S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

Midi: accident mortel sur le Lot

Par Alain Marie • Infos • Samedi 17/10/2009 • 0 commentaires  • Lu 2662 fois • Version imprimable

  • Currently 0/5

Note : 0/5 (0 note)

Article piblié dans le quotidien régoinal La Dépêche du


http://www.ladepeche.fr/article/2009/10/12/692195-Cahors-Le-capitaine-du-bateau-Valentre-se-noie.html


************************

Tragique drame hier en tout début d'après-, entre le Valentré et le de chemin de fer. Un lieu de promenade habituellement très fréquenté à Cahors. C'est aussi le lieu de départ pour les promenades fluviales à bord du bateau « Valentré ». Hier, son capitaine, Christian Delteil, 53 ans, s'est noyé.

Dans un premier temps, deux touristes assistent impuissants à la scène. Ils voient un homme qui se débat dans l'eau. Aucun des deux ne sait nager. Sur la promenade, il n'y a à cette heure, vers 14 heures, personne. Les promeneurs interpellent en grande hâte un automobiliste. Ce dernier, Didier Mallet, stoppe sa voiture, se jette à l'eau pour tenter de secourir la victime et parvient à l'extraire de la rivière. Les secours arrivent très rapidement mais, malheureusement, le Samu ne pourra rien faire pour le ramener à la vie. La police judiciaire arrivera par la suite.

Didier Mallet, qui a tenté de le secourir, a les yeux rougis. La victime était une connaissance amicale. « Je suis le patron du restaurant ''La Petite Cour'', juste en face ; nous travaillions ensemble. Il m'amenait des touristes, raconte-t-il. Souvent, il venait manger au restaurant et nous discutions ».

Selon les premiers témoignages recueillis sur place, Christian Delteil se serait noyé en voulant monter depuis sa barque, sur le bateau « Valentré », ancré au milieu du Lot. Il aurait glissé et serait tombé dans la rivière.

Pour ses proches et amis, présents sur place, on l'imagine, c'est l'horreur et l'incompréhension. Ces navettes, de la barque au bateau, Christian Delteil les faisait quotidiennement et à plusieurs reprises. « On le voyait prendre son sac et partir sur le bateau, note une riveraine. Il faisait partie du quartier, on se faisait un petit bonjour. »

La première adjointe au maire, Geneviève Lagarde, présente sur les lieux, ne cache pas son émotion : « Depuis que nous avons rouvert la navigation fluviale sur le Lot, il y a une dizaine d'années, c'est lui qui était aux commandes du « Valentré ». »

C'est un bateau phare à Cahors, qui appartient à la société Safaraid et qui propose en juillet et août cinq balades quotidiennes autour de la ville.

« C'était un personnage haut en couleurs, il promenait les touristes, poursuit l'adjointe au maire. C'est lui qui commentait au micro l'histoire de Cahors, de son architecture. Avec humour et simplicité. C'était un visage familier à tous les Cadurciens. Il portait souvent une casquette de capitaine, il avait belle carrure, on le reconnaissait de loin. »

Le sac à dos de Christian Delteil se trouvait à bord du « Valentré ». C'est donc vraisemblablement en voulant monter à bord, au moment où il agrippait les montants, que le drame s'est produit. Il n'a pu rejoindre aucune des deux embarcations. La barque, avec les pluies nocturnes et matinales, était-elle glissante ? La victime a-t-elle eu un malaise ou s'est-elle assommée en chutant ? L'enquête menée autour de cette noyade tentera de le déterminer.

*********************


Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Dernières publications en images

HOMMAGE A MONSIEUR MICHEL SERRES

L'histoire du bâtard ASTER

Un nouveau livre : Photos de Charles Fiquet dit "radar"

L'hiver 1929 a été froid (3e partie)

L'hiver 1929 a été froid (2e partie)

L'hiver 1929 a été froid (1re partie)

Barragiste sur la Petite-Saône, dans les années 30

RENOVATION DU PONT-CANAL DU CACOR

Mystère à bord

Un lundi de janvier 2019 à Varennes-sur-Seine

REPARATION DU PONT CANAL DE L'ORBIEL A TREBES

SEINE ET YONNE

MEMORIAL DES MARINIERS DU MIDI DE GARDOUCH (31)

LE CANAL DU MIDI ET L'AEROPOSTALE

LA BELLE DE CHAMPAGNE, nouvelle arrivée au port de Mareuil-sur-Ay

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (3 et fin)


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante


Recherche