S'identifier - S'inscrire - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

LES 120 ANS DE LA LIBERATION DES CANAUX DU MIDI

loi du 27 novembre 1897

Par lougabier • BaB 2 mers • Lundi 27/11/2017 • 2 commentaires  • Lu 162 fois • Version imprimable

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (1 note)


Après les 350 ans de la pose de la 1ère pierre de l'écluse de Garonne, aujourd'hui nous fêtons les 120 ans de la "Libération des Canaux du Midi".

En effet, en 1858, l'Etat avait donné en fermage, les canaux du Midi à la Compagnie des Chemins de Fer du Midi, soit à la concurrence !

Cette jeune Compagnie qui venait de terminer la voie Bordeaux-Cette avait établi des droits de péage si cher que le trafic fluvial s'amenuisait au fil des ans. Ainsi, par exemple, les bateliers quand les eaux étaient propices reprenaient les cours d'eau naturels au détriment du Canal Latéral qui venait de se terminer en 1856.



 
La Chambre de Commerce et d'Industries (CCI) de Toulouse voyant que le transport par rail était cher quand il n'y avait pas de concurrence, a compris que la disparition du transport fluvial allait entraîner de fortes augmentations tarifaires.
Le Président de cette CCI a demandé à toutes les CCI qui jouxtent les Canaux du Midi, de faire pression sur l'Etat avec elle pour que l'Etat présidé par Félix Faure, rachète nos canaux.
 

Par la loi du 27 novembre 1897 Réglant le rachat de nos canaux par l'Etat, Ils reviennent dans le giron de l'Etat. Pour nous, c'est une renaissance des canaux du Midi.
De grandes fêtes sont organisées qui rappellent un peu la pose de la première pierre de l'Ecluse N°1 de Garonne le 17 novembre 1667.
Des médailles sont frappées pour cette occasion par la CCI de la Ville Rose et par le Ministère des Travaux Publics.
 

Cette victoire est aussi gravée sur le marbre à l'intérieur du Palais Consulaire Toulousain.
 


Le terme "rachat" remplacé par "Libération", traduit bien l'état d'esprit de la situation.
 


Toute de suite après cette opération le trafic fluvial n'a pas cessé d'accroître jusqu'à la 1ère guerre mondiale. Il en est resté une petite rancune envers les Directions des Chemins de Fer mais pas auprès des cheminots qui nous klaxonnaient quand la voie côtoyait le Canal et auxquels on répondait par un coup de corne.

Cet état d'esprit se retrouvait dans certains dictons comme par exemple, pour un marinier qui refusait des voyages : "celui là, il ne fera pas de mal à un train de marchandises !!"

Comme souvent, cette libération s'est terminée par un banquet :

Nota :
Le bas du document représente un pont canal qui relie les principales villes régionales.
 



FIN
 
 

Commentaires

Train et bateaux par sam le Lundi 27/11/2017 à 06:39

Bonjour Lucien,
Un article très documenté, qui m'a appris les détails du retour du canal dans le giron de l'état. Pour l'anecdote je te rassure, la tradition perdure: très souvent quand on croise un train sur le latéral, pardon sur le canal de Garonne, nous échangeons un coup de corne. Autre anecdote du même style: quand je suis arrivé à Saint Jean de Losne avec le Willy, je n'avais plus de corne. Devant le quai de Saint Usage où nus étions amarrés, était stationné un train de la SNCF qui accompagnait les travaix du réseau ferroviaire, avec une équipe de chminots. Le responsable du matériel ma donné une corne qui sert à avertir les ouvriers de l'arrivée d'un train, ce qui fait que j'avais une corne de la concurrence montée sur mon bateau ! J'ai fini par l'échanger avec un olivier, ce qui est d'une autre classe quand même.....


Re: Train et bateaux par lougabier le Lundi 27/11/2017 à 11:31


C'est bien !
L'histoire continue dans la bonne humeur !
Effectivement quand il y avait des travaux sur les voies qui longeaient la canal, on voyait le surveillant de la sécurité utiliser cette corne.quand un train arrivait. On guettait aussi le passage des feux du rouge au vert pour l'arrivée d'un train dans un tronçon de voie.



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Achat/Vente


Dernières publications en images

PK0 - ce MARDI 12 DECEMBRE 2017

Dernière peinture de 2017

LES 120 ANS DE LA LIBERATION DES CANAUX DU MIDI

Le Bassin des Magasins Généraux de Pantin en 2017

350 ans du CANAL du MIDI : pose 1ère pierre

Départ du VERCORS de Sète

Photographies fluviales à Bainville-aux-Miroirs

PK0 - ce JEUDI 16 NOVEMBRE 2017

Le Gamin du PICARDIE (5)

Le remorqueur PREVOYANCE

DECHARGEMENT D'UN TRANSFORMATEUR (2)

DECES D'AIME MIR

DECHARGEMENT D'UN TRANSFORMATEUR (1)

SAUVONS LE CANAL de ROANNE - Déjà en 1978

REPAS APRES MIDI GUINGUETTE (avec les Anciens et Amis de la Batellerie de Poses)


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Recherche par tableau


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante