S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

greve

Par didierc • Infos • Mercredi 10/02/2010 • 19 commentaires  • Lu 5565 fois • Version imprimable

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (1 note)

Syndicat la glissoire                                                                                 le 09/02/2010
13. rue basse
77130 marolles sur
06.81.69.17.31
 
 
 
                                               Monsieur le ministre
 
 
 
Depuis plus d’un an, nous alertons la chambre nationale de la batellerie sur les problèmes rencontrés par les français suite à la crise financière mondiale.Celle ci fait remonter ces problèmes de façons administratives, or plus d’un an après : AUCUN RESULTAT ! AUCUNE MESURE N’A ETE PRISE POUR SOUTENIR LES FRANÇAIS !
Les français en on marre que l’on parle de développement durable, de grenelle de l’environnement alors que rien n’est fait pour soutenir ou développer les petites entreprises de transport fluvial
Les différences de charges sociales et fiscales font que Les entreprises françaises ne peuvent pas lutter commercialement avec leurs homologues européens
Nous demandons :
-UNE TARIFICATION POUR EMPECHER LE TRAVAIL A PERTE : TOUT TRANSPORT DOIT PERMETTRE DE PAYER LES CHARGES VARIABLES DE CELUI-CI ET LES CHARGES FIXES INHERENTES A LA DUREE DE CE TRANSPORT
-UN CARBURANT DETAXE COMME LES PECHEURS
-UNE HARMONISATION DES CHARGES SOCIALES ET FISCALES AU NIVEAU EUROPEEN
-LA MEME LOI SUR LE CABOTAGE QUE POUR LE TRANSPORT ROUTIER (LIMITATION DU NOMBRE DE TRANSPORT)
-UN PLAN DE SOUTIEN AUX PETITES ENTREPRISES DE TRANSPORT FLUVIAL FRANCAISES AFIN DE POUVOIR DEVELOPPER LEURS ENTREPRISES
 
sans nouvelles de votre part
 
NOUS APPELONS TOUS NOS ADHERENTS À FAIRE BARRAGE SUR LES RIVIERES ET CANAUX DU NORD , DE LA  ET DE LA A PARTIR DU
 
                                           17/02/2010
 
LA BATELLERIE FRANCAISE NE MOURRA PAS SANS FAIRE DE BRUITS
                                  
 
                                                                             Le président
 
 
                                                                                            Daniel Claeys
 

Commentaires

par sansrouge le Jeudi 11/02/2010 à 09:49

sansrouge Question :
Est ce un mouvement spontané provoqué par la colère ?
ou
Est ce un appel réfléchi, organisé et structuré ?

Les conséquences d'un blocage a t il été réfléchi ?
D'autres actions ont elles été envisagées avant d'en arriver là et de tenter une action qui ne fera, en fait, du mal qu'aux seuls contestataires, collègues et clients qui risquent de "reprendre la route" ?

Avant que les "anciens" ne me tombent encore dessus ^^ je précise que je cherche à comprendre et que je ne juge pas...


Re: par didierc le Jeudi 11/02/2010 à 10:46

bonjour,

pour repondre (amicalement)

cet appel à la greve n'est pas un acte spontane ou irreflechi,nous sommes conscients que les premiers penalisés par un blocage sont les utilisateurs eux même,mais ils faut etre realiste ,je ne connais pas beaucoup de clients aujourdhui qui utilisent la voie d'eau par sympathie,quand il y à des chomages ou des pannes d'ecluses ou des greves d'eclusiers ils ne se sauvent pas en courant
si je pouvais mettre mon bateau en travers de l'autoroute,il est vrai que cela aurait plus d'effet
maintenant à l'heure ou l'europe discute de notre sort (reunion ce jour),à la veille d'elections, ils ne faut pas rester dans notre coin mais interpeller les decideurs pour defendre notre avenir en faisant une action la plus large possible 


didier


Re: par sansrouge le Jeudi 11/02/2010 à 11:17

sansrouge Merci Didier d'avoir pris le temps de répondre

Je suis de tout coeur avec vous et avec cette action...

