S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

Dans la presse ces dernières 24h (vendredi 25/02/11)

Par Nico • Infos • Vendredi 25/02/2011 • 6 commentaires  • Lu 2295 fois • Version imprimable

  • Currently 0/5

Note : 0/5 (0 note)


www.newspress.fr
SOURCE et article complet

www.lyonnaise-des-eaux.fr
DOCUMENT PDF

www.urbanews.fr
SOURCE et article complet

www.brussel.irisnet.be
SOURCE et article complet


Les derniers articles et mises à jour sur le web fluvial francophone




Commentaires

par Batelier18 le Vendredi 25/02/2011 à 09:29

VNF ce vante sans arret d'une croissance explosive du transport fluvial , mais pourquoi ne parlent t'ils pas du prix des Frets ?

Si soit disant nous avons le record de progression du transport ,faut pas oublier n'ont plus qu'on atteint les records de frets extremement bas !

et ils oublient aussi de preciser que la grosse majorité de ce transport est effectué par des étranger et non par des Français

Alors qu'ils arretent avec leur belles statistiques ,qu'ils arretent de montrer uniquement la partie emergé de l'iceberg et de ne montrer que le bon, qu'ils commencent par jouer franc jeu avec les Français en leur disant TOUTES les réalité du moments et pas uniquement ce qui arrange l'état et leur gros mafieux de la finance !

Du Rhin j'entend tellement de chose pas bonne ,je me demande comment les gens peuvent etre tellement hypnotisé par ces bureaucrates de la VNF avec leurs beaux chiffres dans le seul et unique but d'endormir tout le monde . et sa marche en plus ....


Re: par nicola le Vendredi 25/02/2011 à 10:13

nicola Je vous comprends et je vous suis...

Cependant, imaginons que VNF fasse la promo du transport fluvial en s'arrachant les cheveux, en pleurant les frets bas, en stigmatisant le marché qui assassine la batellerie... il est évident que toutes les entreprises se battront pour utiliser ce mode de transport !!!

Ce n'est pas le rôle de VNF de s'indigner de la situation de la batellerie française. Elle peut tout au plus tirer la sonnette d'alarme à sa hiérarchie (politique).

Ne croyez vous pas ?


par Batelier18 le Vendredi 25/02/2011 à 12:14

Je suis d'accord avec vous ,VNF doit promouvoir le transport fluvial et inciter les investisseurs a investir ...

Mais VNF doit aussi defendre les interets des transporteurs fluviaux qui sont majoritairement des independants.
En ce moment ils poussent les bateliers a travailler beaucoup plus pour gagner beaucoup moins ,et je n'appelle pas ça defendre nos interets!
En comparaison la Hollande elle defent l'interet de leur marinier et a tout point de vu ce qu'en France il n'ya absolument pas ...

VNF occulte les problemes ,a mon sens c'est une strategie visant a suréxploiter les navigants.
Gueuler au monde que tout va bien alors qu'en réalité tout va mal c'est juste dans l'intention de conforter certaines personne dans une position dominante sur le marché par exemple les grosse boites d'affretements etc .

Une strategie de désinformation ,pour que le commun des gens ne voient que le bon coté des choses et qu'ils ne ce posent pas la question du pourquoi et du comment que ça ne va pas étant donné qu'on leur occulte completement la verité .


Re: par nicola le Vendredi 25/02/2011 à 12:39

nicola Je ne cherche pas la polémique... je suis ok avec vous, je me pose juste la question ^^

Ceci étant dit, un petit rappel des missions de VNF :

Quelles sont les missions de Voies navigables de France ?
Etablissement public à caractère industriel et commercial sous tutelle du Ministère des Transports, Voies navigables de France a pour mission la gestion, l'exploitation, la modernisation et le développement de    6.700 km de rivières et canaux navigables. Il exerce la promotion des activités de la voie d'eau et fédère les initiatives en faveur du transport et du tourisme fluvial. Il exploite et valorise un domaine public de près de 80 000 hectares. Il est en outre susceptible de s'investir dans toute opération visant à mettre en valeur la voie d'eau au travers de montages juridiques spécifiques.
SOURCE

Je ne vois pas où il est écrit que VNF doit servir de régulateur du marché (prix du fret).
VNF n'occulte donc rien.
Il faudrait peut être plutôt se demander où sont les organisations professionnelles batelières ? Pourquoi ne les entend t on jamais (ou presque) ?
Tout comme VNF, tous ces organismes font ce qu'ils peuvent avec les moyens dont ils disposent.
Peut être là une piste pour rappeler à VNF l'une de ses missions : mettre tout en oeuvre pour soutenir une organisation batelière.
Mais n'y a t il pas la CNBA ?
Quid de cette organisation ?
Ne serait ce pas plutôt celle ci à s'indigner haut et fort de la réalité de terrain du métier de batelier ?
Peut être le fait elle ?
Voici ses missions :
La Chambre nationale de la batellerie artisanale a pour mission :

a) De tenir le registre des entreprises de la batellerie artisanale ainsi que le registre des patrons et des compagnons bateliers ;

b) De représenter les intérêts généraux de la batellerie artisanale auprès des pouvoirs publics et des agents économiques intéressés au transport fluvial ;

c) D'émettre un avis sur les projets de loi ou de décret relatifs au transport fluvial ; elle est également saisie de toutes autres questions qui lui sont soumises par le ministre chargé des transports ;

d) De gérer tout fonds qui serait créé en vue de favoriser l'adaptation de la capacité de la flotte artisanale ;

e) D'organiser ou de concourir à l'organisation de l'apprentissage et de la formation continue en vue de favoriser la promotion professionnelle des patrons et des compagnons bateliers ;

f) De coordonner l'action des entreprises de batellerie artisanale, notamment par la création de services communs destinés à améliorer la rentabilité, la qualité, les techniques et les méthodes de cette batellerie ;

g) De créer des institutions d'entraide et d'assistance ou de concourir à leur fonctionnement.

Elle peut, en outre, procéder à toutes études et émettre tous voeux sur des matières relevant de sa compétence, notamment sur les qualifications spécifiques aux métiers de la batellerie.
SOURCE
En voilà beaucoup des missions...
En a t elle les moyens humains et financiers ?

En résumé, j'ai envie de dire que :
  • VNF s'occupe du contenant 
  • CNBA d'une partie du contenu
Est ce correct ?
Y a t il quelque chose qui m'échappe ? (s'en doute ^^)
Ne se trompe t on pas de cible en stigmatisant VNF sur la qualité de vie professionnelle batelière qui est en chute libre ?


par p boum le Vendredi 25/02/2011 à 13:05

Les  2  textes donnés en réponse,avec chacun sa "démarche", décrivent la "réalités" des faitset/ou tenants.

Les informations quant'au developpement des activités/tonnages font part de la progression des tonnages.

Il est du ressort des Navigants quant' la mise en place des "moyens-techniques"  pour réalisés les transports des BATEAUX et leurs structures d'exploitations: commerciales, gestions, manutentions etc........

Ce n'est pas nouveau: O N N (office national de la navigation) en dehors plus impliquée dans la vie batellerie, n'avait de role commercial strictement parlé: les transports affichés en "bourse" provenaient des affreteurs: idem aujourdhui. (sans bourses)

Le Bureau d'Affretement a il sans doute vrai a "protégé" la batellerie, mais a également été une "isolation" de la partie commerciale/réalité de l'activité. Contrairement a d'autres activités transports aucune organisation commerciale intégrée et actionnée par les Mariniers eux-mêmes, conséquences a la suppression des B A le "vide".

Les Gestionnaires des structures en délegations de l'ETAT ne sont pas et/ou des exploitant:(en dehors 'investissements-liés).

R F F  réseaux ferres de France  = le RAIL  qui "loue" a la SNCF et autres Exploitants: Veolia - D B - etc........

D D E  réseaux routiers  qui met a dispo de tous les Usagers

V N F  mêmes statuts en fluvial         AUCUN  des  3  est doté de structures "commerciales" directs-clients.

Les récentes interruptions totales de trafic (causes incidents + arrets navigation) supposeraient des "actions) conjointes de la "filiaire" pour rependre les effets négatifs auprés des donneurs d'ordres (clients) par les structures commerciales et/ou les Organisations representatives des Expoitants.



par cayor le Vendredi 25/02/2011 à 14:46

cayor Bonjour,

Tout est clairement expliqué dans ces réponses et pour Batelier18, si je comprends bien sa position, je lui dirai qu'il est victime d'un système qui prévilégie les donneurs d'ordre et les courtiers parceque les mariniers, jusqu'alors n'ont pas su s'adapter pour faire face et contrer cet état de fait. EUBO a tenté de mettre en place les moyens de donner aux artisans les possibilités de prendre en main leur destinée commerciale en en devenant les patrons. La spectaculaire reculade dont Eubo a fait preuve donne à penser que c'était la bonne formule et que des moyens puissants ont été employés pour que cela n'aboutisse pas. Ce n'est pas à VNF, ni à la CNBA de gérer ce problème mais aux Bateliers eux-mêmes éventuellement aidés par la CNBA. Encore faut-il qu'il y ait la volonté car trop d'intérêts particuliers sont en jeu au mépris de l'intérêt général. On ne peut défendre une profession sans sacrifier les intérêts personnels et pour cela, il faut une abnégation totale et sans faille, chose qui devient de plus en plus rare de nos jours pour ne pas dire inexistante dans ce monde où c'est l'argent qui prévaut.  Dans Fluvial de mars, le discours du Président de la CNBA, animé de bons voeux,  évoque les  bons chiffres comme le fait VNF mais il ne parle pas non plus des difficultés tarifaires en ne s'adressant pas aux mariniers ce qui est dommage pour un responsable de cet organisme, dépendant du Ministère néanmoins. La Cour des Comptes avait d'ailleurs fait état des dépenses en faisant remarquer le manque d'intérêt pour certaines destinées. Cela ne peut-etre que préjudiciable pour la Batellerie. A suivre donc l'évolution de cette profession qui se promet un bel avenir mais qui ne semble pas évoluer pour en maitriser les commandes.

J.Claude



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Achat/Vente


Dernières publications en images

LA BELLE DE CHAMPAGNE, nouvelle arrivée au port de Mareuil-sur-Ay

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (3 et fin)

Toujours l'écluse de Neuilly-sur-Marne

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (2)

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (1)

Sur la passerelle des écluses de JANVILLE

REPAS GUINGUETTE le DIMANCHE 18 NOVEMBRE 2018

BRIARE : Un berrichon prend la route pour Vierzon

RENTREE DES CLASSES

Les VENELLES de SAINT-MAMMES

Incident au chantier de Sète

Croisement à l'écluse de garde de FROMONVILLE

Mes 2 Dernières TOILES

LES 3 ECLUSES DE CASTETS-EN-DORTHE

Barrage de Champagne-sur-Seine

Recherche historique Ecluse n° 53 entre canal latéral et Garonne


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Recherche par tableau


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante