S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles approfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités (textes explicatifs et photos avec indication des sources)
Souhait : Articles complémentaires aux autres sites sur la batellerie, tels les groupes batellerie de Facebook (trop succints et difficilement retrouvables), et les sites incontournables spécialisés(très précis).

Midi : souvenirs du Fresquel

Par Alain Marie • BaB 2 mers • Mardi 21/10/2008 • 3 commentaires  • Lu 9371 fois • Version imprimable

  • Currently 4.7/5

Note : 4.7/5 (3 notes)

Voici quelles souvenirs à partir de cette carte postale ou l'on retrouve le bâteau en bois la Janine :


1. Le site 

Après avoir descendu le bief de St-Jean et ses magnifiques allées de cyprès  , on tourne à droite pour prendre le --route qui enjambe le Fresquel   .On rentre dans le bassin du haut de l’ double  . Un bassin de retenue sépare les 2 écluses  . Sous Fresquel simple   on aperçoit au fond le de Conques.

2. Les Hommes

2.1 - sur le avant, Désiré pose. C’est un gascon de Lavardac comme ses cousins André (Marius, Fleurette), René (Laisser-les-dire) et Georges (Bonne-Mère-Marie et Dauphin).

Personnage incontournable du par son action dans les différentes associations , il était le correspondant du Journal de la Navigation.

2.2 - sur les passerelles, l’Eclusier et le Matelot montent les vannes ; celles des portes d’en bas n’étaient pas dures mais celles des portes du milieu oui. Travail très pénible pour Tous et surtout pour les Femmes et cela quelles que soit  les conditions météos.

3. Le portique sur la gauche

La dernière usine d’extraction d’or en métropole a fonctionné tout près à Salsigne   .Si, aujourd’hui, elle pose d’énormes problèmes de pollution aux collectivités locales (tous les propriétaires successifs ont disparu…) souvenons-nous que cette usine nous a fait travailler, pas pour l’or, rassurez-vous ,mais pour les résidus.

3.1.Nous chargions des fûts d’arsenic   dans le de Carcassonne à l’aide de la grue située côté gare   pour les débarquer le plus souvent dans les docks de Bordeaux sur des navires anglais.
Je me souviens d’un voyage où nous nous sommes débarqués dans le Vieux- de Marseille avec mât de charge: ma Mère aux commandes du treuil, ma sœur aînée dans la cale et mon Père sur le pour tirer la flèche et arrimer les fûts. Et tout ça, évidemment sans aucune protection !!!

3.2. A l’aide du portique visible sur la carte nous chargions de la matte, gros blocs de résidus contenant du cuivre et du fer. Les camions faisaient la navette entre l’Usine et ce . Nous les portions le plus souvent à -La-Nouvelle ou à Sète.

Souvenir d’enfant donc un peu confus :

Une année, nous sommes partis de Toulouse en catastrophe en marchant de nuit pour nous rendre à Fresquel pour alléger un bâteau qui avait eu un au de Conques  .Les accidents étaient rares mais quand on manquait un les dégâts sur un bateau en bois étaient vite graves !!!

Quand nous sommes arrivés le matin nous avions un comité d’ : les Pompiers et tous les cantonniers des P&C qui avaient été réquisitionnés.
Et nous voilà en double, nos amis des P&C balançant les blocs d’un bateau à l’autre, un travail de forçat!!!!Les Hommes râlaient parce qu’ils voyaient mât de charge mais comment faire ??

Et miracle,  l’après-, nous avons vu arriver le garde- avec l’outil providentiel une benne : il l’avait récupéré où ??? (Peut-être à la Mairie de Carcassonne ??) Elle était ronde, haute et ressemblait à celle qui placée sur les bouches d’égouts au bout du câble d’une chèvre, sert aux égoutiers pour le curetage des canalisations .Et c’est ainsi que  nous avons fini le transbordement avec le mât de charge.

Miette et surtout Josyan doivent se souvenir de cette anecdote mieux que moi : le bateau accidenté était le Jésus mené par la Grand-Mère de Josyan.

J’espère que je n’ai pas été trop long…et je rappelle que ceux ne sont que des souvenirs d’enfants donc je ne garantis rien !!!!

Alain Marie

les plaques

Articles qui contiennent des mots-clés similaires


Commentaires

par Phebe le Mardi 21/10/2008 à 11:38

C’est toujours un plaisir de lire ces instants de vie du canal.

J’ai une petite question concernant un bateau que vous nommez : le LAISSER LES DIRE.

Y aurait-il un rapport entre ce bateau et le LAISSE COURIR de cette CPA ?

 
LAISSE COURIR remontant l'écluse de Fonseranne.

Gladys.


Laisse-Courir par Alain Marie le Mardi 21/10/2008 à 12:08

Bonjour

Non : sur cette photo il s'agit de la barque Laisse-Courir , 2ème bateau du nom.
Le 1er était un bateau des étangs transformés pour le Canal ,ma Tante me disait que dans le logement l'on ne s'y tenait pas debout !!!).
Le 3ème du nom était un bateau en fer acheté par Léopold en Belgique.

Le Laisse-les-dire a été un des premiers 38 m en fer descendu dans le Midi.Coupé à 30m et équipé d'une grue il faisait le gravier en Garonne.Son quai d'attache et les installations de traitement des graves était situé à Bordeaux côté opposé au centre-ville face à la caserne des Pompiers.

Alain Marie

nota du 22.10.08 : dans le livre '' Gens de l'eau en Pays d'Oc '' édition Garnier on trouve une photo du Laisse-les-dire  ( bois ), 1er bateau du nom.Il existe aussi une carte postale :


Fresquel par Alain Marie le Mercredi 30/12/2020 à 05:11

Bonjour.
Dans un document d'archive on peut lire que l'accident du JESUS avait eu lieu le 1er septembre 1953.
Ce bateau à cause de sa vétusté a été interdit de navigation par les P&C.
Il a été déchiré au chantier du Pont des Demoiselles à Toulouse, le certificat de déchirage est daté du 20/09/1955.
Nota: en complément voir le Cahier du Musée n° 70, page 28 qui relate ce fait divers.
Louis.



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Dernières publications en images

Les "MAROCAINS" de l'HPLM -le catalogue - 1/2

Quelques bateaux en attente dans le bassin de St Usage

2ème participation journée internationale des photographes

LE PONT DES MARCHANDS COUPE LA ROBINE

Nouvelles du SOLVAY 121

Une vie sur l'eau

ADIEU A ROBERT MORNET DE LA BARQUE DE POSTE

Les BATEAUX du CONFLUENT à ANDRESY

CAPITAINERIE DU PORT ST SAUVEUR TOULOUSE

Le chaland REIMS à 3 époques

L'ARIEGE à Paris

L'histoire de la devise LA BELLE PAULE

L'histoire de la devise ESCAUT - 3ème partie et FIN

L'histoire de la devise ESCAUT - 2ème partie

L'histoire de la devise ESCAUT - 1ère partie

EXPOSITION à CAZERES


Sites Incontournables

    
 



Rubrique courante