Ne pensez vous pas qu'un blocage de la Seine sur Paris serait plus propice à attirer les regards (presses) et attention (politiques) car une (demi) journée sans bateau mouche à Paris (économie), cela fera bien plus de mal et pas à vous seuls mais également à l'économie (bateaux mouches), l'image de Paris (tourisme) ainsi qu'à la France (presses) !

Ici la date du blocage est prévu pour dans une semaine... c'est un peu court pour s'organiser, ce qui m'a fait penser de suite à un mouvement suscité par la colère.
Ne faudrait il pas envisager un mouvement à long terme, bien organisé et bien structuré (entouré) et faire mal là où il faut ?
Au lieu de "s'épuiser" inutilement et de crier dans le vide... (ce sont des images).


Re: par Batelier18 le Jeudi 11/02/2010 à 19:14

Vous avez parfaitement raison

lancer un mouvement de greve en si peu de temps sera un echec ,car peu de batelier le suivrons pretextant ne pas avoir eu le temps de s'y preparer .

en meme temps il faut pouvoir stopper son bateau plusieurs jour ,c'est une énorme perte que peu de batelier peuvent supporter par les temps qui cours !

je préconise une bien meilleure préparation ,il faut lancer un tres vaste appel aux batelier et je ne parle pas que de bord a bord mais de tout les organismes succeptible d'avertir les naviguants et de les organiser pour que ce mouvement soit fort!

et pourquoi bloquer la moselle? ce fleuve est a la limite de l'abandon par les francais !un mouvement labas ne serais absolumement pas remarqué avant des lustres ...

tandis que la seine a hauteur de paris completement bloqué ... la tout les media s'y interesserais et cela ferais grand bruit

les politiques seraient forcé de sortir de leur mutisme .

en attendant je vous souhaite courage et vous avez tout mon soutient ,
malheureusement moi qui suit sur le rhin ,je peux attendre encore longtemps avant de voir un mouvement de bloquage au niveau europeen ...


Courage AMIS NAVIGANTS et BATTEZ VOUS POUR VOTRE AVENIR !!!!


Re: par didierc le Jeudi 11/02/2010 à 23:31

je ne pense pas que le delai d'une semaine soit un probleme,nous avons quand meme de bons sites de communication
maintenant il y aura toujours des gens qui "ne savaient pas",quand à s'arreter ,on voit regulierement des collegues voir des amis s'arreter tout seul
la seine et paris sont aussi prevu et pourquoi pas le rhin ?
on verra la motivation des gens et peu etre que si l'europe prends de mauvaises routes ,il faudra surement une plus grande demonstration qu'en novembre et effectivement une meilleure preparation

 


Re: par sansrouge le Vendredi 12/02/2010 à 07:28

sansrouge D'accord

Ceci est donc une prise de température... une "manoeuvre" d'entraînement en vue d'un éventuel choc frontal...


Re: toujour la meme rengaine par urgence le Vendredi 12/02/2010 à 14:58

C'est toujours la meme chose, on a pas le temps de se preparer, ca m'enerve, on aura tout notre temps quand les banquiers viendront cherché nos bateaux, maisons et voitures, comment ont expliqueras a nos enfants que en deux ans de crise on a perdu tout une vie de travaille. Bloquer avec les bateaux est une chose mais les medias ne se deplacerons pas, par contre j'ai entendu "mettre mon bateau sur l'autoroute" pourquoi vouloir faire compliquer, nous avons tous des voitures, 5 voitures sur l'autoroute en largeur en operation escargot avec marinier en colere sur les vitres arriere c'est si compliquer, nos femmes et nos enfants restent tranquillement au bateaux pendant qu'ont sauvent nos avenirs et ceux de nos enfants, et la publicité, le transport routier et ferroviere en font a crever et notre chambre n'est pas capable d'en faire autant. A qu'elle moment les gens "d'a terre" s'inquieteront du transport fluvial, peut etre au moment que se transport prendra le temp de les gené pour aller bossé le lundi matin a 7H30 sur l'A13 ET L'AUTOUROUTE DU NORD, car des qu'ont touchent au portefeuille des gens ca bouge.


