S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

Chômage 2009 sur le CMR : écluse 13 VM

changement des ventelles amont

Par kikicmr • BaB NordEst.fr • Dimanche 07/03/2010 • 2 commentaires  • Lu 4612 fois • Version imprimable

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (4 notes)

Après la reconstruction du bajoyer à Xures, je vous propose aujourd'hui un un peu moins important : le changement des ventelles à l' 13, dite de Martincourt, en fait Lagarde.

L'occasion de vous montrer des de cette (vide, ou presque) dont je vous ai encore très peu parlé.



Le bief aval est un peu baissé, juste ce qu'il faut pour que le bas des portes ne trempe plus dans l'eau (c'est mieux, pour changer les ventelles!).

 
Le bief 14, qui va vers Xures.

A l'amont, c'est un batardeau qui retient le bief 13 :




Des belles portes...
 

...à l'amont...


...comme à l'aval!

Les portes aval... faut que je vous en parle : elles ont été changées dans les années 90 (91 peut-être, ou plutôt 94). Je n'étais pas vieux (5 à 8 ans), mais mon père m'avait emmené voir les . Les portes neuves étaient posées dans le talus de la maison d', donc en pente, et j'avais fait du toboggan dessus... mais, si mes souvenirs sont bons, ça ne glissait pas très bien! On dira donc que j'ai marché dessus. C'était la première fois que je marchais sur des portes d'écluses "au sol", il y en aura beaucoup d'autres : des portes neuves ou des vieilles toutes rouillées... Les portes aval de la 12 (Lagarde) et de la 11 (Maizières-les-Vic?) sont du même modèle et ont été posées à la même époque. Fin de la séquence !

Photo du busc et du fameux trou dans le mur :



Détail d'une porte : les nouvelles glissières de ventelle sont déjà en place (comment reconnaît-on qu'elles sont neuves? Parce qu'elles ne sont pas encore rouillées!)



Un petit mot, gravé dans le bajoyer, près des portes amont, est chargé d'Histoire :



"Verlangert 1885" ; premièrement, c'est de l'Allemand, ça nous rappelle que nous sommes sur la portion du de la au annexée par l'Allemagne entre 1870 et 1918. L' 13 est la première "allemande", juste après la frontière de Xures. Deuxièmement, "verlangert", ça signifie "allongée" ; ça nous donne donc la date de la mise au gabarit Freycinet (loi française de 1879, que les Allemands ont appliquée de fait). Ce mot et cette date, on les retrouve aussi à la 11. Et sur les autres écluses? Je n'en suis pas sûr. Mais à la 11, vous vous en souvenez sans doute, je vous l'ai déjà montré, il y a un moment : bordabord.org/news/canal-de-la-marne-au-rhin-images-de-chomages.

C'est tout pour la 13. Mon (mes?) prochain(s?) et dernier(s) article(s?) traitera (traiteront?) du changement des portes de la 10.
 

Adresse : D89b, 57810 Lagarde, France


Commentaires

Le trou de la porte amont par papidema le Lundi 08/03/2010 à 10:34

papidema Bravo encore. On ne s'en lasse pas.
Un détail toutefois à propos du "fameux" trou dans le mur. Pour  moi, il n'est pas "fameux" car c'est la première fois que j'en "entends" parler, mais j'ai du rater un épisode.
Je vois quand même qu'il est presque "embusqué".
On croit voir sur une photo précédente, la face amont de la porte amont, donc la même, avec une ventelle. Alors, à quoi sert ce trou ? Est-ce un complément pour le remplissage du sas, ou autre chose ? Un vestige d'un aménagement abandonné ?
Y a t-il un organe de manoeuvre, visible, d'une vanne sur le conduit ?
Vous en dites trop ou pas assez. Je suis certain que c'est pour voir s'il y en a qui suivent.
Chapeau pour l'explication sur l'inscription allemande. Les détails, toujours les détails.


Re: Le trou de la porte amont par kikicmr le Lundi 08/03/2010 à 21:23

kikicmr Le diable est dans les détails!

Les fameux trous, j'en ai déjà beaucoup montré. Je crois même que j'ai déjà montré le trou de toutes les écluses en service du versant Meurthe du canal de la Marne au Rhin! Et c'est la première fois que vous en entendez parler? ça voudrait dire que vous ne suivez pas mes nouvelles publications avec autant d'attention que j'apporte aux mises à jour de votre excellentissime site sur la traction mécanique des bateaux (
http://papidema.chez-alice.fr/accueil/accueil.html)? Bon, je ne vous en tiens pas rigueur, je vous laisse une nouvelle chance : en cliquant sur mon pseudo, kikicmr, dans le titre de ce commentaire -par exemple-, vous aurez accès à la liste des articles que j'ai rédigés depuis mon inscription sur Bord-à-Bord, en juillet 2007 (ça nous rajeunit pas!). Attardez-vous sur ceux qui parlent des périodes de chômage, c'est là que l'on voit le trou des écluses, quand elles sont vides...

