S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

Canal des Vosges : la galère

Par kikicmr • BaB NordEst.fr • Vendredi 22/07/2011 • 12 commentaires  • Lu 6130 fois • Version imprimable

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (2 notes)

Et voilà... comme chaque année c'est la même chose, la navigation sur le est compliquée...

ça avait commencé il y a quelques semaines par une limitation de l'enfoncement et la fermeture de l'embranchement menant au
d'Epinal, dues à la sécheresse de la fin d'hiver et du printemps ( à la batellerie FR/2011/03004). Rien de bien étonnant, c'est chaque année la même chose... et encore des fois il est carrément fermé !
Heureusement, les pluies automnales qui s'abattent sur la région depuis la fin juin ont fait remonter le niveau de la
alimentant le . L' FR/2011/03251 est donc venu clore le précédent, le retrouvant son mouillage normal (2,20m partout, excepté sur le secteur SAGRAM, 17 à 22 du versant , à 2,45m) à compter du jeudi 21 juillet à 15h.

Mais voilà que depuis cette même date, l'
FR/2011/03253 annonce que la navigation est interrompue sur le versant , des écluses n°22 à Igney à 31 de Charmes, "'en raison de la dégradation importante du bajoyer rive droite de l' n° 30 des Moulins de Charmes mettant en danger la sécurité des usagers". Des urgents doivent être entrepris...



Encore une bonne saison touristique sur le . Ne parlons pas des commerces...

(Merci à Patrice de m'avoir informé de la fermeture du )



Commentaires

Lu sur un forum par Pierre Lemoine le Samedi 23/07/2011 à 10:06

KVM sur le binnenvaartforum relate ici un article

http://www.scheepvaartkrant.nl/default.asp?id=11696

Essai de traduction

Vincita s' enlise dans  l'écluse 15 dans Canal de Vosges.

 Le spits Vincita du batelier De Nijs ,  s'est retrouvé coincéle 19 juillet à  l'écluse 15 dans le Canal de Vosges. De Nijs : " ; Nous sommes coincés parce que les bajoyers s' effondrent. Nous passions jadis toujours sans problèmes. Ensuite le VNF nous montre un règlement de 1974 dans lequel est mentionné que notre navire est trop large pour pouvoir utiliser l'écluse " ;.

 Selon le batelier, on fait surtout maintenant des difficultés parce qu'il y a de grands problèmes à l'écluse 30 qui est actuellement entièrement obstruée, selon Nijs, pour la navigation. Selon le même règlement de 1974, le Canal des Vosges doit avoir une largeur de 5.10 mais aussi ceci n'est pas le cas. " ; Si on veut suivre le règlement, alors on aurait du le faire déjà à partir de 1974 " Entre-temps, le batelier du Vincita a demandé l'aide d'un avocat français et aussi  la Chambre nationale de la batellerie artisanale (CNBA) s'en occupe.

 Il en ressort probablement que le Vincita devra retourner pour atteindre le le lieu de chargement à Dombasle. " ; Cela signifie trois semaines de temps supplémentaire, où normalement je ne mets que deux jours " ;. La plupart  des 39m. sont plus larges que 5.05. Si on va vraiement interdire la traversée en navigation pour les 39m. , cela signifie selon  De Nijs  que 70 à 80 % des 39m.  ne pourront plus passer l'écluse. " ; Alors s'en est fini le transport fluvial sur le Canal de Vosges" ;.




Re: Lu sur un forum par cayor le Samedi 23/07/2011 à 11:12

cayor Bonjour,

Selon le guide officiel de la navigation intérieure datant de 1925, repris par le dernier de 1957, les écluses du canal de l'Est branche Sud doivent avoir une largeur minimum de 5m20! Il est bien facile de se cacher derrière un réglement pour justifier un mauvais état du réseau, encore faut-il que les données soient justes. Vincita veillera sans doute de ne plus s'engager vers cette voie qui est devenue impraticable sans prendre le risque cité. Cela n'a pas empêché  d'automatiser les écluses à un coût faramineux pour supprimer du personnel en oubliant que les biefs avaient eux aussi besoin d'entretien. Combien d'années faudra-t-il pour redonner vie au réseau Freycinet et le rendre exploitable sans risque de ce genre?.......a mon avis c'est une cause perdue car malgré les différents gouvernements qui se sont succédés depuis 50 ans, rien n'a été fait pour que la voie d'eau conserve sa place, mis à part sur des secteurs bien spécifiques, avec là aussi de sérieux disfonctionnements. C'est grave tout de même un tel constat, ce laisser aller d'un patrimoine aussi riche.

