S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

La Vague des Femmes Batelières

Pardon de la Batellerie de Béthune

Par BaB • Infos • Mercredi 27/05/2009 • 0 commentaires  • Lu 3399 fois • Version imprimable

  • Currently 0/5

Note : 0/5 (0 note)

Mini forum auquel participait le Président de Voies Navigables de France, le directeur général adjoint, le maire de Béthune, la CNBA, des élus locaux et un public de professionnels. Cette réunion, organisé par La Vague des Femmes Batelières, portait sur les problèmes locaux liés à la profession.














Le discours :

Le 21 mai 2009 , de la Batellerie.


Bonjour à toutes et à tous, Bienvenue à cette fluviale et avant de vous parler de l’origine de ce rassemblement, je voudrais remercier Monsieur le maire et la municipalité pour la confiance que vous portez à association. Je remercie également Voies Navigables de France et son Président Monsieur Alain Gest pour sa présence et de sa participation au de Béthune.
J’en profite aussi pour souhaiter un prompt rétablissement à Monsieur Vermeersch et de bientôt le revoir en pleine forme dans le quartier. Je rappelle que Monsieur Vermeesch est à Béthune “ La”  référence en matière de batellerie d’autrefois.

Aujourd’hui et comme chaque année, nous nous retrouvons entre artisans , défenseurs du transport fluvial et amoureux des canaux pour le annuel de corporation.

Si j’avais à expliquer l’origine de cette , je dirais qu’il y a 50 ans, quelques personnes volontaires ont eu, dans la cité batelière de Conflans Sainte Honorine, le désir de perpétuer le souvenir des Anciens Combattants de la Batellerie, morts pour la France, au cours des deux dernières guerres. Une messe fut alors célébrée à la mémoire de ces soldats et cela devint une raison pour se réunir en famille. C’est ainsi et grâce à ces personnes d’Associations, des personnes politiques et religieuses qu’est né Le National de la Batellerie. Chaque année après la cérémonie à l’Arc de Triomphe, la flamme est emportée par une armada de péniches qui descend la jusque Conflans.
Et c’est là, que la Madelon, fille ou petite fille de batelier, ranime la flamme et dépose une gerbe aux monuments aux morts du pointil, au confluent de la et de l’Oise.

Mais que sait-on de ces mariniers de la guerre ? Entend on seulement parfois qu’ils existaient ? Que ce soit du départ à la guerre, du retour ou du non retour, sans réels domiciles, les communes se souciaient peu de ces gens là.

Pourtant des péniches de ont traversé la Manche pour se transformer en barges et finir s’échouer sur les plages de Normandie, pourtant des ont couler leur matériel pour gêner l’avancée de l’ennemi et empêcher que leur bateau ne serve de , pourtant des ont laissé leur liberté aux portes de prisons militaires et d’autres ont bravé les interdits. Comme beaucoup de personnes à cette époque les gens d’  “à bord ” sont restés discrets sur leurs exploits mais de temps en temps, il est bon de rappeler que nous sommes les enfants et les petits enfants de ces là …et que nous en sommes fiers.

Ce premier de 1959, a encouragé les villes au fort patrimoine fluvial à entretenir cet esprit du souvenir. Béthune, berceau de la batellerie française tient, je crois, à cette identité. Et c’est pour cela qu’ici, sur le site de l’ancien , profession est mis à l’honneur.

Après la cérémonie de ce matin, entre tradition et innovation, la du reprend toute son importance. On connaît dans le béthunois plusieurs salons, mais, qu’ils soient du chocolat, de la bière ou du mariage, il nous manquait le salon Fluvial. Voilà qui est fait avec cette Première. J’ai été ravie de participer à cette aventure. J’en profite pour remercier le service événementiel de Béthune avec qui, nous avons travaillé pour ce projet et à toutes les personnes qui ont permis à ce salon d’exister. Nous sommes particulièrement heureux d’accueillir des exposants de la région mais aussi de Belgique.

Cette année aussi, vous allez découvrir d’autres . Des de la Loire, venus avec leurs bateaux, leurs traditions et leur histoire. Un échange avec le même point commun, transporter les marchandises sur l’eau des rivières et des canaux. Nous avons juste la chance dans région que la batellerie existe encore…

Après ce regard sur le passé, je termine en souhaitant à ce salon du présent de grandir jusqu’à refaire de Béthune une vraie capitale de transport fluvial.

Je vous remercie et vous souhaite à tous une excellente journée..


Françoise Jolly.
Association : La Vague des Femmes Batelières.




Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Dernières publications en images

L'histoire du bâtard ASTER

Un nouveau livre : Photos de Charles Fiquet dit "radar"

L'hiver 1929 a été froid (3e partie)

L'hiver 1929 a été froid (2e partie)

L'hiver 1929 a été froid (1re partie)

Barragiste sur la Petite-Saône, dans les années 30

RENOVATION DU PONT-CANAL DU CACOR

Mystère à bord

Un lundi de janvier 2019 à Varennes-sur-Seine

REPARATION DU PONT CANAL DE L'ORBIEL A TREBES

SEINE ET YONNE

MEMORIAL DES MARINIERS DU MIDI DE GARDOUCH (31)

LE CANAL DU MIDI ET L'AEROPOSTALE

LA BELLE DE CHAMPAGNE, nouvelle arrivée au port de Mareuil-sur-Ay

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (3 et fin)

Toujours l'écluse de Neuilly-sur-Marne


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Rubrique courante


Recherche