J'en ai beaucoup parlé de cette "niche", avec de plus fins connaisseurs que moi, des passionnés et même des techniciens (ou anciens techniciens) du service navigation. Vous pouvez en trouver une trace à cette adresse :
bordabord.org/news/canal-de-la-marne-au-rhin-images-de-chomages#comment_4. L'hypothèse la plus probable, qui se détache nettement des différentes discussion, c'est que ce trou a été fait en prévision d'un remplissage par aqueduc de tête plutôt que par ventelles. Mais ça n'a pas aboutit, car nulle part on ne trouve des dispositifs d'ouverture/fermeture du conduit. D'ailleurs, il n'y en a même pas besoin, puisque le conduit n'aboutit même pas au bief amont! ça se voit particulièrement dans les photos concernant l'écluse de Crévic sur l'article dont est issu le commentaire mentionné ci-avant, puisque j'ai profité d'une vidange du bief aval pour rentrer dedans. (Chut! Je vous dit ça parce que je vous connais un peu, mais ne le répétez surtout pas! ça pourrait m'attirer des ennuis... imaginez que la prochaine fois qu'il sera vide, ils ferment les portes aval de l'écluse, je ne pourrais plus rentrer dedans! Ah si! en prenant l'échelle de sas! Mais chut! Pourquoi je dis tout ça, moi?)

Ce genre d'amélioration - remplissage par aqueduc plutôt que par ventelles -, on peut aisément l'imaginer dans un cadre plus large de modernisations des caractéristiques de la voie d'eau et de ses ouvrages : Freycinet... vous voyez de quoi je parle?
Seulement, il y a un truc auquel je pense : on retrouve ces niches même dans les bajoyers des écluses qui étaient allemandes quand elles ont été allongées (et oui! on y revient, au fameux "Verlangert 1885"). Que les Allemands allongent leurs écluses comme les Français, ça se comprend facilement, pour assurer la continuité de la voie d'eau. Mais si les Français font des trous inutiles, quel besoin auraient les Allemands de faire les mêmes? ça remettrait en cause leur légendaire efficacité...
Ce que je pense donc, et à quoi je ne pensais pas au moment de la discussion susmentionnée, c'est que les trous auraient été fait après le retour à la France de l'intégralité de la voie d'eau, ou tout du moins de son versant Meurthe, puisque je ne suis même pas sûr qu'ils existent sur les autres versants. Autre détail qui, il me semble, va dans le sens de mon hypothèse de datation : les parois des niches sont en béton. Si elles avaient été faites au moment de l'allongement Freycinet, pourquoi ne seraient-elles pas plutôt en maçonnerie, comme le reste du bajoyer? Hein? Hein? ah ah! trop balèze!

Pour reparler du "Verlangert 1895", je dis dans l'article ci-dessus, qui concerne les ventelles de la 13, qu'on retrouve la même inscription à la 11. Et en relisant l'article que je donne en lien dans ce commentaire, je suis retombé sur l'inscription de la 11 : surprise!
Tout d'abord, je m'aperçois que j'avais été beaucoup plus bref dans l'explication de l'inscription... Mais surtout, ce qui me choque encore plus, c'est qu'on ne lit plus "Verlangert 1885", mais "Verlangert 1895", comme vous pouvez voir sur la photo :


Dix ans entre les mises au gabarit de ces deux écluses? Nouveau mystère...

Le diable est dans les détails...



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Dernières publications en images

Ordre de couler L'EMPEREUR DE LA MEUSE

GENS DE L'EAU A SAINT FERREOL

INONDATIONS DE VILLENEUVE-LES-BEZIERS LE 23-10-2019

Remorqueur et Chalands

MISE AU SEC DE LA MARIE-THERESE

BEN D'OR à Béthune

HOMMAGE A MONSIEUR MICHEL SERRES

L'histoire du bâtard ASTER

Un nouveau livre : Photos de Charles Fiquet dit "radar"

L'hiver 1929 a été froid (3e partie)

L'hiver 1929 a été froid (2e partie)

L'hiver 1929 a été froid (1re partie)

Barragiste sur la Petite-Saône, dans les années 30

RENOVATION DU PONT-CANAL DU CACOR

Mystère à bord

Un lundi de janvier 2019 à Varennes-sur-Seine


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante


Recherche