S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

MARSEILLE en activité

Vraiment ..... " vrai " en ce temps-là........

Par p boum • Les archives • Dimanche 09/12/2012 • 8 commentaires  • Lu 4186 fois • Version imprimable

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (2 notes)

Projet:  Tunnel du ROVE:: aperçu du "cintre"  ..........  visite du par Président..

KANGOUROU  transporteur de Sous-Marin:: >>  construction >> chantiers alentours  >>> les petits-modèles par les Chantiers SCHNEIDER de Châlon/.

 

 

    

QUESTION: les avitailleurs "mazout" des Navires:  quel était/est leur iténéraire de parcours :  dépot >> jusqu'aux Navires:   une partie en maritime  oui/non:!  idem ?  hier.... en ce momment : une "narration" est souhaitée ............  merci.

Les bateaux- depuis fermeture ROVE ??  comment cela se "passe"  merci 

slts  p. boum


Commentaires

Marseille en activité par René59 le Dimanche 09/12/2012 à 11:39

 Merci pour ces merveilleuses photographies d'un autre âge très intéressantes ."Bravo"René


le rove par marite le Lundi 10/12/2012 à 09:37

marite pour les bateaux du rhône( artisans ou société)
effondrement du tunnel du rove,une catastrophe
pour les petits bateaux du genre( loutre ) coupè de marseille
pour les ravitailleurs ,et les gros bateaux genre( lapèrouse) ils passaient par la mer
donc pour eux aucuns problèmes 
des travaux gigantesque pour 36 ans de service
debut des travaux 1911
mise en service 1927
effrondrement le 16/6/1963
dans les annees 60 nous transportions ,beaucoup de ciment du teil(07)
pour marseille
donc un marché perdu et bien d autres


Re: le rove par Citerna 12 le Lundi 10/12/2012 à 10:37

  Pour répondre à Boum, voici un extrait de la biographie de mes parents : Marinier du Rhône (1935-1979).
 ......En tout cas, en juin 1963, le tunnel (du Rove) s'effondre interdisant le passage des bateaux mais aussi le flux et le reflux d'eau entre l'étang de Berre et L'Estaque. Cette stagnation et surtout le déversement d'eaux douces de la Durance pour activer l'usine hydroélectrique de Saint-Chamas créera un énorme problème écologique à l'étang de Berre. L'approvisionnement de la cité phocéenne ne pouvant être interrompue, les bateaux passeront dorénavant par le large. Ils sortent à Port-de-Bouc dans le golfe de Fos, croisent le cap Couronne, longent la Côte Bleue,et rentrent dans les instalations portuaires de Marseille par la passe Nord. La première traversée du Citerna 12 se fait le 2 juillet. Je participe à ce voyage inaugural, mais en qualité de passager car je ne prends mon premier service de matelot que le 4. Ah, c'est une belle croisière ! Cependant, elle peut présenter quelques inconvénients.
 Les temps de parcours sont en moyenne équivalents : 3h à l'aller comme au retour pour Martigues-Marseille, un peu plus à partir de la Mède mais un peu moins de Lavéra. Le premier inconvénient est que le bateau perd de son autonomie car un pilote agréé est obligatoire pour naviguer en pleine mer. Les capitaines du Rhône n'ont une dérogation que pour traverser le golfe de Fos, Saint-Louis-Port de Bouc au plus direct, soit environ sept kilomètres. En cas de voyage isolé, il faut souvent attendre ce pilote. Si l'affectation est prévue plus longue, il reste à bord en permanence. De plus, il faut s'équiper d'une radio "la phonie", pour signaler nos mouvements. Le deuxième inconvénient est d'être bloqué en cas de fort mauvais temps, alors que le passage par le tunnel était toujours possible. Si la mer n'est que passablement agitée, on passe parfois mais à l'aller, chargé, le bateau est copieusement salé, et bousculé au retour, même avec un fort ballast. Pour la petite histoire, ces nouveaux trajets ouvrent droit à une prime de 15 F pour le capitaine et de 8 F pour le matelot, appelée "prime du Rove", alors qu'au contraire, nous n'y passons plus... 
 Nous livrions les dépots pétroliers de Mourepiane ou du Parc à pétrole. Nous faisions égalements des avitaillements de navires à quai ou en rade. Il arrivait aussi que l'on fasse des compléments de chargements ou des allègements pour des bâtiments qui calaient trop pour accoster.


Re: REPONSE/dialogue "esprit" a suivre.... par Anonyme le Lundi 10/12/2012 à 10:56

La réponse "bien" va même + loin dans les détails que la question:  un grand merci...car cela est inhabituel sur ce site:: les images c'est bien  + des textes c'est mieux. SURTOUT avec une "narration" avec du vécu.

slts  p. boum


Re: REPONSE/dialogue "esprit" a suivre.... par Citerna 12 le Mardi 11/12/2012 à 09:30

  Je vous remercie à mon tour d'apprécier le vécu écrit.
 Si cela vous intéresse, "Citerna 12 ( le bateau sur lequel j'ai travaillé dix ans pendant les vacances scolaires), fait des commentaires sur Bord à bord sur la base de cette biographie (116 pages A4) s'appuyant sur les carnets de "bord" de mon père (voir récemment Massilia ou avant Forez).
 Je ne peux pas malheureusement illustrer mes propos de photos (que j'ai nombreuses) car je n'ai pas de scanner !...


Re: REPONSE/dialogue "esprit" a suivre.... par p boum le Mardi 11/12/2012 à 13:35

Certainement une documention des plus interressante puisque "vécue".

Scanner non indispensable: un bon numérique fait la même chose et en Plus est un appareil photo haut-gamme.

Personnellement: FUJIFILM:  S 2950  focus  X 18  WIDE 28 m/m  optical zoom: AUCHAN    129 euros: "parmi" une dizaine d'autres chez tous les distributeurs et/ou internet..

Merci des réponses QUI engendrent des questions :   Le FRÊT quasiment disparu du Port Marseille (celui de 1960 exemple:  "vécu" sur place a l'époque)  >  reste les navires/passagers:  comment sont'ils avitaillés en mazout  et dans les autres Ports également.

Dans le cadre professionnel:  Vécu a Marseille  (intermitence) résidence a St VICTORET et a l'ESTAQUE:  en 71/73 ça fait loin. quel bonheur et/ou souvenirs.

 

2 dernieres:: sans scanner     slts  p. boum


Re: Complément >> KANGOUROU..... par p boum le Vendredi 14/12/2012 à 09:41

Pour les Amateurs de l' Histoire:: lieu du torpillage > FUNCHAL  chef-lieu de l'Ile de Madère....le 03 12 1916

93 X 12 X 5,9  5540 ts  850 cv vapeur / Chantier  Gironde Bordeaux : lancé: 12 04 191912  coulé par U BOOT. 

Contruit pour le compte des Forges SCHNEIDER  ( également pour le convoyage des Sous-Marins: Chantiers Chalon/Saone)

 Sauf erreur: aurait procédé a la livraison de 3 sous-marins neufs.............................

Soit également une "partie" en fluvial...............Un "autre" adapté au fluvial: sans doute > vu tirant ..eau / air  dont la devise serait:  le PORTEUR : recherche en cours.



pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-aviation-marine/marine-1914-1918/kanguroo-porte-submersible-sujet_734_1.htm

Historique sera ajouté  ( O K ddé)  slts  p. boum



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Achat/Vente


Dernières publications en images

LA BELLE DE CHAMPAGNE, nouvelle arrivée au port de Mareuil-sur-Ay

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (3 et fin)

Toujours l'écluse de Neuilly-sur-Marne

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (2)

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (1)

Sur la passerelle des écluses de JANVILLE

REPAS GUINGUETTE le DIMANCHE 18 NOVEMBRE 2018

BRIARE : Un berrichon prend la route pour Vierzon

RENTREE DES CLASSES

Les VENELLES de SAINT-MAMMES

Incident au chantier de Sète

Croisement à l'écluse de garde de FROMONVILLE

Mes 2 Dernières TOILES

LES 3 ECLUSES DE CASTETS-EN-DORTHE

Barrage de Champagne-sur-Seine

Recherche historique Ecluse n° 53 entre canal latéral et Garonne


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Recherche par tableau


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante