S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

L'ART D'ACCOMMODER LES RESTES

Bateaux logements

Par Lougabier • BaB 2 mers • Dimanche 20/11/2011 • 18 commentaires  • Lu 5233 fois • Version imprimable

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (5 notes)

Bief de Matabiau à Castanet, près de Toulouse.
"L'art d'accommoder les restes", ... que l'on se rassure tout de suite, même si nous sommes en pays "Tolosan" (Toulousain), on ne va pas parler de cassoulet !!

Ci dessous, le à l'épanchoir d'Auzeville-Tolosane, entre Ramonville et Castanet, vers le PK 14.


Tout à côté, un bateau logement, genre 38m, le RESISTANCIA.

Bizarre tout de même cette étrave....
                                            
                                                                 .....un nez soudé sur une coque rivetée, pas de treuil, un bollard (ou boulard) drôlement placé...

Poursuivons chemin, et là ....

                                                                                            ............... le MAYA apparaît dans l'alignement du RESISTANCIA.

C'est donc un "Freycinet", le MAYA, raccourci en 30 m pour le et dont le tronçon restant de 8 m a reçu une proue et une poupe, et a pris le nom de RESISTANCIA !

Une chaise est soudée à l'arrière pour sans doute, recevoir un moteur hors-bord. 
Rien ne semble prévu pour le poussage aussi bien sur la poupe du RESISTANCIA que sur l'étrave du MAYA.

Remarque à propos de cette photo : sous le support moteur à l'arrière du RESISTANCIA, le rectangle rouge que l'on voit dans l'eau, n'est pas un poisson rouge fluo rectangulaire aux nouvelles normes !!! Même si nous sommes dans le , on ne sait pas faire !!

Revenons au MAYA, dont l'arrière est un peu caché par les platanes :




C'est le P 15111. Est-ce un ancien pétrolier ré-immatriculé pour la plaisance ? Je suppose qu'avec les fins limiers de BaB, nous ne tarderons pas à en savoir plus...
Quelques indices laissent à penser qu'il a dû faire aussi, dans sa vie commerciale, sables & graviers, c'est à dire transformé en "gravious".
  

Les nombreuses traces d'enfoncements de l'intérieur vers l'extérieur sur les bandes de la coque sont certainement des coups d'angles de bennes donnés lors des déchargements.

Ainsi des restes du MAYA, est né le RESISTANCIA.

Ce n'est pas un cas unique, ça fait longtemps que des bateaux ont été construits avec des morceaux d'autres unités, mais ici la reconstitution du puzzle était particulièrement facile...





Commentaires

par BOA le Dimanche 20/11/2011 à 08:20

BOA Ah! Beau reportage, j'aime beaucoup "Lougabier".

C'est un bon exemple de réutilisation des matériaux mis en oeuvre. Ce n'est pas nouveau, nos anciens pratiquaient cette méthode en de nombreux domaines.

Le look du RESISTANCIA n'est pas si mal après réflexion. Grand volume habitable, une vraie étrave bien ouvragée, l'arrière est bien fait avec sa terrasse couverte dans le prolongement des écoutilles. Les hublots ne sont pas démesurés.L'ensemble est fonctionnel. Et j'aime quand il y a du rouge quelque part sur un bateau. Enfin, c'est mon avis!

Et puis quelle allure ce MAYA ! Magnifique, sans avoir perdu son âme d'époque commerciale. C'est une belle reconversion. Là encore, les couleurs sont très belles et sont faites avec goût. Je le verrais bien dans les prochaines aventures de Tintin !
Comme les rides marquent le peau, les câbles ont laissé des empreintes sur les boularts.  C'est un bateau qui a "bossé", c'est le moins que l'on puisse dire. Si la tôle pouvait parler, elle évoquerait peut-être le bon vieux temps quand tout allait mieux pour le transport fluvial. A n'en pas douter, il a un "lourd passé" ce bateau pour avoir transporté autant.....
Même le bachot est soigné.

Ne croyez pas de j'additionne les adjectifs à la légère, ou par flatterie. Pas du tout! Comme je l'ai déjà indiqué par le passé sur ce site, un bateau peut avoir plusieurs vies et doit s'adapter à sa nouvelle fonction. S'il peut garder son caractère original du chantier qui l'a construit, c'est mieux pour le patrimoine fluvial.

Combien d'entre-eux flottent tristement défigurés.....

Félicitation aux propriétaires, vraiment!

Sur ce canal il y a aussi le superbe CORSAIR que j'ai vu en 2009.
BOA 
 


Re: par corsaire le Samedi 26/11/2011 à 20:03

CORSAIRE avec un E :)


Re: par BOA le Dimanche 27/11/2011 à 08:56

BOA Bonjour du Pas-de-Calais,

Vous avez raison. E, comme Etourdi !!! .

                                     
Bon...., c'est une occasion de vous saluer à nouveau de si loin. Et pour me faire pardonner, je souhaiterais vous envoyer les 2 photos en bonne qualité numérique, si vous pouvez me communiquer votre e-mail .

Je suppose que vos travaux ont bien avancé depuis notre rencontre !

Bien cordialement.
J-C P. alias BOA
  


par mati le Mercredi 23/11/2011 à 17:46

Beau sujet Lougabier qui a retenu l'attention du journaliste préposé au blogging de FLUVIAL

En revanche je ne retrouve pas le 38m d'origine, MAYA, malgré le matricule P15111 qui est en faite une reimmatriculation fin 20eme siecle, que j'aurai pu relever cependant.

Il en a éxisté 2 de cette devise  80-90, mais ils sont plus classiques que la forme arriere montrée, et de plus il a du etre été renommé...

Guy BaB IdF


Re: par thothos le Vendredi 25/11/2011 à 18:48

il s'agit de l'ancien "Jonas".
je ne suis pas sûr de l'orthographe mais je suis sûr de la devise.
Serge


Re: par sam le Vendredi 20/01/2012 à 23:09

Il s'agit du Jona, et le "peit bout" c'est ce qui a été coupé pendant que le fond du reste se refaisait en cale à la zone technique de Ramonville. On peut trouver plus loin la "chute" de la coupe de l'Agenaise et celledu raccourcissement d'un luxemotor hollandais ramené de St Jean de Losne en trois temps, d'abord poussé par un  38 m, l'Henriette, jusqu'à Avignon, puis par le Willy jusqu'à Guéry, près de Capestang, puis par un remorqueur jusqu'à Toulouse. Finalement ça fait des bons logements, tout ça!

SAM 


Re: par mati le Samedi 21/01/2012 à 09:56

Merci Sam, oui le JONA est un ancien citerne, construit à Walsum en 1933, STc1044F,

Sa premiere devise : SOCENTRA-I à la societe SOciété CENtrale des TRAnsports Fluviaux, équipé d'un moteur MAN de 110cv

puis ensuite EMERAUDE toujours à la m^me société,

et enfin renommé JONA réimmatriculé vers 1951 P13430F par la société GAZOLINE,
et équipé avant 1965 d'un moteur BAUDOIN de 150cv..

et en 1972 le JONA toujours à GAZOLINE est repertorié dans les citernes du Sud-Ouest , en 38m...


Pas de photo, mais même série que BOUT DE ZAN par ex.

Guy


Le JONA par Anonyme le Lundi 23/01/2012 à 23:08

Merci pour toutes ces précisions.
C'était bien un pétrolier. 150 CV Baudoin, ça doit être un DK6.
Sam devient la mémoire du canal, c'est super de transmettre !
Dans le Midi, du même chantier, il y avait l'INSOUMIS et le MONTAIGU.
Lougabier.


par mati le Mardi 24/01/2012 à 10:25

Je ne résiste pas à montrer la découverte de notre collègue kikicmr,

qui a retrouvé un EMERAUDE qui m'a tout l'air d'etre celui cheché!


(extrait Carte Postale d'Elbeuf , Collection kikicmr, parue sur Vagus-Vagrant)

Guy BaB IdF


Re: par kikicmr le Mardi 24/01/2012 à 18:55

kikicmr Tu as bien raison de ne pas résister !  


Re: par BOA le Mardi 24/01/2012 à 19:23

BOA Eh bien ! Moi je ne résiste pas à intervenir pour ce bateau vide amarré au quai. Je n'ai pas le souvenir d'avoir vu quelque chose de semblable.
De plus, il ne semble pas faire ses 38m, à moins que ce soit une illusion d'optique !
Avez-vous des infos à son sujet ?

BOA


Re: par mati le Mardi 24/01/2012 à 21:40

Jean Claude,

Le vide , c'est ce que les mariniers de Seine appelaient un "poisson chat".

Mr Rarchaert , patron du chantier de Villeneuve la Garenne, a acheté 8 barges de débarquement , en 1944 et les a transformées en chaland motorisé avec des noms de plages de débarquement...
Leur longueur pouvait atteindre 55m

Dommage sur celle ci on ne voit pas son nom.

Guy BaB IdF


Re: par caribou le Mardi 24/01/2012 à 21:40

caribou Ne serait pas un " Chat " de chez "RACHAER "


Re: par BOA le Mardi 24/01/2012 à 22:02

BOA Merci pour ces info. intéressantes.

Franchement, vous m'apprenez quelque chose ! 
BOA


Le JONA par Lougabier le Dimanche 07/12/2014 à 02:39

Des nouvelles du JONA ( futur MAYA et RESISTANCIA) dans ses activités de granulats.

Jacques-du-Verdun m'a dit qu'il avait mené ce bateau de 38m50 pendant 4 ans pour faire les sables et graviers dans la région de Saint-Léger  dans le département du Lot et Garonne. C'était dans les années 1985. 

Saint Léger est en face Damazan. Avec la construction du canal latéral à la Garonne (fin en 1856), ce port est tombé en désuétude au profit de Damazan.  Saint Léger fait partie d'un noeud hydrologique intéressant car la rivières pyrénéenne Baïse ainsi que la rivière auvergnate Lot  rejoignent la Garonne à quelques kilomètres de distances et est proche du Canal Latéral à La Garonne.


L'extraction directement dans les lits fleuves et rivières étant prohibée, ce sont maintenant des carrières qui ont été ouvertes. Les anciens bateaux citernes ou de marchandises générales du Midi qui avaient été recyclés en "gravious" ont à leur tour été abandonnés. 
Le JONA est devenu le bateau-logement MAYA de 30m et sa "chute" de 8m50 avec une proue et une poupe ajoutées, le RESISTANCIA.


Le Résistancia tisse sa toile ! par Lougabier le Mercredi 03/06/2015 à 01:44

Amélioration de la partie récupérée qui porte le nom de Resistancia.




RESISTENCIA par Alain Marie le Dimanche 28/06/2015 à 17:41

Bonjour,
Le tronçon se refait une beauté au chantier de Ramonville.
La devise est visible mais je n'ai pas su voir le matricule.
Peut-être que vu sa longueur, le matricule n'est pas exigé.
On remarque les '' pneus de poussage '' mais je ne sais pas qui l'a amené.

 

Même l'annexe (sapinou dans le Midi) a eu droit un lifting.


Louis


JONA par Alain Marie le Dimanche 18/11/2018 à 04:08

Bonjour,
Voici le bateau avant transformation.

Louis



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Achat/Vente


Dernières publications en images

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (3 et fin)

Toujours l'écluse de Neuilly-sur-Marne

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (2)

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (1)

Sur la passerelle des écluses de JANVILLE

REPAS GUINGUETTE le DIMANCHE 18 NOVEMBRE 2018

BRIARE : Un berrichon prend la route pour Vierzon

RENTREE DES CLASSES

Les VENELLES de SAINT-MAMMES

Incident au chantier de Sète

Croisement à l'écluse de garde de FROMONVILLE

Mes 2 Dernières TOILES

LES 3 ECLUSES DE CASTETS-EN-DORTHE

Barrage de Champagne-sur-Seine

Recherche historique Ecluse n° 53 entre canal latéral et Garonne

LE LIBRON BLOQUE LE CANAL !


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Recherche par tableau


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante