S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

Glace en Moselle

Par BaB • Divers • Samedi 24/01/2009 • 1 commentaire  • Lu 4229 fois • Version imprimable

  • Currently 4.5/5

Note : 4.5/5 (2 notes)

 Photographies transmisent par le Discovery...



 
 
 


Commentaires

belles photos par kikicmr le Samedi 24/01/2009 à 16:30

kikicmr Merci au Discovery pour ces photos des glaces sur la Moselle.

     Il doit s'agir de la partie allemande de la rivière : sur la photo en bas, à gauche, on voit probablement les travaux de construction d'un nouvelle écluse. En effet, lors des travaux de canalisation, les ouvrages ont été dimensionnés pour un trafic de 10 millions de tonnes. Aujourd'hui, on est à 16 millions de tonnes (notamment grâce à la canalisation à grand gabarit de la Sarre, confluent de la Moselle à Konz), auxquelles il faut ajouter un trafic conséquent de bateaux à passagers. De longs temps d'attente sont donc nécessaires sur la partie aval de la rivière, sans compter une paralysie de l'ensemble de l'axe (pertes économiques de plusieurs millions d'euro) en cas d'avarie sur une seule écluse, qui, avec le vieillissement inéluctable des installations et malgré l'entretien, devient de plus en plus probable.
Heureusement, la convention de la Moselle du 27 octobre 1956 sur la canalisation de celle-ci (France-Luxembourg-Allemagne) a prévu l'éventualité du doublement des écluses, les terrains nécessaires sont donc déja acquis (visible sur la photo ci-dessous).



Ecluse de Stadtbredimus, entre le Luxembourg (en bas)
et l'Allemagne (en haut). ©GoogleEarth

     On estime qu'une écluse de ce gabarit permet un trafic d'une vingtaine de millions de tonnes chaque année. Plus on se dirige vers l'amont, plus le trafic est "faible". Sur la partie française, celui-ci étant de 10 787 000 en 2007 entre Neuves-Maisons et Apach, le doublement des écluses n'est pas encore une nécessité. D'autres travaux ont déjà permis de maximaliser la capacité de la voie d'eau : l'enfoncement garanti est passé de 2,90m à 3,20 par dragage du chenal, et grâce à la marge laissée lors de la construction des écluses. Peut-être qu'un jour, quand le canal Saône-Moselle à grand gabarit sera en service, ces travaux se feront...

Quelques photos des travaux, volées sur le Net :

- écluse de Zeltingen :

 
© Schnorpfeil
http://www.schnorpfeil.com/neuversion/haupt.html
© Rolf Stumpf Geotechnik
http://www.rs-geotechnik.de/projekte.htm

- écluse de Fankel :

      
© leines123 http://www.panoramio.com/user/416310&comments_page=1&photos_page=2 © Schnorpfeil
   http://www.schnorpfeil.com/neuversion/html_seiten/aktuelles_1.html 



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Dernières publications en images

QUAND LES PETROLIERS SILLONNAIENT LA LOIRE

DRAGAGE AU CANAL DU MIDI

L'ALTAIR DANS LES CIEUX

MIDI : SIMULATION DE TRANSPORT FLUVIAL

L'hiver 1929 a été froid (4e partie)

TEMPETE DANS LE LAURAGAIS

ALTAIR en route vers la pente d'eau de Montech

La messe des mariniers de Béthune

En 1966 - SURSIS pour les BATARDS et BERRICHONS

Ordre de couler L'EMPEREUR DE LA MEUSE

GENS DE L'EAU A SAINT FERREOL

INONDATIONS DE VILLENEUVE-LES-BEZIERS LE 23-10-2019

Remorqueur et Chalands

MISE AU SEC DE LA MARIE-THERESE

BEN D'OR à Béthune

HOMMAGE A MONSIEUR MICHEL SERRES


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante


Recherche