S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

le grimpeur des goulettes du rhône

hommage au marinier du citerna 20

Par marite • Les archives • Samedi 05/01/2013 • 43 commentaires  • Lu 4962 fois • Version imprimable

  • Currently 0/5

Note : 0/5 (0 note)


monsieur tracol pierre claude ,ma envoyé ce document pour moi personnellement
mais j ai décide de le partager avec vous ,avec sont autorisation
c est assez émouvant, j ai connue ce capitaine
je suis contente pour lui


Commentaires

par marite le Dimanche 06/01/2013 à 08:47

marite
notre capitaine 
je présume sur un bateau comme la loutre
même cabine de pilotage
ce capitaine a maintenant  86ans
je lui fais un petit coucou,et lui souhaite une très bonne année

photo du livre les seigneurs du rhône
pct


Re: par Citerna 12 le Dimanche 06/01/2013 à 12:13

 J'ai également bien connu Albert Ferrand dit Tarzan (peut-être parce qu'il grimpait les goulettes !... ou son épouse s'appelait Jeanne !..).
On peut préciser aussi qu'il était un ardent syndicaliste.
La photo pourrait être prise sur le Citerna 4 dont il était capitaine avant de prendre le 20.
La petite fille derrière lui est sûrement Anne-Marie et le cliché doit dâter de 1951 ou 1952.
S'il est aussi lecteur de Bord à bord, je le salue.


Re: par marite le Dimanche 06/01/2013 à 14:36

marite merci citerna 12 pour lui, cela va lui faire plaisir
des capitaines comme lui c est notre mémoire


les citerna par marite le Dimanche 06/01/2013 à 18:37

marite                  
citerna 3 dans le pont de frontignan                                              citerna 13 en arles

                                                                                 
je n ai pas trouve les citerna 4,et 20                                                                              




mais le 3 et 13                                                                                                                      
qui sont les mêmes


un petit souvenir pour notre capitaine


coll marite


Re: CITERNA par p boum le Dimanche 06/01/2013 à 20:21

Retrouvé le Citerna 3  (66 / 70)  date exacte ?    Bateau "assistance"  ?

Le Citerna 20  : >>  "glacé"......

Celui a terre ?  >>>> Citerna  4 serait  "déchiré"  ?

 

Magnifiques Bateaux toujours  "soignés"

GOULETTES: Travaux d'amélioration  SOYONS en 1937  ARSAC en, 1938 (dossier Travaux-Publics)

Dossier :  la navigation sur le Rhône n'a pas été "traité" comme un AXE  a sa "mesure".......  UN  %  du Trafic du RHIN.

www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geoca_0035-113x_1961_num_36_3_1726


slts  p.  boum


Re: CITERNA par Citerna 12 le Lundi 07/01/2013 à 10:38

1°) Dans les années 1960/70, les automoteurs Citernas rhodaniens étaient de cinq types :
 Les 1et 2 ; les 3, 4 et 9 ; les 6, 14, 16 et 17 ; les 8, 13, 15, 18, 19 et 20  et enfin, les 10, 11 et 12.
 On peut voir encore, bien transformés, le 10 devenu Chardonnay (bateau de passsagers états-uniens), le 11 rebaptisé Cigale, aux Allées de L'Oulle à Avignon (ponton du Miréïo) et le 18 en amont du quai de la Ligne, également à Avignon, maison-jardin appelée Ushuaïa.
Une photo du Citerna 4 est en page de garde du livre de P-C Tracol, Le Peuple du Rhône. 

2°) Le Citerna 3 coincé dans le pont de La Guillotière à Lyon en 1965 (d'après les titres des films au dos de la page) a été assisté par le
"Cit 2", bateau de chauffage et dégazage, et le Marseille de la compagnie Rhodania. Je n'ai pas le nom de celui qui est à droite sur la pile.

 3°) Sur la photo de Boum, prise en janvier/février 1963 dans le canal de Rochemaure (page 80 du Rhône ou les accents d'un fleuve de
 R. Grégoire et P. Veyrinc), on ne distingue pas le 4 qui est à quai, en double du 18, 10 et 20. 
Cela ne se voit pas sur la photo, mais le 4, bloqué brutalementdans la glace dans le chenal, avait été percuté sur l'arrière par le 12 qui n'avait pu ni s'arrêter, ni se dévier. Le 12 était, au moment de la photo, au quai de Viviers, délesté par des camions, de son précieux chargement de fuel domestique.


Re: CITERNA par marcdarcon le Lundi 07/01/2013 à 15:20

marcdarcon le citerna 3 est en travers du pont du change a lyon et le bateau a droite est le bora(38,50) a citerna


Re: CITERNA 3 par marite le Lundi 07/01/2013 à 18:27

marite                
sur la loutre, nous avions le même embrayage
que sur la photo du haut
notre petit chien passait ces journees assis 
dessus a regarder le rhône defiler
                                                                                              citerna a tain en 1963
                                                                        


carte postale coll marite
la photo livre quand le rhône etait un fleuve
michel andre tracol(frere a pct)

                                                                                                           



                                                                                             



























































Re: CITERNA 3 par chauveau le Jeudi 10/01/2013 à 17:24

rectification , les comentaire sous la photo du cit..3 sons erronée , surtout la date (1955 ) ce doit etre un faute de frappe je pencerait pour 1965 , car j'ai commencer ma carriere en 1964 ,j'avait 14 ans et en 55 g t 1 peu jeunne pour faire le matelot LOL ( 5 ans )


Re: CITERNA par chauveau le Mardi 08/01/2013 à 00:42

le citerna sur la pille du pont est le bora 38m ,on etait la pour assuré le pompage du cit...3 ,je devait avoir dans les 16 ans a l'époque ,que de souvenir ,mon papa ce prénomé Aurelien et moi meme Alain . aprés cette periode on a prit le Berouet et aprés le cit..6 la ou g terminer ma cariere a Citerna 


Re: CITERNA par marite le Samedi 26/01/2013 à 10:10

marite

bonjour chauveau 
j ai retrouvee le bora en saône , a rochetaillee ont vois le musee national de l automobile
sur la colline
un petit souvenir pour vous

coll marite la photo 5/9/68


Re: CITERNA par chauveau le Dimanche 27/01/2013 à 19:11

bonjour MARITé ,merci pour la photo je devait avoir 17 ou 18 ans a l'époque ,c a cette periode qu'on a changer pour prendre le citerna 6 dans le midi ( je te dit pas dans quel etat il etait ) j suis rester jusqua avril 1971 et pour raison familliale ma femme et moi avont u des jumeaux ,je ne voulait pas faire vivre ce que j'avait vécu , voir les parents pendand les vacances et le reste de l'année en pencion ,tout sa c du pacé , vive la retraite et bord a bord asbl qui me rapelle de bon souvenir ,car dans le coeur et la pencée je suis toujours 1 marinier 


Re: CITERNA par chauveau le Lundi 28/01/2013 à 03:53

désolé quand je disait que ma mémoire me jouet des tour , g oublier de mentioné , aprés le BORA on a prit le BEROUET 38m tout neuf mais quond a pas garder car il remonter dans le nord et mon PAPA préfairé décendre dans le midi donc on a attéri sur le cit 6 ,mais j'avais déja signalé ceci un peu plus haut , ps désolé pour l'orthografe mais moi et l'école on etait pas trop d'accord ,je voulais embarqué   le plus rapidement , a +


Re: CITERNA par marite le Lundi 28/01/2013 à 05:33

marite bonjour chauveau
je suis contente que la photo vous rappel votre jeunesse
et pour l orthographe,nous les mariniers nous parlons avec notre coeur
et puis nous ne sommes pas sur le site de bernard pivot
pas de soucis
bonne journee


pension par marite le Lundi 28/01/2013 à 08:39

marite

quand vous parlez de pension
des souvenirs remontent,mon petit garçon de 5 ans que j emmene a la pension
rentrer a bord toute seule, et la c est vraiment un moment très dure a passer
après leurs éducations ne nous appartient  plus
mon gamin ne ma jamais pardonne de l avoir mis en pension
comme il étais très câlin,quelque chose en lui c est casse
pas d autre solutions


Re: pension par chauveau le Lundi 28/01/2013 à 17:09

voila c pour cette raison que j'ai abandonner la vie de marinier , a contre coeur tu l'avait comprit , car du coté de mon pere les mariniers c de pere en fils . mon grand pere avait une péniche en bois tiré par 2 cheveaux . je te dit pas la crise quand j'ai annoncé a mon pere et allen notre chef de marine que je quitter la vie de marinier , mais au moin g vue grandir mes enfants .


Re: CITERNA par chauveau le Mardi 08/01/2013 à 00:43

le citerna sur la pille du pont est le bora 38m ,on etait la pour assuré le pompage du cit...3 ,je devait avoir dans les 16 ans a l'époque ,que de souvenir ,mon papa ce prénomé Aurelien et moi meme Alain . aprés cette periode on a prit le Berouet et aprés le cit..6 la ou g terminer ma cariere a Citerna 


Re: CITERNA 3:: "Opérations" de Sauvetage.. par p boum le Mardi 08/01/2013 à 08:59

Heureusement que c'est assez rare: le risque O n'existant pas.....Il serait interressant d'avoir une description :  causes; operations de retirage, vidages:  etc..........Si le bateau touche a l'arriere-tribord la pile de Pont,,,  a l'avant il semble toucher le fond... sinon il serait "appuyé" sur toute la longeur sur les Piles..>."légende-mariniere" de présence de "trous" profonds et une profondeur générale importante.

L'incident:  étant avalant  ou montant: "chargé" certainement montant:  retour vers le bas quasi toujours a vide etc.....

slts  p.  buom


Re: CITERNA par Citerna 12 le Lundi 07/01/2013 à 10:38

1°) Dans les années 1960/70, les automoteurs Citernas rhodaniens étaient de cinq types :
 Les 1et 2 ; les 3, 4 et 9 ; les 6, 14, 16 et 17 ; les 8, 13, 15, 18, 19 et 20  et enfin, les 10, 11 et 12.
 On peut voir encore, bien transformés, le 10 devenu Chardonnay (bateau de passsagers états-uniens), le 11 rebaptisé Cigale, aux Allées de L'Oulle à Avignon (ponton du Miréïo) et le 18 en amont du quai de la Ligne, également à Avignon, maison-jardin appelée Ushuaïa.
Une photo du Citerna 4 est en page de garde du livre de P-C Tracol, Le Peuple du Rhône. 

2°) Le Citerna 3 coincé dans le pont de La Guillotière à Lyon en 1965 (d'après les titres des films au dos de la page) a été assisté par le
"Cit 2", bateau de chauffage et dégazage, et le Marseille de la compagnie Rhodania. Je n'ai pas le nom de celui qui est à droite sur la pile.

 3°) Sur la photo de Boum, prise en janvier/février 1963 dans le canal de Rochemaure (page 80 du Rhône ou les accents d'un fleuve de
 R. Grégoire et P. Veyrinc), on ne distingue pas le 4 qui est à quai, en double du 18, 10 et 20. 
Cela ne se voit pas sur la photo, mais le 4, bloqué brutalementdans la glace dans le chenal, avait été percuté sur l'arrière par le 12 qui n'avait pu ni s'arrêter, ni se dévier. Le 12 était, au moment de la photo, au quai de Viviers, délesté par des camions, de son précieux chargement de fuel domestique.


Re: CITERNA SULZER 6KD 31 par p boum le Mardi 08/01/2013 à 13:21

 

Déposé d'un remorqueur Port de Rouen::>>  "AIR" de famille avec ceux CITERNA  ??

Embrayage  ou "reversible"  ??

slts  p.  boum


Re: CITERNA SULZER 6KD 31 par marcdarcon le Mardi 08/01/2013 à 16:36

marcdarcon a citerna nous n'avions pas les memes models c'etait des 2 temps
il y avait comme model des rkn(environ 280cv) des tw(450cv)
et des ts qui etait reversible (750cv) tous en 6 cylindres
et qui devait tourner a peu pres a 450 tours plein regime
chaque voyage.,sur les models  rkn et tw nous devions nettoyer
les (lumieres) il falait demonter les portes du colecteur d'echapement
et gratter les orifices des chemises pour que le moteur tire mieux


Re: CITERNA SULZER 6KD 31 par chauveau le Lundi 28/01/2013 à 00:26

slt a tous , au sujet des moteurs sulzer , sur le BORA on avait un 90 chevaux  et quand la saone etait en crue ce n'était pas triste pour monter , surtout la travercée de LYON , on etait souvent en remorque deriere un ( gros ) plus puissant qui nous remorqué jusqua l'ile barbe, sur le cit 6 un 285 ch . aux fait mon prénom c ALAIN pour tout ce que j'ai connue a cette époque ce souviendront peutetre LOL .


la loutre par marite le Mardi 08/01/2013 à 17:40

marite sur la loutre nous avions 270cv sulzer 
avec embrayage a peu près le même que sur la photo
il prenait toute la place dans la machine
nous mettions de l huile blanche dans les graisseurs
elle avait un nom je ne m en souviens plus
ce que je me rappel c est que dans les moins d eau ou les passages difficiles
c est moi qui allez tourner la manivelle des graisseurs et le sulzer crachait ses tripes
parfois pendant une heure,

la loutre , le sulzer qui crache
photo ledoux



Re: Puissance et Pulvérisation par p boum le Mercredi 09/01/2013 à 14:26

 Lui ne fume pas

BRIARE > au début de la remorque::   Valgaudemar  Lieu::?

En dehors d'un regain de puissance par suralimentation un autre "effet" induit :  dans l'environnement pas de "points-de-rouille".

Dans ces dernieres années du coté de TREVOUX: un bateau sablier produisait le même "panache" : Marinier décédé il y a peu.

Des mécaniques "simple" mais de qualité >> des dizaines d'années de service.

Dans écrit précédent::  A chaque voyage >> nettoyage des lumieres-admission  (2 temps)  Ces moteurs étaient'ils dotés de "pompes-de-balayage" pour améliorer  l'aspiration.

Le volant- plat (horizontal)  "petit chien dessus regardant......)"  comment se manoenvrait'il  pour :: embrayer-inverser-  etc...

merci  slts  p.  boum


Re: Puissance et Pulvérisation par marcdarcon le Mercredi 09/01/2013 à 16:04

marcdarcon tout a fait ils etaient a pompes de balayage  et dans les coups dur
on tournait la manivelle des graisseurs  et meme quelques foix
on melangeait de lhuile avec du petrol et avec un pinceau ont
aspergeait les clapets des cylindres et la le moteur crachait ses tripes


Re: la loutre par ledoux le Jeudi 10/01/2013 à 11:52

La loutre qui fume.. en remorque derriere le Vanneau
lui meme en remorque derriere le Tourville
(Photo François Ledoux)


Re: la loutre photo de ledoux par marite le Jeudi 10/01/2013 à 14:37

marite bonjour et bonne année
je m excuse j ai oublie de mentionner votre nom
c est votre photo que j adore,comme vous l aviez mise dans les bateaux du rhône
vue que ce bateau a un sulzer j ai pensé   le remettre avec les citerna
je vous remerci encore pour cette jolie photo
a bientôt



Re: par marcdarcon le Vendredi 11/01/2013 à 12:25

marcdarcon bonjour MARITE je crois me souvenir de toi je pense que l'on peu se dire tu
tu devait etre sur le  St T DE L  AVEC TES PARENTS et vuos faizies les sables a lyon aux dragages rhone-saone
e

nsuite sur un TAMSA le celtic la loutre et le rescator (un canadien)
es-exat


Re: la loutre par marite le Vendredi 11/01/2013 à 13:54

marite bonjour marc 
si tu m en dit un peu plus sur toi
pour le st therese de lisieux c est ça
nous devions etres tres jeunes toi et moi
et j ai comme l impression que c est encore moi la plus vieille
pour le celtic c est ma grande soeur, qui apres a pris l ampere rhodania  avec sont mari paumier
moi la loutre 1967 a 1977 et le rescator debut77 a fin de l annee79
tu a du faire les sables sur la saône? 
je te souhaite une tres,tres bonne annee 2013
a bientôt


Re: la loutre par marcdarcon le Samedi 12/01/2013 à 11:06

marcdarcon bonjour MARITE c'est exact mes parents etaient sur  la france
et c'est vrai tu est plus agee que moi  je suis de 51 peut etre pas tellement plus
et quant j'etait petit j'etais amoureux des 2 filles du St therese
et je me souviens que c'est ton frere DIDIER qui m'a appris a sifflet
avec les doits c'etait a trevoux entre 1958 et1960
il me semble que vous aviez eu un accident avec la marie -louise
et voila j'ai travaille de 1966 a1973 a citerna et ensuite je suis rentre
aux ponts-et-chaussees service navigation a lyon pendant 25 ans
et jai fini a la dde de dijon et maintenent je suis en retraite depuis bientot 5 ans
je te souhaite bon wee-end et a bientot
MARC


Re: la loutre par marcdarcon le Dimanche 13/01/2013 à 10:41

marcdarcon bonjour MARITE je crois que je me suis trompe sur le prenon
de ton frere il le semble plutot que c'est REGIS?


Re: la loutre par marite le Dimanche 13/01/2013 à 11:07

marite bonjour marc
j ai les deux didier et regis ,mais regis a 13 ans de moins  que moi
alors a époque  des sables il était un bébé
j ai des photos de bateaux qui ont fait les sables avec nous 
je vais les mettrent cette après midi( petits souvenirs)
pour le moment je vais préparer le repas dominical
a bientôt


un petit plaisir par marite le Vendredi 11/01/2013 à 18:52

marite
le 14 dans l ecluse de bollene,peut etre encore trop jeune pour etre dessus
comme matelot 


coll marite


Re: par marcdarcon le Vendredi 11/01/2013 à 11:37

marcdarcon j'ai tres bien connu assi Mr ferrant car etant aciterna
en plus il etait collegue avec mon pere car ils avaient travailles
ensemble pendant la guerre a l'HPLM SUR LES REMORQUEUR A AUBES
 ET IL ME SEMBLE QUE CETAIT SUR  LE mT pilat et il y avait aussi
ROLLAND LALLIER, raymond duclot,et l'ancien guarde champetre de SERRIERE
je crois qu'il s'appelait ROUSSEAU

T COMME PATRON Mr JOURDANQUI ETAIT DE EROME
ROLLANT L'ALLIER ETAIT SURNOME   (BIFTEACK)


Re: par Citerna 12 le Dimanche 13/01/2013 à 09:17

 Rolland Lallier était capitaine du Citerna 6, en 1953, (avant Aurélien Chauveau), puis du 18 en 1955 quand mon père a pris le Citerna 12. Je pense savoir pourquoi son surnom est Bifteck.
 Ce même Citerna 18, Rolland, mes parents et moi, sommes allés chercher son arrière (à partir de la timonerie) qui a été reconstruite aux chantiers de la Haute Seine à Villeneuve-le-Roi, en juillet 1949. Parti le 23 juillet, à la perche, remorqué, tracté, en double, par le canal de la Marne à la Saône, nous atteignons le port Edouard Herriot à Lyon (alors appelé Le Trou) le 15 septembre. A cause des eaux basses, nous n'atteindrons, toujours en double, le chantier de Barriol que le 11 novembre. Après raboutage de la partie avant, le bateau ne deviendra opérationnel qu'en juin 1950.
 Pendant le trajet de descente au moins, Rolland mangeait avec nous. A la demande de mes parents : "Qu'est-ce que tu voudrais manger ?
la réponse était : un bifteck. Ca lui est resté.
Son épouse s'appelait Josiane. J'ai été en pension en 57/59 avec leurs deux ainés, Didier et Edwige chez la mémé Tchesnockoff au Pouzin qui gardait des enfants de mariniers (dont ses petits-enfants, Nicole Druet, Jean-Pierre et Nadine Kanon). Puis la famille Lallier a eu un pied à terre au Pouzin, dans la rue de l'ancienne poste. Je crois qu'Edwige y a tenu un café, près de la gare.
  Pour les curieux, je reprécise que ce Citerna 18 existe toujours en amont du quai de La Ligne à Avignon sous la devise Ushuïa.
 Quand à Raymond Duclos, sosie de l'acteur Raf Vallone, il était le capitaine du citerna 9 (après Fernand Leclerc) dans les années 60/70.


Re: par Citerna 12 le Dimanche 13/01/2013 à 09:17

 Rolland Lallier était capitaine du Citerna 6, en 1953, (avant Aurélien Chauveau), puis du 18 en 1955 quand mon père a pris le Citerna 12. Je pense savoir pourquoi son surnom est Bifteck.
 Ce même Citerna 18, Rolland, mes parents et moi, sommes allés chercher son arrière (à partir de la timonerie) qui a été reconstruite aux chantiers de la Haute Seine à Villeneuve-le-Roi, en juillet 1949. Parti le 23 juillet, à la perche, remorqué, tracté, en double, par le canal de la Marne à la Saône, nous atteignons le port Edouard Herriot à Lyon (alors appelé Le Trou) le 15 septembre. A cause des eaux basses, nous n'atteindrons, toujours en double, le chantier de Barriol que le 11 novembre. Après raboutage de la partie avant, le bateau ne deviendra opérationnel qu'en juin 1950.
 Pendant le trajet de descente au moins, Rolland mangeait avec nous. A la demande de mes parents : "Qu'est-ce que tu voudrais manger ?
la réponse était : un bifteck. Ca lui est resté.
Son épouse s'appelait Josiane. J'ai été en pension en 57/59 avec leurs deux ainés, Didier et Edwige chez la mémé Tchesnockoff au Pouzin qui gardait des enfants de mariniers (dont ses petits-enfants, Nicole Druet, Jean-Pierre et Nadine Kanon). Puis la famille Lallier a eu un pied à terre au Pouzin, dans la rue de l'ancienne poste. Je crois qu'Edwige y a tenu un café, près de la gare.
  Pour les curieux, je reprécise que ce Citerna 18 existe toujours en amont du quai de La Ligne à Avignon sous la devise Ushuïa.
 Quand à Raymond Duclos, sosie de l'acteur Raf Vallone, il était le capitaine du citerna 9 (après Fernand Leclerc) dans les années 60/70.


Re: par marcdarcon le Lundi 07/01/2013 à 15:25

marcdarcon mr ferrant devait-etre sur leciterna14 car  il a la main droite sur le volant de l'ebrayage
et le cit 14 etait le seul a citerna a etre equipe de se sisteme


Re: par chauveau le Mercredi 09/01/2013 à 17:45

salut marc , petite rectification au sujet du volant d'embryage , le 14 n'etait pas le seul , il i av le 6 et aussi le bora equiper de ce sistem , g pa c des heures assi sur ce volant a regarder mon papa quand on naviguer.


le sulzer par marite le Mercredi 09/01/2013 à 18:14

marite
nous avions aussi la nourrice a remplir, sur la loutre toutes les deux heures 
a la pompe a main,et la c était encore moi, il ne fallait pas oublier
quand nous partions d arles avant 1970,jusqu au soir nous ne touchions pas  a  l embrayage
nous mettions le moteur sur 250CV et basta, le doux ronronnement du sulzer

photo du livre le rhône


Re: le sulzer par marcdarcon le Jeudi 10/01/2013 à 12:42

marcdarcon bonjour MARITE ET BONNE ANNEE
joli photo du citerna 14 j'ai fait mes debut dessus en 1966 comme matelot
et j'avais MARCEL MARQUET comme patron le joueur de roulettes


Re: le sulzer par Citerna 12 le Vendredi 11/01/2013 à 11:09

  Je confirme pour Marcel Marquet dit Petitou, célibataire et impénitent joueur au Casino de Lyon-Charbonnières.
 L'accident du Citerna 3 est bien en 1965, année de sortie du film "Par un beau matin d'été" que l'on retrouve au dos de l'article.
 Pour les moteurs Citerna, le Massilia avaient deux moteurs Sulzer de 700 chevaux. C'est pourquoi les 11, 12 puis 10 ont également été équipés des mêmes moteurs, mais un seul. La vitesse de régime était de 350 tours/minute. On pouvait forcer un peu dans les moins d'eau, mais pas longtemps et souvent, on "cassait les cailloux".
 La photo tronquée de Marc est le Citerna 12 au quai de Valence, derrière le pont.


Re: 3 doc: aucune info en "main" marite > saura..... par p boum le Lundi 28/01/2013 à 18:42

 Pour éviter le style "télegraphique" reproché:  MOI PAS Y CHAVOIR OUCHE-QUE  CHA  VA .  

 échos de projet ? !.

Serait dans les "cartons" ('études) :: une liaison: mais sans le Rove: site non connu donc aucune idée des possibilités.?!.

Nota: Haut-gauche:chargement (indiqué)  322 tonnes Essence ( terme: volume/cubage: non utilisé?).

slts  p.  boum



Re: par demarez le Mercredi 09/01/2013 à 18:16

J'AI BIEN CONNU FERRANT ALBERT DIT TARZAN
PIERRE DEMAREZ EX Bt DIDEROT
il m'a piloté souvent sur le RHONE dans les années  65



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Achat/Vente


Dernières publications en images

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (3 et fin)

Toujours l'écluse de Neuilly-sur-Marne

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (2)

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (1)

Sur la passerelle des écluses de JANVILLE

REPAS GUINGUETTE le DIMANCHE 18 NOVEMBRE 2018

BRIARE : Un berrichon prend la route pour Vierzon

RENTREE DES CLASSES

Les VENELLES de SAINT-MAMMES

Incident au chantier de Sète

Croisement à l'écluse de garde de FROMONVILLE

Mes 2 Dernières TOILES

LES 3 ECLUSES DE CASTETS-EN-DORTHE

Barrage de Champagne-sur-Seine

Recherche historique Ecluse n° 53 entre canal latéral et Garonne

LE LIBRON BLOQUE LE CANAL !


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Recherche par tableau


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante