S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

Cap à l'amont n°24

Par Nico • Infos • Mercredi 07/04/2010 • 12 commentaires  • Lu 3346 fois • Version imprimable

  • Currently 0/5

Note : 0/5 (0 note)

Mots-clés :


La Machine se met en marche ! ! !

 

 

Après la réunion de Douai, La Glissoire prépare activement la rencontre avec Affréteurs  prévue pour le 14 Avril après  : le résultat de cette réunion sera déterminant pour la suite. souhait le plus cher est d’aboutir à la mise en place d’un véritable partenariat entre et courtiers pour permettre à la batellerie Artisanale de vivre de son travail et de se moderniser pour répondre aux besoins de demain.

Nous sommes persuadés que clients et chargeurs ont tout à gagner de la mise en place de règles du jeu précises dans le transport fluvial : le service rendu n’en sera que de meilleure qualité, il suffit pour cela que droits et obligations de toutes les parties soient définies, respectées  et contrôlées.

 

Du côté du Ministère :

C’est bien la première fois que j’ai devant les yeux, la signature de Monsieur Bussereau sur un courrier qui traite de la situation du Transport Fluvial ! Cette lettre, Mr Bussereau l’a adressée à Mr Jean François COPE, Président du Groupe UMP à l’Assemblée Nationale qui avait attiré l’attention du Ministre suite à nos courriers. Oh, certes, son contenu est de courtoisie :  « …Sensible à vos observations, j’ai demandé à mes services de procéder à un examen attentif de ce dossier et ne manquerai pas de vous tenir informé de la suite susceptible de lui être apportée… ». Espérons qu’à force de l’écrire, il va finir par exiger des SES SERVICES d’examiner attentivement le dossier et pourra informer Mr COPE des décisions prises ! Il y a urgence ! ! !

Le Député de Conflans ste Honorine, Mr Pierre Cardo, a posé une question écrite au gouvernement pour lui demander quelles mesures il envisage de prendre à l’encontre des donneurs d’ordre (tels que EDF) pour mettre fin aux pratiques de baisses de prix du transport fluvial, tout en bénéficiant de subventions publiques et qui mettent la batellerie en grande difficulté. Nous en sommes ainsi à la troisième question de parlementaires que nous avons identifièes depuis Novembre 2009

Le Député Maire de Montereau,, Mr Yves JEGO est lui intervenu auprès de Mr Bussereau pour qu’il reçoive la Glissoire avant le 17 Avril, date de l’assemblée Générale à Marolles.

Un Grand merci à tous ces parlementaires pour l’aide qu’ils nous apportent et aux confrères qui interviennent auprès d’eux pour les informer de nos réalités.

 

Du côté des  :

Les fiches de relevé des transports effectués continuent d’arriver à la Glissoire : attention de mettre les informations exactes : elles vont nous servir à élaborer des tarifs , il convient donc d’être exacts dans les sources.

confrère Didier Carpentier, du bateau RA, représentant de la CNBA au sein de l’OEB (Organisation Européenne de la Batellerie), soumet une proposition de structuration de l’affrètement en Europe avec la création d’une Coopérative par pays qui se fédèrent avoir une action commune au bénéfice des adhérents (tous types de bateaux).

L’idée est d’imposer des prix de référence, de gérer un tour de rôle avec le contrôle sur Internet des , et de permettre aussi au batelier qui se retrouve hors de ses frontières de bénéficier des services de la coopérative du pays où il est pour trouver un transport.

Derrière il y a bien évidemment la volonté d’améliorer les tarifs, réduire les frais de téléphone, les temps de marche à vide et l’attente à l’affrètement.

Evidemment, un tel projet n’est imaginable que s’il a un nombre important d’adhérents : pour le moment, les initiateurs de cet avant projet vous demandent d’envoyer un E Mail à l’une des deux adresses suivantes : cooperativefrancaise@gmail.com  ou belgiumcooperative@gmail.com pour dire que vous êtes intéressé et donner les caractéristiques du bateau (nom, tonnage, circuits de navigation…) : de cette façon, vous pourrez être informé des réflexions qui se mettront en place et apporter votre contribution à la construction de quelque chose qui mérite d’être étudié, même si la réalisation représente un gros travail : après tout, il appartient à la profession de montrer sa capacité à s’organiser, et là, c’est la détermination de chacun qui le permettra.

 

Du côté des courtiers :

La glissoire a envoyé plus de 30 invitations : plusieurs courtiers ont déjà confirmé leur participation et dit leur intérêt à la démarche entreprise. Nul doute que l’on parviendra à travailler efficacement.


Commentaires

precisions par didierc le Mercredi 07/04/2010 à 13:52

bonjour,

il faut rendre à cesar ce qui appartient à cesar ,cette idée ne vient pas de moi mais d'alain du mathiola,il est clair que cela ne peut marcher que si un grand nombre se montre interressé et surtout dans au moins deux pays,il faut preciser que les listes restent confidentielles ,il ne s'agit pas de s'inscrire parce que l'autre y va mais simplement parce que l'on trouve ca interressant,donc l'idée est que si un grand nombre s'inscrivent, de faire une reunion afin de nommer quelques representants pour monter un systeme qui conviennent à l'ensemble des cooperateurs sinon la liste sera simplement detruite

carpentier didier


Re: precisions par cayor le Jeudi 08/04/2010 à 09:34

cayor Bonjour,

Ce qui m'interpelle dans cette démarche c'est sa valeur. En effet, peu de bateliers disposent d'Internet ce qui à mon avis va toucher peu de gens et risque alors de ne pas être très représentatif de la profession. En France la CNBA peut adresser à ses ressortissants un courrier présentant le projet avec un bulletin de retour par lettre T et une date limite comme cela se fait déjà pour les élections des caisses de retraite. A suivre donc.......

J.Claude


Re: precisions par didierc le Jeudi 08/04/2010 à 21:42

bonjour,

il est vrai que tout le monde n'a pas internet ,comme c'est une iniative privee la cnba ne pourrait pas envoyer un courrier pour ça,mais je suis persuadé que chez nous, le bouche à oreille est ce qui fait de mieux en moyen de communication,(radio plat bord)mais il est vrai que l'on aurait pu aussi mettre un tel pour les sms, à voir....

didier


Re: precisions par cayor le Vendredi 09/04/2010 à 07:21

cayor Bonjour,

Si la CNBA ne peut s'occuper de ce problème, on peut se demander quel rôle elle joue. C'est l'avenir de la Batellerie Artisanale qui est en jeu. La situation est  suffisamment grave pour que tous les moyens soient employés afin d' apporter une solution reconnue par la voie officielle si vous voulez obtenir une majorité. Il faut faire vite car si le boulot reprend avec une remontée des prix de fret, bon nombre de mariniers oublieront  la nécessité de poursuivre et votre initiative tombera à l'eau faute de participant.

J.Claude


Re: precisions par nicola le Vendredi 09/04/2010 à 08:33

nicola Dans ce cas il ne vous reste plus que vos imprimantes ^^
Faites un formulaire standard, faites le passer par Internet afin que chaque batelier connecté puisse l'imprimer un maximum et en faire le dépôt dans les écluses ou de bateau à bateau lorsque l'occasion se présente...


Re: precisions par cayor le Vendredi 09/04/2010 à 09:22

cayor
La force d'un regroupement  au sein d'une coopérative, c'est d'obtenir la Capacité de Cale que les courtiers n'ont pas et la faculté de négocier auprès des clients au nom de l'ensemble.
Question:
 
Parmi les membres du Conseil d'Administration de la CNBA, combien sont favorables à un regroupement de la flotte au sein d'une Coopérative?

J.Claude








Re: precisions par didierc le Vendredi 09/04/2010 à 13:28

bonjour,

d'apres ce que l'on m'a expliqué , la cnba a deja intervenu au moment de la suppression du tour de role pour la mise en place de cooperative et aujourdhui je pense que nous ne sommes pas encore assez nombreux pour demander son intervention,concernant les administrateurs je pense que pour moi c'est clair quand aux autres ,je leur laisse le soin de repondre
maintenant concernant la reprise des frets,il ne s'agit pas de faire quelque chose quand ca va mal et que quand ca va bien, tout le monde s'en va .Bien que  le principal avantage d'une cooperative est d'augmenter les revenus(frets)des cooperateurs,elle permet aussi de reduire leurs depenses, quand vous allez acheter quelque chose(carburant,materiel,telephone,......)vous avez des prix beaucoup plus interressant à 100 ou 1000 que tout seul
mais la chose qui esr sure,c'est qu'aujourdhui,il appartient aux bateliers d'etre conscient qu'ils sont les seuls à posseder ce que les autres ont besoins (LA CALE)

on m'a rapporté hier une baisse de 0.70 cent pour des transports pour la belgique,pour quelle motif? plus de transport ?jusqu'ou va t 'on aller?

didier


La batellerie aurait-elle Alzheimer !!! par claudy le Vendredi 09/04/2010 à 15:03

 

La batellerie aurait-elle Alzheimer !!!

Une structure telle  que vous la décrivez existait encore il y a moins de six mois, avec tous les moyens de communication au goût du jour : Internet et serveur sur téléphone pour avoir les offres de transport en ligne, avec une tarification de base et coefficient carburant. Tout ce que le transporteur pouvait souhaiter.


Celle-ci a existé de l'année 2000 à décembre 2009.


Cette société a dû fermer par manque d'adhérent, seulement 160 lui sont restés fidèles jusque la fin en défendant des valeurs qui étaient les leurs.


Vouloir reprendre celle-ci à votre compte et le revendiquer à tout va équivaut à les prendre pour des imbéciles !


Salutations




 


Re: La batellerie aurait-elle Alzheimer !!! par kikicmr le Vendredi 09/04/2010 à 18:09

kikicmr La fin de Cale Info Service a été évoquée fin 2009, à travers cet article : bordabord.org/news/fin-du-c-i-s


Re: La batellerie aurait-elle Alzheimer !!! par cayor le Vendredi 09/04/2010 à 19:40

cayor Bonsoir,

Eh bien ce n'est pas de cette manière que l'on sonne le rassemblement des troupes!
Faut-il rappeler que le CIS n'avait pas de licence d'affrètement et qu'il se trouvait soumis aux offres des courtiers qui lui apportaient des trans ports quand il y avait du surplus. Le CIS n'était qu'une reproduction privée du bureau de tour d'avant l'an 2000 sans aucune initiative commerciale puisque sans licence d'affrètement d'où sa faiblesse car dépendant du bon vouloir des courtiers. La crise aura eu raison de sa disparition. Une coopérative n'a rien de comparable. L'engagement de celle-ci vis à vis des clients serait subordonnée à celle de ses adhérents. Les avantages sont indéniables comme le souligne Didier dans les achats, les contrats d'assurances, voir également auprès des banques quand il y a regroupement des comptes....etc...etc...mais l'indéniable puissance d'une telle entité c'est de n'avoir qu'une seule voie pour représenter la Batellerie Artisanale auprès des clients ce qui suppose, si plusieurs coopératives venaient à se créer, à ce qu'elle soient fédérées pour garantir des prix raisonnables aux adhérents et éviter ainsi une concurrence entre elles.

J.Claude


Re: La batellerie aurait-elle Alzheimer !!! par didierc le Vendredi 09/04/2010 à 20:40

bonsoir,

on peut toujours polemiquer sur la chute du cis ,de  tas ou d'autres mais pour l'instant nous en sommes à essayer de rassembler les gens qui seraient d'accord pour faire quelque choses ensemble ,s'inscrire ne veut pas dire s'engager 
j'espere que si on arrive à rassembler suffisament de monde ,on pourra organiser une reunion et profiter de l'experience de ceux qui ont travailler dans ces differents groupements,il est clair que l'idée n'est pas nouvelle ,d'autres l'ont fait avant et si on ne reussit pas ,d'autres reessaieront aprés 
peu etre que la seule "innovation" est de faire quelques choses dans plusieurs pays et de travailler ensemble

didier


Re: La batellerie aurait-elle Alzheimer !!! par cayor le Samedi 10/04/2010 à 19:05

cayor Bonsoir,

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui veulent le mal mais par ceux qui regardent sans rien faire. Cette citation d'Einstein s'adapte parfaitement à la Batellerie Artisanale. Le pire serait  d'attendre je ne sais quelle solution miracle qui viendrait sauver ce petit monde d'indépendants. Espérons que les esprits vont s'ouvrir en regardant l'avenir avec intelligence.

J.Claude



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Dernières publications en images

HOMMAGE A MONSIEUR MICHEL SERRES

L'histoire du bâtard ASTER

Un nouveau livre : Photos de Charles Fiquet dit "radar"

L'hiver 1929 a été froid (3e partie)

L'hiver 1929 a été froid (2e partie)

L'hiver 1929 a été froid (1re partie)

Barragiste sur la Petite-Saône, dans les années 30

RENOVATION DU PONT-CANAL DU CACOR

Mystère à bord

Un lundi de janvier 2019 à Varennes-sur-Seine

REPARATION DU PONT CANAL DE L'ORBIEL A TREBES

SEINE ET YONNE

MEMORIAL DES MARINIERS DU MIDI DE GARDOUCH (31)

LE CANAL DU MIDI ET L'AEROPOSTALE

LA BELLE DE CHAMPAGNE, nouvelle arrivée au port de Mareuil-sur-Ay

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (3 et fin)


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Rubrique courante


Recherche