S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Annonce

NOUVEAU Bord à Bord - FLUVIAL Changement d'Administrateur
Objectif : Articles appronfondis et argumentés sur la Batellerie tels devoirs de mémoire (histoire) ou Actualités
Souhait : Complémentarité avec les bonnes informations, mais succintes sur les groupes batellerie de Facebook, et celles pointues des sites incontournables spécialisés.

Cap à l'Amont n°50

Par Nico • Infos • Dimanche 03/10/2010 • 33 commentaires  • Lu 2474 fois • Version imprimable

  • Currently 0/5

Note : 0/5 (0 note)

Mots-clés :


SOURCE et document complet (pdf)



Commentaires

par cayor le Dimanche 03/10/2010 à 14:26

cayor Bonjour,

Très édifiant la lecture de ce document pour ceux qui ne savent pas encore jusqu'où peut conduire l'ignorance ou simplement la bêtise de certains. De part ce comportement individualiste, irresponsable et suicidaire lls sont  devenus les artisans de leur misère laissant  la part belle aux affrêteurs. Je ne suis pas certain du tout que celà puisse changer un jour  car trop de division dans le milieu et le but atteint est bien trop favorable aux clients.

J.Claude


par Batelier18 le Lundi 04/10/2010 à 21:18

Suffit de ce battre et de ne point laisser l'adversité profiter de nous .

Il y'en a marre de courir apres ceux qui ce laisse ouvertement abuser , si certain tiennent tellement a faire faillite bah laissons les !!!!

Je vais étudier cette piste EUBO et si cela me permettra de pereniser mon entreprise alors je le ferais sans hesitation ,ainsi un jour dans le futur je pourrais discuter nostalgiquement avec d'autres bateliers de cette periode de crise 2010 qui aura été si difficile tandis que d'autres qui n'aurons rien fais pour ce battre ne pourrons que rever de bateaux depuis la terre ferme car ils aurons tout perdu faute de s'etre battu.


Concentrons nous sur ceux qui font avancer les choses!


Re: par cayor le Mardi 05/10/2010 à 06:21

cayor Bonjour,
Affirmatif!C'est sans aucun doute la seule façon de tester cette nouvelle approche du métier. De toute façon, il ne faut pas oublier que ce sont toujours les minorités qui ont fait évoluer les choses et  si Eubo réussit ce pari, d'autres mariniers suivront.
Bonne chance en tout cas.

J.Claude


Re: par nicola le Mardi 05/10/2010 à 07:19

nicola Oui, mais attention de ne pas y mettre tous vos espoirs.
Pour batelier18, comme tu dis, nous aussi nous sommes irrités de n'avoir que 63 bateliers "prévoyants" sur le site batellerie.org... qui n'empêche pas non plus la combinaison avec Eubo, que du contraire afin de se garder un côté entreprenant.

En fait, rien n'a changé dans les mentalités : le batelier souhaite toujours (et encore) une structure qui s'occupe de tout pour lui hormis la maintenance et la conduite du bateau.

Lorsque le batelier me parle de "liberté", je rigole dans ma barbe.
Mais que veut donc dire "liberté" pour la batellerie ?


Re: par cayor le Mardi 05/10/2010 à 07:42

cayor Effectivement car la liberté est la faculté d'agir selon sa volonté en fonction des moyens dont on dispose sans être entravé par le pouvoir d'autrui. La démonstration est faite que dans la profession, c'est tout le contraire: Une grande illusion car assservis au bon vouloir des courtiers, les mariniers restent LIBRES et seulement çà, de se faire exploiter pour ne pas dire "arnaquer".

J.Claude


Re: par nicola le Mardi 05/10/2010 à 08:05

nicola Ce que je crains le plus, c'est qu'à terme eubo se comporte comme n'importe quelle autre coopérative et ne garde les infos que pour ses seuls dirigeants, avec les conséquences que nous connaissons.

Le batelier est aujourd'hui suffisamment à point pour vendre sa liberté pour quelques "Louis" et s'asservir à une organisation qui pense penser mieux que lui.

Quelle ironie !


eubo par munster le Mardi 05/10/2010 à 09:49

 bjr, ne commencont pas deja a tirer sur l'ambulance! ne tuez pas les initiatives avant de les tester a moins de vouloir rester dans l'immobilisme caracteristique de la profession....cordialement.PM


Re: eubo par nicola le Mardi 05/10/2010 à 12:28

nicola Je ne vois pas où l'on tire dans l'ambulance !
Perso je constate un engouement pour Eubo, c'est très bien. Mais il me semble aussi que bcp trop de bateliers y mettent trop d'espoir.
La chute risque de faire mal.
Eubo est une idée géniale, surtout pour les gros tonnages, rien à dire là dessus... mais ce que cela va devenir sera tout différent.


par Batelier18 le Mardi 05/10/2010 à 13:38

En meme temps par les temps qui cours l'espoir est un luxe , mais necessaire pour avoir le courage de ce lever le matin et de continuer de bosser pour quelque chose

Eubo n'est peux etre pas la réponse a toutes nos attentes ,mais c'est franchement mieux que rien du tout a etre isolé chacun de notre coté pendant que nous coulons tous a petit feu

Il faudra etre vigilant a ce que l'histoire ne ce repete pas avec eubo


Re: par nicola le Mardi 05/10/2010 à 13:54

nicola Et je suis entièrement d'accord

La seule chose qui me "fâche", mais c'est perso j'en conviens, est que personnellement je bosse depuis 5 ans pour batellerie.org, pour les bateliers, que toutes les demandes formulées par ces derniers jusqu'ici ont abouti... et que l'on me réponde que 200€ par an est trop chère alors que cet investissement est très vite récupéré si le batelier joue bien le jeu du site et de la dispo !!? et les mêmes qui me disent ça vont devoir payer plusieurs milliers d'euros à eubo (même si c'est en caution, il faut les sortir), et s'asservir à eubo dans l'espoir de... alors qu'ils n'ont qu'un mot à la bouche : liberté !!!?

Mais de qui se moque t on ?

Comme je l'ai dis plus haut, la majorité dans la batellerie veulent rester des "ouvriers-capitaines" (et ce n'est pas une critique). Malheureusement pour eux, ils évoluent de force dans un monde où ils doivent être "chefs d'entreprise-capitaines".

Qu'attendent ils pour rejoindre les bateaux sur batellerie.org, pour y échanger des informations sur les frets qui ont eu ou qu'ils ont refusé, de donner des infos en live sur la navigation, etc.

Non, ils préfèrent que quelqu'un continue à leur donner la main et dise : "tiens, toi tu va charger là à telle heure, toi là, toi ici"... "oui tu gagnera autant, c'est ce qui est convenu". Ce qui me fait peur, c'est que le batelier s'entende encore dire : "mais je ne te dirais pas à combien j'ai eu le fret !"

Et puis on apprend qu'une 2ème coopérative eubo se met en place !!?
Mais elles vont être obligée de se mettre en concurrence... boujour la solidarité là dedans.

Eubo ne semble pas être une solution "social" mais bien un aboutissement "financier".
Que le batelier en ai bien conscience...

Enfin, cela est mon ressenti, je peux me tromper


par cayor le Mardi 05/10/2010 à 14:01

cayor Je crois que Nico éprouve de l'amertume ayant comme expérience ce qu'il connait comme résultat de Batellerie.be. C'est une autre approche  car en l'occurrence, ce procédé laisse toujours  l'initiative au marinier de traiter individuellement avec le courtier contrairement à Eubo qui offre, en ne parlant que d'une seule voix, un ensemble de cale disponible. C'est totalement différent. Ce qui est nouveau c'est la location du matériel. Je ne connais pas en batellerie cette possibilité. L'avenir nous dira si ce système est viable et apporte une réponse positive aux attentes des jeunes qui croient encore à ce métier. L'espoir fait vivre, il faut y croire et Eubo sera et deviendra ce que les mariniers veuillent bien qu'il soit car sans eux rien ne sera possible.

J.Claude


Re: par nicola le Mardi 05/10/2010 à 14:39

nicola PAS .BE mais .org

batellerie.be n'existe pas/plus !
Le site est ouvert à tous et utile à tous.
Si les français ne viennent pas parce que dans leurs têtes c'est toujours .be c'est une grave erreur !
Les bateliers français ont tout intérêt à rejoindre batellerie.org pour l'échange de base de données, plus la dispo.
Nous avons de plus en plus de demandes côté France, et nous ne pouvons répondre par manque de participant.

De plus, rien n'empêche car cela n'est pas incompatible, d'être inscrit sur batellerie.org et Eubo.


Re: par cayor le Mardi 05/10/2010 à 17:42

cayor  Pas d'énervement Nico! Si on tape Batellerie.be dans Google, on a le lien Batellerie.org qui s'affiche. On finit toujours par atteindre le but en persévérant  


Re: par nicola le Mardi 05/10/2010 à 18:26

nicola Oui, merci de l'info

Non je disais ça parce je sais que certains ne s'inscrivent pas parce que nous sommes basés en Belgique et ça les dérange malgré le fait que la personne à la base de bab est bel et bien française... mais bon.

J'ai déjà eu aussi comme "excuse" : "ah mais je n'y vais pas, cela va me coûter trop chère en roaming ! Comment ça ? Ben oui, mon abonnement est français et vous en Belgique." authentique.
J'ai bien expliqué au monsieur que sur le net, les frontières ne sont que virtuelles et d'ailleurs notre fournisseur de solution web est français et les serveurs qui nous hébergent sont aussi français ^^

Mais la grosse erreur est d'avoir utilisé le .be au démarrage du projet car cette extension est toujours dans la tête de la majorité.


re-eubo par munster le Mardi 05/10/2010 à 15:16

 ce que j'ai pu lire dans les statuts d'EUBO : caution d'entrée 400euros a l'adhesion restituer a la sortie , 21 jours libres payer (pour divers motifs) , sortie libre de la structure cooperative libre au douzieme mois d'adhesion. les quelques milliers d'euros a payer evoqués precedement ne le sont qu'en cas de déshadesion du batelier avant la fin des 12 premiers mois d'activites/adhesion.voila...


Re: re-eubo par nicola le Mardi 05/10/2010 à 16:33

nicola 400€ pour un 400T
Il est demandé 1€ la tonne.
Les milliers d'euros s'adressent plutôt aux gros gabarits. Comme ce système est surtout intéressant pour eux, j'ai fais ce raccourci.
Désolé ^^

Enfin bref, les infos ---> http://notredroit.be/files/conditions_EUBO_location.pdf


Re: re-eubo par cayor le Vendredi 08/10/2010 à 08:33

cayor Bonjour,

1€ par tonne c'est la caution qui est remboursable au bout d'un an avec une pénalité si le marinier souhaite quitter avant , ce qui est normal puisqu'il faut bien un garde-fou pour que la Coopérative puisse exécuter les contrats. Quant aux gros tonnages, ils gagneront plus que les petits mais c'est normal non?

Ce système de rémunération n'est pas nouveau. Dans les années 50, nous faisions les campagnes à betteraves dans la Somme. Nous étions loués à la journée pour une période de 2mois, heures sup payées ainsi que le gas-oil. Travail assuré sans se préoccuper du prix du fret. La formule évite ainsi la fluctuation des prix garantissant aux mariniers d'avoir le même revenu tout au long de l'année, différent selon le grand tonnage évidemment .

J.Claude


eubo par munster le Mardi 05/10/2010 à 15:27

 j'ajoute simplement que se qui justifie 2 stuctures coopératives EUBO c'est que juridiquement chacune ne peut traiter plus de 50000tonnes, maintenant pour ce qui du manque d'adhesion a bab.org je comprend que c'est rageant ,et je le deplore sincerement!cordialement a tous. PM


Re: eubo par nicola le Mardi 05/10/2010 à 16:36

nicola Oui, 2 structures indépendantes l'une de l'autre.
Et comme l'entente commerciale est interdite afin de maintenir une dynamique de bonne concurrence, ces 2 coopératives seront bel et bien concurentes avec tout ce que cela induit.


EDIT : j'oubliais, vous pouvez maintenant aussi participer à l'effort du site des bateliers libres, voyez les nouvelles formules
---> http://batellerie.org/texts/abonnements---tarifs


Re: eubo par munster le Mardi 05/10/2010 à 16:58

Affaire a suivre....Pour mon adhésion a batellerie libre je n'y manquerai pas dés ma reprise d'activité .c'est en gestation!


Re: eubo par cayor le Mardi 05/10/2010 à 17:50

cayor  Une concurrence entre les deux Coopératives risque d'être moins néfaste qu'une concurrence entre les mariniers isolés comme c'est le cas actuellement avec la jungle des tarifs et des conditions précaires qui en découlent ( Lire le Cap à l'Amont). Rien n'empêche d'ailleurs à ce que ces coopératives soient fédérées .

J.Claude


Re: eubo par nicola le Mardi 05/10/2010 à 18:33

nicola Tout à fait d'accord.
Mais la jungle serait bien défrichée si les bateliers (re)parlaient entres eux, car le vrai problème est là.
Virtuellement nous le proposons : les bateliers peuvent donner les frets obtenus avec une série d'infos et même ceux qu'ils ont refusé.
Je sais que bon nombre de bateliers fraçais le font via courriel, pourquoi ne pas étendre leurs infos via batellerie.org ?
Nous ne sommes même pas opposés à adapter l'outil, voir à le personnalisé ou même à faire quelque chose de bien spécifique pour le France.
Non je ne comprends pas... maintenant on dirait qu'ils préfèrent déléguer ce type de données à d'autres et (re)tomber dans l'obscurentisme des taux du marché. Car je suis persuadé qu'eubo ne donnera pas les taux obtenus pour un transport. Oh si, peut être la première année, voir la deuxième... mais après nous verrons bien si la nature humaine est différente dans la batellerie au reste du monde.


Re: eubo par cayor le Mardi 05/10/2010 à 19:12

cayor  Les mariniers communiquent entre eux avec la VHF. C'est même très souvent du domaine de la folie quelque fois car il y a des choses qui doivent rester discrètes. Cela n'empêche que la relation dans les affaires reste à la merci de leur libre choix et conduit inévitablement à cette concurrence interne, véritable gangrène qui ronge la profession. Obéir à une règle qui est censé les servir ou les protéger ne les inspire pas ( Individualisme toujours). C'est ainsi et c'est sans doute pourquoi un vieux marinier un jour m'avait dit alors que je militais au sein d'un syndicat: Tu ne feras jamais rien de bon avec un marinier!!! 

J.Claude



Re: eubo par nicola le Mardi 05/10/2010 à 19:30

nicola

C'est ainsi et c'est sans doute pourquoi un vieux marinier un jour m'avait dit alors que je militais au sein d'un syndicat: Tu ne feras jamais rien de bon avec un marinier!!!
Ah tiens, c'est marrant, il y a quelques jours, un autre disais à ma compagne : "Tu ne fais pas grand chose avec un marinier. Et avec 2 tu fais 2x moins"...

La VHF est orale avec les déformations que cela induit.
Sur le net ou courriel, c'est écrit... cela reste ^^


par Batelier18 le Mardi 05/10/2010 à 19:20

n'y a t'il pas possibilité d'une entente commerciale entre batellerie.org et eubo afin d'éviter de ce tirer dans les pattes niveau tarification de transport ?

Nous en reviendrons au meme probleme de base si les deux organisations ce concurrence ne croyez vous pas ?

le risque d'apres moi c'est que qu'avec le temps certaines organisations et d'autres tirerons a nouveau les prix vers le bas pour avoir le marché.

il y'aurais tout a gagner d'une entente plutot que de creer des cooperatives a droite et a gauche .


Re: par nicola le Mardi 05/10/2010 à 19:34

nicola Nous ne faisons pas la même chose : batellerie.org ne se mêle pas de la négociation commerciale.
Batellerie.org est une vitrine, un outil pour promouvoir son bateau, échanger des informations entre bateliers.

Eubo va utilisé la "technique" de la cale cachée pour faire grimper les taux des frets.
Les bateliers sur bat.org pensent qu'il est plus utile de justement montrer cette cale. Ainsi le batelier se "rapproche" un peu plus du client final.


Re: par cayor le Vendredi 08/10/2010 à 09:02

cayor Nico. votre système de communication par la voie du net ne peut fonctionner efficacement bien qu'il soit innovant  car il laisse la liberté individuelle de faire ou ne pas faire un transport, préservant ainsi la concurrence interne. Cela ne peut pas fonctionner pour une majorité d'individus   imprégnés d'un INDIVIDUALISME profond. C'est aussi laisser à chacun la liberté de calculer la rentabilité de son matériel, chose qui n'est pas forcément évidente pour tous puisque l'on assiste actuellement à des offres de transports à bas prix qui s'exécutent malgré tout.

L'innovation chez Eubo c'est la location du matériel. Eubo enlève ainsi le souci de la négociation des prix  en supprimant la concurrence interne et offre  aux mariniers un prix de location qui correspond à un Bénéfice , les charges liées au transport étant remboursées ( gas-oil, pilote, droits de port). C'est  complétement différent et d'un intérêt indéniable que de connaître d'avance son bénéfice plutôt que de s'astreindre à attendre un hypothétique voyage mieux payé que l'autre auprès d'un courtier peu scrupuleux. Et puis, c'est la liberté à chacun d'en sortir s'il trouve mieux ailleurs au bout d'un an. Pas d'enchaînement à vie.

J.Claude


Re: cap50 par munster le Vendredi 08/10/2010 à 09:16

pour ceux qui veulent s'installer et a qui l'on demande bilan pévisionelle et contrat commerciale pour obtenir le concours d'une banque ce systeme n'est il pas une facilité? et plus d'assurance a ceux qui partent en retraite de pouvoir transmettre leurs materielles...


Re: cap50 par cayor le Vendredi 08/10/2010 à 10:27

cayor Pourquoi pas mais le regroupement en Coopératives offre bien d'autres avantages tels que l'obtention de prix pour l'équipement, les agrès, les peintures et aussi pour des prêts bancaires. Exemple:Je me souviens d'une Association d'avocats qui avaient regroupé leurs comptes dans la même banque. 5 ans après, l'Association devenait propriétaire d'un étage de la tour Montparnasse grâce à cette initiative qui dégageait des intérêts substantiels.

Le danger se situe dans la gestion comme dans n'importe quelle société dailleurs où le droit de regard des comptes doit être rigoureux. La présence des adhérents est indispensable aux assemblées pour un suivi du fonctionnement et de l'évolution de la Coopérative mais aussi lors des votes. Les statuts doivent être remis à chaque adhérent.

J.Claude


Re: cap50 par munster le Vendredi 08/10/2010 à 10:47

ce genre de regroupement existait dans les années 60 en Alsace mis en place par et poud les mariniers d'Offendorf.


Re: par nicola le Vendredi 08/10/2010 à 13:52

nicola

Nico. votre système de communication par la voie du net ne peut fonctionner efficacement bien qu'il soit innovant  car il laisse la liberté individuelle de faire ou ne pas faire un transport, préservant ainsi la concurrence interne. Cela ne peut pas fonctionner pour une majorité d'individus   imprégnés d'un INDIVIDUALISME profond. C'est aussi laisser à chacun la liberté de calculer la rentabilité de son matériel, chose qui n'est pas forcément évidente pour tous puisque l'on assiste actuellement à des offres de transports à bas prix qui s'exécutent malgré tout.
Oui, je comprends bien cela... mais batellerie.org ce n'est pas que ça.
Si tu es individualiste ou pas, l'intérêt numéro 1 est la VISIBILITÉ de ton entreprise. Aussi bien pour les courtiers que les clients finaux, ou potentiels.

Notre site est utilisé par des Français, des Belges, des Hollandais, des Allemands et même des Suisses.
Des bateliers inscrits ont vu ainsi leur annuaire pro se divertir. Ils se sont fait contacter par des affréteurs dont ils ignoraient même l'existence.

Alors, que vous soyez membres d'une coopérative, d'un syndicat voir de rien du tout... aucune importance, c'est toujours bon à prendre, c'est une corde supplémentaire à son arc... et seulement pour 216€ par an (htva) a introduire dans ses frais généraux et déductible des impôts.

Voilà ce que le batelier ne comprend pas.
Le reste, l'échange d'infos n'est qu'un +, le résultat d'une demande des bateliers inscrits... pas un but en soi ^^


Re: par nicola le Vendredi 08/10/2010 à 14:14

nicola

Nico. votre système de communication par la voie du net ne peut fonctionner efficacement bien qu'il soit innovant  car il laisse la liberté individuelle de faire ou ne pas faire un transport, préservant ainsi la concurrence interne. Cela ne peut pas fonctionner pour une majorité d'individus   imprégnés d'un INDIVIDUALISME profond. C'est aussi laisser à chacun la liberté de calculer la rentabilité de son matériel, chose qui n'est pas forcément évidente pour tous puisque l'on assiste actuellement à des offres de transports à bas prix qui s'exécutent malgré tout.
Oui, je comprends bien cela... mais batellerie.org ce n'est pas que ça.
Si tu es individualiste ou pas, l'intérêt numéro 1 est la VISIBILITÉ de ton entreprise. Aussi bien pour les courtiers que les clients finaux, ou potentiels.

Notre site est utilisé par des Français, des Belges, des Hollandais, des Allemands et même des Suisses.
Des bateliers inscrits ont vu ainsi leur annuaire pro se divertir. Ils se sont fait contacter par des affréteurs dont ils ignoraient même l'existence.

Alors, que vous soyez membres d'une coopérative, d'un syndicat voir de rien du tout... aucune importance, c'est toujours bon à prendre, c'est une corde supplémentaire à son arc... et seulement pour 216€ par an (htva) a introduire dans ses frais généraux et déductible des impôts.

Voilà ce que le batelier ne comprend pas.
Le reste, l'échange d'infos n'est qu'un +, le résultat d'une demande des bateliers inscrits... pas un but en soi ^^

Revenons en juin 2005, date de la création du projet du portail du transport fluvial.
A cette époque les bateliers et même l'administration en charge de la promotion du transport fluvial s'entendent sans cesse dire qu'il n'y a pas de cale, pas de bateau disponible. Les courtiers sont avec les coopératives les maîtres de la flotte car eux seuls savent où se trouve la cale.
3 bateliers indépendants suivi d'un plus grand nombre ont eu assez de cet état des choses. Fatigués de crier aux clients qu'ils existaient et étaient disponibles pour eux.

Nous avons construit batellerie.org et les clients ont pu se rendre compte de l'existence de la cale.
Que se passe t il ?
Les clients contactent directement le batelier et c'est le batelier qui décide avec quel courtier (ou coopérative s'il y est tenu) il va travailler !
Cela ne se passe pas toujours ainsi, le circuit habituel est toujours privilégier, c'est certains.
En affichant ainsi la cale aux yeux de tous, ce ne sont pas toujours les mêmes, courtiers et coopératives, qui sont favorisés, c'est le vrai batelier artisan qui gagne. Et rien que pour ça, cela vaut la peine de se battre, de secouer le batelier, de tenter de lui montrer ce qui crève pourtant les yeux...

Tout le reste, l'échange des données des frets obtenus ou refusés, le téléchargement de documents, etc. n'est que superflu par rapport au concept de base qui est la VISIBILITÉ du bateau...individualiste ou pas.
Plus il y aura de bateau, plus fort le batelier sera dans son individualisme MAIS aussi dans sa solidarité.


ps : et j'oubliais, ce système permet aussi moins de navigation à vide


Re: par cayor le Vendredi 08/10/2010 à 17:07

cayor  Certes le concept est différent et a ses propres qualités qui n'ont pas jusqu'alors été comprises par une majorité de bateliers malgré tous vos efforts fournis. Cela est décevant et je le comprends très bien. Le milieu reste très difficile à convaincre et suppose beaucoup de persuasion pour obtenir peu de résultat. C'est dans la nature humaine et se retrouve partout hélas!

J.Claude



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Achat/Vente


Dernières publications en images

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (3 et fin)

Toujours l'écluse de Neuilly-sur-Marne

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (2)

15 OCTOBRE 2018 : INONDATIONS DANS L'AUDE (1)

Sur la passerelle des écluses de JANVILLE

REPAS GUINGUETTE le DIMANCHE 18 NOVEMBRE 2018

BRIARE : Un berrichon prend la route pour Vierzon

RENTREE DES CLASSES

Les VENELLES de SAINT-MAMMES

Incident au chantier de Sète

Croisement à l'écluse de garde de FROMONVILLE

Mes 2 Dernières TOILES

LES 3 ECLUSES DE CASTETS-EN-DORTHE

Barrage de Champagne-sur-Seine

Recherche historique Ecluse n° 53 entre canal latéral et Garonne

LE LIBRON BLOQUE LE CANAL !


Sites Transports Fluviaux


CNBA
 

Recherche par tableau


Sites Incontournables

    
 






Rubrique courante