S'identifier - S'inscrire - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

Service de voyageurs entre Nancy et Liverdun

arrêté préfectoral du 22 septembre 1873

Par kikicmr • BaB NordEst.fr • Lundi 09/12/2013 • 4 commentaires  • Lu 2486 fois • Version imprimable

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (2 notes)

Vingt ans après son ouverture, le de la au connaît déjà une activité importante et variée, comme le montre cet arrêté préfectoral datant du 22 septembre 1873, autorisant François-Xavier Auer, marinier nancéien, à mettre en place une ligne de transport de voyageurs entre Liverdun et Nancy par bateau à vapeur :



L'écriture est superbe, mais pour en faciliter la lecture, j'ai retranscrit le texte ci-dessous :



Préfecture du département de Meurthe-et-

de la au
et rivières flottables

Établissement d'un service de transport de voyageurs entre Nancy et Liverdun

Sr AUER François-Xavier pétitionnaire
 

Nous, Préfet de Meurthe-et-
,

Vu la pétition en date du 19 juillet 1873, par laquelle le Sieur Auer François-Xavier, marinier, demeurant à Nancy, rue St-Léon n°2 bis, sollicite l'autorisation d'établir sur le
de la au , au moyen d'un bateau à vapeur en fer et à hélice de la force de 12 chevaux, un transport de voyageurs entre Nancy et Liverdun ;

Vu le Règlement général du 13 décembre 1855 sur la police et la conservation du
et de ses dépendances ;

Vu le rapport de M. M. les Ingénieurs ;

Considérant que le bateau que le Sieur Auer, destiné à opérer des transports de voyageurs, a 23m de long sur 4m de largeur, et 0,60m de tirant d'eau, que le pétitionnaire voudrait, au moyen de son bateau, aller de Nancy à Liverdun et retour deux ou trois fois par jour ;

Considérant que rien ne s'oppose à ce qu'il soit fait droit à la demande du pétitionnaire, mais moyennant certaines conditions ;

Arrêtons :

Art. 1er : Le Sieur Auer François-Xavier, marinier, demeurant à Nancy, rue St-Léon n°12 bis est autorisé à établir sur le
de la au
, entre Nancy et Liverdun, un service de transport de voyageurs au moyen d'un bateau en fer et à hélice.

Art. 2 : La vitesse du bateau ne pourra être moindre que 3 kilomètres à l'heure ni supérieure à 6 kilomètres. Dans tous les cas, la vitesse sera réduite à 1800 mètres (0,50m par seconde) au plus à la rencontre d'autres bateaux, trains de bois, flottes et au passage des ponts-tournants.
Le bateau du Sieur Auer ne pourra faire plus de deux voyages par jour de Nancy à Liverdun, aller et retour.

Art. 3 : le bateau portera à la flottaison et de chaque côté de l'avant, une bande blanche de 0,30m de hauteur sur laquelle sera inscrite en noir en lettres de 0,20m de hauteur :

Le nom du bateau
,
Service accéléré,
F. X. Auer
(autorisation préfectorale du             1873)

Art. 4 : Il arborera une flamme rouge destinée à le faire reconnaître de loin, il aura au moins deux mariniers à bord, indépendamment du chauffeur et du mécanicien ; il devra en outre être muni d'une cloche qui devra être sonnée 500 mètres avant d'arriver aux ponts-tournants.
Le bateau, s'il voyage la nuit, devra devra être éclairé par un fanal à lumière fine et vive, le marinier devra en plus être muni, au moment du passage aux ponts-tournants, d'un second fanal aussi à lumière vive qu'il conservera allumé pendant tout le temps de la manoeuvre.

Art. 5 : Le bateau jouira du droit de trématage ou du droit de priorité de passage aux ponts-tournants sur tous les autres bateaux employés à la navigation ordinaire, à l'exception des bateaux qui seraient chargés pour le service de l'Etat.

Art. 6 : Le permissionnaire sera responsable des avaries que son bateau pourra causer soit aux ouvrages d'art du
, soit aux embarcations et trains, quand bien même il ne serait pas écarté des conditions de la présente autorisation.
Il sera en outre responsable des accidents qui seraient causés par son fait ou par le fait des gens attachés à son service.

Art. 7 : Le patron devra en toute circonstance passage aux Ingénieurs et aux autres agents de la Navigation qui le réclameront.

Art. 8 : Le Sieur Auer devra d'ailleurs se conformer exactement aux règlements intervenus, ou à intervenir, sur la police de la navigation, sur celle concernant le service des voitures publiques, sur celle qui concerne la police des bateaux à vapeur, et sur les déclarations à faire au service des Contributions indirectes concernant les transports de voyageurs.
En cas de l'inexécution de l'une de ces conditions, la présente autorisation pourra être retirée et le passage aux ponts-tournants refusé au bateau du Sieur Auer, sans que celui-ci soit en droit de réclamer aucune indemnité, et en outre sans préjudice des poursuites qui pourraient être exercées contre lui.

Art. 9 : Le nombre des passagers ne dépassera pas 104, y compris les employés et mariniers faisant partie de l'
, quel qu'il soit.

Art. 10 : Le permis de navigation accordé par le présent acte n'est valable que pour un an.

Art. 11 : Il pourra être renouvelé sur la demande du permissionnaire, et après que le bateau aura été visité par une commission composée des Ingénieurs du service du
de la au , et de l'Ingénieur des Mines de la circonscription.

Ampliation du présent arrêté sera adressée à M. le Maire de la Commune de Nancy, chargé de la notifier au permissionnaire et de nous faire parvenir un certificat constatant cette notification, et
en sera donné à M. l'Ingénieur en Chef du service spécial d'amélioration de la
.


