S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

Stagiaire

Par rubicon • Divers • Mercredi 26/01/2011 • 6 commentaires  • Lu 2444 fois • Version imprimable

  • Currently 0/5

Note : 0/5 (0 note)

 Bonjour,

A ceux qui envisagent de prendre un stagiaire au bateau, je tiens à les mettre en garde que c'est une affaire très onéreuse.
L' nous avait promise monts et merveilles, sous forme de différentes primes, mais il n'en est rien.
Nous avons eus un stagiaire pendant deux ans. A raison d'un mois sur deux, ça fait donc une année en tout.
Il faut l'inscrire dans une assurance, payer la caisse sociale et il a droit à un salaire qui augmente tous les ans d'environ 50 €. Une fois qu'il a dépassé son dix-huitième anniversaire, les primes à verser à la caisse sociale augmentent sensiblement. Vu qu'il n'en est qu'au stade d'apprentissage il est évident qu'il commet des fautes. C'est bien pour apprendre qu'il est là. Mais là, aucune assurance de la part de l'. Ah non, ces frais-là c'est pour votre pomme!
Et n'oublions pas non plus l'hébergement. Il faut le nourrir et loger. En contre-partie on devait toucher différentes primes de la part de la région Wallonne. Durant l'année 2010, nous avons déboursés 6925,59 €, nourriture non comprise. 
Depuis octobre 2008 (date du début du contrat) nous attendons les primes. Hormis 500 € par an de l'ONEM nous n'avons rien touchés.
Il va de soi que pour l'année 2010 - 2011 nous avons gentiment déclinés leur proposition de reprendre un stagiaire.
Vous voilà prévenus!

Bonne navigation!
Vispoel - Matthijs




Commentaires

stagiaires par LAMIRAAL le Mercredi 26/01/2011 à 22:32

Bonsoir,

Votre article m'interpelle. Je suis le papa d'un stagiaire et d'un ancien stagiaire qui à terminé sa formation et est maintenant capitaine.

Je peux comprendre votre réaction vis à vis des primes qui ne sont pas arrivées et sur le fait que cela vous porte préjudice ; mais en incitant ainsi vos collègues à ne plus prendre de stagiaires plutôt qu'a réagir pour obtenir les primes promises vous faites plus de tort que de bien.

En effet quel autres moyens existent aujourd'hui pour être formé (convenablement )en batellerie, passer et réussir les différents brevet d^états et obtenir le précieux "accès à la profession".

Si plus personne ne veut prendre de stagiaires quels seront les bateliers de demain, qui va prendre la relève, qui rachètera vos bateaux....

Maintenant je ne vous critique pas, je sais bien que vous êtes des chefs d'entreprise avec des budgets serrés et des obligations à la fin du mois et que cela n'est pas évident tout les jours.

Mais ces stagiaires effectuent quand même un travail sur les bateaux même si ils commettent de temps à autre une faute.

Je pense qu'il serait plus constructif de se battre pour essayer d'obtenir ces primes et de concientiser les autorités.

Amicalement.

Jipé


Re: stagiaires par rubicon le Jeudi 27/01/2011 à 17:16

 Bonjour,


Merci de votre réaction. Je suis d'accord avec vous. Néanmoins nous avons posés la question plusieurs fois à l'école et la seule chose qu'on nous répond c'est :"Oui, on sait, on se met à votre place." Mais je suis certaine qu'ils continuent à promettre des primes qui n'arriveront sans doute jamais. Nous sommes en temps de crise et dans la batellerie on la sent passer. Beaucoup d'entre-nous ont du mal à joindre les deux bouts. N'est-il pas de mon devoir de les avertir? Parmi eux il y en a surement qui voudraient bien se faire aider un peu et quoi de mieux qu'un stagiaire qui, selon l'école ne couterait presque rien (il est normal qu'on doit payer quelque chose) et qui aurait de cette façon une formation. Rien de mieux que d'apprendre sur le tas.
Ne croyez-vous pas que c'est le devoir de l'école de veiller à ce que les primes soient versés comme convenus? Trouvez-vous normal que par-dessus sa paie, on doive nourrir le stagiaire à nos frais?
Quant à essayer  d'aller réclamer notre du en tant qu'individu, l'expérience nous a appris à maintes reprise que çela ne sert à rien. Il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre, n'est-ce pas?
Néanmoins, je dois avouer que vous avez raison sur un point: c'est les jeunes qui vont devoir acheter notre bateau. Mais permettez-moi de douter au plus haut point quant aux motivations de certains de ces stagiaires. Je serais curieuse de savoir combien de ces stagiaires deviennent vraiment batelier. Surtout si, comme c'était notre cas, le jeune n'est pas issu du monde batelier et qu'il se lance dans une aventure dont il n'a aucune notion.
Mais soyez-en sur, le jour ou on touchera quand-même nos primes, je ferais amende honorable et je le ferais également savoir sur le site. Toujours pour tenir informé les collègues.

Cordialement
E. Vispoel - Matthijs


Re: stagiaires par LAMIRAAL le Jeudi 27/01/2011 à 19:49

Bonsoir,

Cela n'est effectivement pas évident et ce n'est pas avec la politique actuelle que cela va s'améliorer.

Pour ce qui est de la motivation des stagiaires je suppose que cela peut arriver qu'il y en ait un qui se cherche mais ceux d'à terre qui s'engagent  par passion sont souvent bien motivés.

En tout cas mon ainé et ses six copains sont tous dans le bain, 4 capitaines et deux matelots. Ils étaient deux venant de l'extérieur de la batellerie ( quoique très proche)

Mon dernier lui n'est content que sur son bateau de stage.

En attendant espéront une remontée de l'activité et surtout du frèt.

Bonne continuation et au plaisir de vous saluer lorsque je suis en Meuse (darse de Vezin, l'avitailleur ex spoutniek derrière le chalutier) ) ou avec le fiston .

Jean-Pierre


Re: stagiaires par Anonyme le Jeudi 27/01/2011 à 20:04

c est un peu partout la meme chose,dans le cadre de sa scolarité ma fille a effectué un stage d un mois dans un garage,une bonne dizaine de salariés,trois employées de bureau,le bon petit truc quoi!!eh bien un mois de boulot a rattraper de la facturation en retard,a ranger des dossiers entassés,a mettre de l ordre dans l informatique,bref des journées de huit heures et au final meme pas un kopeck.y a des patrons qui attendent leurs primes promises et y a des stagiaires qui travaillent autant sinon plus qu un titulaire pour les beaux yeux d un patron.y a surement quelque chose a faire c est sur mais deja que les decisions politiques soient mise en oeuvre et qu ils legiferent sur des vrais problemes plutot que de nous bercer de leurs delires.


Re: stagiaires par Anonyme le Jeudi 27/01/2011 à 22:27

         Bonjour.
Je suis moi même élève a l'école de batellerie de Huy et l'un de vos commentaires m'a surpris, choqué même...
Je ne suis pas originaire du milieu batellier, je suis un " d'á terre " , toutefois, concernat la motivation et le travail de ceux
ci, j'ai pu observé cette année et la précédente que les "purs batelliers" n'étaient pas
toujours  plus doués.
Par exemple, des élèves de presque 20 ans, qui ont vécu depuis leur naissance sur un bateau, arriver au bateau école
sans savoir faire une clé ou même quelques tours de corde sur un boullard, ou bien peindre ceux-ci comme on dispose du
mortier sur un parpaing...
Enfin il est vrai que quelques elèves chaque année ne restent guère plus que deux mois dans cette section.
Concernant les couts engendrés par nous mêmes, je n'ai a direqu'une chose; nous n'avons pas les mêmes qualifications
que la plupart des matelots de métiers, mais nous faisons presque tous le même travail, et nos salaires étant peu
élevés par rapport a ceux de ces véritables matelots je pense que,même en nourissant les élèves,ils reviennent moins cher
qu'un matelot.

Bien a vous, l'un des élèves.


Stagiaires par Ugille.B / Watteau.C le Mercredi 09/02/2011 à 18:26

 Bonjour, 

Nous sommes deux élèves de Huy, L'un "d'a terre" et l'autre "du métier" .

Premièrement, il faut savoir que l'obtention des primes qui vous sont dûs ne dépendent pas de l'école mais de differentes institutions qui du jour au lendemain ont cesser de les octroyer. 

Deuxièment, nous trouvons que pour des apprentis qui vous remplace tout de même un membre d'équipage, nous sommes une main d'oeuvre "BON MARCHE", comparé à un matelot "professionnel" nous vous économisons donc environ 23.000€ par an. En sachant que notre indémnité mensuel s'élève à environ 450€ en debut de formation et de 720€ en fin d'apprentissage, nous trouvons que nous ne sommes pas en mesure d'assurer les coûts d'hebergement et de nourriture. 

Troisièmement, en engagent un apprentis, c'est pour lui transmettre votre savoir faire, et non pas pour le considéré comme un membre d'équipage expérimenté, il va donc de soi que nous sommes parfois amenés à commettre de petites erreurs qui engendre d'éventuelle coûts supplementaire. 

Cordialement
Ugille Benoît et Watteau Cédric. 



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Achat/Vente


Dernières publications en images

LA BELLE DE CHAMPAGNE, nouvelle arrivée au port de Mareuil-sur-Ay

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (3 et fin)

Toujours l'écluse de Neuilly-sur-Marne

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (2)

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (1)

Sur la passerelle des écluses de JANVILLE

REPAS GUINGUETTE le DIMANCHE 18 NOVEMBRE 2018

BRIARE : Un berrichon prend la route pour Vierzon

RENTREE DES CLASSES

Les VENELLES de SAINT-MAMMES

Incident au chantier de Sète

Croisement à l'écluse de garde de FROMONVILLE

Mes 2 Dernières TOILES

LES 3 ECLUSES DE CASTETS-EN-DORTHE

Barrage de Champagne-sur-Seine

Recherche historique Ecluse n° 53 entre canal latéral et Garonne


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Recherche par tableau


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante