S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

La VIE BATELIERE n° 153

Par mati • Littérature Fluviale • Lundi 16/02/2009 • 8 commentaires  • Lu 3614 fois • Version imprimable

  • Currently 4/5

Note : 4/5 (3 notes)

LE N° 153 EST PARU :






Nicolas va être content;

il y a un quart de page sur www.batellerie.org,

sous le titre :
*LES BELGES S'ADAPTENT AUX NOUVELLES TECHNOLOGIES"


et aussi les différentes rencontres entre (surtout retraités) souvent  à l'occasion de la St Nicolas,
à Vitry-le-François, Offendorf, Reims, Strasbourg, St Usage......

Pour s'abonner  laviebateliere@free.fr



 Guy   BaB IdF

Articles qui contiennent des mots-clés similaires


Commentaires

par BaB le Lundi 16/02/2009 à 14:41

BaB  Oui, tiens si tu peux nous faire un petit "scanne" de l'article en question :-)

Je rappelle que cette plate-forme est ouverte à TOUS les bateliers : français, belges, hollandais, allemands... qu'importe !

A ce propos, voici quelques chiffres des utilisateurs :
Le pays qui utilise le plus notre site est la FRANCE avec plus de 6500 visiteurs depuis janvier 2009 contre 4000 de la Belgique... 
Et aucun batelier français inscrit... cherchez l'erreur !!

La page de recherche dynamique d'un bateau a été utilisée plus de 4000X, soit plus de 650X par semaine.
Et ce aussi bien par des affréteurs belges que français. Et je ne parle pas des entreprises cherchant une solution logistique vers la voie d'eau et dont nous ne pouvons répondre faute de bateliers français inscrit.

Les affréteurs membres de notre plate-forme sont issus de boîtes françaises tel que CFNR ou encore TMF !

On ne cesse de parler de la future ouverture vers le nord... Bateliers, n'attendez pas l'arrivée de la flotte du Nord dans votre région, prenez les devant et soyez les premiers à vous faire connaître auprès de vos futurs nouveaux partenaires en vous inscrivant sur notre "annuaire spécialisé"...

Suite à un commentaire qui exprime une réalité de terrain du retour à vide des bateaux me faire dire que ce n'est pas faute de fret, mais que le batelier n'est pas connu des affréteurs !!
Un bateau est une entreprise qui doit se faire connaître et recherchez constamment de nouveaux partenaires (affréteurs).
Ce n'est pas en arrivant dans un endroit comme Anvers, par exemple, et en téléphonant aux affréteurs habituels qui ont peu de travail (pour l'instant compte tenu de la crise) que l'entreprise se donne toutes les chances de prospérer !!
Il faut IMPÉRATIVEMENT utiliser les nouveaux moyens de communication mis à disposition comme l'Internet afin de mettre toutes les chances de son côté de se faire connaître et ainsi avoir de nouveaux contacts, de nouveaux contrats, de nouveaux marchés...

Et même si le batelier est déjà inscrit dans une autre organisation, cela ne change rien, notre outil est libre, ne s'occupe pas du fret, il ne met qu'en relation le batelier aux affréteurs/entreprises de logistiques fluviales belges, français, hollandais et allemands.

Son prix est dérisoire, seulement 216€ par an !
Pour un annuaire aussi spécialisé, je défie quiconque de trouver aussi bon marché et aussi complet que notre site www.batellerie.org !!?
C'est à dire que sur un an, si le batelier se fait affréter directement ou même indirectement par le site, son abonnement est entièrement amorti... ensuite ce n'est que bénéfice.


Quiconque a des questions, qu'il n'hésite pas à les poser ici ou via le site WWW.BATELLERIE.ORG



scan de la présentation de batellerie.org par mati le Mardi 03/03/2009 à 19:02

Comme demandé par NICOLAS voici l'extrait :



Guy


Ajout par BaB le Lundi 16/02/2009 à 14:49

BaB  Je tiens à préciser que nous ne proposons pas une solution miracle ou encore une plate-forme trop belle pour être vraie...
Non, nous proposons juste (un outil) une corde supplémentaire à accrocher à votre arc !!

A l'aube du XXIème siècle, une entreprise qui n'est pas présente sur le Net, n'existe tout simplement pas !!?


Communication interne par BaB le Vendredi 20/02/2009 à 08:04

BaB  Voici une communication interne en rapport avec le site www.batellerie.org !
Il me semblait important de la publier ici compte tenu que le site de BaB et du Portail de la Batellerie sont intimement liés :


On pensait bientôt dépasser le cap des 100 adhérents. Et en quelques jours, patatras, plusieurs départs font repasser le chiffre sous les 90 !!!???

 

Soit, chacun est libre !!! Mais c’est selon moi révélateur d’un profond malaise ! Les bateliers n’ont pas confiance ! Ils se méfient de toute idée novatrice, comme si le moindre changement était synonyme de catastrophe !!! Comme si les bateliers étaient incapables de créer et développer quelque chose d’utile !!! Si le projet émane de la profession, c’est suspect ! Si il vient d’une personne extérieure, c’est bizarre ! En fait, rien n’est jamais bien fait !

 

Dans toutes les critiques que l’on devine, il y en a une exacte : ce sont toujours les mêmes qui proposent quelque chose !!! Cette vérité me pousse à vous poser une question : Que font les autres ? Que faites vous, vous qui ne vous sentez pas à l’aise avec ce projet ? Que proposez vous de faire ? Pour qui ? Avec qui ?

 

Par acquis de conscience, bien que je doute fort que cela change quelque chose, je vais une nouvelle fois tenter de vous informer.

 

On sait que de plus en plus de bateliers ont Internet à bord. Nul doute que dans quelques années, tout le monde sera connecté !!! A terre, dans tous les métiers, Internet permet de développer ses activités ! Pourquoi les bateliers seraient ils exclus de cette dynamique ?

 

Le site www.batellerie.org permet justement à chaque entrepreneur en transport fluvial (batelier) de se mettre en valeur et de montrer sa disponibilité à tous les affréteurs et clients qui recherchent de la cale. Dans notre esprit, un batelier inscrit sur le site augmente ses chances d’affrètement ! Par expérience, j’en suis convaincu !!!

 

Je vais simplement rappeler certains faits indiscutables :

Que fait un batelier pour trouver un transport ? Il téléphone à 1, 2, 3,… affréteurs. Est il pour autant sur d’avoir touché tous les clients potentiels ? NON !!! Est il systématiquement affrété à chaque coup de fil ? NON !!!

 

Que fait un batelier inscrit sur le site pour trouver un transport ? Il inscrit sa disponibilité sur le site et se montre à tous les clients potentiels ! Est il pour autant certain d’être affrété à tous les coups ? NON !!!Mais il est certain d’avoir fait le maximum !!! Ce qui ne l’empêche pas d’appeler éventuellement aussi 1, 2, 3,… affréteurs, en fonction de la conjoncture !!!

 

Personnellement, je ne trouve aucun inconvénient à avoir inscrit mon bateau sur le site. Que du contraire ! Mais certains collègues semblent penser que l’inscription est trop chère ???

Ah bon ??? Savez vous que :

  • le montant de l’inscription est entièrement déductible de vos impôts ?

  • vous êtes le seul bénéficiaire de votre inscription ?

  • vous ne payez aucune commission si vous vous affrétez grâce au site ?

  • le montant de l’inscription sert uniquement à payer les frais de fonctionnement de l’asbl Bord à Bord, qui gère et met à jour quotidiennement le site ?

 

Que représente en pourcentage le montant de l’inscription (le montant que vous consacrez à la publicité de votre entreprise) par rapport à la valeur de votre bateau, par rapport à votre chiffre d’affaire ???

 

 

Mais encore, savez vous que :

  • tout le monde a le droit de donner son avis sur le forum ou des infos utiles à la profession ? C’est gratuit et ouvert à tous !

  • que la personne qui passe du temps, en ce moment, devant son clavier, pour vous tenir informé, ne touche pas un centime  

  • que vous pouvez prendre ma place (cf. Cellule Batelière), aux mêmes conditions et quand vous voulez ?

  • que si vous ne voulez pas vous inscrire parce que moi ou un autre en faisons partie, vous devriez dans ce cas très probablement changer de fournisseur Internet, d’opérateur mobile, d’assurance, voire même de profession parce que je compte rester actif encore pas mal d’années dans la batellerie ?

 

Alors soit ! Il y a plein de petites raisons qui peuvent vous pousser à ne pas participer ! Sachez que tant qu'on ne nous propose rien de mieux, le site continuera, quelque soit le nombre d’adhérents et de personnes qui s’en occupent!!!

 

Denis

 



  Il y a un fil de discussion également sur le forum de batellerie.org...



Re: Communication interne par jean-claude le Vendredi 20/02/2009 à 15:02

jean-claude

Bonjour Denis,

Excellent raisonnement  qui laisse bien entendre le profond malaise d'une batellerie désorganisée mais aussi du manque de prise de conscience de certains pour ne pas dire d'une majorité qui préfère agir seule s'imaginant ne pas avoir besoin des autres pour survivre. Faut-il en conclure que tout va pour le mieux malgré la crise?Je comprends parfaitement ta déception car donner de son temps pour s'occuper des autres nécessite toujours beaucoup d'abnégation car il y aura toujours en face de soi l'incompréhension,la critique,la jalousie et la mauvaise volonté. C'est tellement plus facile. C'est un état d'esprit étroit qui caractérise ceux qui n'ont pas  vu ou refuse tout simplement de voir ou d'entendre.Ce sont les plus difficiles à convaincre et ils sont nombreux. La bêtise humaine exploitable  et sans cesse renouvelable. Ceux qui l'ont compris s'en servent  et  s'enrichissent!
Il est clair que de ne pas figurer sur le Net de nos jours c'est rater le train et rester sur le quai en attente du prochain avec ses conséquences.

Quant aux bateliers Français,une approche vers la CNBA me paraitrait bénéfique pour vous donner à connaître et convaincre à rallier votre système!

Bon courage Denis. Je partage totalement ton point de vue!

J.Claude


Bravo par marc debeer le Vendredi 20/02/2009 à 08:23

Bravo Denis....

Sache que même les "gens d'à terre" qui sont impliquées dans le monde fluviale
se rendent compte de l'utilité de ce système, outils facile d'utilisation, rentable, efficace.
Quel gain de temps économisé en recherche !
quel réactivité !...

Avec ce système la batellerie ne peut que marquer des points face à l'hyper concurrence de la route et ce avec tout les avantages lié au transport fluvial.

sécurité maximum - respect des délais de livraison - fiabilité etc....

L e transport fluvial ne comporte que des avantages en ce y compris le respect
de l'environnement ....

Je lance ici un appel au bon sens de mes amis mariniers pour qu'ils rejoignent Batellerie.org sans délais; c'est de l'avenir de leur métier que dépend son évolution pas en adoptant un comportement "passéiste" .

Qui ose gagne...
marc

   


Re: Bravo par merrimack le Lundi 23/02/2009 à 10:32

Salut à tous les fidèles de BaB.
Vos encouragements sont les bienvenus.   Ce que j'aimerais, c'est faire réagir les bateliers!!!  
Si je me permet de donner mon avis et de soutenir ce projet, c'est avant tout parce que j'aime ma profession et ceux qui la pratique.
Malheureusement, j'ai l'impression que le sentiment d'infériorité est si présent parmis nous, que plus personne ne croit en rien!!!!    Pour tous ceux, comme vous, qui sont fanas d'archives, je vousdrais rapeller que nos ailleux ont réussi à créer des sociétés de remorquages, des mutuelles d'assurances,...    Au début du 20 ième siècle, les bateliers arrivaient à collaborer pour le bien de tous!!!!
Avec les progrés de la technique et la scolarité obligatoire, on aurait pu espèrer que + de 100 ans plus tard on soit devenus beaucoup plus malins!!!???    
Ce n'est malheureusement pas ce qu'on est en train de prouver!!!


Re: Bravo par jean-claude le Lundi 23/02/2009 à 12:17

jean-claude Bonjour Denis,

Tu écris:


Au début du 20 ième siècle, les bateliers arrivaient à collaborer pour le bien de tous!!!!


Certes nos anciens avaient l'esprit beaucoup plus solidaire mais ils ont connu des moments bien plus difficile aussi avec la crise d'avant guerre.Ils étaient aussi beaucoup plus nombreux.(En France+ de 15.000 en 1950 moins de 800 aujourd'hui)En fait ce qui depuis toujours réunit les hommes c'est la misère! Pas la facilité qui les sépare! Le progrès aidant a  largement contribué a faire en sorte d'isoler les gens.Autrefois,les mariniers se donnaient la main pour se mettre à port:déplacer un bateau se faisait à la main.Pas de proplulseur d'étrave! Pas de panneaux roulants.Des écoutilles en bois, lourdes et encombrantes! Des attentes partout dans les ports,les gare d'eau,aux écluses .......on allait amarrer son voisin. Se donner un coup de main était un devoir naturellement "ancré" dans les esprits. Rare de nos jours  mais c'est vrai partout hélas!

Le système d'affrêtement libre que vous connaissez aujourd'hui existait déjà avant 1936 avec ses déconvenues qui ont eu pour effet  de dégénérer en un douloureux conflit d'où les grandes grèves de l'époque. La crise actuelle qui commence à faire sentir ses effets ne pourait-elle pas dégénérer elle aussi? Peu probable car vu les effectifs,l'impact  serait de moindre importance........ quoique,sait-on jamais si tous les mariniers Français,Belges et Hollandais voulaient se donner la main!

A suivre donc........

J.Claude



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Dernières publications en images

HOMMAGE A MONSIEUR MICHEL SERRES

L'histoire du bâtard ASTER

Un nouveau livre : Photos de Charles Fiquet dit "radar"

L'hiver 1929 a été froid (3e partie)

L'hiver 1929 a été froid (2e partie)

L'hiver 1929 a été froid (1re partie)

Barragiste sur la Petite-Saône, dans les années 30

RENOVATION DU PONT-CANAL DU CACOR

Mystère à bord

Un lundi de janvier 2019 à Varennes-sur-Seine

REPARATION DU PONT CANAL DE L'ORBIEL A TREBES

SEINE ET YONNE

MEMORIAL DES MARINIERS DU MIDI DE GARDOUCH (31)

LE CANAL DU MIDI ET L'AEROPOSTALE

LA BELLE DE CHAMPAGNE, nouvelle arrivée au port de Mareuil-sur-Ay

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (3 et fin)


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Rubrique courante


Recherche