S'identifier - S'inscrire - Contact

Annonce


Barques sur le Rhône

Par marite • Les archives • Mercredi 16/09/2015 • 8 commentaires  • Lu 2004 fois • Version imprimable

  • Currently 2.5/5

Note : 2.5/5 (2 notes)

    


    
                                                                           
ces barques ont naviguès avec  les toueurs , ensuite avec les
sur les 1905 a 1915
toutes de ma collection

 
 
 
 

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :


Commentaires

barques du Rhône par Alain Marie le Mercredi 16/09/2015 à 21:31

Bonsoir,
Je revois encore ces grandes barques, certaines avaient la roue horizontale, avec 2 hommes pour la manipuler dans la traversée de Sète.
Louis


Re: barques du Rhône par marite le Jeudi 17/09/2015 à 07:07

marite

bonjour
de remonte sur le rhône , la dernière du convoi une anguille
parfois plusieurs mariniers  pour tourner cette barre dans les passages difficile

livre Tracol

 
 
 
 


par marite le Mardi 22/09/2015 à 18:18

marite


  barques a Séte
 
 


Re: par mati le Mardi 22/09/2015 à 21:53

La c'est plutot barque du Rhone que Barque sur le Rhone,

mais une belle barque de 60,64 sur 7,64m  LY541F (en 1930), et construite à Lyon en 1894,  
le nom du chantier m'est inconnu   "Parent Michelon"

pour les cartes du dessus,
le CORMORAN est plus ancien 1886, chantier "Bonnet Spazin" de Lyon
la DIANE moins agée, de 1903, d'un chantier tres connu, Schneider de Chalon


Guy BaB IdF


par Citerna 12 le Samedi 26/09/2015 à 08:29

 Pour les non rhodaniens, un résumé sur les différentes phases de remorquage entre 1890 environ et 1957.
L'essentiel est extrait de "Le Rhône autrefois" de Guy Dürrenmatt.
" Vers 1892, neuf toueurs, à nom d'affluents du Rhône (ISÈRE,....), sont mis sur huit relais entre Pont-Saint-Esprit, PK 193, et Glun, PK 105, dans la partie la plus pentue. Ils sont approvisionnés en aval et en amont par huit remorqueurs une cheminée, à nom de montagnes (MONT-VENTOUX,...). Avec leurs 1000 CV, ils tirent ces barques à noms d'oiseaux (CHACAL, VAUTOUR,...), puis à noms de rivières françaises (ADOUR, AIN, ...) ou autres.
En 1932, arrivent les remorqueurs deux cheminées (FRANCE, PROVENCE, LORRAINE, puis RHÔNE). Avec leurs 2000 CV ponctuels, ils peuvent remonter de Port-Saint-Louis à Lyon, d'où la fin (temporaire) du touage. En 1954,  vue leur largueur, ils ne passent pas dans la première écluse de Bollène. Ils font alors un relais entre l'amont et l'aval. En 1957, la mise en service de la deuxième écluse, Châteauneuf-du-Rhône, signera leurs arrêts définitifs.


Re: par Citerna 12 le Samedi 26/09/2015 à 08:32

Correctif : mise en service Bollène le 3 juillet 1952.


Re: par marite le Mardi 29/09/2015 à 09:10

marite coucou JB ,  ta barque

 
 


Re: par Citerna 12 le Mardi 29/09/2015 à 14:25

 Merci Marité.
Précisons qu'il s'agit de l'ÉPERVIER, en face de Chäteaubourg (PK 100, 5) au cul du dernier toueur amont.



Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire

Achat/Vente


Dernières publications en images

GOUACHE D YVES DELFO

VIDANGE DU LAC DE SAINT FERREOL

MAINTENANCE DE L'ECLUSE DE VALLABREGUES

Péniche loft de luxe naviguant TBE A VENDRE

La Pénichette RONFLEUR est à VENDRE

jeudi 23 février 2017 à 20h : " PK 0, Les rendez-vous du Fleuve "

Décès du Père Gosselet

HENRIETTE

OCCITANIA

La Vie Batelière n° 193 est parue

Santa Maria

Les ARDENNAIS de WARCQ

Les ARDENNAIS de CHARLEVILLE-MEZIERES


Annonceurs


Recherche par tableau


batellerie.org


Rubrique courante


Recherche

Recherche sur bordabord.org


Étendre votre recherche sur les Sites Fluviaux Incontournables

Élargissez votre investigation via le MEGAMOTEUR FLUVIAL de "Bord à Bord"


Articles aléatoires


Petites Annonces



www.batellerie.org

RETOUR À L'ACCUEIL