S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

Dans la presse ces dernières 24 heures (vendredi 14/01/2011)

Par Nico • Infos • Vendredi 14/01/2011 • 3 commentaires  • Lu 2556 fois • Version imprimable

  • Currently 0/5

Note : 0/5 (0 note)


www.lesoir.be
SOURCE

www.lloyd.be
SOURCE et article complet

www.lloyd.be
SOURCE et article complet

www.lloyd.be
SOURCE et article complet

www.lemonde.fr
SOURCE et article complet

http://actu.voila.fr/
SOURCE et article complet

www.google.com
SOURCE et article complet

www.rfi.fr
SOURCE et article complet


Les derniers articles et mises à jour sur le web fluvial francophone




Commentaires

par nicola le Vendredi 14/01/2011 à 13:11

nicola



par Batelier18 le Vendredi 14/01/2011 à 16:14

en réalité ce n'est pas tout a fais la Loreley ou a eu l'accident mais plutot a Saint Goar , ce n'est pas au meme endroit ,c'est un peu en aval.

EDIT : je me suis trompé , je viens de voir un cliché pris de plus loin et en angle plus large du naufrage et en effet c'est bel et bien a la Loreley ,sauf pas directement devant le rocher mais en face de la statue de la sirene qui ce situe sur le coin du port de la Loreley ,c'est a dire environ 300m en aval du rocher .


par p boum le Vendredi 14/01/2011 à 19:07

Dernieres lecture presse allemande et Service Navigation (wasser und schiffart):

Causes non encore définies

Pas de fuites constatées

Disparus non "situés"

Opérations envisagées: bateau "bouge",  montée  eau  (si) espoir de flottage retenu:  plusieurs remorqueurs prêts pour un "déhalage". sans endommagement de la coque si traction éffectuée.(échoué sur des rochers)

Utilisation d'une bigue poserait problême de par sa masse et son tirant d'eau, car une mise en perpenticulaire, en travers du courant, a cet endroit est peu envisagable.

Vraie urgence présente, car si le niveau baisse le bateau de + en + a "sec": pas de barrage pour "jouer" sur le niveau.

Pour visualiser le site: simplement  taper" :      lorelei       sur  web





Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Dernières publications en images

L'histoire de la devise ESCAUT - 3ème partie et FIN

L'histoire de la devise ESCAUT - 2ème partie

L'histoire de la devise ESCAUT - 1ère partie

Une peinture/Une devinette

EXPOSITION à CAZERES

ENCORE UN TRANSPORT EXCEPTIONNEL !

MOTUS ex TOOLHOUSE ex MOTUS ex ARTISAN

3 RIEN PERDU, pour 2 RIEN TROUVÉ

QUAND LES PETROLIERS SILLONNAIENT LA LOIRE

DRAGAGE AU CANAL DU MIDI

L'ALTAIR DANS LES CIEUX

MIDI : SIMULATION DE TRANSPORT FLUVIAL

L'hiver 1929 a été froid (4e partie)

TEMPETE DANS LE LAURAGAIS

ALTAIR en route vers la pente d'eau de Montech

La messe des mariniers de Béthune


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante


Recherche