S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

Coopérative Hollandaise

EUBO

Par Nico • Batellerie.org • Samedi 17/04/2010 • 1 commentaire  • Lu 1986 fois • Version imprimable

  • Currently 0/5

Note : 0/5 (0 note)

Epinglé sur le forum de "batellerie.org" :

Traduction lettre à Patrick Rifaut

Cher Monsieur Rifaut

Le secteur de la navigation intérieure s’est rapidement modernisé ces dernières années.  Vous aussi avec votre bateau « Floralia », avez contribué à proposer aux clients européen une flotte moderne, offrant un service optimum et respectueuse de l’environnement.  Vous avez avec votre bateau de 135 m des problèmes particuliers mais aussi des avantages particuliers.  Ceci vaut également pour vos collègues entrepreneurs qui possèdent le même type de matériel.  Travailler ensemble pourrait  vous offrir de gros avantages d’exploitation.

Nous vous envoyons ci-joint une proposition pour aboutir à une coopération spécifique afin d’optimaliser votre exploitation.  Ces avantages comptent aussi pour les qui naviguent sur une relation fixe. Parce qu’en fin de contrat, ils seront  aussi confrontés aux tarifs du marché libre. C’est donc dans votre intérêt à tous qu’une organisation veille à un marché stable.  Ce marché stable peut être réalité si il y a suffisamment de capacité de cale affiliée. Suivant art 3 du traité EG 169/2009 on peut réunir jusque 500 000 T dans une coopérative.  Dans votre catégorie, il y a environ 157 bateaux actifs ce qui représente un tonnage global de 667 000 T.  Sur un marché d’environ 3.5 millions de tonnes, votre catégorie peut avoir un gros impact.  C’est pourquoi il apparait très important que vous vous réunissiez dans une coopérative !

Beaucoup d’études ont démontrés que la de groupements coopératifs apporterait une solution à la crise dans la batellerie.  Même l’EVO pousse les à se réunir au sein de coopératives !  C’est autorisé par la législation Européenne.  Et même plus, la législation Européenne a créé une exception pour la batellerie : pour promouvoir à rassembler la dispersion qui règne dans le secteur du transport fluvial …   Cette dispersion, ce manque de cohésion, entre les entrepreneurs en batellerie est une des cause de la crise que traverse la batellerie.  C’est cela que nous pouvons résoudre.

Ci-joint, vous trouverez une proposition qui explique ce qu’une coopérative peut vous apporter ainsi qu’un pronostic d’exploitation pour votre type de bateau. Il y a 4 pronostics : d’une continuation des tarifs actuels jusqu’à une augmentation de 75 % dans le 2ième semestre.  Il est prévu de créer de 3 à 4 coopératives, chacune concernant les bateaux d’un tonnage équivalent. Ainsi, il y aura suffisamment de poids de la part des coopératives pour faire remonter les tarifs.  Cela pourrait aller d’une légère remontée des tarifs à une hausse très importante.  Vous, en tant que membre de la coopérative pourrez jouer un rôle sur la politique de la société.

Nous vous demandons de bien lire l’annexe et de nous faire savoir si vous pourriez vous retrouvez dans une entreprise comme celle là.  Si vous avez des questions vous pouvez nous joindre au bureau de EUBO 0031 78 7630403  ou gsm 0031 627 008 264Si il y a suffisamment d’intérêt à court terme, 2 semaines, nous organiserons une réunion pour faire le point.  Les membres pourront également faire part de leurs remarques pour la politique à suivre.

Si vous le souhaitez vous pouvez aussi nous répondre par mail :

OUI, je suis intéressé

NON, je ne suis pas intéressé

Peut-être mais j’ai besoin de plus d’informations.

Sincèrs salutations

Anton Van Meggen

Président de CV European United Owners UA

 

Annexe :

Coopérative :

1 Principe

2 Connaissance du marché

3 Données du marché

4 Règlement intérieur

5 Conditions générales

6 Extra service

7 Garantie de transport

8 Droits et devoirs

9 Gestion des factures

10 Mise en route

11 Rôle EUBO

 

1-      Le principe de la coopérative est de se mettre ensemble afin d’augmenter rendement personnel. Chacun reste chef de sa propre entreprise.  En se regroupant en coopérative on peut obtenir des avantages sur plusieurs points par rapports aux seuls face au marché.   Chaque membre reste responsable de son entreprise et de ses performances.  En se groupant on augmente la qualité de service aux clients. Cela doit résulter sur une augmentation des contrats et des tarifs.

2-      Connaissance du marché.  Les membres de la coopérative s’échangent les données du marché.  Ils se tiennent donc au courant de l’évolution du transport.  La coopérative archive ces données qu’ils peuvent à tout moment consulter. 

3-      Données du marché. En analysant et sondant le marché, la coopérative pourra obtenir des informations importantes auprès des chargeurs concernant les volumes prévu, l’état des stocks,…  De la sorte la coopérative pourra faire des prévisions à plus long terme.

4-      Règlement intérieur. Dans la coopérative, les membres peuvent se mettre d’accord sur un règlement d’affrètement.   Dans quel ordre les bateaux vont-ils être appelé à naviguer.   ex : en fonction de la date et l’heure à laquelle ils ont été vides, de l’endroit, du type de bateau demandé,… Possibilité de concevoir un système de tour d’attente afin de limiter la surcapacité.

5-      Conditions générales. La coopérative doit établir des conditions générales qui sont d’applications pour tous les membres.  Tels que :  délais de paiement, taux de surestaries, nombres de jours de staries, responsabilités vis-à-vis du client,…

6-      Extra service.  La coopérative peut rendre des services extra aux clients et affréteurs : ex un tracking des  bateaux, visible sur Internet par les membres et les clients.  De la sorte les clients peuvent suivre en temps réel où se trouve leur marchandise et les membres peuvent voir où et vers où naviguent leurs collègues.  Les membres s’engagent à ne naviguer que les heures prévues par le règlement.  Les clients sont comme cela assuré de disposer d’une main d’œuvre de qualité, respectueuse de la réglementation.  On peut aussi envisager l’utilisation d’un carburant plus respectueux de l’environnement.

7-      Garantie de transport. La coopérative peut garantir à ses clients une garantie de transport.  Disposant d’une réserve naturelle de cale, la coopérative peut facilement garantir à ses clients, contre un éventuel bonus, la garantie que ses tonnages seront assurés.

8-      Droits et devoirs. Les membres ont droits de vote aux réunions. Les membres constituent l’Assemblée Générale et décident la ligne de conduite du bureau. Ils déterminent les tarifs pour lesquels ils vont naviguer.  Chaque membre aura la garantie d’avoir une offre équitable vis-à-vis de ses partenaires.  Les membres s’engagent à ne pas naviguer en dehors de la coopérative, à bien entretenir leurs bateaux, à suivre les règles de la société à garantir le tonnage.

9-      Gestion des factures.     Les membres peuvent faire effectuer le travail de facturation via le bureau de la coopérative.  Au cas où, par ex, les membres constateraient un retard de paiement  de leurs clients, la coopérative aura plus de poids pour exiger le règlement.

10-   Mise en route. EUBO a recensé le maximum d’adresse mail.  Nous comptons envoyer cette lettre à environ 800 propriétaires de bateaux type 110 m et plus grands.  Nous allons inventariser les réponses et s’il y a suffisamment d’intérêt (350 000 T) nous ferons démarrer la société.  Nous organiserons une réunion générale afin de nommer les administrateurs, membres du bureau, website,…  Tout ceci peut démarrer très vite.  Réunion en avril, démarrage 01 mai.  Cela voudrait dire qu’à partir du 01 mai, environ 300 bateaux se retirent, en même temps, du marché.  Ils n’appellent plus directement et personnellement les affréteurs.  C’est  la coopérative qui le fait pour eux !  Cela va contribuer à calmer le marché et à faire remonter les tarifs.  Les membres établissent chaque semaine le prix du transport. Nous avons établi 3 pronostics : 1 négatif : les affréteurs et les clients ne veulent pas donner plus de fret à la coopérative. Ils essaient au contraire de diminuer leur offre vis-à-vis de EUBO.  2 neutre : la coopérative est bien accueillie sur le marché mais reçoit un tarif analogue au marché même si elle offre un plus grand service. 3 On arrive à obtenir un accord avec un ou plusieurs clients qui sont prêt à payer plus pour un meilleur service.  Il est clair qu’on ne commencera à travailler que lorsque l’hypothèse 2 sera au minimum garantie.

11-   Rôle d’EUBO  On compte réunir les bateaux de même type dans des coopératives séparées.  Pour des raisons pratiques de réglementation et de concurrence, on pourrait faire plusieurs coopératives : 1 pour les bateaux plus larges que 12 m, 2 pour les koppelverbanden, 3 pour les bateaux 110 m – 135 m, 4 les bateaux de 86 m – 110 m, 5 les bateaux en dessous de 86 m.  Chaque groupement sera autonome avec ses représentants, son président,…  EUBO sera l’organe coupole qui aidera les groupements spécifiques à se développer.
La tarification est de 250€ à l'année et 0.16 cent au grand tonnage par trimestre
avec un trimestre gratuit à l'inscription.
Pour plus de renseignement voici les coordonnées d'un responsable
Mr RIFFAUT PATRICK
M/S FLORALIA
TEL (belge) : 0032(0)475/32.45.92
TEL HOLLANDAIS : 0031-653.88.37.58.
MAIL : floralia@binnenvaartonline.be

Pour les personnes disponible les 27-28 et 29 avril il y a une exposition pour la batellerie
à GORINCHEM et EUBO aura un stand au nr 459
Salutations robert

Commentaires

par nicola le Mardi 12/10/2010 à 11:28

nicola
Lien vers la taille originale ---> http://bab.viabloga.com/images/eubo1.jpg



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Dernières publications en images

HOMMAGE A MONSIEUR MICHEL SERRES

L'histoire du bâtard ASTER

Un nouveau livre : Photos de Charles Fiquet dit "radar"

L'hiver 1929 a été froid (3e partie)

L'hiver 1929 a été froid (2e partie)

L'hiver 1929 a été froid (1re partie)

Barragiste sur la Petite-Saône, dans les années 30

RENOVATION DU PONT-CANAL DU CACOR

Mystère à bord

Un lundi de janvier 2019 à Varennes-sur-Seine

REPARATION DU PONT CANAL DE L'ORBIEL A TREBES

SEINE ET YONNE

MEMORIAL DES MARINIERS DU MIDI DE GARDOUCH (31)

LE CANAL DU MIDI ET L'AEROPOSTALE

LA BELLE DE CHAMPAGNE, nouvelle arrivée au port de Mareuil-sur-Ay

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (3 et fin)


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Rubrique courante


Recherche