaux d'évacuation du trop plein du Canal. Aujourd'hui beaucoup de promeneurs se demandent ce que fait ce pont à plusieurs arches, au milieu des champs !



Ce que l'on voit de nos jours du pont de Conques, on a de la peine à imaginer une chaussée...


Le Canal était donc alimenté en partie par le Fresquel, mais il ne passait pas par la ville de Carcassonne. "De 1681 à 1810, il a même, à l'instigation de notables peu éclairés, évité celle-ci en suivant le Fresquel sur plus de 2 km." (Francis Tesseire).

Les pouvoirs publics de cette période (1800-1810), ont profité de cette déviation par Carcassonne pour faire la traversée du Canal par un beau pont-canal, quitte à dévier carrément cette rivière.

 

A 1 km environ, en amont de celui-ci, une chaussée a été construite pour d'une part abaisser le lit de la rivière et d'autre part alimenter le Canal vers le Pont de Conques. L'ancien lit sert de Rigole d'alimentation, rien ne se perd !!


Trop loin du Canal pour nous, mais connaissant sa présence, ce barrage  a été peu fréquenté par les mariniers, si bien que l'on ne dispose pas de photo ni de carte postale.... Il porte le nom de Lachaux, certains l'écrivent Lachaud ou encore  La Chaux. (Une carrière de chaux a été exploitée dans les environs).



 On en a une description par Yanick de VNF : "L'ancien barrage était pour une grande partie, une chaussée rehaussée avec une rangée de poutres en bois et à côté, un pertuis constitué avec des poutres.  Une fois enlevée, il faisait comme un clapet écrêteur, c'est à dire qu'il s'effaçait complètement."

Au milieu de l'année 1976, le Fresquel a été recalibré et aménagé par différents barrages à clapets en vue d'écrêter les crues. Celui du village de Pennautier existe toujours et  et a été construit à l'identique par les mêmes entreprises.
Côté aval :

 

Côté amont :

 

Remarque :
 Coîncidence, le chatelain du village du temps de la construction du Canal, était Reich de Pennautier, trésorier des Etats du Languedoc, un soutien sans faille de Nostre Riquet et un grand argentier du Canal.

Ces barrages, le long du Fresquel vieillissent mal et en particulier celui de Lachaux. Lors d'une crue, les clapets ont cédé. Le barrage n'a pas été réparé et est resté à l'abandon.


Ci dessous a gauche le clapet de gauche et à droite, celui de la rive droite.



La décision de le démolir a été prise et de laisser libre-cours à la rivière, (continuité écologique).

 

L'entreprise de déconstruction est celle qui l'avait construit...



Après...



A gauche, vue de la rive gauche et inversement :



Les prises d'eau avant et après la démolition :


L'échelle est maintenant lisible, le Zéro est au dessus de la côte actuelle.



Alors que l'on vient de fêter les 350 ans du canal du Midi, l'alimentation directement par le Fresquel a été abandonné.

Les droits d'eau ont dû être conservés et reportés sur l'Aude à la prise de Villedubert.

Autre lien concernant le site du Fresquel : bab.viabloga.com/news/midi-souvenirs-du-fresquel




Commentaires

par sam le Samedi 03/03/2018 à 19:59

Bonjour Lougabier, c'est excellent ce que tu nous apprends, j'ai lu un peu vite et il faudrait que je relise pour bien tout comprendre. En effet c'est très intrigant ce pont à trois arches, très beau, avec une ensemble de constructions derrière qu'on imaginerait bien liées au canal. Cette histoire du canal n'a pas fini de te donner du boulot !


Accès à l'ancien barrage et curiosités par lougabier le Jeudi 08/03/2018 à 12:11

Pour accéder au site de l'ancien barrage du canal, il faut prendre le chemin à gauche et remonter le Fresquel sur environ 1 km.


Au début du chemin il y a une borne sur la quelle est inscrit sur le socle : 1855 Aqueduc de Fresquel. Elle a été posée une cinquantaine d'années après la construction du Pont Canal. Est-ce le 50ème anniversaire ? Des signes maçonniques ou de compagnonnage, semble-t-il, figurent sur la partie verticale.


Sur les lieux de l'ancien barrage, en rive gauche du Fresquel donc côté chemin, demeure encore des "marottes" (boullards) d'amarrage.


Ces bittes d'amarrage rappellent celles de certains porteurs de vase des Ponts & Chaussées (VNF).
Yanick de VNF précise : "Elles servaient à retenir les poutres en bois de la chaussée quand le Fresquel était en crue. C'était impressionnant de voir la vitesse du départ des poutres et l'arrêt de celles-ci. Les chaînes sont soumises à un effort inimaginable. Elles pouvaient vous décapiter quand elles se cassaient. On retrouvait  ces bastaings dans l'Aude (*) ou même pas du tout, y compris celles du pertuis."

* Nota : Le confluent du Fresquel avec l'Aude est situé à environ 2 km du barrage.



Le site doit être réhabilité pour servir de détente aux Carcassonnais, ces boullards seront-ils conservés ?

On peut espérer que les visiteurs ne pensent pas que le Fresquel était navigable !!! D'autant plus qu'avant la construction du Pont Canal, la rivière ne passait pas par là !



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Achat/Vente


Dernières publications en images

BRIARE : Un berrichon prend la route pour Vierzon

RENTREE DES CLASSES

Les VENELLES de SAINT-MAMMES

Incident au chantier de Sète

Croisement à l'écluse de garde de FROMONVILLE

Mes 2 Dernières TOILES

LES 3 ECLUSES DE CASTETS-EN-DORTHE

Barrage de Champagne-sur-Seine

Recherche historique Ecluse n° 53 entre canal latéral et Garonne

LE LIBRON BLOQUE LE CANAL !

Evacuation des Bateaux sur le LOING

Les BERRICHONS : Chapitre 1 - EN FER

PK0 - CE JEUDI 12 AVRIL 2018

ESCALE FLUVIALE ET MARITIME A SETE 2018

Peinture Batelière avec un cheval

Peinture de péniche


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Recherche par tableau


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante