S'identifier - S'inscrire - Contact

Annonce


L'AISNE SORT DE SES RAILS

Mise en carénage de l'AISNE au môle St Louis à Sète

Par Lougabier • BaB 2 mers • Vendredi 13/11/2015 • 0 commentaires  • Lu 1182 fois • Version imprimable

  • Currently 3.7/5

Note : 3.7/5 (3 notes)

 
Jean-claude  a placé l'Aisne dans le bassin de relevage.


En octobre 2012, l'Aisne avait fait l'objet d'une série de 3 articles. Quelques commentaires ont suivi, dont le dernier date de juin 2015.
Lien : http://bab.viabloga.com/news/3-l-aisne-remis-sur-rails-suite-et-fin

Rappel : 
C'est un ancien pétrolier raccourci en 30m et transformé pour effectuer des maritimes. C'est pour cette raison, qu'il est muni d'une grue à grand flèche. A noter que c'est le seul des alentours, à pouvoir poser des rails de 18 m pour réaliser les tables conchylicoles qui nécessitent parfois de telles longueurs.

Le 10 novembre 2015 après-, l'Aisne revient au pour un carénage et une amélioration de la fixation de la grue.
Mais l'âge de la retraite étant largement dépassé, Jean-Claude compte se séparer du bateau (sans la grue). Il profite donc de l'occasion pour examiner la coque.

Pour le "gruter", l'Aisne est positionné dans l'axe du sas ....

 

                                                  ................ puis les sangles sont mises en tension.

 
Après une dernière vérification, le levage débute ....

  

                                                                                          ...... jusqu'à la bonne hauteur.

On voit déjà que "la barbe a poussé" contre les parties immergées...

  

Puis le roulage commence sous le contrôle du guide.


 

L'Aisne se rapproche de son de carénage.

 


Jean-Claude accompagne son bateau jusqu'à la cale désignée. 


 

Les "tréteaux-tins" sont positionnés.
3 ans après, on voit la différence... L'Aisne se déplace peu, et de plus, il fréquente les nurseries des coquillages !!


 

Le bateau est posé sur ses tins

 

Puis ce sont les opérations de calage dans les "formes" et la descente des sangles. Ces dernières sont dégrafées et les allonges, utilisées selon la largeur des bateaux, sont repliées du même côté.

 

Le "Roulev" (élévateur à sangles) se "dégage" car, à la suite,  il y a une mise à l'eau à faire.

 

Thierry dégage l'hélice, comme souvent, il y a des intrus...


Pas de perte de temps, comme on peut le constater, il y a du boulot !! Il faut aller vite, avant que ça sèche. Le "Karcher" n'enlève pas les amas de coquillage, il faut gratter... "Cette année, on n'a pas eu la "Mal-aïgo" qui détruit d'ordinaire les coquillages" dit Jean-Claude.



 

Après, le nettoyeur haute-pression entre en "jeu".

 

Bon courage à l' !!!













Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :


Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Achat/Vente


Dernières publications en images

GOUACHE D YVES DELFO

VIDANGE DU LAC DE SAINT FERREOL

MAINTENANCE DE L'ECLUSE DE VALLABREGUES

Péniche loft de luxe naviguant TBE A VENDRE

La Pénichette RONFLEUR est à VENDRE

jeudi 23 février 2017 à 20h : " PK 0, Les rendez-vous du Fleuve "

Décès du Père Gosselet

HENRIETTE

OCCITANIA

La Vie Batelière n° 193 est parue

Santa Maria

Les ARDENNAIS de WARCQ

Les ARDENNAIS de CHARLEVILLE-MEZIERES


Annonceurs


Recherche par tableau


batellerie.org


Rubrique courante


Recherche

Recherche sur bordabord.org


Étendre votre recherche sur les Sites Fluviaux Incontournables

Élargissez votre investigation via le MEGAMOTEUR FLUVIAL de "Bord à Bord"


Articles aléatoires


Petites Annonces



www.batellerie.org

RETOUR À L'ACCUEIL