PS: le blocage des passagers est un bon point, l'economies touristique serait toucher, c'est bien mais je pense qu'en bloquant les autorantes principales des grands ports a contenaires pendant plusieur jours avec des chomeurs equipes de leur vehicule qui coutent en interime environ 150€ PAR JOUR, le taux de contenaires transporter par voies d'eau exploserais ainsi que les cereales sans nous bloquer nous meme comme c'est souvent le cas, et 150€ sur trois bateaux revient a 50€ par jour,si cela double le trafic ca ne me deranges pas du tout, on a un pouvoir de blocage que les routier n'ont pas, il ne peuvent pas mettre leur camions sur l'eau, nos voitures sur l'autoroute, ca c'est reelle.
Maintenant cela reste l'opinion d'un simple marinier comme qui cherche des solutions pour sauver sa profession et qui prend le temp pour ca ( debut du sujet on n'a pas le temp de se preparer)
nous verons les resultats mercredi.


Re: par kimiol le Vendredi 12/02/2010 à 10:19

cher, monsieur je suis tres surpris par votre commentaire !!! je site : pourquoi bloqué la moselle ? ce fleuve a la limite de l'abondon par les francais ! un mouvement la bas ne serais pas remarqué avant des lutres ........... !!!!!!!! la moselle (riviere) française : a quand le 1er port céréalier de france (port de metz ) le port thionville -illange,le port de frouard (nancy-port), le port de mondelange,le port de neuve-maisons, le silo de belleville, et sans oublié les centrales EDF de la maxe et blénod les pont a mousson (alimenter en charbon )!!! certe tout cela transporter en majorité par des collégues hollandais !!! si avec cela un bloquage n'est pas remarquer avant des lutres  !!!! moi j'en doute


Re: blocage à Paris par claudie le Vendredi 12/02/2010 à 23:48

claudie Bonjour à tous,

Un 14 juillet 1989 (un bi-centenaire, ça vous dit quelque chose ?) les bateliers ont bloqué tous les bateaux de tourisme à Paris, en actionnant leurs cornes. C'était un régal de voir la dextérité des mariniers à se mouvoir à gauche, à droite, en travers pour ne laisser passer aucun bateau. Un barouf pas possible, des touristes hilares, des parisiens solidaires qui jubilaient du spectacle (ça applaudissait à tout rompre sur les quais), des flics tout le long de la Seine et des caméras se précipitant ça et là. Bref, du grand spectacle de professionnels déterminés mais sans aucune agressivité.

Résultat, en un jour, il semblerait que les bateliers ait obtenu ce qu'ils désiraient ( je ne me souviens plus de la revendication). Il est certain qu'à Paris et dans les grandes villes, le message passerait fortement car serait très "audiovisualisé". Alerter les médias et l'opinion publique finit toujours pas porter quelques fruits, même si le combat d'aujourd'hui est bien plus complexe que celui de 1989. Ma foi, réveiller les léthargies de Bercy ne peut qu'être bénéfique.

Du côté des pénichards et plaisanciers, nous pourrions faire passer l'info, d'apposer des banderolles sur nos bateaux avec la mention "nous soutenons nos mariniers" ou un truc dans le genre, via les forum et sites divers. Si vous êtes d'accord, il vous suffira de nous confirmer votre action. 

Qui ne tente rien, n'a rien. Ne jamais écouter les voix qui claironnent que "cela ne servira à rien" (ces mêmes voix qui profitent des résultats) ; les pêcheurs ont montré les dents, il est temps que vous fassiez de même, vous serez étonnés de la considération et du soutien que vous portent les gens d'à terre, de mer et d'ailleurs.


Re: blocage à Paris par claudie le Vendredi 12/02/2010 à 23:57

claudie le blocage des villes n'empêcherait absolument pas de bloquer les autoroutes et accès vers les grandes villes avec les voitures. Il faut juste être parfaitement synchro et organisé pour que ça marche. L'action aurait le mérite de compliquer toute action de répression. Le faire sur plusieurs jours sans limite de dates est une excellente idée.


Re: par Batelier18 le Samedi 13/02/2010 à 09:45

Cher Kimiol , est ce que vous naviguez sur la moselle ? parce que moi oui j'ai beaucoup navigué sur la moselle et les francais on peut les compter sur les doigt d'une main !
le reste ce sont des hollandais et allemand qui franchement rigole quand ils voient notre systeme fluvial en france
ils ne nous prennent pas au serieux dans les pays frontalier quand il sagit de naviguation ,comparé aux autres pays nos canaux sont obsolete ...

donc le bloquage de la moselle ferais bien chier quelques hollandais certe ,mais ça ne ferais que empirer la situation entre la hollande et la france. sachez que la hollande peux ce permettre de nous faire chier ,en revanche nous on a rien a imposer a la hollande au vu de notre faible capital fluvial ...


par contre les bloquage de la seine et autres canaux du nord je suis tout a fais d'accord avec tout le monde ,et encore plus d'accord sur le bloquage des autoroutes, pourquoi ne ferions nous pas comme la SNCF ,juste bloquer la moitié de la france quand quelque chose nous derange?     

Pour le rhin c'est autre chose,car nous sommes tres peu de francais a y naviguer, et labas ca ne rigole pas ... faut etre des centaine de bateau a bloquer au minimum sinon les autorité n'hesiterons pas a casser les amares pour degager les bateau de force .

ca c'etait fais en 1968 et l'armée est intervenu


Re: par kimiol le Samedi 13/02/2010 à 11:09

ce que pense ,les hollandais et les allemands, de la flotte francaise et une chose !!! mais vous ne pouvez pas dire que bloquer la moselle francaise ne ferai pas de bruit !! le ced-reb ,a bloqué l'écluse de thionville quelque heure ! cela a fait du bruit !! il etait malheusement seul ......


Re: par sansrouge le Samedi 13/02/2010 à 11:21

sansrouge

le ced-reb ,a bloqué l'écluse de thionville quelque heure ! cela a fait du bruit !! il etait malheusement seul
Sans prendre parti et sans jugement... tout dépend de l'actualité ce jour là (cf. journaux télévisés nationaux)


par jean-claude le Samedi 13/02/2010 à 09:05

jean-claude Bonjour,

Eh bien çà chauffe. Tout le monde y met du sien, c'est très bien et toutes les idées sont bonnes à prendre. Il est clair qu'il ne faut pas que çà dure trop longtemps car beaucoup de mariniers sont au bord du gouffre. Il faut barrer partout où c'est Stratégique comme il est dit: Paris, Rouen,Gennevillers, Pontoise, Longueil-Annel,Lille, Douai, Strasbourg et la Moselle bien sûr, Lyon et le Rhône........... le blocage de l'A1 et d'autres autoroutes. Il faut frapper fort partout en même temps pour que cela ne dure pas trop longtemps et que ce soit entendu de toute part: Il faut une paralysie globale,spontanée et répétitive!

Mise à part sur Paris et en Seine, il faut peu de bateau pour bloquer une voie d'eau., cela laisse du monde au volant pour bloquer les autoroutes. Ce genre d'action type coup de poing, est très difficile à contrôler mais suppose aussi une bonne coordination. Cela est assez facile de nos jours avec les moyens de communication que nous n'avions pas dans le passé.(Internet)

Bon courage à tous,

J.Claude


Re: par sansrouge le Samedi 13/02/2010 à 09:35

sansrouge Entièrement d'accord !

Cependant, une action nationale cela s'organise et cela prend du temps...
Qui en France à la représentativité nationale des bateliers ?
C'est à celui-là de faire bouger les choses et à organiser des actions !
C'est toujours ce dernier qui doit communiquer.

Or, jusque là, je constate une désorganisation totale !
L'un fait un coup de gueule par là, un autre nous donne dans le lyrique par ici, oh et voilà une (petite ?) organisation qui ose relever la tête et qui crie plus haut et fort que les deux derniers cités !

Mais le sommet... toujours muet !
Pas d'écho !


Pourquoi ?
Qui est ce sommet ?

Mais y a t il encore un sommet ?


Avant qu'on ne me tombe (encore) dessus, je précise que tout ceci n'est pas une critique, juste une constatation d'un regard extérieur.
J'encourage personnellement l'expression et le combat légal de nos droits !


Re: par jean-claude le Samedi 13/02/2010 à 10:08

jean-claude

Rien ne dit que l'organisation n'est pas entrain de se faire. Radio plat-bord fonctionne! Et si cela s'effectue, on ne va pas la publier sur le forum public faute de se faire griller par les RG. Qu'il n'y ait plus de structure Syndicale Nationale, c'est un fait mais cela n'empêche  qu'aujourd'hui, le ras le bol s'installe et touche beaucoup de monde. C'est bien connu, la misère réunit les hommes, la facilité les sépare. Je l'ai déjà dit sur ce forum. La solidarité et l'entraide refait surface quand la misère s'installe. Et le système du marché libre est réellement adapté au profil des Indépendants. Tant qu'il y a du boulot, tout va bien rien n'émeut personne; c'est quand tout va mal que l'on s'inquiète. Fallait-il en arriver là pour que çà bouge? D'ailleurs en Belgique, ce n'est guère plus réjouissant à en croire les réactions des principaux acteurs de ce site depuis quelque temps déjà sans beaucoup d'action menée jusqu'alors.

Maintenant le regard que  vous portez sur la représentativité de la profession en France est réaliste malgré une Chambre de la Batellerie qui existe (CNBA) avec des élus mariniers mais dépendante du Ministère des transports donc sans aucun réel Pouvoir. Néanmoins, je pense que dans une situation de conflit, les représentants peuvent facilement transmettre et coordonner la communication. 

A suivre donc ......

J.Claude


Re: suite des infos par peck le Dimanche 14/02/2010 à 19:38

je dois avouer humblement que je ne suis pas au top en matière d'économie dans le transport fluvial !

Pourtant, j'ai envie de dire ceci:
- tout un chacun doit pouvoir vivre décemment de son travail
- tout un chacun a le devoir de défendre son gagne-pain.
- tout un chacun peut exiger que les règles fixées s'appliquent à tous.

battez-vous, battez-vous, battez-vous...  et même s'il n'en sort rien aujourd'hui, ce sera pour demain.
La "société mal fichue" scie la branche sur laquelle elle pèse lourdement, plus dure sera sa chute.

 je suis de tout coeur avec les bateliers qui luttent.

Je regrette dans un commentaire l'expression " là-bas" concernant La Moselle; j'y perçois comme une connotation péjorative!(mais, peut-être suis-je dans l'erreur).

Et pour finir: Je constate que le "grand public" (dont je fais partie) ne sait strictement rien des difficultés des bateliers.

Courage à tous. Avec tout mon respect.


Re: suite des infos par Bibi le Dimanche 14/02/2010 à 20:20

tout un chacun doit pouvoir vivre décemment de son travail ,voila la vérité bravo .mais malheureusement à notre époque, je crois plutot à l inverse et dans beaucoup de corporation.....amitié


Modération par BaB le Lundi 15/02/2010 à 12:43

BaB A la demande d'un participant de ce billet, ce dernier a été modéré et certaines réactions supprimées.
Afin de rester le plus cohérent possible dans les successions des commentaires, toutes les réactions associées à la demande de suppression ont aussi été retirées...

Toutes nos excuses pour ceux et celles qui ont pris du temps et fait l'effort d'intervenir et se voir ainsi "censurer" !

Bonne suite de débat.



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Dernières publications en images

QUAND LES PETROLIERS SILLONNAIENT LA LOIRE

DRAGAGE AU CANAL DU MIDI

L'ALTAIR DANS LES CIEUX

MIDI : SIMULATION DE TRANSPORT FLUVIAL

L'hiver 1929 a été froid (4e partie)

TEMPETE DANS LE LAURAGAIS

ALTAIR en route vers la pente d'eau de Montech

La messe des mariniers de Béthune

En 1966 - SURSIS pour les BATARDS et BERRICHONS

Ordre de couler L'EMPEREUR DE LA MEUSE

GENS DE L'EAU A SAINT FERREOL

INONDATIONS DE VILLENEUVE-LES-BEZIERS LE 23-10-2019

Remorqueur et Chalands

MISE AU SEC DE LA MARIE-THERESE

BEN D'OR à Béthune

HOMMAGE A MONSIEUR MICHEL SERRES


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante


Recherche