S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

LE PORT NEUF DE BEZIERS

Un petit tour du Port

Par Lougabier • BaB 2 mers • Lundi 31/03/2014 • 7 commentaires  • Lu 4283 fois • Version imprimable

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (2 notes)

 
Quoi de neuf au Neuf ? Telle était la boutade couramment utilisée.

Le Neuf sur le du , n'a pas été construit par Paul Riquet. Il a vu le jour vers les années 1856-58, il a été effectif lors de la mise en service du de Béziers et de la portion de qui évite le "passage en rivière d'Orb".

Une passerelle sous l' de l'Orb permet de dominer tout le .
 

petit tour du Neuf débute donc sous l' de l'Orb avec ci dessous une vue contemporaine et une vue ancienne, presque un siècle les sépare...
 

Au fond, c'est l' de Béziers que l'on retrouve parfois dans des anciennes sous le nom de -Rouge. L"appellation "-Rouge" est pourtant utilisée pour la demi- du Canalet de l'Orb.

A droite, avant le boum des céréales des céréales des années 1957, les bateaux en bois qui attendaient un affrètement s'amarraient à l'ombre des platanes. Les odeurs et la poussière de l'usine d'engrais biterroise "LA LITTORALE" n'étaient pas des plus agréables, mais l'ombre limitait la sécheresse des bateaux en bois.
 

Aujourd'hui les bateaux logements leurs ont succédés.

Quelques uns ont été photographiés :

- le luxemotor OMEKO.
  

- Le LALIBELA :
  

- le RONCEVAUX : il est transformé en "Cabinet de Beauté Permanente", à ne pas confondre avec " Citerna" du même nom.
  

- et pour finir la rive droite, un inconnu à deux cheminées !
 

Passons à la rive gauche...

La grue est toujours présente. Comme dit "Pierrot l'Ancien", "entre le charbon,le ciment, le soufre et bien d'autres choses, elle en a vu passer des marchandises ! Elle a rendu bien des services surtout à ceux qui n'avaient pas de mât de charge."
 

Même si sa conception semble rudimentaire, sa construction est une des plus respectueuses de l'environnement : le contrepoids est une simple pierre tandis qu'une couronne munie de petits étais  remplace la taille de dents d'engrenage et assure avec un pignon, une parfaite rotation.
 

Après la visite de la grue, les spécialistes des immatriculations BX et LY vont pouvoir mettre leurs tableaux à jour...

Le premier bateau est le CAP DE MIOL. Ce LY 1544 balade une centaine de passagers vers Colombiers, le tunnel du Malpas, etc. dans la "grande reculée", expression utilisée par nos anciens pour désigner "le grand bief", c'est à dire d'Argens à Fonsérannes. La traduction de ce nom languedocien en français est "Tête de Mule", il n'était pas rare que des enfants pas très obéissants, soient qualifiés de cette appellation !!
 

Ensuite, on passe au VENT DU SUD, LI 9174 transformé en passagers de 150 places.
 

"A son double",  est amarré le MONTO DABALO, BX 1614, surnommé "l' de Fonsérannes" car en saison, quotidiennement, il passe "les Neuf écluses", nom donné à l' de Fonsérannes, même si ses neufs sas ne sont plus utilisés depuis longtemps...
En occitan, le nom signifie "Monte-Descend", il désigne un , appareil qui n'existait pas du temps de l'utilisation de "la Lenga Nostre" (l'Occitan)...
  

Un peu plus loin, c'est un Nantais, le MANON NA 1593. Les commandes d'embrayage et "des gaz" (non vues ici) portent à croire qu'il est équipé d'un Baudouin.
 

Maintenant plaçons-nous  en amont de l' de Béziers. On retrouve au fond, l' de l'Orb et la cheminée de l'usine à gaz (carte postale ancienne ci dessous). Le était à cette époque copieusement rempli de barques et bordé de chais et d'entrepôts. A part deux anciens bâtiments qui témoignent de leur présence, de petits immeubles leurs ont succédés aujourd'hui..
 

Pour les "Barquiers du ", le Neuf, c'était aussi "Plaisance".

En effet, à côté de l' de Béziers, ce café-restaurant faisait aussi guinguette et dans les années 1930. Quand le Neuf était plein de bateaux, beaucoup de filles et de fils de Barquiers y ont fait leur jeunesse perpétuant ainsi les lignées de familles marinières...
Pour la génération suivante, "Plaisance" était surtout fréquenté à "l'heure du Berger" (le pastis !) ou du "demi". Dans le , très peu de vin était consommé dans les cafés en dehors des repas .
 

Remarque : cette carte postale ancienne a été amputée de son timbre au détriment d'une collection familiale de timbres ... Les étaient les premiers SMS ! Au dos, il n'est pas rare d'y trouver des informations sur les chargements, la position des bateaux familiaux et aussi celle des bateaux concurrents... Tout cela a motivé la scolarisation des enfants de Barquiers.

Ainsi la boucle est bouclée, mais beaucoup de renseignements manquent sur ces bateaux, et maintenant à vos recherches !!!

Lougabier.
















Commentaires

MANON par Citerna 12 le Mardi 01/04/2014 à 15:28

  Le MANON est un passagers sur lequel j'ai navigué, pour la première fois sur le canal du Midi, en septembre 2013.
 Il est effectivement équipé d'un Baudoin, DK2, et je croix me rappeler, 50 chevaux. Une particularité, c'est qu'il est arrivé sur le réseau du Midi, clandestinement, en passant par le large, depuis Saint Nazaire, jusqu'à la Gironde.


Re: MANON par Lougabier le Mardi 01/04/2014 à 17:28

Merci pour l'information. Je trouve la motorisation un peu faible...

Quand j'y suis passé, il n'y avait personne, la saison touristique n'avait pas encore commencé.

Chez nous, on disait qu'il y avait 2 type de DK, la 1ère série à 1000tr/mn qui faisait 20 Chevaux par cylindre et la 2ème série qui tournait à 1250tr/mn et qui développait 25 Ch/cylindre. 

On disait aussi que Baudouin "c'était des vrais chevaux" par opposition à des moteurs de camions par exemple... tout ça engendrait d'interminables discussions sympathiques "à l'heure du Jaune" ...


Re: MANON par BO le Mercredi 02/04/2014 à 00:54

BO Bonjour Citerna 12, à ma connaissance, le "Manon" est équipé d'un DK3, 75 cv, mais peut-être l'a t'il changé pour plus petit ? cela me parait étonnant. A+ Bernard


Re: MANON par Anonyme le Mercredi 02/04/2014 à 10:24

  Pour le MANON, il est très possible que ce soit un 75 CV.
Pour  complémenter Lougabier, en 1955, sur les citerna 11 et 12, on utilisait deux Baudoin :
 * un deux cylindres, 40 CV, pour activer, soit le compresseur (moteur principal en prise directe donc beaucoup de consommation d'air dans les "grandes manoeuvres"), soit la dynamo pendant les périodes de longs arrêts.
* un six cylindres, 120 CV, pour actionner la pompe de dépotage ou de ballastage.
 En hiver, il fallait mettre des "cigarettes" pour favoriser le démarrage.
 Les Baudoin, c'étaient les "rois" !..


par mati le Mardi 01/04/2014 à 18:34

 Encore un changement, le VENT DU SUD s'est appelé un temps VENT DE NUIT en commerce à Lalouette..

en fait un Plaquet de Péronnes de 1936,
successivement ARLY AGAMI VENT DE NUIT 
ensuite en passagers de 30m PROTHOS (je me souviens plus où je l'ai vu, peut etre PORTHOS)
et maintenant sur VENT DU SUD

Guy


CAP DE MIOL ET VENT DU SUD par BO le Mercredi 02/04/2014 à 00:45

BO Salut à tous,
le "Cap de miol" c'est l'ex "Calabrun" bateau à passagers sur le Rhône pendant plusieurs décénies entre Arles et Lyon, ( j'ai eu le plaisir d'ètre son capitaine durant la saison 1986), bien plus tard, son étage superieur à été suprimé pour venir naviguer sur le canal du midi, quand au "vent du sud", notre ami mati, à donné la réponse, c'était le "vent de nuit" ces 20 dernières années il naviguait entre Moissac, Castelsarrasin, e
t Montech comme bateau restaurant croisières.  A+ Bernard


par béziers le Jeudi 26/11/2015 à 14:09

Superbes ces anciennes cartes postales, l'atmosphère qui devait régner sur le canal et tout autour devait être bien plus reposante.



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Achat/Vente


Dernières publications en images

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (3 et fin)

Toujours l'écluse de Neuilly-sur-Marne

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (2)

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (1)

Sur la passerelle des écluses de JANVILLE

REPAS GUINGUETTE le DIMANCHE 18 NOVEMBRE 2018

BRIARE : Un berrichon prend la route pour Vierzon

RENTREE DES CLASSES

Les VENELLES de SAINT-MAMMES

Incident au chantier de Sète

Croisement à l'écluse de garde de FROMONVILLE

Mes 2 Dernières TOILES

LES 3 ECLUSES DE CASTETS-EN-DORTHE

Barrage de Champagne-sur-Seine

Recherche historique Ecluse n° 53 entre canal latéral et Garonne

LE LIBRON BLOQUE LE CANAL !


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Recherche par tableau


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante