S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

RESEAU FLUVIAL WALLON

Ecluses d’Ivoz-Ramet et d’Ampsin-Neuville

Par Nico • Batellerie.org • Dimanche 30/05/2010 • 0 commentaires  • Lu 2228 fois • Version imprimable

  • Currently 0/5

Note : 0/5 (0 note)

A l’initiative du Ministre Benoît LUTGEN, Ministre des publics, le Gouvernement wallon a approuvé une série de décisions visant à améliorer le réseau des voies navigables.


Les sites éclusiers d’Ivoz-Ramet (Flémalle) et d’Ampsin-Neuville (Huy et Amay) sont désormais confiés à la SOFICO (Société wallonne de Financement Complémentaire des infrastructures).


Parmi ses nouvelles missions, la SOFICO est chargée de réaliser une nouvelle au gabarit de 9000 tonnes à Ivoz-Ramet et l’étude d’une similaire à Ampsin-Neuville.


Le Ministre Benoît LUTGEN concrétise ainsi la mise à gabarit de ce tronçon mosan, dont le trafic fluvial ne cesse de croître. Les écluses d’Ivoz-Ramet et d’Ampsin-Neuville sont en effet les 1ère et 3ème en terme de tonnage transporté sur l’ensemble des voies d’eau wallonnes et leur fréquentation a augmenté respectivement de 83 % et 112 % lors des 20 dernières années.


Le montant des de la future au gabarit de 9000 tonnes à Ivoz-Ramet est estimé à 64 millions €. Le financement sera assuré par la SOFICO, via la sollicitation d’un prêt de la BEI (Banque Européenne d’Investissement) et à d’autres organismes financiers, ainsi que par des fonds européens à hauteur de 15,2 millions €.


Le montant de l’étude de la future au gabarit de 9000 tonnes à Ampsin-Neuville est estimé à 12 millions €. La demande de financement sera assurée par le même mécanisme que pour le site d’Ivoz-Ramet avec un financement européen de 2,4 millions €.


Ces projets permettront de supprimer les goulots d’étranglement sur le réseau fluvial wallon et de réduire la circulation sur nos routes. Ils s’inscrivent donc dans le cadre du développement d’une mobilité durable des marchandises conformément aux objectifs du Gouvernement wallon.


De plus, ils permettront d’améliorer la compétitivité de nos entreprises grâce au moindre coût du transport fluvial et soutiendront l’emploi dans Région.



SOURCE


Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Dernières publications en images

L'histoire du bâtard ASTER

Un nouveau livre : Photos de Charles Fiquet dit "radar"

L'hiver 1929 a été froid (3e partie)

L'hiver 1929 a été froid (2e partie)

L'hiver 1929 a été froid (1re partie)

Barragiste sur la Petite-Saône, dans les années 30

RENOVATION DU PONT-CANAL DU CACOR

Mystère à bord

Un lundi de janvier 2019 à Varennes-sur-Seine

REPARATION DU PONT CANAL DE L'ORBIEL A TREBES

SEINE ET YONNE

MEMORIAL DES MARINIERS DU MIDI DE GARDOUCH (31)

LE CANAL DU MIDI ET L'AEROPOSTALE

LA BELLE DE CHAMPAGNE, nouvelle arrivée au port de Mareuil-sur-Ay

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (3 et fin)

Toujours l'écluse de Neuilly-sur-Marne


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Rubrique courante


Recherche