S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

LE CHATEAU DE BONREPOS-RIQUET (suite et fin )

Pêle-mêle

Par Lougabier • BaB 2 mers • Vendredi 18/03/2011 • 0 commentaires  • Lu 3723 fois • Version imprimable

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (1 note)

Suite de : http://bab.viabloga.com/news/le-chateau-bonrepos-riquet-suite


Après avoir vu le site et les réalisations d'études, nous aborderons dans ce dernier chapitre, quelques à-côtés vus lors de la visite du Château.

Les glacières.
Le "nec-plus-ultra" des bonnes tables de l'époque, c'étaient les sorbets et limonades, bien sûr, il y eût une glacière au château de Bonrepos ! Ci-dessous, photo du panneau de présentation de la glacière.



 
Les descendants de Pierre-Paul RIQUET ont organisé le transport de voyageurs avec des "Barques de "Poste". Ce service a atteint les
100 000 voyageurs par an à la vitesse maximum de 10km/h. Nos anciens qui avaient connus la animale, disaient que "les chevaux de la Barque de Poste, prenaient le galop". Tout au long du trajet, il y avait des haltes bien définies, les "dînées et les couchées".
Les successeurs du Baron de Bonrepos ont voulu apporter de la "valeur ajoutée", (en terme moderne ! ) en y construisant des glacières...
Une qui est très bien conservée, se situe au SOMAIL, entre les PK 165 et 166.

 
Les ruines de celle de Bonrepos...                                ...  et celle, rénovée, du SOMAIL.
Le SOMAIL mériterait un article à lui tout seul, c'était, vous l'avez deviné, une "couchée" !!

Un rêve de RIQUET.
Le château comme vu au 1er chapitre, dominait la vallée du GIROU. Le premier tracé du que le BARON de BONREPOS avait envisagé, empruntait cette vallée.
"Nostre Riquèt" se voyait bien du haut de sa terrasse, contempler son oeuvre, certaines mauvaises langues ajoutent, " et surveiller son activité ..." ! Ce tracé n'a pas été retenu pour cause d'éloignement de TOULOUSE.
Ci dessous, une vue, des balcons des jardins.
 

Voir plans au 1er chapitre.
 
Le bonus ! 

Et pour terminer, une énigme, normal pour un château !!!

Afin d'accéder au château, il fallait franchir un levis. Ce mobile,supprimé par la suite, suscite un questionnement aux historiens car, bien qu'entouré de douves, ce n'est pas un château fort. De plus, RIQUET ne pensait qu'au et ne laissait rien au hasard...
Lors de  la visite, j'ai retrouvé ALAIN, ancien marinier du "LA REOLE", on se demandait si ce levis ne lui avait pas permis l'étude des portes d'écluses... 

              
Pierre mise à jour lors des de rénovation,             détail du logement de porte du 2ième sas de l' BAYARD à Toulouse (PK4). Ce sas n'est plus utilisé depuis la mise au gabarit FREYCINET de cette portion du .

Pour ma part, je rajouterai aussi l'hypothèse d'étude de mobile pour le ou pour la ville de "CETTE" (Sète) qu'il a créé en 1666... 
Remarque :
Le d'Arles à Bouc (mis en service bien plus tard, en 1837), dans les Bouches-du , comportait à l'origine une série de ponts levants genre " Van Gogh ou Langlois"...

Affaire à suivre, donc !!!

 

Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Dernières publications en images

MIDI : SIMULATION DE TRANSPORT FLUVIAL

L'hiver 1929 a été froid (4e partie)

TEMPETE DANS LE LAURAGAIS

ALTAIR en route vers la pente d'eau de Montech

La messe des mariniers de Béthune

En 1966 - SURSIS pour les BATARDS et BERRICHONS

Ordre de couler L'EMPEREUR DE LA MEUSE

GENS DE L'EAU A SAINT FERREOL

INONDATIONS DE VILLENEUVE-LES-BEZIERS LE 23-10-2019

Remorqueur et Chalands

MISE AU SEC DE LA MARIE-THERESE

BEN D'OR à Béthune

HOMMAGE A MONSIEUR MICHEL SERRES

L'histoire du bâtard ASTER

Un nouveau livre : Photos de Charles Fiquet dit "radar"

L'hiver 1929 a été froid (3e partie)


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante


Recherche