S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

CONSOLIDATION DES BERGES DU CANAL DU MIDI

Autre bombe à retardement ?

Par Lougabier • BaB 2 mers • Lundi 15/12/2014 • 4 commentaires  • Lu 3827 fois • Version imprimable

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (1 note)

Plusieurs articles ont été écrits sur BaB, relatifs à la maladie du chancre coloré du platane.
 
Le 1er article date du 03-12-2011. Il a été abondé régulièrement par des commentaires et articles de
http://bab.viabloga.com/news/les-platanes-du-canal-du-midi

Dernièrement en septembre 2014, un point a été fait concernant l'évolution de la maladie, les recherches sur les traitements et la restauration des paysages :
http://bab.viabloga.com/news/point-sur-les-platanes-du-canal-du-midi

Depuis la construction du du , un des problèmes récurrents est la stabilisation des berges. Paul Riquet les avaient louées à des cultivateurs, mais les labourages et les arrosages  les avaient fortement dégradées. Vauban a arrêté la location en terre cultivable au profit d'arbres, notamment fruitiers.

Pour retenir les berges, nous avons connu plusieurs procédés, le plus simple étant l'enfoncement de pieux en bois dans la terre. Pour limiter le nombre de pieux, des planches "de coffrage" étaient fixées horizontalement sur des piquets. La durée de vie dépendait du pourrissement du bois... Ci joint quelques prises lors de , dans des biefs vidés.


A la fin des années 1950, un autre système avait été mis en service, fabriqué par les Ponts & Chaussées (VNF). Le principe reposait sur des pieux en béton avec des rainures qui recevaient des plaques de béton de 1m X 0,40m environ. Ce procédé rappelait les clôtures que l'on trouve encore de nos jours autour d'usines ou hangars construits à la même époque.


 

L'inconvénient était que peu à peu, avec le batelage créé par les bateaux, les plaques prenaient du jeu et descendaient. Il n'était pas rare, lorsqu'on passait à vide, d'entendre les cliquetis des plaques dans les piliers, tel des touches de pianos mais qui ne jouaient pas du Mozart !!
Les  extrémités se cassaient et les plaques terminaient au , ce qui ne nous plaisait pas trop, surtout quand il fallait se croiser avec un autre bateau... Les racines des arbres passaient au travers et accéléraient leurs chutes au .

  

Des palplanches ont été ensuite utilisées avec plus de succès (photo à gauche), un cas particulier demeure dans la traversée de Toulouse, avec l'implantation de panneaux préfabriqués (photo tribord).

  

L'abattage des platanes qui faisait craindre la détérioration des berges, semble hélas se confirmer au moins dans certains lieux, tel ci-dessous, sous l' de Raonel dans le de la Robine, un peu avant Narbonne.

 

A Trèbes, en dessous de Carcassonne, l'abattage des platanes a eu lieu au début de 2011 et la plantation de platanors en novembre de la même année. 
Avant abattage  après plantation :

 

L'année suivante, les berges ont donné des signes de fatigue... Un de restauration des berges est actuellement en cours. C'est une solution bois qui a été sélectionnée, sûrement à cause du classement du au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'Unesco..
La plantation des pieux bat son plein.

 

Les piquets soutiennent une palissade ancrée sur la berge.

 

Un article du quotidien La Dépêche du , édition de l'Aude, du 4 décembre 2014 résume bien le .


 
Espérons que VNF ne soit pas obligé de faire cette consolidation des berges partout où les platanes ont été abattus...




Commentaires

par Citerna 12 le Lundi 15/12/2014 à 08:59

 Encore un beau reportage. Merci.


par cayor le Mardi 16/12/2014 à 08:41

cayor Oui c'est toujours de beaux reportages avec Lougabier. Le problème des berges est identique au réseau Freycinet conçu à l'époque des chevaux et pas fait pour endurer les remous des hélices avec aujourd'hui des moteurs de plus en plus puissant. Le plus résistant c'est le réseaau de palplanches mais aussi le plus onéreux. Sur le grand gabarit, c'est l'enrochement qui résiste bien car le bitume ou les plaques de béton, çà finit toujours dans le canal.


Soutènement de berges par Lougabier le Mardi 16/12/2014 à 12:00

Merci Cayor.
 Bon le problème de la tenue des berges n'est pas spécifique au Midi !

Effectivement, j'ai oublié la consolidation des berges par empierrement maçonné ou pas maçonné qui rappelle dans ce cas une simple digue. 
On trouve ça dans les "biefs de la mer", sans doute car c'était sablonneux.
Mais là aussi, il faut que ce soit entretenu. Dès qu'une pierre tombe, il faudrait réparer, sinon c'est tout "le mur" qui va au canal ...

Ci-dessous, un exemple d'empierrement maçonné sur le Canal de Marseille au Rhône, au lieu dit "Les 3 Frères". 


 
Pour l'anecdote, on passait par là pour éviter "de se faire secouer" en traversant l'étang de Berre afin de rejoindre Marseille et plus tard seulement Marignane après l'effondrement du tunnel du Rove, mais là le problème, c'est la tenue de la voûte...
 

 


Platanes: a "soucis" > en plus des Sous.... par p boum le Mardi 16/12/2014 à 10:21

  
Dans le bief: Petite-France <> Remparts Vauban  (Strasbourg) Planté env: 1700.

6 Juillet 2001: Chute Platane: 14 morts / 83 bléssés: Chateau de Pourtalès. (concert/chapiteau).
Vent: 80/90 kmh (tronc-"creux" en partie) Rive-gauche bief Robertsau /Orangerie/Entrée Port.

 Platane "spécifique".....

Tendance naturelle: se "jette" souvent sur les Voitures.

 Aspects: difficultés

Bel article Commenté et illustré: les Actions pour remédier a cette réelle catastrophe 3 aspects: Maladie / Techniques / Financiers.

Maladie: problème a priori-majeur: éradication non possible en l'état.

Techniques: dizaines de milliers de Platanes /  tenue, berges, liée. la photo visualise les difficultés: déssouchage = ruine digue/structure. Pose de rive "artificielle"  d'une envergure certaine. reconstitution des "terre-pleins"  etc... Inclure destructions (brulage) arbres

Financiers: Coupes, déssouchages, reconditionnements berges etc...

Aperçu Article Lougabier: 840 ms/linéaires: Coûts a "répéter"  combien de fois.........

 slts   p boum




Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Dernières publications en images

Un nouveau livre : Photos de Charles Fiquet dit "radar"

L'hiver 1929 a été froid (3e partie)

L'hiver 1929 a été froid (2e partie)

L'hiver 1929 a été froid (1re partie)

Barragiste sur la Petite-Saône, dans les années 30

RENOVATION DU PONT-CANAL DU CACOR

Mystère à bord

Un lundi de janvier 2019 à Varennes-sur-Seine

REPARATION DU PONT CANAL DE L'ORBIEL A TREBES

SEINE ET YONNE

MEMORIAL DES MARINIERS DU MIDI DE GARDOUCH (31)

LE CANAL DU MIDI ET L'AEROPOSTALE

LA BELLE DE CHAMPAGNE, nouvelle arrivée au port de Mareuil-sur-Ay

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (3 et fin)

Toujours l'écluse de Neuilly-sur-Marne

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (2)


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Rubrique courante


Recherche