S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

DEVENEZ BATELIER....ou MARINIER ...c'est l' ELDORADO

Par mati • BaB IdF • Dimanche 20/04/2008 • 2 commentaires  • Lu 7099 fois • Version imprimable

  • Currently 1/5

Note : 1/5 (1 note)


 PARIS - ILE DE FRANCE 


Voici un bel article et sympathique sur le PARISIEN édition régionale du 8 avril 2008:




Mais doit on dire batelier ou marinier? au début de l'article, c'est plutot batelier, ensuite marinier comme c'est l'usage à CONFLANS;;( pas grave on peut dire les deux...)

Quand à l' ELDORADO ce n'est pas le futur du métier , mais la devise du bateau restaurant vu sur la photo de l'article, normalement à à PONTOISE :




Immatriculé à NEVERS  NV2329F je n'en sais pas plus.


 Guy   BaB IdF


Articles qui contiennent des mots-clés similaires


Commentaires

re:Bateliers/mariniers comme on veut....... par andré le Mardi 01/12/2009 à 03:18

andré

Je lis l'article paru avril 2008 sur la batellerie, je pense que l'on ne doit pas faire réver les jeunes qui souhaiteraient
s'invesitir dans le métier de marinier.......si l'on ai pas issue d'une famille ayant navigué avec des parents ou autres
je ne pense pas que l'on puisse comparer (ex: un logement à terre, avec confort et l'habitat pour ceux qui vont débuter
avec un logement réduit d'un 38 ou 45 mètres ou l'on doit prévoir sa consomation que ce soit en eau ou la réserve pour 
manger, sur un bateau le pain n'est pas tendre tous les jours). On nous parle toujours des portes contenaires de la liaison
nord/seine d'accord et tout le bateliers s'en réjouissent, mais encore faudra t-il savoir conduire et manoeuvrer un
bateau. Faire de beaux discourts ok, mais le bateau et surtout l'argent pour l'acquerir et même si cela est réalisable
il faut assurer le matériel et le chargement, la première question que pose l'assureur, il y a longtemps que vous êtes dans
le métier, combien de voyages .....vous avez navigué en belgique, en hollande ? ........
Mais il ne faut pas se décourager et baisser les bras, seuleument bien réflechir et savoir que ce n'est pas un métier facile.
Contrairement à ceux que pensent les personnes qui regardent passer les bateaux......
Cordialement.
André.


Re: re:Bateliers/mariniers comme on veut....... par jean-claude le Mardi 01/12/2009 à 20:17

jean-claude Bonsoir,

Réflexion de sage que je partage en partie. Certes ce métier est difficile et rude toutes proportions gardées car il a beaucoup évolué avec un matériel moderne et une façon de travailler différente. On n'est plus au temps ou on restait à quai en attente d'un voyage avec une destination privilégiée et une marchandise qui convenait. La garantie d'un fret décent n'existe plus et la répartition des transports non plus ce qui conduit aujourd'hui à une lutte de chacun pour soi que l'on doit au marché libre. L'arrivée des grands gabarits permet d'espérer un regain de la voie d'eau et l'espoir renait au sein de la profession. A quel prix? Face aux crédits importants que nécessitent ces unités de fort tonnage, je crains que le marinier aliène sa liberté et ne devienne l'esclave des banques et l'objet d'un client qui aura toujours le choix des différents autres moyens de transport pour en faire baisser le coût. Croire que d'être marinier c'est la liberté est de l'utopie pure et simple en dehors de vivre l'aventure au quotidien  parceque l'on navigue et que le décor change chaque jour, les contraintes sont nombreuses. Comme partout, l'évolution et le progrès ont changé ce métier comme pour tout métier indépendant. C'est un métier de travailleur libre dans sa façon d'exécuter son travail en y consacrant beaucoup d'heures et d'efforts, en couple ou seul comme certains osent le faire! 

Pour conclure, c'est plus sur la possibilité de gagner sa vie que sur la façon d'exercer ce métier que les prétendants devraient s'interroger. Là est la question. Une chose est sûre, il faut de l'audace pour entreprendre et affronter les risques, être bon gestionnaire c'est certain et aussi tout de même un bon sens des affaires.

J.Claude



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Dernières publications en images

Un nouveau livre : Photos de Charles Fiquet dit "radar"

L'hiver 1929 a été froid (3e partie)

L'hiver 1929 a été froid (2e partie)

L'hiver 1929 a été froid (1re partie)

Barragiste sur la Petite-Saône, dans les années 30

RENOVATION DU PONT-CANAL DU CACOR

Mystère à bord

Un lundi de janvier 2019 à Varennes-sur-Seine

REPARATION DU PONT CANAL DE L'ORBIEL A TREBES

SEINE ET YONNE

MEMORIAL DES MARINIERS DU MIDI DE GARDOUCH (31)

LE CANAL DU MIDI ET L'AEROPOSTALE

LA BELLE DE CHAMPAGNE, nouvelle arrivée au port de Mareuil-sur-Ay

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (3 et fin)

Toujours l'écluse de Neuilly-sur-Marne

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (2)


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Rubrique courante


Recherche