S'identifier - S'inscrire - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

Brève histoire du cassage de glace

à travers le Bergen et et le Buissonnet sur le canal de la Marne au Rhin en février 1996.

Par kikicmr • BaB NordEst.fr • Samedi 26/01/2008 • 2 commentaires  • Lu 7390 fois • Version imprimable

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (1 note)

J'ai ressorti mes de février 1996 (j'étais tout jeune à l'époque...) pour vous montrer le passage du Bergen (http://bab.viabloga.com/news/bergen
et http://bab.viabloga.com/news/chargements-insolites) et du Buissonnet (pas d'article trouvé sur bab) en avec le brise-glace, sur le de la au versant Meurthe, aux écluses de Crévic (n°20) et Sommerviller (n°21).

L'occasion aussi de détailler le passage du brise-glace avec son  avalant.

Tout d'abord, comme ce qui va sans dire va mieux en le disant, le premier bateau du est le brise-glace: un avec une profilée lestée. Il doit être puissant et assez léger pour aller vite, car la vague qu'il forme dans son passage est très importante pour dissloquer les grosses plaques, mais aussi assez lourd pour monter sur la glace et la casser (toutefois, à partir d'une certaine épaisseur, il monte dessus et elle ne casse pas, malgé les masses de béton dans la ). Il peut réaliser plusieurs passes dans le bief (il sort de l', va jusqu'à la suivante, remonte chercher le premier bateau du et redescend), ce qui permet de dégager une bonne largeur, notamment dans les virages, et de casser de petits glaçons.

Au préalable, les écluses doivent avoir été dégagées (cassage de la glace au yek derrière les portes, et éventuellement bassinée de glace). Le brise-glace arrive vite dans l', ses remous chassent la glace à l'entrée et on place une perche à glace dans les rainures pour batardeau (opération très délicate qui nécessite de la rapidité, car la perche de 5m doit être retirée le plus tard possible: deuxième de l'article http://bab.viabloga.com/news/le-cindy-dans-les-glaces), puis il est . A la sortie de l', on peut ouvrir les vannes amonts afin de chasser la glace du sas.

 
 
 
 

 
Toujours pour éviter de rentrer des glaçons, le bateau qui arrive se met le nez dans les masses en attendant que l' soit prête.

 
 


 
De même, le bateau suivant colle le premier qui fait tourner son hélice rapidement.

 


 
La sortie se fait à pleine vitesse tant que l'hélice est dans l', puis au ralenti pour ne pas renvoyer de glaçons dans le sas.


Le passage d'un montant est plus "facile": pas de perche à glace en aval, les 50 premiers en aval de l' ne sont en général pas pris grâce au courant d'alimentation de l', remous lors de la vidange de l',...


Si aujourdhui la mécanisation a permit de faciliter un peu le travail, il faut penser aux difficultés et à la dangerosité du cassage de glace dans le temps, quand les brise-glace étaient halés, comme ci-dessous à Rolampont (52) sur le de la à la (carte postale écrite en 1915) :

 


 
Le risque de renversement est très important: l' du brise glace emportait avec lui des planches, pour poser sur la glace et évacuer la en cas de besoin. Pour avoir un peu moins froid, il arrivait aussi qu'ils embarquent un tonneau et fasse du feu dedans. Ces dangers sont restés avec la mécanisation des moyens de  et l'utilisation des gilets de sauvetage. 

Voici un arrivé à un brise-glace lors de l'hiver 95-96 (Document l'Est Républicain):

 


 
Lorsque des tracteurs électriques étaient utilisés, il s'avérait parfois nécessaire d'en faire passer un haut-le-pied pour dégivrer les caténaires et les rails, puis deux autres tiraient le brise-glace (le premier tracteur tirait le deuxième, qui lui-même tirait le brise-glace). Quand la a disparu, des tracteurs agricoles ont été utilisés pour tirer la  (meilleur cassage car plus rapides que les tracteurs électriques) avant la généralisation des pousseurs des services de la navigation.

Toutes ces techniques ont peu à peu été "oubliées" avec le départ des anciens, et aujourd'hui le cassage de glace est moins fréquent car il y a moins de bateaux sur les petits canaux du Nord et de l'Est, et les hivers sont de moins en moins froids. De même, certains matériels utilisés ne semblent pas idéallement adaptés (bateaux lourds et très puissant, mais ne faisant pas assez de vague derrière, ou n'étant pas assez larges pour casser de façon optimale pour les bateaux qui suivent). Le dégagement des organes mobiles des écluses se faisaient chaque matin, pour "épargner" le matériel de l'enserrement de la glace. Aujourd'hui, on ne le fait plus car "y a plus de bateaux"...

D'autres de cassage de glace :

http://bab.viabloga.com/news/le-cindy-dans-les-glaces-de-l-hiver-2009-2
http://bab.viabloga.com/news/convoyage-hivernal-sur-le-canal-de-la-marne-au-rhin
http://bab.viabloga.com/news/le-cindy-dans-les-glaces

 

Articles qui contiennent des mots-clés similaires


Commentaires

BUISSONNET par mati le Dimanche 27/01/2008 à 09:55

Bien vu Guillaume,

le BUISSONNET n'a pas encore été décrit sur bordabord.


Je n'ai pas de quoi en faire un article,

juste une photo à Dunkerque en aout 1995:



BUISSONNET Li 8743F 1821047  et est (était) de Nancy.  (ce qui reste dans ton sujet)


Guy BaB IdF


Re: BUISSONNET par kikicmr le Dimanche 27/01/2008 à 10:49

kikicmr

Merci pour la photo. Je crois bien que je n'ai jamais revu le Buissonnet depuis 1996...



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Achat/Vente


Dernières publications en images

PK0 - ce MARDI 12 DECEMBRE 2017

Dernière peinture de 2017

LES 120 ANS DE LA LIBERATION DES CANAUX DU MIDI

Le Bassin des Magasins Généraux de Pantin en 2017

350 ans du CANAL du MIDI : pose 1ère pierre

Départ du VERCORS de Sète

Photographies fluviales à Bainville-aux-Miroirs

PK0 - ce JEUDI 16 NOVEMBRE 2017

Le Gamin du PICARDIE (5)

Le remorqueur PREVOYANCE

DECHARGEMENT D'UN TRANSFORMATEUR (2)

DECES D'AIME MIR

DECHARGEMENT D'UN TRANSFORMATEUR (1)

SAUVONS LE CANAL de ROANNE - Déjà en 1978

REPAS APRES MIDI GUINGUETTE (avec les Anciens et Amis de la Batellerie de Poses)


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Recherche par tableau


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante