S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

Le transport du vin dans le Midi

1 - Les barques

Par Miette • BaB 2 mers • Samedi 20/09/2008 • 19 commentaires  • Lu 15825 fois • Version imprimable

  • Currently 4/5

Note : 4/5 (2 notes)

 
     Le transport du vin sur les canaux du ne date pas d’hier ! Lié à la viticulture ancrée depuis longtemps dans le , les vins et autres spiritueux ont depuis longtemps voyagé par les eaux ! Pour de petits ou longs trajets, les quais et ports tout le long du envahis de barriques attendaient les « barques »

 Des barriques, des barriques…  et encore des  barriques !

       
  Déjà à la fin de la guerre de 14, les bateaux de l’étang, petites barques de 17m à quilles, avec mât sans flèche pour embarquer ou débarquer les fûts, faisaient la navette entre Béziers et Sète; à la même période, un trafic existait entre Narbonne où l’on chargeait les vins du pays pour Sète et d’où l’on revenait avec les vins d’Algérie.
         D’autres bateaux faisaient du transport de La Nouvelle à Marseillan pour Noilly Prat. Ce fameux Noilly Prat qui repartait, toujours en bateau de Marseillan à Marseille (la barque n°38 Stes Maries de la Mer n’a fait que çà pendant bien des années)
Enfin, les barques chargeaient dans tous les ports le long du , souvent à plusieurs endroits pour un même voyage.


 Barque au Libron

La Société Epargne a fait faire du transport de vin par barriques depuis Béziers, Sète,Mèze, Marseillan pour Toulouse, bien avant les bateaux en fer que nous avons connus

 
    Le Dixmude

            Pendant la 2ième guerre mondiale, vins,  apéritifs, rhum arrivaient depuis Marseille par les canaux



         Ce n’est qu’après que l’on verra la fin des barriques et la pose de cuves dans les cales des bateaux qui transportaient auparavant toutes autres marchandises en vrac, qu’ils soient en bois : René Germaine, Caprice, Joliot curie, Janine....
 ou en fer : Beautiran, Elan, Provence,Avant garde ...…



 
            Enfin ce sera l’arrivée des bateaux citerne construits spécialement par différentes compagnies.
           Tous ces bateaux deviendront alors les « pinardiers » (et seront l’objet du prochain article)
 

Articles qui contiennent des mots-clés similaires


Commentaires

par maphi le Dimanche 21/09/2008 à 22:24

bonsoir miette voici une photo du rene germaine on peut voir a l avant mon pere lulu.puis il achetera le bearn ,et le dionysos toujours pour faire le transport de vin de salleles a bordeaux......


Re: par Miette le Jeudi 25/09/2008 à 20:18

Bonsoir Philippe ; c'est une magnifique photo du René Germaine
Le Dionysos au prochain épisode, quant au Béarn, je l'avais oublié
Amitiés à Marie-Josée


par mati le Lundi 22/09/2008 à 19:22

Miette,

c'est un beau sujet....


je ne peux que rajouter cette barque la Ste GERMAINE tirée du livre "voyageurs aux long jours",

je pensais l'avoir déjà mise sur BaB mais pas retrouvée....




Guy
 


par Phebe le Mercredi 24/09/2008 à 09:12

Effectivement, le transport du vin sur le canal du midi ne date pas d’hier car il faut savoir que l’histoire du canal est étroitement liée au développement de la production viticole des régions qu’il traverse car c’est a partir de sa construction que cette dernière a connu son apogée.

 

En tous cas je ne me lasse pas de voir ces vieilles cartes, en voici d’autres. 

    

    








…. Si vous reconnaissez les bateaux n’hésitez pas à nous en faire part….


En tout cas c'est un bel articles, j'ai hâte de voir la suite.

 

Pour les lecteurs il y a deux roman magnifique de JL MAGNON qui retrace la vie des mariniers sur le canal du midi au début 19e siècle, c’est : « Les Hommes du Canal » suivis par « Les Belles du Midi ». Ce dernier devrait plaire à Miette car si le premier tome met les patrons de barque en scène le deuxième rend hommage à leurs femmes.


Transport du Vin par Alain Marie le Jeudi 25/09/2008 à 07:11


Bonjour ,
Heureusement que nous avons les cartes postales pour illustrer le travail de nos Anciens !!!
Après la Sainte-Germaine de l'arrière-grand-père, voici une carte du Dixmude du Grand-père puis de l'Oncle.Il est à son poste de déchargement devant les Magasins et les caves de la Sté-Epargne,à l'arrière on voit le pont de l' écluse Bayard qui fait face à la Gare Matabiau.
On peut voir que cette sapine utilise encore le principe des barques pour débarquer les demi-muids : mât sans flèche et bigues.Le système évoluera pour s'adapter aux Divers..mais là c'est un autre sujet ...
Il existe au Musée de Conflans une très belle et très instructive maquette illustrant le transport des barriques dans le Midi.Ci-joint une photo du livre du Conservateur M.Roblin :'' cinq siècles de transport fluvial '' .

Cette carte postale est aussi un passage de générations...on voit le Beau-Tyran , ce bateau en fer fait partie d'une série construite entre les 2 guerres.Je ne connais pas le nom du chantier...je crois qu'il s'agissait de donner du travail aux chantiers maritimes.
Dans la série je pense qu'il y a en plus les bateaux : Téméraire,Mar-Ja,Gaby,Georges-Robert,Courlis et le Citerna  Rhune ( devenu Riquet en divers par le Père de Phèbe ).

Les Beau-Tyran,Téméraire,Mar-Ja,Gaby et Georges-Robert ont été dans leurs vies équipés de cuves pour le transport du vin

Merci aux spécialistes de vérifier et de  corriger mes vieux souvenirs.....

Alain Marie







Re: Transport du Vin par pinquet le Mercredi 03/12/2008 à 23:45

Bonsoir à  tous ,
il me semble que le " Rhune " à CITERNA est devenu en divers la " RAYMONDE " à Christian Merchadou . 

   à plus , Petit Paul , le " Bordelais "


Re: par Miette le Jeudi 25/09/2008 à 20:21

Bonsoir Gladys, Magnifique collection de cartes, mais bien difficile de donner des noms...il faudrait la génération avant la mienne au moins! Merci pour les livres qui vont sûrement m'intéresser ;  le bonjour à vos parents.


Bateaux en fer par Alain Marie le Mardi 30/09/2008 à 06:21

Ci-après 3 photos pour illustrer cette série de bateaux construite entre les 2 guerres pour le Midi.

1. 2 cartes postales du Gaby équipé de cuves pour le transport du vin ; armement Couret de Tonneins , bateau mené par Marius.






2 - Le Courlis

Nous avons connu dans les années 50-60 ,le Courlis comme bateau-extracteur-de-gravier sur la Garonne à Bordeaux.
Acheté par la famille Lanié de Moissac pour remplacer le bateau en bois Alcyon, il a commencé sa carrière sur le canal.
Dans le livre '' le transport du Vin dans le Midi '' édition Causse ,on peut voir une superbe photo de ce bateau et de son équipage dans le port d'Homps , près du pont  en fer de la route.
Comme les bateaux en bois il est équipé d'un système de mât de charges avec flèche (le bateau en bois en arrière-plan également ) et et des barriques sont posées sur le pont avant.




Alain Marie




Re: Bateaux en fer par sam le Mardi 30/09/2008 à 07:09

Bonjour à tous,

Grâce à vos discussions on apprend tout ou presque de ce qu'était le transport sur le Midi jusqu'à sa disparition. A propos du transport , quelqu'un peut-il me dire quels étaient les tonnages transportés sur le canal dans les années 70, années fastes d'après ce que je sais, et le nombre de bateaux navigant à cette époque, et si on peut avoir des chiffres de ce genre pour différentes époques de la vie du canal.
Merci de me répondre, cela servira la cause du retour du transport de marchandises dans un futur pas si lointain.

Pour info,  le 5 au Somail la Marie Thérèse sera là avec démonstration de chargement de barriques et conférence sur le canal .

sam


Le Somail par Alain Marie le Mardi 30/09/2008 à 08:55

Effectivement j'ai vu une affiche, je me permets de la joindre au cas ou cela pourrait rendre service à quelqu'un...
Hélas je ne peux  assister à cette démonstration.



Alain Marie


Port d' Homps par Alain Marie le Mardi 02/12/2008 à 08:10

Bonjour ,

Port d'HOMPS

Il est situé au km145.000 voir image satellite

La Ville d' Homps, placée au milieu du vignoble languedocien a connu son apogée lors de la grande période de la viticulture du Midi.
Le port était encombré de barriques : voir par exemple la photo du Courlis ( commentaire précédent ) et les cartes postales d'époque ;exemples

Puis ce fût un long déclin , le port vide et peu utilisé ( je pense que les pinardiers de la Sté Epargne ont des derniers à charger du vin).

Je ne me souviens que d' un seul chargement de céréales !!!

Les bateaux n'ont fait que passer: ici le Vandeville Talisman

Et puis la révolution du tourisme est arrivé :

des darses sont crées,un nouveau quartier est né :

Inauguration de la capitainerie en 2001

Sur le carton et sur la grande toile qui orne la façade on retrouve le même bateau

A l'origine une carte postale :


Il s'agit de l'Atlantic construit en 1931 au chantier Atoch de Toulouse pour le compte du couple de barquiers Julien ( 1895-1978 ) et Suzanne (1898-1992).
C'est un motorisé : son premier moteur '' Avance à huile lourde d'une puissance de 30 CV '' peut-on lire sur le permis de naviguer daté de 1932.
Le système à gouverner et la timonerie seront installés après guerre.
Voici l'Atlantic dans sa denière version dans le grand bassin de Castelnaudary et à Poilhes :





merci à Thérèse,à Pierrot et à JMP pour les scans des cartes qui m'ont permis d' écrire ce commentaire.

Alain Marie



Re: Port d' Homps par trinidad le Mardi 02/12/2008 à 09:14

aux environs de l'année 1962  un bateau prénommé Yan-Marie qui appartenait a Union Normande de Rouen d'une longueur de 38m a été raccourci pour faire la canal du midi:il etait equipé en cuve alimentaire j'aimerais savoir sa carriere et  ce qu'il est devenu il a surement fait le vin  qui a cette epoque tournait bien:en 1968 j'etais sur l'Esso Bordeaux ex Esso Rouen et j'avais connu Yvan Niolet et sa femme Marie France que j'ai revu entre le 20 et 27 novembre (j'etais sur Salleles et Cuxac d'aude et aussi Elian Laffont qui aujourd'hui n'est plus parmis nous c'etait la bonne epoque quelqu'un peut il me renseigner?merci d'avance


Yan-Marie par Alain Marie le Mardi 02/12/2008 à 09:51

Personnellement je n'ai connu le Yan-Marie qu' aux divers.
Josyan nous en dira d' avantage.
L' évocation de ce bateau nous rappelle la fin accidentelle et particulièrement affreuse de son premier patron dans le Midi, victime d' un accident de travail sur un bateau-extracteur de gravier sur la Garonne à Bordeaux.
Le terme '' cuve alimentaire '' n' a jamais été utilisé dans le langage familial ....vu que sur notre Canal , il n' y avait que du vin comme liquide alimentaire ....
Sur BAB on a eu droit à une carte postale de ce bateau , je me permets de la replacer.



Alain Marie


Re: Yan-Marie par trinidad le Mardi 02/12/2008 à 10:14

je pense que c'etait des cuves emaillées et donc cuves rapportées qui ont pu etre retitées pour faire des transports divers ,merci pour la photo et pouvez vous détailler l'accident qu'il y a eut et l'histoire de ce bateau et merci d'avoir répondu si vite et tout d'abord répondu


Re: Yan-Marie par trinidad le Mardi 02/12/2008 à 12:08

j'aimerais que josyan me raconte l'histoire du Yan-Marie car on m'a indiqué que vous etiez bien rancardé sur ce bateau et aussi mr Olivares qui m'avait indiqué ou habitait Yvan Niolet et Marie France merci d'avance a vous deux sinceres salutations


Re: Yan-Marie par pinquet le Mercredi 03/12/2008 à 23:36

Bonsoir à tous ,
Au sujet du "YAN - MARIE" c'est mon père qui a acheté ce bateau pour lancer mon frère Marcel dans le métier ,
il a été rebaptisé par mon père " CA VA MAL " , mon frère a commencé à travailler avec ce bateau puis quand mon frère a changé de bateau ,
mon père l' a vendu à une société d ' exploitation de gravier à Langon .
J'ai une photo du bateau à Blaye mais nous sommes en plein demenagement en ce moment et je ne l'ai pas sous la main à l'occasion
je vous la transmettrai
 
     à bientot , Petit Paul , le " Bordelais " . 
    


  


Re: Yan-Marie par trinidad le Jeudi 04/12/2008 à 09:11

bonjour et merci content de vous retrouver:vous avez maintenant le Bordelais :apparemment sur le yan marie il y a eut un pépin d'apres un collègue que j'ai contacté sur bab:pourriez vous m'en parler si vous avez connaissance :avec ça deja plus eclairci y avait il des cuves rapportées et ont elles eté enlevées sitiot arrivé?pourriez vous me dire  quel bateau avez vous maintenant :comment va la famille et les enfants grandisent et ou naviguez vous :plus de nouvelles de votre maman?je dirais que je vais plus sur Cenon car j'habite maintenant a Ares sur le bassin nous sommes a la retraite et que je navigue en camping car et comment va votre epouse merci d'avanceet nos amitiés


Re: Yan-Marie par pinquet le Vendredi 05/12/2008 à 23:15

Bonsoir Trinidad ,
Ma mère va bien , toujours dans une école de Cenon .
Nous avons vendu le " Bordelais " en région parisienne fin juillet , et nous voulons acheter un bateau sur le Rhone mais les affaires
se sont compliquées et sa traine , nous sommes en ce moment à Chalon / Saone .
Au sujet du " YAN - MARIE " , il faudra que je telephone à mon frère Marcel pour plus de renseignements .

     à bientot et profitez bien de l' air du bassin d' Arcachon et des huitres 

     Petit Paul , le " Bordelais "


Re: Yan-Marie par blanchemin le Mardi 02/12/2008 à 16:41

j ai connu ce bateau naviguant sur la seine,il a eté raccourci a sotteville aux chantiers de l union normande,c etait encore la grande epoque de la batellerie classique,encore que le chantier ne montait plus que d anciens chalands sur cale pour une petite visite et pour leur installer des tabliers de poussage afin de les transformer en barges parce que dans ces annees la les premiers pousseurs ont supplanté les remorqueurs,seuls ont subsistés des "madon ,nungesseré "a jules roy,les "guepes 59 et 28" en diesel,les "calvi et chimene" de l union normande et encore au remorquage du port de ROUEN.cela a été tres vite,en un rien de temps plus de charbon plus de ci plus de la,la mort rapide d un moyen de tranport qui avait fait les beaux jours d une economie,d une region,d une ville.entre 1955 premier "pousseur"le poussah a lambert freres et sa coque de remorqueur et ses barges equipées de gouvernails au cas ou ca n aurait pas marché,et ces années 60 que de changements sur le bassin de la seine,l epopée de tout petrole,le retour du charbon pour les centrales thermiques en 68 et la quasi disparition de tous ces trafics,seuls avec des hauts et des bas le trafic de materiaux de constrution a tiré leur jeu,maintenant on parle des containers,on a fait port 2000 au havre mais on a oublié de faire une jonction avec le canal de tancarville,comme quoi si on pensait batellerie transport propre et ecologique,beaucoup de choses seraient a ne pas faire,mais instaurer une vraie politique de transport aurait peut etre l avantage de ne pas sombrer dans la debilité et dans les impasses dans lesquels ont a amené la voie d eau.ce qui est sur c est que port 2000 est desservi par des trains ca on a pas oublié.



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Dernières publications en images

L'histoire du bâtard ASTER

Un nouveau livre : Photos de Charles Fiquet dit "radar"

L'hiver 1929 a été froid (3e partie)

L'hiver 1929 a été froid (2e partie)

L'hiver 1929 a été froid (1re partie)

Barragiste sur la Petite-Saône, dans les années 30

RENOVATION DU PONT-CANAL DU CACOR

Mystère à bord

Un lundi de janvier 2019 à Varennes-sur-Seine

REPARATION DU PONT CANAL DE L'ORBIEL A TREBES

SEINE ET YONNE

MEMORIAL DES MARINIERS DU MIDI DE GARDOUCH (31)

LE CANAL DU MIDI ET L'AEROPOSTALE

LA BELLE DE CHAMPAGNE, nouvelle arrivée au port de Mareuil-sur-Ay

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (3 et fin)

Toujours l'écluse de Neuilly-sur-Marne


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Rubrique courante


Recherche