S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

Gérard Schmitter

Au revoir

Par Sophie-BaB • Divers • Lundi 05/03/2012 • 1 commentaire  • Lu 4830 fois • Version imprimable

  • Currently 0/5

Note : 0/5 (0 note)

Décès de Gérard Schmitter, fondateur de CroisiEurope


Source et article complet

Gérard Schmitter, fondateur du groupe de croisière fluvial CroisiEurope, est décédé jeudi dernier à Strasbourg à l'âge de 76 ans. Il avait fondé l'armement, d'abord appelé Alsace Croisières et spécialisé dans les circuits sur le , en 1976. Pionnier du tourisme fluvial en Europe, il a développé sa compagnie, devenue CroisiEurope en 1997. Ses quatre enfants sont actuellement à la tête de l'armement qui emploie 900 personnes, aligne une flotte de 28 bateaux et transporte plus de 200.000 passagers par an sur les fleuves français mais également sur le , le Pô et le Guadalquivir.

Gérard Schmitter, fondateur de CroisiEurope, est décédé le 28 février à Strasbourg. Entrepreneur de talent, visionnaire et volontaire, il inventa en France il y a 36 ans le concept des croisières fluviales sur bateaux à cabines.



 
Le fondateur de la société "Alsace Croisières" puis de CroisiEurope, Gérard Schmitter, nous a quittés le 28 février 2012.

A l'origine du concept des croisières fluviales sur bateaux à cabines, il lança le 1er mai 1976, la société "Alsace Croisières", en affrétant un bateau appartenant au Autonome de Strasbourg "Le Strasbourg".

Dès lors, une liaison Strasbourg-Plobsheim est mise en place, avec déjeuner et après- dansant. La première entreprise du tourisme fluvial de France venait de naître.

En 1982, Gérard Schmitter acquiert son premier bateau, le bien nommé "L'Alsace I".

Il assure les liaisons Lauterbourg / Plobsheim, avec soirées dansantes. Chaque jour, près de 600 personnes transitent sur le navire.

Le succès est immédiat et l'entreprise se développe alors rapidement et propose de véritables croisières jusqu'à Rudesheim en Allemagne.

Du au ...

Gérard Schmitter, fondateur de CroisiEurope, nous a quittés - DR
Gérard Schmitter, fondateur de CroisiEurope, nous a quittés - DR
En 1984, Alsace Croisières propose des croisières de plusieurs jours au départ de Strasbourg vers la Lorelei, avec nuits à l'hôtel. La clientèle en redemande mais la solution avec nuitées à l'hôtel ne satisfait pas Gérard et son épouse Jeanine qui l'épaule.

Ainsi, apparaissent les premiers bateaux à cabines de la flotte alsacienne : le "Hansi", le "Kléber" et le "Petite France" offrent des croisières plus longues et prolongent ainsi la balade sur le et ses affluents ainsi que sur les eaux intérieures de la .

En 1986, Alsace Croisières se dote de son premier bateau de catégorie "Prestige": le "Kellermann", un bâtiment de 75 mètres de long possédant 48 cabines tout confort, pour découvrir les croisières sur le et ses affluents.

En 1990, l'entreprise devient son propre armateur. Gérard Schmitter relève le pari de prendre en charge la totalité de la conception de ses embarcations.

Avec lui un ingénieur maison conçoit et réalise tous les bateaux de la compagnie. Le "MS Liberté" est le premier qui inaugure ce travail contrôlant la flotte de bout en bout.

L'année suivante, la compagnie alsacienne lance de nouvelles croisières sur le à la découverte de Vienne, Budapest et Bratislava. Le "MS Princesse Sissi", le "MS La Bohème" et le "MS Symphonie" navigueront sur ce fleuve mythique.

D'Alsace Croisières à CroisiEurope

Alsace Croisières a le vent en poupe et poursuit son développement sur les eaux françaises en proposant aux touristes de naviguer sur le et la , dès 1995. Le "MS Camargue" inaugure la première croisière sur le , de Châlon à Martigues.

En 1997, la compagnie régionale "Alsace Croisières" devient "CroisiEurope" et se dote d'une dimension européenne qui la fait rayonner bien au-delà des frontières régionales et hexagonales.

L'année suivante, le "MS Douce France" assure sa première liaison Paris-Honfleur. La et ses méandres accueillent les nouvelles croisières CroisiEurope qui remportent un vif succès.

Pour Gérard Schmitter, l'entrée à la capitale fût le plus grand moment de sa vie, en particulier lorsque le nouveau pavillon glissa sur la au pied de la Tour Eiffel...

En 1999, Gérard Schmitter décide de transmettre son entreprise à ses quatre enfants : Patrick, Philippe, Christian et Anne-Marie. Chacun dans son domaine de compétence va contribuer à faire prospérer au mieux CroisiEurope. L'horizon 2000 ouvre de belles perspectives et de nouvelles promesses.

Gérard Schmitter a marqué les esprits

Au fil des ans, l'entreprise s'est développée et est devenue le leader de la croisière fluviale en Europe avec une flotte de 28 bateaux en son nom propre.

Ses bateaux naviguent aujourd'hui en France (, , , Gironde, et ), en Italie sur le Pô, en Espagne sur le Guadalquivir, au Portugal sur le Guadiana et le , en Allemagne, en Belgique et en sur le , en Allemagne, en Autriche, en Hongrie, en Serbie et en Roumanie sur le et en Allemagne sur le Havel et l'Oder.

Sans oublier le MS La Belle de l'Adriatique qui croise en Croatie dans les îles Dalmates, en Grèce dans les Cyclades ou encore dans l'Archipel des Canaries.

De plus, sous la marque CroisiVoyages, la compagnie affrète 4 bateaux sur des compagnies : 3 sur la Volga entre Moscou et Saint-Pétersbourg ainsi qu'un autre bateau sur le Mékong entre Angkor et Hô-Chi-Minh.

1000 collaborateurs participent aujourd'hui à l'entreprise familiale.

Si Gérard Schmitter s'est éteint, sa flamme brille encore et son esprit est encore bel et bien vivant.

Née sous le nom d"Alsace Croisières», la société a débuté avec des parcours sur le , avant de prendre le nom de CroisiEurope en 1997. Elle opère désormais des croisières sur plusieurs fleuves français (dont la et le ), mais également sur le en Europe centrale, sur le Pô en Italie ou le Guadalquivir en Espagne.
CroisiEurope, qui compte 900 salariés permanents, a réalisé 123 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2011. Elle gère 28 bateaux et transporte près de 200.000 passagers par an.


Source et   article complet


Source et article complet


Source et article complet

Commentaires

par plaquet76780 le Lundi 05/03/2012 à 17:52

condoleances a sa famille



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Achat/Vente


Dernières publications en images

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (3 et fin)

Toujours l'écluse de Neuilly-sur-Marne

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (2)

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (1)

Sur la passerelle des écluses de JANVILLE

REPAS GUINGUETTE le DIMANCHE 18 NOVEMBRE 2018

BRIARE : Un berrichon prend la route pour Vierzon

RENTREE DES CLASSES

Les VENELLES de SAINT-MAMMES

Incident au chantier de Sète

Croisement à l'écluse de garde de FROMONVILLE

Mes 2 Dernières TOILES

LES 3 ECLUSES DE CASTETS-EN-DORTHE

Barrage de Champagne-sur-Seine

Recherche historique Ecluse n° 53 entre canal latéral et Garonne

LE LIBRON BLOQUE LE CANAL !


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Recherche par tableau


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante