S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

LE TRANSPORT FLUVIOMARITIME SUR LE RHÔNE (Chapitre 2)

Petit historique

Par Bat07 • BaB Val.Rhône • Jeudi 24/12/2009 • 1 commentaire  • Lu 5922 fois • Version imprimable

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Après s'être présenté (bordabord.org/news/le-transport-fluviomaritime-sur-le-rhone-chapitre-1), Lionel VANDEVILLE brosse un historique de la présence du transport fluviomaritime sur le bassin /:

"
La présence de navires de type fluviomaritime sur le bassin coïncide avec la fin des d’aménagement du au gabarit européen   (L’ de Reventin-Vaugris, dernier des 12 aménagements réalisés par la CNR a été inaugurée en 1980 par Raymond BARRE, premier ministre de l'époque). Ces assurent une garantie de navigabilité pour un tirant d’eau de 3,00 mètres."

                         
      Le sas de de l' de VAUGRIS plein ... puis vide .....             Dans le sas, CALICOBA ..... ex ARELATE, ancien bateau des parents de Lionel! (Voir chapitre 1)

"Les premiers navires n’avaient pas de devises très originales puisqu’ils se nommaient « Cargo-liner » 1, 2, 3 et 4. Le « Pirat », vint convoyer  un peu plus tard. Toutes ces unités étaient sous pavillon allemand avec des équipages originaires d'Allemagne. Des sociétés franco-allemandes se chargeaient de l’affrètement. En plus des trafics « transversaux » entre Mer du Nord et vallée du , existaient déjà des trajets import-export avec l’Italie, l’Espagne, la Grèce, la Turquie et l’Afrique du Nord.

Au milieu des années 80, un agent maritime du nom de « SICOMAR » implanta ses quelques navires anglais dont les noms évoquent quelques souvenirs pour certains anciens:  PIQUENCE,  NASCENCE ,  MILITENCE ,  QUIESCENCE,  STRIDENCE ,  TURBULENCE  et  quelques autres…"

                         
                     Le QUIESCENCE accidenté au SNCF situé en aval de l' de Sablons dans les années 80
       
"Les armateurs et les équipages de ces cargos étaient anglais et ils ont dû se plaire dans la région puisqu’ils ont poursuivi leurs activités jusqu’à la fin des années 90 même si les pavillons se "muèrent" au couleurs d’îles antillaises (Barbades, Saint Johns, etc...). Entre temps, des armateurs français avait réussi à introduire et implanter sur le marché, quelques navires (l’on se souvient de l’ARAMON, du VILLE DE LYON et autres…). Les équipages et pavillons étaient français. Des hollandais étaient présents aussi avec 5 ou 6 navires et des contrats d’affrètement franco-allemands.

Dans les années 80, également, la zone portuaire d'Arles se développait pour accueillir des fluviomaritimes un peu plus imposants (90m  de long, 14 à 15m de large pour un tonnage de 3000 tonnes de moyenne). Le service de pilotage maritime de la zone Marseille-Fos se chargeait du convoyage. Pour les plus petits qui poursuivaient leur route vers Lyon et la , une vedette pilotine basée en Arles effectuait le troc avec le pilote fluvial puisque la limite mer-fleuve se situait au niveau du de la voie rapide d’Arles alors que de nos jours, elle se situe à l’entrée de l’ de -Saint-Louis du .
 

A partir des années 90, la plupart des armateurs optèrent pour les pavillons de  complaisance, ce qui leur permit de réduire légalement leurs charges d’exploitation et leurs taxes. Les équipages changèrent également et l’on vit arriver des polonais, des croates et autres nationalités d’Europe de l’est hors C.E.E. (ce qui signifiait aussi une réduction légale des charges salariales).

Aux alentours de 2000, le marché du fluviomaritime se partageait seulement entre deux agences maritimes, deux affréteurs et une dizaine de navires. Mais vers 2002/2003, trois nouvelles agences,  toujours présentes aujourd'hui vinrent implanter chacune  2 à 4 navires . Les équipages croates, polonais, roumains firent place à des équipages ukrainiens ou russes qui sont actuellement largement majoritaires sur les cargos utilisant le bassin /."

         
     

                                  ANDRÉ MICHEL 1 à l' de Sablons     .............               à Savona (en Italie)   .......                                  ........ à Nice ........

                                                          
                                                                                                FRELON au Edouard Herriot à Lyon

Lionel VANDEVILLE pilote habituellement LAGUEPE, ANDRÉ MICHEL 1 ou FRELON. Ces trois navires appartiennent au même armateur français.

Lionel précise que les équipages sont habituellement composés du commandant et de son second, d'un chef mécanicien, de deux matelots et d'un cuisinier. Sur LAGUEPE, tous les membres d' étaient ukrainiens lorsque je suis monté à bord du bateau à Salaise.

A Suivre ...... Prochain chapitre: les destinations et les marchandises transportées


                                           Jean Louis VEY (BaB Vallée du ) beaucoup aidé par Lionel à qui revient l'essentiel des propos de cet article ainsi que les du cargo ANDRÉ MICHEL 1 prises en dehors du ....... Merci également à la personne qui m'a adressé les du QUIESCENCE ...... Merci, par avance, à tous ceux qui pourraient envoyer des des tous premiers cargos dont parle Lionel ........


Commentaires

par sansrouge le Jeudi 24/12/2009 à 09:44

sansrouge Chapeau bas, m'sieur JL pour cet article ^^
Et merci à Lionel, bien entendu



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Dernières publications en images

Un nouveau livre : Photos de Charles Fiquet dit "radar"

L'hiver 1929 a été froid (3e partie)

L'hiver 1929 a été froid (2e partie)

L'hiver 1929 a été froid (1re partie)

Barragiste sur la Petite-Saône, dans les années 30

RENOVATION DU PONT-CANAL DU CACOR

Mystère à bord

Un lundi de janvier 2019 à Varennes-sur-Seine

REPARATION DU PONT CANAL DE L'ORBIEL A TREBES

SEINE ET YONNE

MEMORIAL DES MARINIERS DU MIDI DE GARDOUCH (31)

LE CANAL DU MIDI ET L'AEROPOSTALE

LA BELLE DE CHAMPAGNE, nouvelle arrivée au port de Mareuil-sur-Ay

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (3 et fin)

Toujours l'écluse de Neuilly-sur-Marne

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (2)


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Rubrique courante


Recherche