J.Claude


Re: Lu sur un forum par Tourpat le Samedi 28/09/2013 à 15:32

En réalité, il n'y a pas de problème de manque d'eau mais surtout un gros problème de fuites et de mauvaise gestion.
Vers Fontenoy les biefs étaient pleins, alors la VNF a demandé aux éclusiers de les vider pour montrer que la réduction du tirant d'eau était juste !
Pour les écluses, elles doivent etre de 5.20 m pour passer avec un bateau de 5.10 m. S'il n'y a qu'une ou deux écluses qui est un problème, elles peuvent etre réparées et tout redevient normal. En interdisant le passage aux bateaux de plus de 5.05 m (qui passaient tres bien avant) la VNF cherche juste à tuer le Canal pour qu'il reste que la plaisance. C'est de la basse et médiocre politique.
P.T.


illogie dans la logique par p boum le Samedi 23/07/2011 à 13:46

Les avis emis par les"collègues" sont d'ores et déja des constations duent a la "chute" de l'interet du fluvial dans l'économie liée aux transports fluviaux: hors grand-gabarit:    quelles sont les classifications de cette voie navigable dans le "réseau" retenu quant'a son interet dans l'appelation MAGISTRAL  =  majeur   OU    MARGINAL  = secondaire : le fait de le suréquiper ( "domotique") est un programme ancien d'une dizaine d'années, époque "encore" dans la croyance fluviale!!(  JAMAIS aucune invasion par les frontieres de l'Est.....pourtant la Ligne Maginot !!???). Contruction suite 14/18 > sans intéret en  1940 : cela arrive......

Le  "freyssinet"  c'est a mettre au rayon "nostalgie",  en aucun cas une construction neuve n'est envisagée, sauf trafic précis prenant en compte des critères TRES spécifiques:  cout supérieur a 1 million Euros ( amortissement...) pourquoi alors un réseau "dédié".

En ce qui concerne la "pluviométrie" une petite "énigme" :  les pluies AUTOMNALES  de  JUIN :  se mesurent a quelle  saison.

L'avenir serait un réseau Grand-Gabarit  NATIONAL:  des tronçons existent:  RHONE - SEINE - RHIN (grand-canal Alsace)  il "suffirait" de les  jonctionner  relief géographique "compatible" ( Rhin-Main-Danube en site Montagne)  Oserons NOUS ..........



Re: illogie dans la logique par Anonyme le Samedi 23/07/2011 à 14:36

 a force de defaut d entretien,a force de coupe sombres dans les budgets,on en arrive a ce malheureux constat,aucune politique courageuse depuis les années 60,et c en est fini du valeureux 38 m dans les canaux,mais si la jonction des troncons a grand gabarit devait se realiser alors je pense que c en en serait fini des unités FRANCAISES parce qu a force de pratiquer la baisse du fret,a force de rogner sur les equipages et a force de ferrailler tout ce qui pourrait flotter,je crains qu apres la jonction seine nord les pays comme la ROUMANIE et autres pays de l est europe n envahissent notre territoire pour le plus grand bonheur des donneurs d ordres.et pour etayer mes propos je crains qu avec la crise actuelle et l endettement de la FRANCE et la facture de la GRECE, le proget de liaison seine nord va encore faire les frais de la crise en bloquant encore une fois la voie d eau.mais ce n est qu un avis personnel qui n engage que moi.


Pour qui sonne le glas par cayor le Samedi 23/07/2011 à 18:29

cayor .......J'ai encore en tête les paroles d'un marinier Berrichon qui, juste avant la fermeture du canal du Berry, criait à tout vent : vous verrez, vous avec vos 38m.....un jour ce sera votre tour! Il avait raison ce brave et pourtant à cette époque, on était loin d'imaginer le déclin de ce mode de transport. C'est le progrès nous dira-t-on mais le progrès, s'il n'est pas au service de l'homme, est-ce encore un progrès? Je dirai plutot que c'est une régression! En fait derrière tout çà, c'est toujours le fric qui est le maître mot, seul véritable dominateur au profit d'une poignée d'individus!

J.Claude


par BOA le Dimanche 24/07/2011 à 14:01

BOA Bonjour,

Permettez moi d'intervenir "à chaud" dans ce débat très franco-français qui dure depuis des décennies.......J'ai lu quelque part que nous avons même un siècle de retard pour l'amélioration de notre réseau. Je rentre de ce pays de marins, de bateliers ou de mariniers (c'est selon...) que je connais modestement du Nord au Sud. Je parle du Royaume-Uni. C'est presque le paradis fluvial!

Là-bas, le transport de marchandises par bateau existe toujours dans les principaux fleuves, rivières ou estuaires mais il n'est plus très important. Parralèlement, le réseau de canaux est vaste et magnifiquement entretenu. Les Anglais sont très pragmatiques: Ils ont construit un réseau étroit et pratiquement tous les ouvrages sont manuels, l'ensemble est peu cher. Pourtant ils ont fait la révolution industrielle bien avant nous avec un réseau fluvial et une industrie efficace. Après avoir été abandonnés dans les années 70, les britanniques ont montré leur intérêt de voir revivre ces oeuvres d'art industrielles du 19ème siècle. Toute la population s'est mobilisée, certains ont même légués leur héritage (20 millions de livres par exemple!) afin que la restauration des canaux devienne une cause publique. Cela a admirablement fonctionné!
L'ascenseur révolutionnaire tout neuf de Falkirk Wheel sur le canal Glasgow Edimbourg est en service depuis 2002 environ, l'ascenseur d'Anderton remis à neuf, fonctionne depuis le début des années 2000 également. Un projet de reconstruction de l'ascenseur incliné à Foxton Locks est à l'étude, des anciens canaux abandonnés sont réouverts à la navigation, les écluses sont innombrables, etc...C'est fantastique! 
Aujourd'hui, une grande majorité de gens ne pratique pas la plaisance mais vivent sur leur bateau en se déplaçant toute l'année dans le pays. Les sociétés de location de narrow boats motorisés ou avec cheval de halage sont nombreuses. Des commerces annexes existent également: bateau-magasin d'alimentation, d'acastillage, d'objets divers etc... Des bars, des hôtels "Boat inn", des restaurants, des sociétés d'entretien, d'assurance, des librairies, des musées, des ateliers d'artistes spécialisés dans la décoration des bateaux, des chantiers de construction (même à l'ancienne rivetée) etc...Toute une économie s'est développée à l'échelle du pays et ça fonctionne, ce n'est pas la pauvreté !
Les anglais adorent leurs canaux, ils sont vivants, encombrés par les bateaux, les promeneurs, les joggeurs, les cyclistes, les familles et par tous les temps!

Mais qu'en est-il en France?
Nos anciens canaux comme celui de la Marne au Rhin, par exemple, sont situés dans un bel environnement et il faudrait les conserver dans l'état sans vouloir systématiquement les moderniser avec des systèmes compliqués donc chers. Car ils ne seront pas assez rentables pour le tourisme fluvial et de toute façon inutilisés commercialement pour la même raison. Quand je vois l'état de l'ascenseur des Fontinettes , je me dis: comment font les autres....Sommes-nous les seuls à subir la mondialisation, les soubresauts des cracks boursiers....Evidemment NON !!! 

Pour ce qui concerne le réseau à grand gabarit, je reste perplexe. Pour avoir navigué en Europe de l'Est, je peux affirmer qu'à Berlin, par exemple, la flotte Polonaise est importante et en excellent état, à Budapest ou à Vienne les flottes Ukrainienne, Bulgare, Roumaine existent évidemment mais les bateaux Allemands, Suisses ou Néerlandais sont présents également. L'état des embarcations de l'Est n'est pas toujours du plus bel effet (rouille) mais il ne faut pas sous-estimer leur efficacité.  

A chacun de trouver sa voie mais il me semble que beaucoup pourraient se reconvertir dans des activitées liées au fluvial sous une forme différente (à l'anglaise) avec une bien meilleure qualité de vie et de moyens financiers plutôt que d'être à la merci des chargeurs et intermédiaires, avec des bateaux d'occasion achetés à l'étranger, sans réelle perspective d'avenir. Personnellement j'ai bien dû me reconvertir.....

Je pense que toutes les personnes intéressées par le fluvial en France devraient s'interroger et élargir leur champ de vision au delà des corporatismes, intéresser les responsables de tous les niveaux de décision en s'inspirant de ce qui se passe ailleurs plutôt que de vouloir prendre un train en marche que l'on ne rattrapera jamais. Il y a trop à faire et l'époque ne s'y prète plus.

J'espère que mon message ne froissera personne. Je suis enfant de batelier et un ami de cette corporation. J'aime mon pays et c'est pour cette raison que j'aimerais voir le patrimoine fluvial Français vivre sous de nouvelles perspectives positives. Beaucoup y gagneraient en s'adaptant, en se remettant en cause mais il faut savoir aussi intéresser la population et les nouvelles générations. Certains l'ont fait, pourquoi pas nous ! J'invite les septiques à aller voir au delà des frontières....

BOA 


 


  


Oups ! par Arrow le Dimanche 24/07/2011 à 17:45

Arrow Tout a fait d'accord sur l'entretien meticuleux des canaux de Grande Bretagne , en voici la preuve indeniable : Le Canal de Sankey , ecluse de Winwick direction Mormoix-Vite juste avant d'arriver au Pont des sourires mais faut pas etre trop presse : faut creuser d'abord et aller chercher de l'eau avec un seau au robinet le plus proche ....

 

mais ... ou est l'eclusier ?

Vive l'eau de l'ecluse de Winwick .

Patrick L .         Bon Dimanche , bonjour a tous  


Re: Oups ! par Anonyme le Dimanche 24/07/2011 à 18:31

 notre ami BOURVIL aurait dit"oh beh alors ca va passer beaucoup moins bien"sauf que ca c est pour bientot si rien n est fait chez nous.


Re: Oups ! par BOA le Dimanche 24/07/2011 à 21:20

BOA Bonsoir Patrick L.

Des exemples comme celui que vous présentez, j'en connais de nombreux en Angleterre car leur réseau est tellement vaste, mais beaucoup de gens travaillent dans l'ombre à leur rénovation, tout au moins pour certains d'entre eux et bien que je ne connaisse pas le contexte du Canal de Sankey, je ne serais pas surpris si j'apprenais un jour sa remise en service.

Sachez que je ne fais pas l'apologie du système Anglais mais il suffit de constater sur place; ça donne à réfléchir et surtout à agir chez nous avant qu'il ne soit trop tard. 
Pour l'exemple, j'ai vu en photos l'ascenseur d'Anderton avant rénovation et en service au début des années 2000. Le travail était colossal pourtant les Anglais l'ont fait, alors qu'attendons-nous à Arques ?
Je n'ignore pas que nos cultures soient différentes mais alors sous ce prétexte, le patrimoine fluvial français est-il condanné à disparaître ?

Amicalement.
BOA


Bonjour de chez Ringo par Arrow le Lundi 25/07/2011 à 00:32

Arrow Bonsoir Jean Claude , oui oui en effet des efforts sont en cours pour ratrapper ces canaux qui etaient en voie de disparition , pour l'ecluse de Finwick il va falloir pas mal de brouettes pour la degager ca mais avec un peu de patience on arrive a tout  , tout cela se passe pas loin de chez les Beatles ... a Liverpool , il a aussi pas mal de curiosites genre roue de Falkirk et bien sur l'ascenseur d'Anderton , le canal de Sankey reliait les regions autrefois tres industrielles de Liverpool , Manchester , Leeds etc qui grouillaient d'activite ., les touristes et enthousiastes remplacent le transport commercial mais c'est un loisir qui plait beaucoup . Quelques images , a vous les studios

.

Carte du Canal de Sankey en 1833

 
Ascenseur d'Anderton



La roue de Falkirk tourne a 3000 tours minutes aux heures de pointe


Les Anglais adorent jouer avec l'eau

Vive l'eau et les enthousiastes .

Patrick L .


Re: par Anonyme le Dimanche 24/07/2011 à 19:01

.......sans doute est-ce une question de culture. Comme en Hollande, les Anglais vivent avec l'eau contrairement à la France. Il suffit de naviguer et de compter sur les doigts de la main les pavillons Français que l'on croisent sur nos canaux contrairement  à nos voisins Bataves et Anglophones qui assurent une présence accrue en cette période de vacances.



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Achat/Vente


Dernières publications en images

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (3 et fin)

Toujours l'écluse de Neuilly-sur-Marne

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (2)

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (1)

Sur la passerelle des écluses de JANVILLE

REPAS GUINGUETTE le DIMANCHE 18 NOVEMBRE 2018

BRIARE : Un berrichon prend la route pour Vierzon

RENTREE DES CLASSES

Les VENELLES de SAINT-MAMMES

Incident au chantier de Sète

Croisement à l'écluse de garde de FROMONVILLE

Mes 2 Dernières TOILES

LES 3 ECLUSES DE CASTETS-EN-DORTHE

Barrage de Champagne-sur-Seine

Recherche historique Ecluse n° 53 entre canal latéral et Garonne

LE LIBRON BLOQUE LE CANAL !


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Recherche par tableau


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante