S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

divers bateaux sur le rhône

souvenirs

Par marite • Les archives • Mardi 15/05/2012 • 9 commentaires  • Lu 4320 fois • Version imprimable

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (1 note)




quais d arles



quais( st louis du )
cp et coll( m d)

Commentaires

par FOREZ le Mardi 15/05/2012 à 13:45

MAGNIFIQUES PHOTOS.


Accastillage bateaux du Rhône par Lougabier le Mardi 15/05/2012 à 14:36

Bonjour Marité,
Les barques du Rhône remorquées avaient à la place des ancres, des genres de disques très lourds, posés sur un plaque basculante.
Connaissez-vous le nom utilisé dans le Rhône  et comment c'était utilisé ?



 
On a fait quelques temps le gravier pour Astaud en Arles et de 1945 à 1956 beaucoup de voyages au départ de Marseille pour Toulouse et surtout pour Bordeaux, on en avait un à bord que je n'ai jamais vu utilisé, mais qui était à l'avant, à côté de l'ancre.
Des anciens des canaux du Midi, disaient que les bateaux s'en servaient pour "étaler" en entrant à la Pointe Courte à Sète quand ils avaient un fort courant arrière...

 


Re: Accastillage bateaux du Rhône par marite le Mercredi 16/05/2012 à 09:44

marite bonjour
comme j ai beaucoup de livres sur le rhône
il y en a peut etre un qui en parle 
je vais faire une recherche
il me sembe que cela sert au cable de remorquage
bonne journee


Re: Accastillage bateaux du Rhône par p boum le Mercredi 16/05/2012 à 11:25

Agrès (équipement) ou accastillage: le raisonnement/utilité une possibilité(ne suis pas rhodanien) > ce procédé sous une autre forme (paquet de chaine) etait utiisé entre un remorqueur et son chaland en navigation lagunaire  N L : surtout si le remorqueur était doté d'un crochet fixe (sans tambour)::: ce lest evitait que la remorque dans une traction brutale  l'  "  effet " de la barre-de- fer:  suivant les positions dans les vagues du remorqueur et du chaland des "creux" et des "tensions"  entre les 2:  le lest faisait office ressort/regulateur >tension.

Aspect du lest:  "brins" de chaine "style lannieres d'un "martinet"  réunis en haut par un anneau  coulissant sur la remorque, l'anneau étant lui même relié par un cable sur un treuil sur le bateau :: donc règlable/ ajustable en longueur/mou. En  N L la navigation en semi-maritime importante:  mêmes conditions  que dans le Golfe  ! ?.

Le paquet/grappe dee chaine présent également sur les chalands rhénan MAIS a l'arriere pour une autre raison:  fera l'objet d'une autre intervention........ EN  +  de la présence d'une ancre traditonnelle
.
Pour illustration quelques vues de toueurs Rhin/Affuents:  p. boum










Re: Accastillage bateaux du Rhône par marite le Vendredi 18/05/2012 à 15:44

marite

 

 



a andance



defile de donzere


 

 



saintes maries de la mer
c est le bon raisonnement
je n ai pas trouve  d article ,juste quelques photos
livre
rhône fleuve dieu


Re: Accastillage bateaux du Rhône par p boum le Dimanche 20/05/2012 à 08:47

Intéressant Sujet (Marite "spécialiste")  apres relation avec le correspondant "rhénan"  s'il confirme la version NL (paquet chaine/remorque) il pense par contre qu'une "fouille" + avant reste a faire pour conforter la "version" rhodannienne.

Ses arguments / conclusions:  si même usage que N L (simple cable "treuillé):  il fait la remarque que l'"équipement" semble trop conséquent:  Un remorquage ! ? direct par les "écubiers" ... logique serait a démontrer........................

 2  "lest/objets"  d'un poids relativement moyen  (pourquoi 2) pour un  usage "limité"

 2  chaines quant'a elles consequentes (supérieures aux "disques") par comparaison dimensionnelles 

 2 écubiers en point de sortie pour un élément de remorquage, rendant  "manipulation"  rapide problèmatique:  ex déhallage/lachage de la liaison/remorque si besoin urgent. 

Non "informé" des aspects rhodaniens les "dires-rhénans" sont'ils "recevables?  

Autres remarques inclusivement personnelles: vu l'état "net" des équipements: aucune trace d'  "utilisation" visible  peinture (gaze) sans signes d'usure  etc...  cet "équipement"  lors de la photo avait un aspect/décoratif donc plus en utilisation active.

Question:  origine/chantier des ces bateaux,  en exploitation "directe" ou venus d'ailleurs > ou cet équipement  necessaire ?  OU lié au remorquage par Toueur.......................... ou  elements d'amarrage.............

Sommes en 2012  :  les bateaux en objet  1 centaine/années env + / -  une réponse précise s'avère indispensable et passionnante; même si elle conforte la prime version.   La version : dispositif de "ralentisseur" pour freiner l'  "erre"  et ce par l'avant !!  le bateau ferait un "tète-cul" et les lest passeraient sous la coque: risque de coincement(tirant eau) avec arrachage de l'équipement/dommage fond/bateau.

En attende de la formule...............  mais bien sûr..............  slts   p. boum


Re: Accastillage bateaux du Rhône par Citerna 12 le Lundi 21/05/2012 à 08:09

  Je voudrai répondre aux propos "explosifs" de Boum.
 Au titre d'ancien marinier du Rhône, je pense que ces disques sur les barques jouaient simplement le  rôle d'ancre, les ancres normales à jas étant un piège pour les câbles de remorquage (calôme). Le "mouillage" par renversement de la plaque-support devant pouvoir se faire par le seul convoyeur.  


Re: Accastillage bateaux du Rhône par marite le Lundi 21/05/2012 à 10:11

marite quand nous sommes arrives sur le en 1957 j avais 15ans 
je me rappel du massillia remorqueur,tirant 3 barques
mais bien trop jeune pour voire ses détailles
un voyage nous avions charges au teil du ciment pour marseille
arrives au revestidou, la rodée la plus dangereuse du rhône,nous avalant
le massillia montant avec ses3 barques,il arrête derrière le gravier pour nous laisser passes
pas facile de tenir les barques dans le courant
finalement nous avons passes sur la remorque de la 2 a la 3
sans dommage
l avantage de l âge c est d avoir connue cette navigation,c est le seul
et de partager ses souvenirs
je me rappel, les pilotes ( marel,parizet, vial)
nous parler de leurs navigations un regal
si seulement ils pouvaient le faire encore aujourd hui


Re: Accastillage bateaux du Rhône par p boum le Lundi 21/05/2012 à 11:13

Merci de participer a l'évocation quant a cet "équipement", qui actuellement n'est pas d'une précision indéniable  "je pense que..." est une supposition. Tout a fait d'accord a l'idée d'une ancre adaptée a la spécificité de la navigation, toutefois la forme n'augure pas d'une efficacité "productive"  quant'au role d'accroche, les rhodanniens parlant d'un fleuve a courant rapide..............risque "attrape" remorque........  (calomes : est ce la dénomination locale de la remorque:  merci).
Autre question:  ces disques une fois "basculés" hors des dispositifs ad-hoc:  comment s'operaient leurs remises en "basculeur" ,  aucun dispositif visible ou subsistant........

S V P dans les écrits aucune "agressivité"  l'usage du TNT pas du tout dans l'esprit la discussion est libre oui/non acceptée nos différences font la richesse du Site...................

Un exemple sur un site/rhénan:  A quoi servait sur un "secteur délimité"::: le gros paquet (forme de grappe)  de chaine  pendue au cul des chalands/cable sur treuil::: ( en plus d'une ancre traditionnelle).  Déja 3 réponses a la fois similaires et Différentes.

Continuation  ou abandon:  au choix  slts  p. boum



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Achat/Vente


Dernières publications en images

LA BELLE DE CHAMPAGNE, nouvelle arrivée au port de Mareuil-sur-Ay

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (3 et fin)

Toujours l'écluse de Neuilly-sur-Marne

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (2)

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (1)

Sur la passerelle des écluses de JANVILLE

REPAS GUINGUETTE le DIMANCHE 18 NOVEMBRE 2018

BRIARE : Un berrichon prend la route pour Vierzon

RENTREE DES CLASSES

Les VENELLES de SAINT-MAMMES

Incident au chantier de Sète

Croisement à l'écluse de garde de FROMONVILLE

Mes 2 Dernières TOILES

LES 3 ECLUSES DE CASTETS-EN-DORTHE

Barrage de Champagne-sur-Seine

Recherche historique Ecluse n° 53 entre canal latéral et Garonne


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Recherche par tableau


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante