S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

CANAL LATERAL A LA GARONNE

De passage au "PASSAGE" (d'Agen)

Par Lougabier • BaB 2 mers • Jeudi 07/06/2012 • 2 commentaires  • Lu 8476 fois • Version imprimable

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (3 notes)

Après le d'Agen, en descendant, nous atteignons la commune appelée "LE PASSAGE". Cette commune est née après la Révolution de 1789, à partir des paroisses de MONBUSQ et de DOLMAYRAC qui dépendaient d'Agen. Le nom viendrait d'un ancien gué sur la Garonne. L'Héraldique de la commune ci dessous, montre ses liens avec le fleuve et .
 
           

Ces lieux, en bord de Garonne, en face la Ville d'Agen, comprenaient une forte population de avant que ne soit créé le Latéral à la Garonne. La vie y était moins chère, un peu isolée des autorités Agenaises, donc plus libre dans tous les aspects, y compris à l'ouverture "aux idées nouvelles"...
Quand le fut creusé, une liaison y a été établie afin de rejoindre la Garonne et d'alimenter en même temps ce .

         
 
A environ 2 km en amont, le barrage à aiguilles de "BEAUREGARD" fut construit. Un amenait les eaux de ce barrage à une appelée "LE PASSAGE" ainsi qu'à une deuxième dite de "DESCENTE en GARONNE".
     

L' de "Descente en Garonne" avait 2 fonctions, faire "sauter" le barrage de "BEAUREGARD"  pour les navigants de Garonne et établir la liaison avec le nouveau Latéral.
     

Si on regarde avec attention les portes d'"en haut" de l' du "PASSAGE", on voit qu'elles sont bien plus hautes que celles d'"en bas", ce sont des portes "de garde". Autre particularité, au dessus du , on reconnaît les deux maisons éclusières. Comme toute la zone est inondable, les maisons, un peu éloignées, sont en hauteur et parfois ne le seront pas assez...
Le bief aval du "PASSAGE", rejoignait sous l' de "ROSETTE", le bief amont de l"AUVIGNON", plus souvent appelée "BRUCH".

Les canaux du , avaient été donnés en concession à la "Compagnie des Chemins de Fer du ", qui pour éviter toute concurrence avec le train, faisait payer très cher les "Droits de Passage". Pour éviter leurs paiements, quand les eaux le permettaient, la Garonne et ses affluents étaient alors pratiqués. A partir de 1898, quand l'Etat reprit la gestion, ils n'ont pratiquement plus été utilisés.

A partir de 1967, l'alimentation du Latéral, n'a plus été faite par le barrage de "BEAUREGARD", mais par des pompes qui puisent dans la Garonne à quelques km en aval, dans la commune de "BRAX".

Et aujourd'hui, que reste-t-il de tout ça ? peu de trace, difficile à comparer...
    

Une voie sur berge couvre l'ancien du barrage, la photo est prise du " de Pierre", aujourd'hui en béton précontraint.
 

Passons à l'ancienne du "PASSAGE".... Le "ruisseau" de cailloux symbolisant le "CANALET", le bon entretien des deux maisons éclusières, dénotent de la part des Passageois, la volonté de conserver le souvenir de ces temps où la ville abritait cette forte concentration de de Garonne puis du des 2 Mers.
  

Le de l',l'emplacement des portes amont et l'échelle d'hauteur d'eau, sont toujours visibles après on va vers l' de "DESCENTE en GARONNE".
   


En continuant la route, passant sous le , la chapelle de "MONBUSQ", dite parfois des "Mariniers ou " se dresse tout à côté d'un cimetière comme cela se faisait dans d'autres temps....

Parmi les tombes, deux sont particulièrement émouvantes. La première représente une "Yole" (canot) renversée avec au-dessus une ancre.  C'est là que repose deux mariniers qui ont péri quand leur embarcation a chaviré en portant secours à des victimes d'inondations.
La tombe suivante est celle d'un Maître charpentier qui rappelle qu' "AU PASSAGE", il y avait un important naval dont les bateaux ont sillonné la Garonne et ses affluents, le des deux Mers. et bien plus encore...
  

Ancres, avirons, gaffes, etc.... autant de symboles qui ne nous sont pas très étrangers....

FIN....

Commentaires

par nopoisse le Jeudi 07/06/2012 à 09:56

Superbe reportage ! extrêmement précis et documenté. merci


Ah! mon Latéral... par BO le Lundi 29/10/2012 à 16:45

BO Grand merci à toi Lougabier! Enfin un article sur le Latéral, qui est il faut le dire un peu "Le parent pauvre" en la matière, mais  peut-être ne disposons nous pas de beaucoup de documents. Je confirme la beauté intacte des deux maisons éclusières dont une propose thés et patisseries, gourmandises sublimées dans ce cadre champêtre!

Voilà pour aujourd'hui, encore grand merci à toi

Nicole GRUFFEILLES

Fille d'éclusier et fière de l'être! Ecluse 33 de Saint-Christophe sur... "Le Latéral" bien sûr!!!



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Dernières publications en images

En 1966 - SURSIS pour les BATARDS et BERRICHONS

Ordre de couler L'EMPEREUR DE LA MEUSE

GENS DE L'EAU A SAINT FERREOL

INONDATIONS DE VILLENEUVE-LES-BEZIERS LE 23-10-2019

Remorqueur et Chalands

MISE AU SEC DE LA MARIE-THERESE

BEN D'OR à Béthune

HOMMAGE A MONSIEUR MICHEL SERRES

L'histoire du bâtard ASTER

Un nouveau livre : Photos de Charles Fiquet dit "radar"

L'hiver 1929 a été froid (3e partie)

L'hiver 1929 a été froid (2e partie)

L'hiver 1929 a été froid (1re partie)

Barragiste sur la Petite-Saône, dans les années 30

RENOVATION DU PONT-CANAL DU CACOR

Mystère à bord


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante


Recherche