Nancy le 22 septembre 1873


Pour le Préfet,
le secrétaire général délégué
signé : Bessières


Pour ampliation
Le Conseiller de Préfecture délégué
Noidin



Je ne dispose pas d'autres informations concernant cette ligne de "batobus" meurthe-et-mosellane...



Commentaires

par mati le Mardi 10/12/2013 à 14:17

 Document superbe Guillaume!

Je ne sais pas si on trouvera des témoiganges de son utilisation, ou son inauguration ou de la pub  sur un journal car la c'est un projet?
je ne parles pas de photos ou au moins dessins..

J'ai remarqué un faible tirant d'eau 0,60m,du bateau prévu
et la priorité aux ingénieurs , aux ouvrages apparemment, que des ponts-tournants, qui pourront servir pour empécher le bateau au cas ou...

Aucunes références à des écluses, peut etre un bief libre entre Nancy et Liverdun...tu as surement la réponse..

Guy BaB IdF


Re: par kikicmr le Mardi 10/12/2013 à 21:37

kikicmr Merci Guy,

Pour le tirant d'eau, c'est l'occasion de préciser qu'à l'époque, le canal de la Marne au Rhin était encore dans sa configuration initiale, avec un mouillage de 1,60m, ce qui devait correspondre à un enfoncement des bateaux maximal de 1,40m. Les 60cm de tirant d'eau du bateau à passagers envisagé sont donc effectivement assez faibles, mais la marchandise à embarquer n'est pas forcèment très lourde...

L'augmentation du mouillage du canal de la Marne au Rhin à 2 mètres entre Void (55) et Jarville (54) a été déclarée d'utilité publique par la loi du 24 mars 1874 (c'est sur cette section Void-Jarville que doit naviguer le bateau à passagers).

Je m'étais également posé la question de savoir pourquoi seuls les ponts-tournants étaient évoqués, car en effet, pour atteindre Liverdun depuis Nancy, le bateau doit franchir l'écluse de Liverdun et le pont-canal au-dessus de la Moselle. La seule explication que j'ai trouvée, ça serait que le parcours du bateau s'arrête au lieu-dit "Le Rond Chêne", entre Frouard et Liverdun, faisant partie du territoire de cette dernière ; mais ça n'aurait pas beaucoup de sens, l'endroit était probablement habité comme il l'est aujourd'hui, mais il est éloigné du centre-ville, qui est sur l'autre rive de la Moselle...

Au nombre de ces ponts-tournants, on compte :
- celui de Champigneulles, qui est aujourd'hui un pont fixe
- celui de Maxéville, qui est aujourd'hui un pont-levis
- et peut-être bien aussi le pont à la sortie du port Sainte-Catherine, qui est aujourd'hui le pont-levant Bazin.

Et la longueur totale du bief allant de Liverdun (écluse 30 versant Moselle) à Jarville (écluse 26 versant Meurthe), donc traversant Nancy, était de 17,5km, une assez grande distance sans écluse. J'écris "était" car depuis la canalisation de la Moselle à grand gabarit, à la fin des années 70, les bateaux venant de Nancy descendent en Moselle à Frouard, et passent sur la rivière au pied de la ville de Liverdun. Le canal entre Fouard et Liverdun est rebouché, l'écluse et le pont-canal démolis.


Vapeur VOYAGEURS Jarville Frouard par p boum le Mardi 10/12/2013 à 17:13

 désolé pas mieux (preuve existe)

Texte trouvé dans une rubrique: Lorraine > Evolution Technique:  Bateau mixte voyageur/frêt:  12 cv.   Mention: service rapide. Pas de photo  mais...patience     slts    p  boum.


service devoyageurs Liverdun Nancy - Terminus liverdunois par Papidema le Mercredi 09/12/2015 à 19:08

Le lieu-dit Rond Chêne n'est urbanisé que depuis les années 1960. Avant il n'y avait comme habitation que la maison dite Le Chalet dans la descente à droite en venant de Frouard. Lieu entouré d'arbres et clos il y a 50 ans. C'était du genre résidence de campagne. Pas sûr que ça existait déja en 1873, mais possible.
Mais juste en aval de l'écluse il y avait la cité des Forges logements attachés à l'usine sidérurgique qui devait exister en 1873. Il y a encore des vestiges. Probablement toute récente à l'époque. Il y avait une mine de fer sous la forêt au-dessus. Ça peut générer un certain trafic. Cette usine a géneré une briquetterie de matériaux réfracatires installée en face entre canal et chemin de fer. Qui existe encore. Il y a un pont dont il manque la partie au-dessus de la route qui a été démoli parce que trop bas. Le canal supprimé il est devenu inutile. Cette usine n'a pas du survivre à la concurrence de celle de Pompey plus récente.



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Achat/Vente


Dernières publications en images

PK0 - ce MARDI 12 DECEMBRE 2017

Dernière peinture de 2017

LES 120 ANS DE LA LIBERATION DES CANAUX DU MIDI

Le Bassin des Magasins Généraux de Pantin en 2017

350 ans du CANAL du MIDI : pose 1ère pierre

Départ du VERCORS de Sète

Photographies fluviales à Bainville-aux-Miroirs

PK0 - ce JEUDI 16 NOVEMBRE 2017

Le Gamin du PICARDIE (5)

Le remorqueur PREVOYANCE

DECHARGEMENT D'UN TRANSFORMATEUR (2)

DECES D'AIME MIR

DECHARGEMENT D'UN TRANSFORMATEUR (1)

SAUVONS LE CANAL de ROANNE - Déjà en 1978

REPAS APRES MIDI GUINGUETTE (avec les Anciens et Amis de la Batellerie de Poses)


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Recherche par tableau


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante